Bactérie multirésistante au CHU de Limoges

Depuis un mois, le service d’hépato-gastro-entérologie du CHU de Limoges est touché par une bactérie multirésistante qui peut causer des infections des voies urinaires. Onze patients ont été diagnostiqués.

©CGC Entérocoques vu au microscope électronique

©CGC Entérocoques vu au microscope électronique

Cette épidémie d’entérocoques (naturellement présents dans le tube digestif) résistant à la vancomycine (antibiotique) a nécessité la mise en place d’une cellule de crise afin d’éviter tout risque de transmission. Un premier patient a été diagnostiqué le 16 avril au cours d'un prélèvement d'urine et dix autres ont été détectés par la suite.

« Cette bactérie a un fort pouvoir épidémique, explique le docteur Nathalie Pestourie, responsable de l’unité d’hygiène du CHU. Quand on découvre un patient, il faut intervenir au plus tôt : chercher si d’autres personnes sont concernées, les regrouper dans un secteur isolé avec un personnel dédié qui porte une sur-blouse, des gants... L’hygiène des mains est très importante et les locaux sont désinfectés. Heureusement, tous les patients sont des porteurs sains, ils n’ont pas développé d’infections. »

La crise provoquée par la bactérie semble passée puisqu’il ne reste actuellement qu’un seul malade hospitalisé dans le service. « On a géré à temps, dans les heures qui ont suivi la découverte du premier cas », se félicite le docteur Pestourie.

C’est la première fois que l’établissement est confronté à cette épidémie, mais elle n'est pas rare en milieu hospitalier.

 Rédaction ActuSoins avec Le Populaire

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

2 réponses pour “Bactérie multirésistante au CHU de Limoges”

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
248 rq / 2,212 sec