Hugues Dechilly (Resilience) condamné pour des propos anti-Ordre dans ActuSoins

La cour d'appel d'Aix-en-Provence a confirmé et alourdi la condamnation du secrétaire général du syndicat Résilience, Hugues Dechilly, pour diffamation publique à l'encontre de l'ordre national des infirmiers (), dans les colonnes d'ActuSoins.

Hugues Dechilly (Resilience) condamné pour des propos anti-Ordre infirmier dans ActuSoinsNous publions ci-dessous les extraits d'une dépêche de l'agence APM qui a eu copie de cette décision de (par l'intermédiaire très probablement de l'Ordre...) :

L'Ordre reprochait à Hugues Dechilly des propos qu'il avait tenus dans une interview au site Actusoins.com parue le 22 juin 2012, et reproduite sur le site de Résilience le lendemain.

L'article s'intitulait "le syndicat Résilience fête ses deux ans: 'Notre but est de dézinguer l'ordre infirmier'".

Le 5 septembre 2013, le tribunal de grande instance (TGI) de Marseille avait condamné Hugues Dechilly et Résilience, chacun, à une amende de 200 euros, et solidairement à 1 000 euros de dommages-intérêts et 2 000 euros au titre des frais de justice.

Hugues Dechilly, le procureur de la République et l'ONI ont tous trois fait appel.

La cour d'appel d'Aix-en-Provence, dans son arrêt du 17 février, met Résilience hors de cause en matière de responsabilité pénale, au motif que celle-ci est exclue pour les personnes morales en matière d'infractions de presse.

2 000 euros d'amende

Elle a multiplié cependant par 10 l'amende infligée à Hugues Dechilly, la portant à 2 000 euros. Elle confirme les dommages-intérêts et les frais de justice.

Elle retient à l'encontre du syndicaliste les propos suivants: "L'ordre infirmier représente une véritable mafia dans laquelle règnent d'énormes conflits d'intérêts. Tout comme l'ordre des kinésithérapeutes, qui nous permet d'avoir davantage de recul sur ces organisations, l'ordre infirmier a un fonctionnement opaque et farfelu".

L'autre citation incriminée est: "Une infirmière française ayant un diplôme italien [...] ne travaillait [...] plus et facturait à son compte l'activité de ses collègues. C'est totalement illégal, mais l'ordre infirmier régional a couvert ces pratiques car il y avait conflit d'intérêts pour un, voire plusieurs représentants".

La cour d'appel conclut que les éléments constitutifs de la diffamation publique "sont caractérisés": imputation d'un fait précis, atteinte à l'honneur et à la considération de l'ONI, "manque de prudence" dans l'expression, "animosité personnelle" envers l'ordre, ou encore "absence d'articulation des faits dont [Hugues Dechilly] entendait apporter la preuve".

Sur ce dernier point, la cour relève que le syndicat "s'est contenté d'indiquer qu'il entendait dénoncer à l'ordre national des infirmiers les pièces destinées à établir la vérité de tous les faits relatés dans les allégations, et, ensuite, d'énumérer la liste des diverses pièces produites".

Contacté vendredi par l'APM, Hugues Dechilly a indiqué qu'il n'avait pas encore pris de décision sur un éventuel pourvoi en cassation.

Egalement joint vendredi, l'ONI a affirmé qu'il allait "intenter une nouvelle action en diffamation contre Hugues Dechilly, qui dénonce de prétendues 'irrégularités graves' dans les élections" ordinales. Les élections au conseil national de l'ordre ont eu lieu le 7 novembre 2013, celles des conseils départementaux sont prévues jeudi 3 avril, et celles de l'échelon régional jeudi 26 juin, rappelle-t-on.

Rédaction ActuSoins, avec APM

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

97 réponses pour “Hugues Dechilly (Resilience) condamné pour des propos anti-Ordre dans ActuSoins”

  1. moutarde dit :

    En même temps, je préfèrerais être “condamnée” pour des propos anti-ordre que pour des actions illégales de pseudo justice ordinale vis à vis d’infirmières et d’infirmiers en exercice libéral qui se sont retrouvés quasiment d’un jour à l’autre, déconventionné(e)s et/ou carrément interdit(e)s d’exercice…

    Toutes les pièces des dossiers sont classées/archivées et des personnes qualifiées et compétentes s’occupent de la défense de ces IDEL injustement sanctionnés par des apprentis juristes.

    A suivre… 🙂

  2. onialapoubelle dit :

    L’ordre infirmier revendique 150000 inscrits. Mais les chiffres diffusés par l’ONI n’ont jamais pu être vérifiés. Alors : MENSONGE ou REALITE ?

  3. eusebe dit :

    https://www.actusoins.com/19578/inscription-lordre-infirmier-parquet-informe.html

    Exactement comme ça : l’hyper-conseiller écrit au procureur, ce n’est pas pour dénoncer, non, pensez-vous, c’est juste pour lui faire coucou…

    On dénonce, c’est tout, pour punir, d’avoir désobéit !!

  4. moutarde dit :

    Après avoir appelé à voter pour

    – vos élus 🙂
    – vos conseillers
    – vos représentants
    – « notre » profession

    il semble que la 1ère appellation, lapsus plus que très révélateur, soit la plus proche de la réalité vu qu’il y a semble t’il de sources sûres et convergentes plus de sièges que de postulants ?

    La profession s’abstient depuis plus de 7 ans a donner un chèque en blanc et un chèque tout court à votre organisation de zozos cumulards.

    Plus de 7 ans après, le taux d’abstention s’élève à plus de 75 %

    C’est un record historique…

    Parmi celles et ceux que vous avez encarté de gré et souvent de force sous les intimidations, les menaces, le chantage, les coups bas…etc, beaucoup s’abstiennent de payer et refusent ce racket ; pas pour le montant des cotisations mais pour le principe de liberté bafoué.

    On verra parmi ces 148 000 IDE (source non vérifiée et non vérifiable) combien vont se déplacer pour votre truc inutile et dangereux ….

    Wait and see

    Je rappelle pour celles et ceux qui ne le savent pas que des procédures de déconventionnement d’IDEL sont en cours sans que ne soient suivies les règles élémentaires du Droit.

    Des IDEL se retrouvent sans patients parce que ces derniers ont été avertis du jour au lendemain que s’ils gardent leur infirmier(ère) libéral(e), ils devront régler l’intégralement de leurs soins.

    Pour l’exemple !

    Pour faire peur !

    Sans aucun doute, à suivre !

  5. eusebe dit :

    En plus de juger (sous un chêne ?), il ne faut pas oublier que les “élus” départementaux ont aussi le pouvoir de décider si oui ou non, tel infirmier est apte à exercer, malgré que celui-ci ait un diplôme délivré par l’état. De plus, il semblerait (on en saura plus en fin de semaine) que ces fameux conseils ordinaux départementaux n’atteignent pas le quota “d’élites” voulu et que de ce fait, ce soit l’ARS via propositions d’autres ordinaux (certainement les meilleurs d’entre eux) qui désigne les 3 ou 4 heureux décideurs de la vie infirmière des départements sinistrés. Qui donc a envie d’être à la merci de personnes inconnues, et dont les compétences nous échappent ? Et qu’ont-elles de plus que nous ?
    Alors, plutôt que de rendre responsable de votre échec 4 ou 5 opposants, et d’essayer de vous trouver une existence dans les tribunaux, posez-vous les bonnes questions et dites-vous que les milliers de professionnels, qui ont refusé votre “trouvaille” malgré les peines encourues (exercice illégal, au moins au début de l’affaire, passible de 2 ans de prison et de 30000 euros d’amende) ne l’ont pas fait par plaisir ou appel politico-syndical, comme certains voudraient le laisser croire.
    Il aurait fallu qu’en cet été 2011, on laisse faire les choses, déposer le bilan de la structure, et que les “sauveurs” de l’époque retournent à leurs activités premières : cela aurait été un grand bienfait pour la profession.

  6. onialapoubelle dit :

    @ Sansebastian : tu cautionnes les agissements de ton copain ordinal du Rhône qui envoie par ricochet sa propre mère institutrice en retraite et sa cousine qui retape des fauteuils usagés devant les tribunaux pour avoir trompé la profession en voulant rendre service et en essayant de se faire passer pour des infirmières sur fes forums infirmiers tout en produisant de fausses déclarations qui ont été transmises aux services de police pour les besoins des enquêtes en cours ? Elle est belle ta confraternité et il est beau ton amour et ton sens de défense de la profession. Toi tu préfères juger sans avoir fait de droit des collègues libérales qui ont eu le seul tord de devoir raquer pour continuer à bosser ? Pauvre de toi.

  7. onialapoubelle dit :

    @ Sansebastian : tu fais pitié dans tes réponses et dans ton comportement ordinal. Tu es petit, très petit dans tes développements et tes arguments. A part réagir comme un gamin de 5 ans aux faits qui sont dénoncés, preuves dans les dossiers, par les opposants tu ne propoes rien que de mettre en avant ton ordre promis aux oubliettes.
    Pour le reste si Hugues avait besoin de se cacher, comme une poule mouillée et un lâche que tu es derrière un pseudo minable, ça se saurait. Toi tu es un tout petit ordinal planqué derrière ton ordi et tu essaies de tenir une position qui ne vaut rien. Ton avenir professionnel se limite à prendre ton pied en chambre disciplinaire parce que tu ne dois certainement pas porter la culotte à la maison
    Hugues te manques ? Faut pas pleurer il va revenir très vite pour te la coller bien au fond, toi et tes amis qui nous font vomir tant vous êtes indigestes pour la profession. On va bien rire quand on aura les chiffres de vos élections à la noix. Je parie même que tu as voté pour toi et que cela sera ta seule voix obtenue.

  8. eusebe dit :

    Le nombre de candidats aux responsabilités ordinales départementales reflète bien tout l’amour que porte les infirmiers sur cet ordre.

  9. cedr1c dit :

    Avoir un avis sur tout c’est gage de qualité pour toi?
    Je peux parler de mon domaine professionnel des heures, par contre je ne veux pas juger autrui sans être formé en droit, je ne veux pas parler de l’épilation au laser comme d’un des maux de ma profession, je ne veux pas rajouter du traumatisme au traumatisme en allant voir une victime pour gonfler les chiffres de mon observatoire, je ne veux pas parler addictologie en étant si mal formé que j’y prone les tcc, je ne veux juste pas être un petit ordinal.

  10. Sansebastien dit :

    Cedr1c, eusebe et onialapoubelle sur le podium des Championnat de France du squat des rubriques d’Actusoins lorsqu’il y a un sujet sur l’Ordre.
    Sinon en dehors de cela c’est le grand vide d’idées sur notre profession ,comme toujours.
    Au fait derrière quel pseudo se cache mon vieil ami Hugues?
    Bon dimanche
    Zanzeb

  11. eusebe dit :

    Faute de manipulation, je continue (un peu).
    Et, si, par le plus grand des hasards, les élections qui seront dépouillées la semaine prochaine traduisaient un léger désintéressement des infirmiers à l’égard de leur ordre, ce qui conduirait à en finir rapidement avec lui, qui donc seraient sommés par la banque prêteuse de rendre l’argent bien imprudemment confié ? Une banque accordant un crédit, ne doit-elle pas vérifier la capacité de remboursement de son client ?
    Peut-être aurons-nous quelques réponses avec la publication prochaine du bilan comptable ordinal 2013 ?

  12. eusebe dit :

    L’exercice financier ordinal de l’année (un peu écourtée) 2012 (8 mois…) était, parait-il, à l’équilibre, malgré un endettement conséquent ; qu’en est-il du bilan 2013 (12 mois, cette fois-ci) ?
    L’acharnement à vouloir inscrire les infirmiers qui ne veulent pas ou qui se contre-fichent de l’ordre, n’est-il pas lié à améliorer de manière substantielle ce petit souci d’argent récurrent ?
    L’ordre a-t-il en projet de récupérer la fameuse provision pour risques (les œufs dans le cul de la poule) dont le montant devrait avoisiner les 100 millions d’euros ? Et que faire de tout cet argent ? Et en attendant qui payent la dette et les agios ?
    Et, si, par le plus grand des hasards, les élections qui seront dépuoillées la sem

  13. onialapoubelle dit :

    Alors quand je lis Sansebastian, Pierrefrançois, Sanchopanza et les bêtises dont nous sommes gratifiées à longueur de commentaires, je me dis que décidément nous avons bien de la chance de tomber sur ces buses ordinales. Les mêmes qui ont rédigé le code de déontologie. Les mêmes qui cautionnent les élections inversées, les cdoi et les croi non réélus depuis 6 ans et qui sont placés sous tutelle par les ARS faute de candidats et de volontaires, dégoûtés par les âneries de fonctionnement de madame Leboeuf et les méthodes de gouvernance de son adjoint, par la suite auto proclamé président en fin juillet 2011, Didier Borniche.
    Les mêmes qui osent approuver les déconventionnements abusifs de la CPAM du Rhône, on va bien rire en lisant les jugements en référé du TASS. Y en a un qui doit être très occupé en ce moment avec toutes les plaintes que les opposants IDEL et les autres lui ont mis aux fesses ce 15 derniers jours !
    En attendant les résultats de votre élection hilarante du 03 avril 2014, bon dimanche et surtout : allez voter !
    Bien très con – fraternellement vôtre.

  14. onialapoubelle dit :

    Vous en voulez encore ?

    Pas plus tard que jeudi dernier, est publié au JO, un arrêté de la ministre de la justice nommant au 24 mars 2014 le président et son adjoint de la chambre nationale disciplinaire ordinale kiné : morte de rire !!!
    Ce qui veut dire très clairement que tous les actes, toutes les décisions, tous les jugements rendus par cette instance depuis le début de son fonctionnement sont susceptibles de faire une demande en annulation pour vice de forme : très mort ede rire !!! Je crois avoir lu quelque part que des dizaines de kinés condamnés injustement sont déja entrain de demander à leurs avocats de faire le nécessaire,. Je ne vous raconte pas les frais de justice et les dommages et intérêts pour les kinés ordinaux.

    Pour les infirmiers, le conseil national et la chambre nationale disciplinaire ont fonctionné pendant deux années sans que les magistrats professionnels ne soient nommés au JO par la ministre de la justice du moment. Vous voulez parier ce que les juges vont décider quand les opposants iront déposer des plaintes pour vice de forme et de procécure ?

  15. onialapoubelle dit :

    On continue ?
    Le Jugement de Marseille 2012 , confirmé en appel, concernant les cadres kinés a débouté les ordinaux kinés contre le syndicat Alize et a prononcé la non obligation pour les cadres de santé de prendre une adhésion, et donc une cotisation, pour pouvoir exercer la profession de cadre au motif que ces soignants ne faisaient plus de soins auprès du patient mais uniquement de la paperasse administrative.
    Compte tenu que le Beurk kiné (pour faire plaisir à Hugues) est truffé de cadres et de retraités, un peu comme le Beurk infirmier, je vous laisse deviner ce qui va se passerait si monsieur Borniche venait à demander aux juges de se prononcer sur le sujet.

    En plus, mais vous avez la mémoire très courte quand cela vous arrange, une cadre IADE a été déboutée en 2012 dans les mêmes circonstances quand elle a réclamé à son employeur de pouvoir toucher les primes infirmières relatives aux soins au patient.

  16. onialapoubelle dit :

    Dédidément ils nous font bien rire les pieds nickelés ordinaux. La justice du peuple, celle de la république ne les arrange pas dans leurs petits calculs, alors ils font la justice ordinale celle des magouilles et des fripouilles. Y en a un qui doit bien se marrer en lisant votre âneries. Et pourtant :

    – le pédicure podologue de Nanterre a bien gagné par deux fois contre les ordinaux podologues, quelle claque ! Le motif donné par le juge est que le décret organisant les adhésions et les cotisations est toujours absent du JO. Même le procureur de Nanterre a refusé (si, si ! ) de prendre en compte la demande e appel des ordinaux pédicures : LA HONTE !

    – les kinés de Chambéry ont bien gagné y compris en appel contre lesordinaux kinés au motif que le décret tralalalalalala. Vous connaissez la suite.

    Vous pariez combien que le même jugement serait rendu pour une IDE si jamais monsieur Borniche venait à attaquer au tribunal ?

  17. cedr1c dit :

    Sancho, pourquoi la plainte déposée par le croi Auvergne n’a rien donné, alors?

  18. cedr1c dit :

    Sancho, est considéré comme infirmier celui qui effectue des actes infirmiers. Cet ordre composé de multi casquettes, de cadres et de retraités ne voit pas forcément ton article s’appliquer.

    • sancho dit :

      Bonjour,
      Pour cloturer le sujet des textes… et peut etre faire retouver la vue a certain qui tienne des propos pour le moins discutable.

      Pas de decret a venir pour l’inscription automatique (ni dans la loi ni pris part les ministres) mais d’ailleur ce n’etait pas le sujet, on parlé de l’inscription…
      Art. L. 4312-1. – Il est institué un ordre national des infirmiers groupant obligatoirement tous les infirmiers habilités à exercer leur profession en France, à l’exception de ceux régis par le statut général des militaires (…) A lire completement c’est interessant

      Pour rappel le jugement pour les kines ne s’applique pas pour les infirmiers car :
      – les textes sont differents
      – Pas de juris prudence à ma connaissance.

      Les troisième, quatrième et cinquième alinéas de l’article L. 4311-15 du code de la santé publique sont remplacés par un alinéa ainsi rédigé :
      « Nul ne peut exercer la profession d’infirmier s’il n’a pas satisfait à l’obligation prévue au premier alinéa et s’il n’est pas inscrit au tableau de l’ordre des infirmiers. (…) A lire completement c’est interessant

      Cordialement

  19. sancho dit :

    Bonjour,
    Article R. 4312-12

    Les infirmiers ou infirmières doivent entretenir entre eux des rapports de bonne confraternité. Il leur est interdit de calomnier un autre professionnel de la santé, de médire de lui ou de se faire écho de propos susceptibles de lui nuire dans l’exercice de sa profession. Un infirmier ou une infirmière en conflit avec un confrère doit rechercher la conciliation.

    Attention, il n’y a pas de décret d’application …
    Cordialement

    • Motarde de DIJON dit :

      Comment ça il n’y a pas de décret d’application???
      Les règles professionnelles relatives aux infirmiers et infirmières disposent d’un décret depuis la nuit des temps! Il s’agit du décret n° 93-221 du 16 février 1993. L’article 12 de ce décret est retranscrit dans le Code de la Santé Publique sous la forme de l’article R.4312-12.
      Un Code quel qu’il soit, se présente comme un ensemble de dispositions normatives. Un Code se distingue par des dispositions législatives, réglementaires ou décrétales par les sigles suivants:

      (L) pour la partie législative
      (R) pour la partie réglementaire
      (D) pour la partie décrétale

      Il existe un ensemble de Codes: Le Code du Commerce, le Code Electoral, le Code du Travail, le Code Forestier, le Code de l’Artisanat, le Code de l’Environnement, le Code de la Consommation etc… etc… Les plus connus sont le Code Civil et le Code Pénal…

      Voilà, faut apprendre…

  20. sancho dit :

    Bonjour,
    Dans nos règles professionnelle, il est demandé d’entretenir des rapports de confraternité d’où les termes confrères et consœur qui peut être vous dérange.
    La loi concernant les textes ordinaux des kinésithérapeute font eux effectivement référence à un décret d’application qui n’est pas publié au JO comme le stipule le lien ci dessus.
    Pour l’inscription au tableau de l’ordre infirmier il n’est pas fait référence à un quelconque décret à venir dans la loi de 2006. Je vous invite à relire les textes attentivement même si il vous dérange.
    Je connais les textes infirmiers mais beaucoup moins les textes pour les kinésithérapeute.
    Cordialement ou Confraternellement

  21. onialapoubelle dit :

    Fer des fôtes ah chak frase et une spéssialité hordinale ?

  22. onialapoubelle dit :

    Eh bien je vois que le sujet fait toujours autant baver les imbéciles pro ordre qui nous ressortent toujours les mêmes arguments bidons. Et notre ami San Sebastien qui justifie les excès de ses copains de Lyon quand une autre IDE aurait été lynchée pour les mêmes bavures. Décidément, on voit bien comment les petits arrangements entre amis ordinaux continuent à proliférer. Facultatif ? Bien sûr que NON? Abrogé définitivement, bien sûr que OUI. Mais seulement quand les infirmières fourmies cotisantes auront terminé de payer les factures et les dettes accumulées à la banque par les rois dirigeants, les mêmes ou presque depuis 2008, à commencer par monsieur Didier Borniche, vice président sous madame Leboeuf.

  23. cedr1c dit :

    Il est demander d’entretenir des rapports cordiaux. Je crois que lorsqu’un élu menace un collègue qui refuse de s’inscrire, ce n’est pas ce qui se fait de plus cordial.
    Quand un certain élu ordinal alerte la presse pour faire sortir les magouilles autour du logo pour prendre la place des chefs en place, ce n’est pas plus confraternel.
    Reste que ce que l’ordre gagne avec ses menaces, il le perd en se faisant une joli réputation auprès des infirmiers.
    En même temps, lorsqu’on a l’age de la retraite, on ne craint pas de devoir un jour s’expliquer devant des collègues.

  24. sancho dit :

    Bonjour,

    Pour en revenir au sujet…

    C’est une décision Normale

    Il est dommage dans arriver la mais bon.
    Des infirmiers qui insultent publiquement d’autres infirmiers ainsi que l’instance national qui doit les représenter…
    Pour rappel nos règles professionnelles interdisent un tel comportement entre confrères et consoeurs. C’est aussi du savoir être qui semble faire cruellement défaut à certain.
    La justice condamne des propos diffamatoires et insultant. Normal.

    Cordialement.

  25. sancho dit :

    Bonjour,

    LE VOTE EST UN DROIT À TOUS.

    http://election-infirmier.cdoi.fr

    http://3mw.r.mailjet.com/nl/z4y/xtonn.html?a=7EXWav&b=a2d169cd&c=z4y&d=1733c80a&e=49855a84&email=Nicocrf%40yahoo.fr

    Il n’y a pas de menace de l’inscription au tableau de l’ordre national infirmier. C’est juste la loi actuellement en vigueur dans notre pays en France.

    Comment voulez vous que l’ONI communiqué et face avancée la profession si les cotisations ne sont pas payé et que les infirmier ne voté pas.

    Retournons comme avant l’ONI, restons dans l’immobilisme avec des syndicats d’une efficience rare pour les infirmiers …

    Cordialement.

    • moutarde dit :

      Personne n’a dit le contraire… Le vote est un droit et l’abstention aussi.

      Sinon pas de menaces à inscription et/ou à la cotisation ? Il y a des consultations mémoire tu sais ?

      • sancho dit :

        Bonjour,
        Quand on a le droit de vote il semble intéressant de s’en saisir. Dans le cas contraire on peut craindre les conséquences.
        Peut on réellement parler de vote dans l’abstention qui est par définition une absence de vote … A philosopher…
        Droit et devoir?
        Pas de menace pour les inscriptions, c’est un simple rappel à la loi.
        Cordialement

        • cedr1c dit :

          Chaque personne se présentant est élue vu le manque de candidat pour ce qu’il reste de l’ordre.
          D’ailleurs, ces grands intellectuels ordinaux demandent de voter pour les élus, sacré lapsus.
          Donc un votant ou 1000, même résultat: ceux qui se présentent ont le droit d’être responsables des dettes à venir (Perol nage en eaux toubles desormais), et la plupart des sièges seront vides.

  26. oni-non-merci dit :

    NE VOTEZ PAS AUX ELECTIONS MASCARADES DE L’ORDRE **************

    ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE ***************************

    SI VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS VOTRE COTISATION ANNUELLE ELLE N EST PAS LEGALEMENT EXIGIBLE

  27. cedr1c dit :

    La fin de l’ordre est tout autant au programme de resilience que de l’intersyndicale que de la FNI que de convergence que du snill si à l’avenir il devient facultatif, ce qui est en train de se faire.
    Bref, tout le monde veut la fin de l’ordre, sauf ceux qui y ont leur petit avantage personnel.

    • Sansebastien dit :

      dans tes rêves…Lol
      4 ans que tu nous annonce la fin de l’Ordre infirmiers aves tes 4 amis de RESILIENCE, dans 5 ans vous serez 5.
      Merci pour cet instant d’humour Cedr
      Au fait, quand tu me dis que je me ferais” tout petit” face à toi, c’est des menaces physiques?

  28. Sansebastien dit :

    C’est tout ce que tu trouves comme arguments, c’est un peu léger quand même…
    Mais bon, quand on a plus rien à dire.
    C’est quoi le nouveau programme de RESILIENCE, Décaper l’Ordre infirmier?

  29. cedr1c dit :

    Tiens, sansebastien ramène tout à la politique depuis la percée du FN. Ça te donne des ailes? On voit bien le rapprochement ideologique avec l’ordre que tu défends, alors que la profession est réputée à gauche.

    • Sansebastien dit :

      Garde tes insultes pour les gens que tu connaît bien.
      Il y a plus de chance que toi tu votes le FN, que moi.
      J’espère que nous aurons un jour l’occasion de nous rencontrer.

      • cedr1c dit :

        Je crois que tu te ferais tout petit en face à face, plus dur de fuir les arguments que face à ton écran.
        Il est ou ce décret concernant l’inscription à l’ordre?

        • sancho dit :

          Bonjour,
          Pour information un loi n’a pas besoin systématiquement d’un décret d’application.
          Dans la loi il peut y avoir une référence à un décret à venir, comme concernant les modalitées d’élection ou le nombre de postes de l’ordre infirmier par exemple … Décret qui est paru.
          Mais la loi se suffit à elle même qu en au caractère obligatoire de l’inscription au tableau national car aucune référence à un décret y figure.
          Cordialement

          • cedr1c dit :

            Pour information, comme tu dis, je parle de jugements ayant eu lieu, et pas de la petite interpretation de Sancho.
            Les non inscrits ne peuvent être considérés comme exerçant illégalement faute de décret concernant l’inscription.

  30. cedr1c dit :

    Si l’ordre est capable d’inscrire ses proches non ide dans des syndicats infirmiers, on peut comme la ministre avoir des doutes sur un éventuel gonflage des chiffres.

  31. Sansebastien dit :

    “institutrice retraitée, tapissière décoratrice”!!!
    Pratiquent elles des soins infirmiers auprès de la population?
    Si oui il faut le dénoncer car ce serait extrèmement grave. Si leur seul tord c’est de vouloir adhérer à votre pseudo-syndicat ( je dis pseudo car peut on se revendiquer d’être un syndicat qui défend la profession lorsque le seul programme c’est de Dézinguer l’Ordre infirmier?) je ne pense pas que ce soit répréhensible.
    Par contre citer des noms tel que vous le faites dans ces colonnes peut l’être, en particulier si un infirmier libéral est harcelé sur son portable qui constitue un de ses outils de travail.
    Ne pensez pas que le fait d’écrire tout et n’importe quoi sous l’étiquette syndicat RESILIENCE vous mette à l’abris de poursuites judiciaires auxquelles vous avez réchappées légalement jusqu’à présent, car malgré vos écrits mensongers, vous n’avez pas encore jeté en pature à la vindicte d’une poignée de vos kamarades, d’honnêtes citoyens qui ont pour travers de ne pas avoir la même idéologie que la votre.
    Pourquoi oubliez vous de rappeler dans ces colonnes à quel bord politique extrèmiste vous appartenez?

  32. syndicat RESILIENCE dit :

    quel désordre (!) au cdoi69 : institutrice retraitée, tapissière décoratrice, infirmière …

    alors que le cdoi69 fait feu de tous bois pour obliger, via les contraintes de la CPAM du Rhône, les infirmières libérales qui refusent de se soumettre à l ordre infirmier, le secrétaire général du cdoi69 – Antoine Loubes – infirmier libéral à Lyon centre ne ménage pas ses efforts pour connaître les secrets du syndicat infirmier RESILIENCE,

    trois plaintes, dont deux à Lyon et une à Rochefort ont, en effet, été déposées auprès des tribunaux, par RESILIENCE contre des personnes, membres d une même famille, ayant pour qualités professionnelles : institutrice retraitée, tapissière décoratrice, infirmier …

    pourtant, les élus ordinaux ne sont ils pas réputés mettre en oeuvre les missions pour lesquelles ils sont élus, peut être bientôt réélus, à savoir défendre l honneur de notre profession et notamment empêcher des personnes non infirmières de prétendre détenir le diplôme dEtat infirmier ?

    ” faîtes ce que je dis, pas ce que je fais ! ” … une bien belle profession de foi pour un candidat ordinal censé montrer l exemple !

  33. Sansebastien dit :

    et n’oubliez pas d’aller voter dimanche.

    • oni-non-merci dit :

      NE VOTEZ PAS AUX ELECTIONS MASCARADES DE L’ORDRE **************
      ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE ***************************
      SI VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS VOTRE COTISATION ANNUELLE ELLE N EST PAS LEGALEMENT EXIGIBLE

  34. Sansebastien dit :

    VOUS EN AVEZ PAS MARRE DE VOTRE SECTARISME?
    ALLEZ DIFFUSER VOTRE IDEOLOGIE DE HAINE ET D’INTOLERANCE DANS D’AUTRES CORPS DE METIER
    LA PROFESSION INFIRMIERE N’A VRAIMENT PAS BESOIN DE VOTRE IDEOLOGIE A GAUCHE DE LA GAUCHE.

      • Sansebastien dit :

        Ceux qui sont inscrits votent, les autres non.Tu ne vas quand même pas appeler au boycott des collègues qui ne sont pas en droit de voter…
        Finalement, avec votre naïveté vous êtes marrants!

        • eusebe dit :

          L’ordre infirmier n’est pas destiné uniquement au secteur libéral, le président, lui-même étant un salarié hospitalier. Il n’est ni insultant et ni diffamatoire de dire qu’un certain nombre d’inscrits (des 3 collèges), ne l’ont pas été en étant pleinement convaincus. A un certain moment, même, les établissements publics et privés ont été invités à inciter leurs salariés à rejoindre l’organisation.

          Il est encore possible, dans notre pays, d’avoir et d’exprimer librement notre désaccord et notre opposition à ce que l’on veut nous imposer ; il se trouve que l’ordre infirmier fait partie de ce genre de choses et que, pour le coup, c’est une majorité qui est contre. La démocratie impose aussi la tolérance vers ceux qui ne partagent pas les mêmes idées.

          En ce qui concerne ces élections, les non-inscrits en sont exclus, ce que je ne conteste pas, c’est un choix ; toutefois, je ne vois pas ce qui peut m’empêcher de soutenir une organisation qui défend les travailleurs et qui appelle ceux qui sont inscrits à ne pas participer au scrutin d’une structure à laquelle ils ne croient pas.

          Il est évident que l’importance de la participation (en nombre de candidats et de votants) n’a échappé à personne, et surtout pas aux opposants.

          Plus que 5 jours pour convaincre, dans un sens ou dans l’autre…

        • moutarde dit :

          Les inscrits sont en droit de s’abstenir..

      • vesunna dit :

        Ah, voilà un truc qui me faire exploser de rire !!!
        CFDT Santé-sociaux qui est là pour défendre la profession, bien voyons:
        Sedrétaire générale: Nathalie CANIEUX, Technicienne de laboratoire.
        Secrétaire Générale adjoint: Yann FRIOUX, Educateur spécialisé !!!!
        Dormez braves infirmières, la CFDT veille pour vous.

  35. oni-non-merci dit :

    NE VOTEZ PAS AUX ELECTIONS MASCARADES DE L’ORDRE **************

    ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE ***************************

    SI VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS VOTRE COTISATION ANNUELLE ELLE N EST PAS LEGALEMENT EXIGIBLE

  36. eusebe dit :

    Au cas où les électeurs seraient indécis devant ce choix divers et varié, il existe une bien meilleure alternative :
    http://www.fosps.com/ordre-infirmier-ne-votez-pas-aux-prochaines-elections/

  37. syndicat RESILIENCE dit :

    UDIL, ARGIL, etc … ce sont les mêmes personnes physiques (infirmières) qui siègent au sein des commissions paritaires, des associations, des syndicats, de l’ordre. Et cela rien que dans le 06 : oui çà fait “beaucoup de monde” 🙂

  38. syndicat RESILIENCE dit :

    Les méthodes de vote au sein de la sphère ordinale :

    Le Mardi 25 mars 2014, a écrit :

    Les votes pour le renouvellement des mandats de Conseillers Ordinaux du Conseil Départemental de l’Ordre des Infirmiers sont ouverts, depuis quelques jours et jusqu’au 3 avril prochain.

    L’ensemble des postes de conseillers ordinaux, titulaires et suppléants, est à renouveler : 6 libéraux (3+3), 8 privés (4+4) et 12 publics (6+6).

    (date limite de réception des bulletins de vote le 3 avril 16h … pensez à envoyer vos votes au plus tard le mardi 1er avril pour être sûr de leur prise en compte …)

    Si sur notre département, les candidats pour les collèges salariés (privés et publics) sont moins nombreux que les postes à pourvoir (6 candidats du collège public et 4 du collège privé) et donc certains de tous être élus et titulaires, il n’en est pas de même pour le collège libéral, puisque 12 candidats vont devoir se partager 6 postes (3 titulaires et 3 suppléants).

    Si la politique interne du Conseil Département de l’Ordre des Infirmiers des Alpes Maritimes reste la même après ces élections, ce qui ne devrait pas faire de doute et sera défendu par les élus proches d’ARGIL, hormis le fait que les suppléants n’ont pas de droit de vote, tous les conseillers, titulaires comme suppléants, seront invités à participer et à travailler aux missions et aux réunions du Conseil Départemental des Alpes Maritimes.

    Vous êtes nombreux à me contacter depuis quelques jours pour me demander pour qui voter …

    C’est pourquoi vous trouverez ci dessous les noms des 5 candidats aux mandats de conseillers ordinaux pour le collège libéral, adhérents de l’association ARGIL 06.

    Même si les candidatures sont individuelles et ne s’inscrivent pas dans un processus de listes électorales, l’adhésion régulière de plusieurs candidats à une même structure professionnelle peut laisser penser qu’il y a entre eux un partage d’idées communes et une harmonie dans leur vision de la profession et des missions de l’Ordre Infirmier.

    Mr Dominique BRIOUL (nouvelle candidature, Valbonne)

    Mr David GUILLON (renouvellement, mandat de titulaire sur la précédente élection, Vice président de 2008 à 2011, Chargé du suivi des dossiers de redressements judiciaires en 2010-2011, Nice)

    Mr Olivier LESTOQUOIS (renouvellement, mandat de titulaire sur la précédente élection, chargé principalement de la représentation du Conseil auprès de la commission paritaire CPAM, Nice)

    Mme Gisèle PIROUELLE (nouvelle candidature, Nice)

    Mr Jean-Michel SANCHEZ (renouvellement, mandat de suppléant sur la précédente élection, chargé principalement de la validation des dossiers de diplômes étrangers, La Colle)

    Se présentent également aux élections du collège libéral 3 nouveaux candidats, issus de tout le département et en contact avec l’Association ARGIL 06, via la liste de diffusion :

    Mme Muriel ALLAIS (Peymeinade)

    Mr Laurent FUGEN (La Gaude)

    Mme Laura GIROUDIERE (Nice)

    Enfin, se représentent également des conseillers actuels qui ont beaucoup travaillés pour l’Ordre Infirmier et la profession infirmière par le biais de leurs mandats ordinaux depuis 2008 et pour certains au delà des frontières de l’Ordre Infirmier, à travers d’autres mandats (ANFIIDE notamment).

    Mme Brigitte LECOINTRE (secrétaire, puis à partir de 2011, présidente du CDOI 06, Nice)

    Mr François PAYET (renouvellement, mandat de titulaire sur la précédente élection, chargé principalement des validations des dossiers d’inscriptions, Gattières)

    Mme Sylvie THOMAS (renouvellement, mandat de titulaire sur la précédente élection, Carros)

    Mme Geneviève CAILLE (renouvellement, mandat de suppléante puis de titulaire du collège Public sur la précédente élection, chargée principalement de la veille juridique et des conciliations )

    Pour finir, je reprendrais simplement le message du Conseil National concernant ces élections ordinales :

    Elections ordinales : votez pour vos conseillers départementaux avant le
    ONI
    Les élections départementales de l’Ordre sont ouvertes ! Le matériel de vote vous a été envoyé ces derniers jours pour exprimer votre suffrage avant le 3 avril. Vous élirez ainsi des infirmiers qui vous aideront dans l’exercice quotidien de votre métier et porteront la parole de la profession auprès des acteurs de santé.
    À travers votre mobilisation, la profession infirmière a l’occasion d’envoyer un message fort en faveur de son indépendance et de la pleine reconnaissance de son rôle.
    Envoyez votre bulletin de vote avant le 3 avril !

  39. syndicat RESILIENCE dit :

    Les méthodes de vote au sein de la sphère ordinale :

    Envoyé: Mercredi 26 Mars 2014 12:34:41
    Objet: élections des nouveaux conseillers ordinaux.

    Bonjour à tous,

    Hier soir avait lieu la réunion avec le bureau sortant des conseillers ordinaux.

    La présidente, Madame Brigitte Lecointre, entourées des conseillés ordinaux (Jean-Michel Sanchez, Sylvie Thomas, Geneviève Caille…..), nous a fait partager le bilan de toutes les tâches effectuées et accomplies par des personnes qui se dévouent au maintien et à la promotion de notre profession, dans un bénévolat total. Vous pouvez consulter notre site départemental http://www.cdoi06.fr/

    Le bureau sortant se représente, et nous avons eu le plaisir de découvrir de nouvelles candidatures qui se sont présentées à l’assemblée.

    Si nous voulons que l’ONI continue ses missions et être présents dans les grands changements à venir pour notre profession, nous avons la possibilité de le faire, par notre vote.

    Plus nous serons nombreux à voter et plus la profession d’infirmières(iers) sera entendue et aura du poids dans les décisions importantes à venir.

    Ne laissons pas d’autres personnes décider à notre place de notre avenir. Votons.

    Nous avons tous reçu le bulletin de vote, attention la date limite de réception du courrier est le 3 avril 16h,

    Merci de l’attention portée à ce message,

    Bien cordialement,

    Le bureau de l’UDIL

  40. eusebe dit :

    Et l’action actuelle de l’intersyndicale ne se limite pas au seul tract d’appel à ne pas voter aux élections départementales ordinales.

  41. syndicat RESILIENCE dit :

    complément d’information RESILIENCE suite dépêche APM du 21/03/2014

    comme suite à la dépêche diffusée par l’APM le 21 mars 2014 au sujet de la condamnation, en Appel, de monsieur Hugues Dechilly, secrétaire général du syndicat infirmier contre l’ordre RESILIENCE,

    RESILIENCE et Hugues Dechilly souhaitent que soient diffusées les informations complémentaires suivantes :

    – Hugues Dechilly, comme cela est écrit dans la dépêche et donc dans le jugement, ne saurait être animé d’une quelconque animosité personnelle contre l’oni dans la mesure où le secrétaire général de RESILIENCE n’est pas soumis au diktat ordinal, les motivations qui animent Hugues Dechilly et les membres adhérents à RESILIENCE sont basées sur le statut extraordinaire des ordres professionnels qui cumulent les 3 pouvoirs (exécutif, judiciaire et législatif) que notre Constitution a bien pris soin de séparer afin qu’ils se contrôlent les uns par rapport aux autres, l’inutilité de disposer d’un ordre professionnel toujours rejeté par plus de 80% de la profession infirmière 8 années après sa promulgation au Journal Officiel de la République, l’existence de dispositifs antérieurs à l’oni pour représenter, juger et écouter les infirmières, notamment le Conseil Supérieur des Professions Paramédicales, le cumul par les mêmes personnes physiques de responsabilités ordinales, syndicales, associatives, etc …

    – lors de la première audience au Tribunal Correctionnel de Marseille, RESILIENCE n’a pas eu la possibilité d’aborder le sujet qui l’a amené ainsi qu’ Hugues Dechilly à parler de mafia, de fonctionnement opaque et farfelu, le président du Tribunal ayant argué un manque de temps et le non intérêt à entrer dans le détail de plusieurs affaires infirmières déjà jugées, pourtant à l’origine des déclarations de RESILIENCE, ayant fait l’objet de jugements et de condamnations que l’ordre infirmier départemental des Bouches du Rhône n’a pas cru jugé utile de retenir lors de l’inscription au tableau départemental de l’infirmière en question, y compris lors des séances de la chambre disciplinaire régionale, l’intéressée ayant été condamnée en chambre disciplinaire nationale, pour d’autres motifs,

    – à ce jour, et depuis l’été 2012, notre adhérente, infirmière marseillaise a re déposé une nouvelle plainte contre ladite infirmière condamnée à plusieurs reprises par la justice, le secrétaire général de RESILIENCE, Hugues Dechilly, a été entendu par les services de police du commissariat Nord de la ville à ce sujet, le dossier est toujours entre les mains du Procureur de la République de Marseille,

    – une autre plainte, basée sur les mêmes faits, a été déposée il y a quelques semaines par une autre infirmière contre ladite infirmière déjà condamnée pour l’utilisation (toujours en cours à ce jour) d’un second cabinet infirmier, pourtant interdit, par décision/condamnation de justice, il y a plusieurs années,

    – lorsque le secrétaire général de RESILIENCE s’est présenté une première fois au Tribunal de Marseille, début juillet 2013, le président lui a présenté ses excuses en séance publique, arguant ne pas avoir eu le temps d’étudier le dossier et reportant la date du jugement de deux mois, ayant montré un vif intérêt, qui ne semble pas avoir été repris ensuite, pour la demande d’examiner l’affaire sous l’angle de la légitimité de l’oni et / ou du conseil national de l’ordre infirmier à ester en justice, le jugement prononcé début septembre 2013 n’en n’ayant pas fait mention,

    RESILIENCE et Hugues Dechilly, prennent acte, des informations contenues dans la même dépêche et annonçant (sans même l’avoir reçue) une autre procédure de la part de l’ordre infirmier qui, semble t-il, n’hésite pas à gaspiller l’argent des cotisations infirmières, ordre infirmier toujours en déficit et criblé de dettes

    • Pierrefrancois dit :

      C’était pas sur Actusoins mais à la barre de la cour d’appel d’Aix en Provence qu’il fallait dire tout cela. Comment cela tu l’as dit ? Et la justice du peuple français ne t’a pas cru ? Oh quelle injustice !

  42. cedr1c dit :

    Sansebastien, si cet ordre est si bien et si voulu, pourquoi avoir peur d’une adhesion facultative?

  43. moutarde dit :

    En tout cas, c’est loin d’être une fierté en France…

    Et arrête de te cacher derrière ton petit doigt avec les cotisations qui ne sont pas la raison de ce refus massif qui s’inscrit dans la durée.

    Les IDE n’ont pas besoin de ton (dés)ordre infirmier et cela fait plus de 7 ans qu’ils/elles le disent.

  44. Sansebastien dit :

    C’est vrai que demander 30 euros par an pour construire et appartenir à une grande institution infirmière qui fait la fièrté de la profession de tous les pays qui en sont doté c’est du harcellement et de la tyrannie.
    L’on sent bien à travers vos propos de quel coté se trouve l’intolérence et la manipulation politique.
    Notre profession n’a pas besoin de vous, allez répendre votre idéologie ailleurs.
    Merci

    • oni-non-merci dit :

      NE VOTEZ PAS AUX ELECTIONS MASCARADES DE L’ORDRE **************
      ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE ***************************
      SI VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS VOTRE COTISATION ANNUELLE ELLE N EST PAS LEGALEMENT EXIGIBLE

  45. moutarde dit :

    Tout opposant individuellement et/ou collectivement est parfaitement légitime à contredire ce grand (dés)ordre sauf à ce que les membres de cette association restent entre eux, s’élisent entre eux, règnent entre eux et cessent de harceler et tyranniser les IDE qui pour l’immense majorité n’a rien demandé et ne s’est pas inscrite.

  46. cedr1c dit :

    Le syndicat resilience n’ayant pas été condamné, les magouilles ordinales peuvent continuer à être dénoncées par l’ensemble des syndicats.
    L’avenir semble sombre pour cet ordre avec des élections montrant bien qu’il n’interesse qu’une poignée se faisant de la pub pour son snpi ou autre argil.
    De plus, une adhésion facultative signerait la fin financière de cet ordre, comme une condamnation de Perol peut mettre un autre regard sur les aides de la bred via amitiés politiques (l’histoire du fax à l’Elysée).

    Merci donc à la justice d’avoir pris en compte le droit syndical.

    • Sansebastien dit :

      Bien sûr que Résilience n’a pas été condamné, la responsabilité pénale étant exclue en matière de responsabilité pénale pour les personnes morales en matière d’infractions de presse, c’est expliqué dans le texte.
      Pour les élections détrompes toi, nos confrères sont interréssés pour peu que l’on ne leur subtilise pas leur enveloppe contenant les informations et leur bulletin de vote comme cela s’est produit par le passé, tu n’as quand même pas oublié?
      Quant à une adhésion facultative, tu ne dois pas avoir bien suivi le dossier, sinon tu exprimerais un peu moins de certitudes…
      zanzeb

    • Pierrefrancois dit :

      Et toi Jo, ça te tente aussi un petit tour en correctionnel ? Non t’es plus prudent que seringatomik, hein ? En tout cas faudra choisir un autre avocat parce que celui là n’est pas folichon.

      • eusebe dit :

        Alors que faire devant ces menaces ? Avoir peur ? Faire profil bas ? Se soumettre ? Balancer des trucs pas sympas et provoquer l’escalade ? Faire un signalement ? Respecter son contradicteur ? Non, vraiment, je ne sais pas…

        Si, je sais, je réitère l’appel de l’intersyndicale qui semble avoir force de raison :
        http://www.fosps.com/ordre-infirmier-ne-votez-pas-aux-prochaines-elections/

        • Pierrefrancois dit :

          L’appel à l’abstention de l’Intersyndicale a quelque chose de vraiment croquignolesque. C’est un peu comme si des américains ou des chinois appelaient à l’abstention aux élections en France alors qu’ils n’ont même pas le droit de vote en France !
          C’est pareil pour toi Jo, tu n’es pas inscrit. En quoi es tu légitime à appeler à l’abstention pour les élections au sein d’un organisme dont tu n’es même pas membre ?!
          C’est parce que tu es infirmier ? Mais t’es tu sou(l)cié jamais des élections aux URPS infirmiers, aux syndicats d’infirmiers libéraux ? Non. Même si tu es infirmier tu ne te sentais pas concerné. Et bien tu devrais faire de même en l’espèce ! Te taire et t’occuper de tes oignons.

          • cedr1c dit :

            Il y a des sanctions internationales vis à vis de la Russie alors que ces Français n’ont pas de droit de vote en Crimée.
            De la même façon, les syndicats défendant les salariés peuvent appeler au boycott de l’ordre qui ne leur sert à rien.
            Ravi d’avoir pu t’expliquer les choses, pierremachin.
            C’est vrai qu’avec une vision comme la tienne on n’intervient pas quand un inconnu se fait agresser dans le metro, puisque ce n’est pas nos oignons.

          • Sansebastien dit :

            Cedr1c a abusé de la vodka, bientôt il nous propmet la 3ième guerre mondiale et l’arrivée de milices dans le métro. Calme toi Cedr1c, tout cela n’est pas bien grave. Allez, respire un bon coup et prend un week end de relâche, tu verras, ça ira mieux.
            Zanzeb

  47. Sansebastien dit :

    Salut Hugues,
    Je te l’avais dit que ton programme ‘Notre but est de dézinguer l’ordre infirmier'” ne valait pas un clou.
    Tu aurait dû m’écouter!
    En plus, tes histoires “d’infirmière française ayant un diplôme italien…”, ça ne tenait pas la route comme une Ferrari, c’est la CPAM qui doit s’occuper de ça, qu’est ce que tu es allé chercher des carambouilles au CDOI des Bdr, il y était pour rien. Mais bon, ça c’est la faute d’Henri, il n’a rien compris et en plus il a cru que tu allais l’aider, alors que tu en avais rien à braire de son affaire, toi ce que tu voulais c’était “dézinguer l’ordre infirmier'”, une vrai persécution!
    Et bien il va falloir retourner à l’école et passer un diplôme de métalo, je te le dis mon gars.
    Aller, bon c’est pas tout ça mais j’ai du boulot.
    Gros bisous
    Ton vieux pôte

    • oni-non-merci dit :

      NE VOTEZ PAS AUX ELECTIONS MASCARADES DE L’ORDRE **************
      ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE ***************************
      SI VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS VOTRE COTISATION ANNUELLE ELLE N EST PAS LEGALEMENT EXIGIBLE

    • oni-non-merci dit :

      SI VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS VOTRE COTISATION ANNUELLE ELLE N EST PAS LEGALEMENT EXIGIBLE

      ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE ***************************

      NE VOTEZ PAS AUX ELECTIONS MASCARADES DE L’ORDRE **************

    • oni-non-merci dit :

      ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE ***************************

      NE VOTEZ PAS AUX MASCARADES ELECTORALES DE L’ORDRE

      SI VOUS VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS LA COTISATION MALGRÉ LES MENACES. LA LOI N’OBLIGE NULLEMENT AU PAIEMENT DE LA COTISATION !!!

    • oni-non-merci dit :

      SI VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS VOTRE COTISATION ANNUELLE ELLE N EST PAS LEGALEMENT EXIGIBLE

      NE VOTEZ PAS AUX ELECTIONS MASCARADES DE L’ORDRE

      ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE

    • oni-non-merci dit :

      NE VOTEZ PAS AUX ELECTIONS MASCARADES DE L’ORDRE **************

      ETUDIANTS INFIRMIER-E-S NE CEDEZ PAS A LA MENACE D’INSCRIPTION OBLIGATOIRE DE L’ORDRE
      ***************************

      SI VOUS ETES DEJA INSCRIT, NE PAYEZ PLUS VOTRE COTISATION ANNUELLE ELLE N EST PAS LEGALEMENT EXIGIBLE

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
753 rq / 2,131 sec