Interim : 2014, année de “vaches maigres” pour les revenus de infirmières

Les salaires bruts des infirmiers diplômés d'Etat (IDE) travaillant en intérim ont progressé de 0,6% en 2014, à peine au-dessus de l'inflation (0,5%), tandis que ceux des aides-soignants ont quasiment stagné (+ 0,65, indique le "baromètre des salaires de la santé" présenté par L'Appel médical.

Interim : 2014, année de "vaches maigres" pour les revenus de infirmièresPortant sur 12 professions, l'étude se fonde sur l'analyse de 528.163 fiches de paie d'intérimaires employés par cette société. Elle porte sur le salaire brut mensuel, mais pas sur les congés payés (10%), ni les indemnités de fin de mission (10%) et primes variables (13% en moyenne).

La plus forte revalorisation concerne les agents des services hospitaliers (ASH) avec une hausse de 5,1%, à 1.583 euros brut.

Salaire en recul pour les Iade

Quant aux infirmiers de bloc opératoire diplômés d'Etat (Ibode, +0,3%, à 3.141 euros), la progression est inférieure à l'inflation. Et les infirmiers anesthésistes (Iade) enregistrent un recul (-1,2%, à 3.777 euros).

"Face à la difficulté de recruter des Ibode, certains établissements ont fait le choix l'an passé de former leurs IDE au bloc, sur le terrain", relève L'Appel médical dans un communiqué, suggérant que cela a pu "faire pencher un peu plus le rapport de forces en défaveur des Ibode", en termes de salaires.


Il ne donne pas d'explication spécifique pour les Iade, mais suggère, pour l'ensemble des infirmiers, que le "manque de dynamisme salarial résulte de la situation budgétaire tendue des établissements de santé en France". Cela "se traduit par des conventions collectives laissant peu de place à une révision à la hausse des grilles de salaire", ajoute-t-il.

"La réponse au manque d’attractivité, en particulier pour le personnel qualifié, passera inévitablement par une revalorisation de ces métiers", estime Christophe Bougeard, directeur général d’Appel Médical.

Déjà, en 2013, les infirmiers anesthésistes et de bloc, ainsi que les aides-soignantes et les auxiliaires de puéricultrice, avaient vu leur pouvoir d’achat diminuer à la suite de revalorisations salariales oscillant entre + 0,2 % et + 0,7 %, selon l'Appel Médical.

Métier Salaire moyen 2014 Evolution 2013-14
ASH 1.583 € +5,1%
Educateur spécialisé 2.088 € +4,7%
Technicien de laboratoire 1.972 € +2,7%
Auxiliaire de puériculture 1.583 € +1,7%
Kinésithérapeute 2.614 € +1,4%
Docteur en pharmacie 3.411 € +1,2%
Auxiliaire de crèche 1.463 € +0,9%
Préparateur en pharmacie 1.943 € +0,8%
Aide-soignant 1.702 € +0,65%
Infirmier 2.198 € +0,6%
Ibode 3.141 € +0,3%
Iade 3.777 € - 1,2%

Rédaction ActuSoins, avec APM (source Appel Médical)

Pour aller plus loin : retrouvez nos offres d'emplois pour les infirmiers, IADE, IBODE, Cadres de Santé, professionnels de santé sur toute la France et la Suisse

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

32 réponses pour “Interim : 2014, année de “vaches maigres” pour les revenus de infirmières”

  1. Sansebastien dit :

    Sans parler du coup de poignard dans le dos de la fiscalisation des heures supplémentaires avec effet rétroactif.
    Mais bon, tout va bien!
    Normal Ier vend du Rafale…

  2. Sansebastien dit :

    Eh oui! Et je ne pense pas que ça va s’améliorer à l’avenir.
    Les infirmières ont toujours été considérées comme la 5ème roue de la charrette, c’est pas nouveau!

  3. Lore Couderc dit :

    Je suis d’un temperemment serviable, je vais devenir méchante…

  4. Lore Couderc dit :

    Ç épuisant de bosser avec pas mal d’intérim tous différents à chaque fois.. pas de suivi pas de dinamyque d’équipe, de projets……. et j’en passe.

  5. Lore Couderc dit :

    Faut arrêter de dire que ç pareil partt, les hôpitaux n’existe pas ni dans l’actualité ni dans les reportages j’ai mm pensé appellera des journalistes…

  6. Simon Cluse dit :

    Et quand on voit qu’on arrive à générer 150h supplémentaires depuis le début de l’année, soit un mois de travail supplémentaire environ sur 4 mois de travail effectif et quand on pense que ces heures ne nous seront jamais ni rendues, ni payées… Ca dégoute profondément !!

  7. solange granier dit :

    Une de mes amies et collègue infirmière a travaillé pour cette boite de placement au début 2015. Elle a appris, une fois sur place, que la clinique était son employeur pour cette mission et non plus cette agence intérim qui devenait, pour le coup, une placeuse de jeunes infirmières mises devant le fait accompli. En gros Appel Médical fait du rabattage infirmier et ne touche que la petite commission quand la clinique se fait du beurre bien gras sur le dos des infirmières. Le tout le plus légalement possible depuis 2008 pour le moins disant salarial et les plus gros bénéfices. Merci Sarkozy !

  8. Quand à L’appel médical, c’est une boite qui a toujours mal payé… Allez plutôt voir EIS ou Santé Suppléance qui eux offrent des rémunérations à peu près correctes… C’est pareil, dans l’intérim paramédical, vive l’exploitation des infirmiers… Surtout quand on sait ce que touchent les dirigeants des dites boites à fric, euhhh, des boites d’intérim…

  9. Les responsables d’Intermedis devraient se taire et devraient éviter de donner des leçons de morale quant aux rémunérations… quand on voit ce qu’est payé un IDE intérimaire DE+15 dans leur boîte pour une nuit de dix heures à l’APHP, c’est un pur scandale… C’est à 10 euros net prêts la vac d’un ASD dans la clinique à côté de chez moi…

  10. Nc Gr dit :

    voilà pourquoi désormais j’en fais le MOINS POSSIBLE.

  11. Kittycat Mel dit :

    vue nos responsabilités c’est du foutage de gueule. Plus que jamais corvéables à merci

  12. Mr BOUGEARD ( Appel Médical ) dit ne pas avoir d’explications pour la baisse des rémunérations des IADE et IBODE ??? Il n’y qu’a demander aux IADE et aux IBODE, et peut être pourrait t’il expliquer pourquoi l’appel vient de diminuer les rémunérations des intérimaires IADE – 1,5 Euro par heure et IBODE – 1 euro par heure , Peut être pour se donner l’occasion de faire un baromètre !!!!

  13. dans la fonction publique, le point est gelé depuis plusieurs années…. c’est affligeant, surtout quand voit la multiplication (comme des petits pains) des directeurs de ci ou de ça, qui ne servent à rien, mais qui sont grassement payés…. ainsi que certains personnels techniques. le petit personnel tire la langue, fait des heures supp, des coupures, et est payé à coup de trique… ceux du dessus n’en finissent pas de se rincer grassement le gosier, encore et encore…. La situation devient vraiment grave grave grave!!

  14. Florent dit :

    Pas d’explication pour les IADE ? Le directeur de l’Appel Médical oublie juste de préciser que c’est lui qui vient de baisser le salaire horaire des IADE de 2 euros sur Paris. Pour les prochaines semaines, l’Appel me propose de me payer moins sur exactement les mêmes lieux de mission à l’APHP. Alors franchement, le baromètre de l’Appel…

  15. Jerome Theron dit :

    C est rassurant, dans tous les métiers c est pareil ! Moi, ça fait 5 ans que j ai pas été augmenté :@

  16. Cyril A-r dit :

    Je crois qu’il n’y a pas que depuis 2014….vis à vis du coût de la vie, du gel des salaires,…. Je n’ose imaginer la perte !

Réagir à cet article

retour haut de page
320 rq / 1,641 sec