Le blues des infirmières : un réveil qui fait mal

| | mots clefs : , 190 réactions

Ce soir à 20h35, France 5 diffuse un documentaire consacré au "Blues des infirmières". ActuSoins a interrogé sa réalisatrice, Géraldine Laura.

Le blues des infirmières : un réveil qui fait mal

"Par habitude, on continue de dire les infirmières. Même si 20% d'entre elles sont des hommes". Géraldine Laura, réalisatrice du documentaire "Le blues des infirmières", revient sur ce détail. Pourtant, il est significatif.

est une profession qui fait tellement "partie des meubles" dans le monde médical, qu'on oublie d'essayer de le connaître, de le comprendre. On l'ignorerait presque.

Alors même qu'il est en pleine évolution, qu'il "subit de plein fouet des changements comme l'application de notions de rentabilité ou de chiffres à l'hôpital".

"les infirmières, on ne les voit finalement presque jamais"

C'est pour répondre à ce manque d'informations criant que la réalisatrice s'est lancée dans plusieurs mois de recherches, de tournage, d'investigation pour donner la parole à celles et ceux qui sont les "personnels soignants de l'ombre".

A ses yeux, "on parle des médecins, mais elles, les infirmières, on ne les voit finalement presque jamais." A travers les portraits de quatre infirmières, dans le monde hospitalier mais aussi en libéral, qui a le vent en poupe, elle souhaitait "dresser le paysage de la profession, car , c'est en fait plusieurs métiers".

D'ailleurs, elle revient beaucoup sur "le manque d'unité de la profession". Et un paradoxe: "Elles sont les plus nombreuses au sein du corps médical (550 000, ndlr), font tourner la baraque à l'hôpital, ou sont de vrais chefs d'entreprise en libéral, mais il y a plein de guerres, de divisions au sein des syndicats, malgré un Ordre récemment créé", et qui ne fait pas l'unanimité.

"Il y a un changement de mentalité, elles veulent avoir une vie à côté"

Mais pour Géraldine Laura, "ça arrange tout le monde qu'elles se taisent et qu'elles ne soient pas organisées. Sinon, elles auraient un poids énorme!", lâche-t-elle. Une grève totale du personnel? Impensable.

Car jusqu'à présent, c'était "tout pour le patient. Les jeunes générations, elles, sont moins conformes à l'idée de la nonne qui fait du bien autour d'elle, et ont moins la langue dans la poche. Il y a un changement de mentalité, elles veulent avoir une vie à côté", analyse la réalisatrice.

Pourtant, pas facile : entre les réductions de personnel, les faibles salaires comparé à l'investissement personnel, le stress, les erreurs éventuelles, le rôle d'interface entre le médecin et le patient, pas toujours reconnu etc., les infirmières ont des combats à mener pour une amélioration de leurs conditions de travail.

C'est en suivant ce quotidien, fait de petites victoires et parfois, de désillusions, que Géraldine Laura a aussi voulu mettre l'accent : derrière la machine hôpital ou la mécanique presque trop bien rôdée de l'infirmier libéral, l'Humain.

Et pour ce faire, il a fallu trouver des anti-langues de bois, des infirmières qui se libèrent du carcan du silence. "Elles n'ont aucune liberté de parole", affirme la réalisatrice, qui a du lutter pour obtenir les autorisations de tournage. Mais petit à petit, les contours flous de la profession se dessinent plus nettement, grâce à ses personnages qui ont décidé de parler.

Delphine Bauer

Ce soir, France 5 diffuse un numéro de son magazine "Enquête de Santé" consacré à la profession infirmière. "Le Blues des infirmières" : un documentaire suivi d'un débat en direct - 20h35 sur France 5


EDS Infirmières Ce soir par ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

190 réponses pour “Le blues des infirmières : un réveil qui fait mal”

  1. loubeine dit :

    on ne parle pas des autres proffessionels de santé? pour cause! des fois que cela donnerait des idées pour federer les mecontentements les demandes de respect du patient et des soignants!on ne parle que des ide? ça remonte les asd et les autres contre les ide( qui déjà se sentent une specificité quant à leur responsabilité) et le tour est joué on se met d’accord pour ne jamis etre d’accord

  2. Valerie dit :

    Les IDE méritent plus de reconnaissances aux vues de leurs responsabilités croissantes, de leurs conditions de travail et de leurs années d’études! C’est fou que l’on nous voit encore comme des garde- malades alors que notre métier est de plus en plus difficile et technique! Et la vision de notre métier qu’ont les “grands” de l’administration (complètement à côté de la plaque) est inquiétante!

  3. loubeine dit :

    apres! sur le vote de 2012 mefions nous des reponses rapides et trop hatives ayant eu la (mal)chance de rencontrer et discuter avec mr claude eyvin (ps)(et je suis de gauche!!)juste avant les dernieres elections presidentielles je peux vous dire qu’il est tout aussi puant que mr bertrand alors faite votre choix mais de grace sur d’autres criteres parceque là c’est presque bonnet blanc et bonnet blanc. Par contre si l’une d’entre nous des 500 000 ide des 700 000 asd et j’en passe avait l’idée de crer une liste de votants conditionnants leur vote au vu du projet des 2 rescapés de la boucherie presidentielle je serais partant .ps je ne l’ai pas fait car c’est trop enorme pour un petit personnage!

  4. loubeine dit :

    depuis 1988 le masturbateur intergalactique tourne à plein regime et il me semble que le monde hospitalier et les ide en particulier en redemande.Alors en 2011 les ide decouvre que la reforme lmd est une daube que la reforme n’a ete mené que par une bande d’initiés coupés des realités aucune profession n’aurait accépté un tel hold up cela prouve qu’à force d’accepeter d’avoir la tete dans le guidon on finit toujopurs par l’avoir dans l fion.Si on devait toucher selon ce qu’on merrite cela se saurait mais le monde soignant n’aime pas la confrontation donc continuons à demander poliement ce qui nous semble etre notre du en faisant notre prechi precha =>2077 peut etre

  5. aud dit :

    En gros ce que mme Podeur a voulu dire quant à nos salaires c’est : “estimez vous heureux” !!
    C’est pas les ministres et autres politiques qui accepterait de se faire soigner dans mon service : 1 IDE pour 30 patients !!! et ces 30 patients c’est un mélange de : grabataires, de personne démentes, de douloureux chroniques, de personnes venant pour un sevrage éthylique, des personnes démentes qui crient toutes la nuit et parfois la journée, etc etc etc
    Alors ils ont beau parler mais EUX ne se font pas soigner dans des hosto de proximité…

  6. Alé dit :

    ça ne bougera pas tant qu’on ne se mobilisera pas pour de bon !!!

  7. Nathalie dit :

    j’ai trouve la D.g de la dgos,assez meprisante envers les soignants….concernant les ide de nuit,et leur salaire,quant aux propositions …….pas question des salaires..mais a l’entendre,nous evoluons tres bien!!!et puis il faudra toujours des IDE pour les patients..la recherche…….n’interresse pas tout le monde!!!valorisez notre travail et assez de “bla bla’

  8. Céline dit :

    Emission qui n’a servi à rien !!!! On nous prend toujours pour des poires. On adore notre métier mais le temps des bonnes soeurs c finit!!!! Comme à dit le Pr machin elles ont besoin d’un salaire quand même!!! J’suis dégoutée !!!!!

  9. ade24 dit :

    Tres bon reportage, sur nous les IDE, les petites mains. 22 ans de DE, et beaucoup de desillusions…
    j’aime passionnement mon metier mais je deteste la facon dont on me le fait faire. De nos jours c’est la rentabilite qui prime et non l’humain. Dommage, il ya tellement de belles choses a faire..,
    La sante ca devrait etre un investissement sur l’avenir et non une entreprise de rentabilite

  10. Couillard dit :

    Superbe émission qui malheureusement reflète bien la réalité de notre quotidien à l’hopital!!!

  11. Syndicat dit :

    et si on y ajoute Tisserand, pro ordre, ex conseiller national et Depoire, pro ordre, et présidente de la cni, on s’aperçoit, in fine, que le beurk était plus que présent hier soir dans cette émission …

  12. Syndicat dit :

    je crois surtout que le truc a été plus ou moins verrouillé afin que – comme la bred l’exige – pas de bruit ne soit fait sur le sujet …

    en ce sens le beurk a réussi son coup …

  13. Hugues dit :

    intervenants auxquels il faut bien évidemment ajouter monsieur Amouroux qui n’est autre que le secrétaire général du snpi et “accessoirement” président du cdoi 75 …

  14. butterflo dit :

    Mme PODEUR a annoncé qu’avec la Réforme LMD “les élèves se sont vu reconnaître un statut étudiant, avec l’accès aux CROUS, avec l’accès aux avantages sociaux” … Tant d’incompétence de la part de la Directrice Générale de l’Offre de Soins est désolant, puisque ce sont des revendications portées par les étudiants depuis plus de 10 ans ….
    Toujours pas d’accès aux bourses du CROUS, ni à la gratification des stages … Et on s’étonne toujours que 30% des ESI abandonnent en cours de route ???

  15. Syndicat dit :

    RESILIENCE : l’ordre infirmier en caméra cachée !

    à celles et ceux qui s’étonnaient de ne pas avoir vu d’intervenants ordinaux, hier soir sur France 5, dans l’émission sur le blues des infirmières, nous affirmons que furtivement Dominique Leboeuf apparaît dans la vidéo lors de la réunion de l’ordre mais surtout que la seconde IDEL spécialisée “dans les prises en charges lourdes” n’est autre que Brigitte Lecointre, présidente du cdoi06 …

    ceci expliquant peut être que le sujet ordinal ait été survolé à 15000 pieds …

    toutes les infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  16. Ingrid dit :

    Pour ma part je constate une fois de plus qu’il y a un grand fossé entre les grands théoriciens qui sont très confortablement payés à étudier par des chiffres statistiques nos conditions de travail et notre réalité de terrain qui elle, n’est plus à débattre…et nos salaires qui eux … ne sont pas à la hauteur de nos responsabilités….alors le débat qui portait sur le fait de prendre encore plus d’initiative médicale alors que nous sommes des paramédicaux!!!!! ….débat stérile avec Mme podeur en tout cas!

  17. l’ordre infirmier était bel et bien présent hier en la personne de la seconde infirmière libérale, Brigitte, qui n’est autre que la présidente du cdoi06 (info vérifiée)

  18. audréna dit :

    Que serait les IDE sans les AS ? les IDE et AS sans les ASH/ASL ? Les IDE, AS et ASH/ASL sans les secrétaires ? Les IDE, AS, ASH/ASL et les secrétaires sans les Cuisto, sans les ouvriers, sans les standardistes etc ETC ! On a besoin de toute cette” fourmilière ” à l’hôpital car il suffit qu’un maillon de la chaine manque pour être dans la m*rde” !!

  19. Jeanine dit :

    Le salaire n’est pas du tout à la hauteur de nos études et de notre dur travail. A la retraite je touche le salaire d’une infirmière débutante….

  20. Jeanine dit :

    l’émission était faite pour ouvrir les yeux de la population qui nous critique souvent car lorsqu’on est malade on aime etre encadreé plus que ça et dans la dignité . Le travail à la chaine ds notre profession est de la maltraitance qu’on se le dise haut et fort et que les dirigeants ouvrent grands les yeux;

  21. IDE dit :

    Mon dieu…même entre IDE et AS on se tire dans les pattes ?! Mais où va -t-on ? Je travaille en milieu hospitalier et IDE et AS travaillons en binôme alors effectivement il ne faut pas faire d’un cas une généralités ! Et je travaille pas en réa etc où le nombre de patient est moindre mais en médecine : 30 lits ! Alors le travail de binôme ou pas est fonction de l’équipe et donc des gens.
    Bon reportage en tout cas, qui a rassemblé beaucoup de gens il était temps qu’on parle de nous !!

  22. Marie dit :

    d’accord avcec toi audréa la nouvelle formation va mettre des infirmiers dans le monde du travail ne sachant pas faire grand chose en soin. La nouvelle formation n’est pas assez encadrée! enfin si les élèves nous disent vous devez nous encadrer certes cela fait parti des devoirs de l’ide mais elle doit faire aussi les reste des soins

  23. audréna dit :

    Pour autant : manque de personnel ne veut pas dire : validons les stages de n’importe qui afin qu’il devienne IDE !

  24. Christel dit :

    nous en sommes toujours au niveau schizophrénique du monde hospitalier:têtes pensantes et décidant d’un coté , réalité du terrain de l’autre.Nous ne pouvons pas faire la grêve dans les services puisque nous sommes réquisitionnées; mais si nous ne validons pas les stages des étudiants actuellement en stage puisque nous sommes leurs tuteurs, le monde hospitalier serait trés rapidement en manque de personnel.

  25. Réjane dit :

    je n’ai pas regardé car je suis a la retraite et rien ne change,blandine à raison et m^me les ash tous ces gens qui échangent beaucoup avec les patients rien!

  26. audréna dit :

    On parle même pas de l’encadrement des étudiants infirmiers sur notre lieu de travail ? C’est un travail à part entière, qui prend beaucoup de temps et qui est très important => reconnaissance ZERO !

  27. audréna dit :

    A la SNCF quand ils manifestent ils bloquent tous les trains mais nous ? Comment on fait quand on veut manifester ? On ne soigne plus personne ??? Impossible ! Alors on part en grève, certaines d’entre nous, et on culpabilise pcq on laisse le “service minimum” galerer en service !!

  28. audréna dit :

    En 2 ans de travail en milieu hospitalier j’ai pu constater que le travail IDE est loin de ce qu’on nous apprends à l’école : pas assez de soignants, beaucoup de patients, charge de travail hallucinante, heures supp à gogo, agressivité des patients, etc etc. C’est pas jolie jolie. Mais voila, ils l’ont dit dans le reportage, les IDE ne se révoltent pas car c’est notre nature : on subit, on est là POUR le patient, on ne peux pas le laisser sans soins, on a une conscience professionnelle.

  29. audréna dit :

    Cette émission était intéressante car pour une fois on parle de notre boulot et de façon plus ou moins réaliste. Je suis d’accord avec pas mal de vos commentaires et ça me rassure car je me sent un peu moins seule 😉
    Je suis IDE depuis maintenant 2 ans et j’ai “échappé” à la nouvelle réforme OUF car quand je vois certain(e)s ESI de la nouvelle réforme je me pose des questions…y’a pas mal de lacunes (moi aussi j’en avait, je n’étais pas parfaite mais bon) ! Récemment on avait une ESI en stage 3eme année qui n’avait jamais piquer un bilan sanguin !! Problème de stage ? De réforme ? Aucune idée… Mais il y a de quoi se questionner

    • Pseudo dit :

      Ce n’est pas nouveau, même problème quand j’ai pris mon poste à l’AP-HP il y a 35 ans!!!
      Diplômée sans avoir posé une seule perfusion pendant mes études!!!!!
      Formation technique sur le tas mais quand on est pas dans les bons services ou qu’on ne nous laisse pas faire? C’est désolant mais ce qui est à constater c’est que toutes réformes depuis ce temps n’ont rien changé.
      Par contre, une fois la technicité maîtrisée, j’ai fait le maximum pour transmettre et laisser faire les étudiants pour qu’ils puissent acquérir la technicité.

  30. Monique dit :

    je suis impressionnée par l’infirmière référente qui interprete ,prescrit ,se prend pour un médecin même si elle leur demande leur avis ;et en plus non reconnue ……….. mais où va-t-on ???? moi je n’ai qu’une hâte ,c’est la retraite ,je n’en peux plus après 35 ans ; j’attend l’émission du 6 decembre sur les IDE en maison de retraite (j’y suis en ^lein dedans depuis 17 ans)

  31. Sandrine dit :

    Reportage trop ciblé; on a oublié d’autres spécificités dans le métier; les arguments de la DGOS concernant le travail de nuit, les primes et le manques d’effectifs étaient limites; quant au chef urgentiste de Nantes, concernant la fermeture des lits en cas de sous effectifs, je ne sais pas où il a vu joué ça…et quand bien même cela se pratique, cette mesure ne répond pas aux besoins de notre population en terme de soins… bonne émission qui serait à développer. Mais je doute que nos élus nationaux aient pris conscience de l’ampleur du problème et nos difficultés de gestion de corps (cat. A et B) ne seront pas encore solutionnés demain :-(((

  32. Alé dit :

    Apprendre à savoir dire NON quand on nous appelle sur les jours de repos ,

  33. Lara dit :

    Ce genre d'”émission fait partie de la liste de celles qu’on pose quand on a rien à dire , les sujets standards , avant d’aborder celui de la décoration des maisons pour noêl ou de la raréfaction des ptits commerces … bref … nos conditions de travail ne s’arrangeront pas , les bureaucrates ne se feront pas soigner de leur réunionnite aigue et continueront de nous pondre des freins et obligations pour justifier leurs dépenses …. nouvel hosto en création …déjà de sombres rumeurs sur la gestion du budget … rassurons nous , monsieur le directeur gardera sa voiture de luxe de fonction … les mamans elles , continueront de se taper un couloir pour prendre leur douche et laisser leur bébé seul … logique …

  34. Marie-noelle dit :

    pourquoi en parler ça existe depuis si longtemps !!!cela interesse-t-il quelqu’un?? meme les patients s’en désinteresse…ils ont juste besoin qu’on les coocoonepour qu’eux le soient, quant à nos élus …..la retraite plus tard vous vivez plus vieux!! l’état dans lequel on fini (physique ou psychique ) peu importe.

  35. Isabelle dit :

    pas de collectif :pas de force. on tient trop à notre image de sacrifice.

  36. Marie-agnes dit :

    L’émission ne sert à rien.On aura toujours un salaire qui a aucun rapport avec nos compétences et nos responsabilités. Aucune reconnaissance de la part de la hiérarchie

  37. maleaime dit :

    vous me faites rire
    mal payer normal on se laisse faire peu de syndiques et l’image parfois vrai des infirmieres qui boivent le cafe
    ensuite l’ordre chacun tire sa couverture pour quelques menus broutilles ou pour passer cadre et j’en ai vu surtout des incompetents ou de bon(nes) suceur(ses)
    enfin et surtout beaucoup n’ont aucunes connaissances voir “vocation ” bref ce que veulent des hopitaux des jambes des bras et le reste on verra

  38. Josette dit :

    J’ai lu tous vos commentaires, je les partage, maintenant, changer de service régulièrement, permet d’avancer, d’évoluer sans trop se prendre la tête,”veilleurs” NON, nous sommes des soignants, I.D.E, A.S, A.S.H, c’est pas compliqué de le dire!!!Esclaves de notre beau métier par la non reconnaissance de notre diplôme, payé Bac +2…!!!Et nous, comment serons-nous soignés?Laisser une patiente sur un brancard +de 8h pour aller au bloc à 21h…c’est quoi ce travail???J’ai 47 ans, soignante depuis 1983, ai travaillé à l’A.P-H.P, suis revenue en Bretagne, travail et manque de personnel identique dans le 94 et le 22…le+ est d’avoir une meilleure ambiance entre collègues dans les grandes villes!!!Bon courage à nous!!!

  39. FX dit :

    Nous avons, pas seulement, mais aussi, la place que nous nous donnons!500 000 infirmières et toujours incapable d’avoir des portes-paroles reconnu et à la hauteur!
    Pour nous faire entendre, valoriser notre profession et continuer d’accueillir le publique avec soin il nous faudra prendre sur nos journées off ET sur notre “dévouement” à la fonction!

  40. Pseudo dit :

    je viens de regarder l’émission sur la 5 je ne connaissais pas MME POSEUR maintenant je la connais et je suis effrayé par tant d’incompétence

    • ide 22 dit :

      MME PODEUR pratique la langue de bois et fait partie d’une administration qui se fout des IDE…..Au vu de ses déclarations vaseuses il n’était pas nécessaire de l’inviter puisqu’elle n’avait aucune réponse à donner comme d’habitude…Comme L’ORDRE n’étant d’aucune utilité sauf pour vider vos poches il serait peut être plus judicieux de vous servir des réseaux sociaux pour vous révolter et vous organiser pour faire comme les IDES Suédoises en MAI 2008.Elles ont obtenues un salaire minimum de 2200 E. !!Elles étaient 7000 à faire” vraiment” grève et elles ont paralysés les hôpitaux ……;vous êtes 500000! Bon courage à toutes : ..IDE jeune retraitée..et heureuse de l’être….

  41. lithad dit :

    Pour en revenir à l’émission, je l’ai trouvé très intéressante. Pas de réelle réponse de la part du ministère à des problèmes pourtant bien pointés du doigt. Le documentaire reflète bien la réalité de la profession et met en valeur les raisons pour lesquelles je me suis détournée des services hospitaliers: le travail à la chaîne, la paperasse… et (quand je lis vos précédents posts) cette guéguerre dans les équipes qui n’arrivent même pas à être soudées dans l’adversité….

  42. Katia dit :

    je crois pas à ce genre de miracle !! demain ce sera la meme ” merde ” pour nous

  43. Sabine dit :

    OUI.. roselyne et fab..nous ne sommes pas de veilleuses..nous prenons soin d’hommes et de femmes qui ont besoin d’une présence , d’une ecoute..et de soins techniques aussi… arretons de penser que la nuit “on se tourne les pouces”.. un peu plus de respect..

  44. Alex dit :

    Ben elle a servi a rien cette emission……demain on aura tjs les mêmes salaires et les mêmes conditions de travail….. A moins d un miracle cette nuit….

  45. Roselyne dit :

    Tu as raison Fabienne…Je me bats depuis des années contre ce mot “veilleuse” !

  46. Fabienne dit :

    écoeurée travail de nuit 32h30 par semaine Ok mais dans quelles conditions ? service de gériatrie avec 200 résidents pour une seule infirmière , tavailler dans l’ombre et de la part de tes collègues tu n’est ni AS ni IDE tu restes une “veilleuse” aucune reconnaissance . le travail de nuit n’est vraiment pa valorisé !!!! je suis dégoûtée

  47. Sandra dit :

    Je veux bien faire de la recherche, & protocole, mais pendant les heures de travail & non sur mon temps de repos, nous avons une vie privée pour nous ressourcer. Vie privée = bien être du soignant = soignant avec sourire pour soigner & accompagner ds la maladie… la mort, & les familles en deuils, merci la réa, on trouve encore un peu de temps pr accompagner famille en deuil, quoique parfois … merci de nous former pr l’accompagnement à la mort car ça s’apprend sur terrain seulement …& merci de reconnaitre nos spécialités qq soit le service de soins qu’on donne il existe binome AS-IDE, mais n’oublions pas binome IDE-MEDECIN

  48. Severine dit :

    notre salaire, NOS RESPONSABILITES ne sont pas à la hauteur des RESPONSABILITES pénales et civiles !!!!

  49. Elodie dit :

    Et les heures sup a l’hopital , ils en parlent pas , comment les recupérer , pas possible , nous les payer pas possible, bénévolat là tout de suite c’est possible , de la part de nos directeur biensur !!

  50. Car dit :

    Mme Podeur a de beaux messages,et cette émission donne bcp d’infos pour les non initiès, du déjà ressassé pour les autres…. ma frustration n’est que trop peu soulagee : les pb sont posés mais on ne sait tjrs pas qd on sera payé davantage qu’à la reconnaissance…. ca me rappelle les infos de 20h lors des hausses de carburant : ah bah oui c dur mais faut bien rouler !!! Bah nous on s’enorgueillit d’avoir un rapport privilegié avec nos contemporains mais pour responsabilités, compétences, sacrifices privés, ça serait bien que ça compte au moins pour du beurre. Je connais des cadres qui comparent nos conditions de travail au sacerdoce des personnels de fast food en disant qu’on ne devrait pas se plaindre. Bah pas sur, la bas qd tu bosses avec la peche qu’on a, c sur on devient Manager !

  51. Elodie dit :

    Elle a pas peur quand meme cette nana !! et franchement l’hosto gagne bien du fric avec elle !!

  52. Amandine dit :

    Alors, je vais donc dire mon opinion. La seule qui avait une idée réelle de la réalité ambiante a parlé pendant 3 minutes, donc, elle a donné une synthèse de ce qu’elle voulait dire. Mme Podeur…. enfin bref… elle est souriante et elle dit tout va très bien mme la marquise, ben oui, ce sont les IDE qui débloquent… Le duo de la 5: merci, ils ont été quand même très compétent et le conclusion fatale…. En tout cas, j’ai adoré voir ce décalage entre ceux qui sont dans les bureaux et ceux qui restent dans les soins, ceux qui sont dans le feu et qui peuvent comprendre ce que “pas le choix” veut dire… tout cela pour une seule chose: pour le bien être du patient ou pour soigner, tout simplement!!

  53. Isabelle dit :

    et cette infirmière référente en onco qui reprend ces études, qui a un niveau de connaissances d’un DR Généraliste mais qui gagne le même salaire qu’avant, voilà comment on fait des économies sur notre dos!!!!!

  54. Dominique dit :

    occupons nous des patients et arrêtons de faire rentrer les sous grève fermons les ordinateurs

  55. Dominique dit :

    pour entendre que nous avons de la chance d avoir un bon salaire mais je pense qu elle pour di des conneries elle est sur paye amie de mr Bertrand votons Mai 2012 virons c bons. a rien

  56. Katia dit :

    oui vraiment que des conneries !!

  57. Cyrielle dit :

    il faut aussi songer aux autres professionnels de santé , comme les AS qui elles aussi ont des conditions de travail épuisantes, des horaires trop variables, de la paperasse à remplir, une disponibilité permanente, du travail délégué en masse par les IDE , ainsi qu’un salaire peut attractif , et n’oublions pas la rentabilité qu’on nous demande, le travail à la chaine ainsi que des problème de dos. ou est la reconnaissance pour elles?

  58. Marie-line dit :

    je fais les nuits aux urgences c est mon choix et je ne veux en aucun cas reprendre le jour mais un peu de reconnaissance de notre travail aurait ete bienvenue

  59. Elodie dit :

    La nouvelle réforme une belle merde, des etudiants en 3 eme année qui ne sont meme pas foutu de faire une toilette correctement , qui ne comprennent rien, et qui sont surtout démunis et incompétant !! et ça on en parle pas de cette formation au rabais !!! Ils preferent supprimer des cours médicaux pour leurs faire faire du français et des maths . Sommes nous dans une formation professionnelles ou bien au lycée !!

  60. Sabine dit :

    merci a marina et michel de nous avoir donné la parole.. la reconnaissance c des patients que nous la recevons qques fois.. OUI ON AIME NOTRE TRAVAIL… mais donnez-nous deja les moyens de l’excercer avec + d’humanité……LA BIENTRAITANCE..

  61. Aurelie dit :

    que des mythos comme dirait mes frangins….

  62. Kristel dit :

    Bon bah moi j’ai besoin d’une clope pour me détendre après toutes ces conneries!!

  63. Angélique dit :

    Vraiment on se sent pas soutenu avec cette bureaucrate qui n’a pas arrêté de noyer le poisson au lieu de répondre vraiment au question!je suis dégoûtée!

  64. Flo dit :

    rien n’a été dit sur la violence que nous pouvons subir à l’ hôpital dans un service de soin… dommage.

  65. Annick dit :

    la recherche ben sur nos repos si on en a

  66. Elodie dit :

    Tjs pareil , tjs pas de reconnaissance , et le ministere qui encore une fois essaye de nous endormir , alors oui tres bien cette émissions, oui notre metier est épuissant , mais qu’elles sont les solutions , ben aucune !!! Merci Me Podeur!!!! Je suis d’accord révoltons nous !

  67. Katia dit :

    je suis ecoeurée !!! ennervée que de bluffffff … cette emission n’a servi à rien , on se moque de nous !!!

  68. Catherine dit :

    1,06 € de l’heure c’est pour cela le super niveau Licence imposé aux nouvelles diplomées. Trop bien !!!

  69. Sandie dit :

    c clair rassemblons ns et en avant la révolte !!!! ide réveillons nous

  70. Florence dit :

    Carrément !!! Merci aux patients qui nous soutiennent …heureusement

  71. Florence dit :

    ça mene à quoi ces emissions??? à rien!! j’viens de perdre mon temps!

  72. Hugues dit :

    et voilà c’est fini ! beaucoup de pipeau surtout de la part du ministère et oui : révoltons nous !

  73. Ingrid dit :

    la recherche infirmière ????ah oui et on l’a fait quand?????

  74. Claire dit :

    Merci a France 5 merci mille merci

  75. Sylvia dit :

    Podeur combien tu ramasses???

  76. Evelyne dit :

    quelle menteuse cette Mme Podeur et c’est une ancienne inf. Et le passage contrainte et forcée aux 12 h elle en parle? 6 semaines de jours et 2 semaines de nuits. Ras le bol de cette c…e (j’ai 33 ans de DE)

  77. Claire dit :

    2012 — ou l art de nous ballader

  78. Sandie dit :

    oui pensez à l’assurance ! mais qd même 90 euros l’année !! mais avec le genre de podeur on risque pas d’être soutenues !!!!!!

  79. Hugues dit :

    avec un tel discours mme Podeur les IDE voteront contre les pouvoirs publics ….

  80. Ania dit :

    Quand j’entends ça je comprends que nos conditions de travail ne s’améliorent pas ….

  81. Christine dit :

    ok pour la revalorisation de nos payes mais n’oublions pas qu’il nous faudrait du repos du vrai pas du genre je crois que je peux être tranquille chez moi et merde mon jules decroche le tel et me dis ” ah zut y avait pas de numéro affiché et je crois que c’est ton cadre ” !!

  82. Hugues dit :

    les réformes sont rejetées par la profession mme Podeur ! que ce soit sur la LMD ou sur la formation initiale … et voilà qu’elle nous donne la définition du soin infirmier !

  83. Car dit :

    La professionnelle en dispo n’a t elle tt simplement pas craqué ?

  84. Dominique dit :

    vraiment ça sert a rien ces discours a la télé MOBiLISONS NOUS! estimons nous heureux on est bien paye faire les 3 /8 les jours féries dimanche et en plus on va avoir des retraites de merde base sur un alaire de base

  85. Katia dit :

    et l’assurance professionnelle elle augmente chaque année !! elle devrait nous la payer cette chere Dame !!

  86. Gwenaelle dit :

    ke cette cxhere mme podeur vienne une semaine ac nous ac un seul jour de repos car on est rappelé sur l’autre reos et kel touche ke notre salaire ki est loin des 1780 kel annonce et la ell pourra parler

  87. Katia dit :

    oui car debordement de taches on fait bien obligé pour les patients mais si problemes est ce que les medecins nous soutiendront ?? ça m’etonnerais et qui ira à la soupe : bibi !!

  88. Blandine dit :

    Et les AS aucune reconnaissances!!!!!! C est nous qui sommes au plus pres des patients

    • Norma colle dit :

      Bientôt avec probablement les nouvelles réformes IDE(probablement dans les cartons…avec délégations de compétences), les IDE qui auront plus de responsabilités imposées mais pas plus de salaire,les AS se retrouveront eux aussi avec plus de soins imposés ,plus de responsabilités imposées et toujours le même salaire….Dérive inévitable si nous ne faisons rien!! Les AS envieront-ils alors les IDE ?? Au lieu de “couler” les IDE les AS devraient se rendre compte qu’un éclairage sur les IDE peut leur être par rebond bénéfique…Tirer vers le haut les IDE tirera vers le haut les AS…Si les AS tirent vers le bas les IDE ils se suicident eux mêmes!

  89. Caroline dit :

    Il faut penser à l’assurance professionnelle si l’on travail le à l’hôpital car avec Mme podeur on peut penser que tout va bien … Oui on veut de la reconnaissance mais également un salaire en lien avec nos compétences!

  90. Cécile dit :

    franchement c’est pitoyable … ils n’ont rien compris!

  91. Annick dit :

    l’Ide qui parlait a eu de la chance de pouvoir changer de service aussi souvent chez nous ce n’est pas le cas et si on veut changer c’est le parcours du combatant

  92. Ania dit :

    Au fait elle parle de quelles primes ??? Car je ne gagne toujours pas 1780€ / mois au bout de 6 ans, week end compris..

  93. Sandie dit :

    sylvie , si ça te fait chier , ne regarde pas !!!

  94. Laetitia dit :

    @ Gwenaelle, la preuve de ce que tu dis : pour l’accouchement de Mme Carla Sarkozy, ils ont carrément réserves tout un service pour son ” bien-être” ….

  95. Florence dit :

    Les discours ça fait pas avancer les choses … Que font les politiques pour notre profession ???

  96. Ania dit :

    10€ en plus par nuit, mais c’est vrai Mme Podeur de quoi se plaint-on ???

    • Norma colle dit :

      Il vaut mieux dire 115€ pour les nuits…le public ne retiendra que ce chiffre…
      C’est comme l’ordre qui à l’inverse divisait ses 75€ au prix d’un paquet de cigarettes par mois..

      On présente les chiffres de la manière la plus avantageuse selon le message que l’on veut impacter!

  97. Claire dit :

    1780 euros mais triple mdr …

  98. Annick dit :

    cette brave dame n’a jamais du bosser la nuit la pauvre

  99. Katia dit :

    et dire qu’elle ose dire qu’on est bien payer !!! on veut faire les nuits !! c’est de la moquerie !!

  100. Kristel dit :

    J’aimerai connaitre le salaire de cette chère mme Podeur…

  101. Hugues dit :

    à entendre mme Podeur nous ne sommes pas à plaindre avec 1780 euros / mois au bout de 4 années de travail, 115 euros de nuit pour un mois de travail (13 nuits ?) plutôt 14, 15 ou 16 …

  102. Gwenaelle dit :

    1700 euros net au bout de 4 ans ben c pas le cas partout au bout de 6 ans c’est pa ce ke j’ai

  103. Sandie dit :

    mme podeur , vs avez déjà fait des nuits vs ??? et vs votre salaire doit compter plus d’une prime !!! quelle greluche !!

  104. Claire dit :

    On entend que ça ” les infirmières sont capables …”
    Mais arrête purée tu me fais monter la pression …
    on en peut plus —

  105. Gwenaelle dit :

    apres faut juste ke les gens comprennent notre raz le bol et les conditions catastrophiques dans lesquelles on travaille et ke meme si on aime notre métier on en peut plus faut se mettre à la place du patient et est ce que nos chers dirigeants accepteraient d’etre soigné dans ces conditions la je pense pas les gens ne sont plus considérés comme des patints ms comme des numéro mais pour ma part j’ai pas choisi ce métier pour faire de la merde

  106. Laetitia dit :

    Les nuits sont imposées, Mme podeur !!!

  107. Laetitia dit :

    Bien dit benoit, merci!!!

  108. Katia dit :

    je suis ennervée ils voudraient nous faire croire que tout va bien !! on nous en demande de plus en plus !! on controle tout ce que nous faisons …. on est manipulée et il y en a marre !!!!!

  109. Gwenaelle dit :

    y’a pa ke les IDE ds les services la preuve tout à l’heure ils ont parlé de la collaboration entre les professionnels

  110. taogoux dit :

    Avec 37 ans de carriere ,j’ai toujours penser que l’Aide-Soignante était la COMPLEMENTARITEE de L’IDE !! Un BINOME ,qui travaille ensemble avec des taches certes différentes ,mais complémentaires ! Moi IDE bientot a la retraite ,je refuse que l’on oublie que sans l’AS ,l’IDE ne s’en sort pas ! Mais nous sommes tous et toutes des SOIGNANTS avant TOUT et pour un seul BUT le Bien du Patient !! Mmes les Aides-soignantes vous avez tout mon RESPECT !!

  111. Hugues dit :

    enfin une qui cause vrai mais elle est dégoûtée et elle est en dispo …

  112. Sylvie dit :

    font chier avec leur émissions spéciales inf on dirait qu il n y a qu eux dans les services

  113. Laetitia dit :

    Ah !!! Une infirmière, une vraie !!!

  114. Annick dit :

    au secours le statu étudiant si c’est pour une formation qui ne va pas donner des soignants avec les compétences d’avant la réforme !!!!!

  115. Hugues dit :

    non madame Podeur : les étudiants continuent à dire qu’ils ne sont pas aidés ! le cursus LMD c’est aussi du pipeau …

  116. Kristel dit :

    Parlons en de la réforme LMD, on voudrait déjà être reconnues bac+3!

  117. Claire dit :

    Nouvelle reforme pr les étudiants : de la grosse connerie …

  118. Christine dit :

    je veux un salaire qui soit correct en regard des heures que je fais et je passe les minutes qui m’obligent à rentrer tard chez moi car je ne peux pas quitter le service quand j’ai ou une urgence ou une entrée !

  119. Gwenaelle dit :

    ils me gonflent avec leur commentaires lors du débat kil viennent sur rrain et kil se rendent compte réellement des pb

  120. Virginie dit :

    Elle pratique la langue de bois, c’est clair. si Kathy ne le faisait pas ce travail de secrétaire, qui le ferait?

  121. Gaelle dit :

    Dommage qu il n y a que des representants de ceux ci et de cela mais pas des vrais infirmieres qui sont sur le terrain pour faire le debat c est mignon tout sa mais bon notre profession par en c……. Le mal est fait et malheureusement aucun politicien va suivre se debat et faire evoluer les choses

  122. Hugues dit :

    mme Podeur n’est pas crédible dans son discours et dans son argumentation … c’est du pipeau !

  123. Severine dit :

    Moi je soigne sans distinction d âge ,de race ,de religion,sans jugement de valeur ,sans compter mes heures ,en oubliant de boire et de faire pipi parfois,en me laissant parfois insulter voire frapper par des patients qui souffrent ou sont déments , par des familles en souffrance et tout ça avec le sourire !!! Alors j’aimerais juste un peu de reconnaissance ….y compris salariale !

  124. Claire dit :

    Je suis énervée … Ça y est

  125. Katia dit :

    des responssabilitées en plus !!!! et zut on n’a que ça des responssabilitées , des debordements de taches ….mais pas le salaire qui va avec !!!!

  126. Kristel dit :

    Ils n’ont rien compris, tout ce qu’on demande ce sont des salaires en relation avec nos responsabilités!!

  127. Claire dit :

    L ordre … Tout juste capable d envoyer un rappel financier chaque année pff

  128. Isabelle dit :

    Apres 8 ans ds un hopital public, dont 2 en tant que faisant fonction cadre, j’ai voulu retrouver un sens a mon métier….. Et je ne me retrouve pas dans le mode de management actuel….. Les infirmiers sont aujourd’hui des objets de productions sans aucune reconnaissances

  129. Hugues dit :

    oui l’ordre est plus que jamais vivant et nocif …

  130. Katia dit :

    le reportage OK il reflete bien la realité mais le debat c’est à voir !!!!!

  131. Christine dit :

    en parlant de l’ordre il est toujours vivant ? je me disais et il me semblait que ce truc allait se barrer en cacahouette !

  132. Claire dit :

    Responsables ok je veux bien mais respect des conditions de travail et rémunérations conséquentes

  133. Hugues dit :

    un bel hommage mme Podeur mais on s’en fout des hommages, on veut des conditions de travail qui soient dignes et rémunérées correctement …

  134. Sophie dit :

    Je vote pour la présidence ce chef de service !! Qui dit tout à fait juste 🙂

  135. Hugues dit :

    oui : “il faut apprendre à dire stop” …

  136. Annick dit :

    pitién ne pas vanter l’oedre que nous ne voulons pas

  137. Hugues dit :

    comment voulez vous que les autres obtiennent des améliorations si “tout va bien” …

  138. Hugues dit :

    infirmière référente : “je fais le suivi d’un patient qui va bien” … pour aucune reconnaissance financière après pourtant une reprise des études …

  139. Laetitia dit :

    Ça s’appelle un exercice illégal de la médecine …. Mais malheureusement pour le bien des patients, on y est souvent contraint !!!

  140. Ingrid dit :

    euh c bien de passer du temps mais pas ds la nomenclature comme elle dit ….mais elle vit de quoi?????

  141. Frederique dit :

    ouai beh 20 ans de carrière et une reflexion sur ma futur conversion quel degout !

  142. Hugues dit :

    70 heures / semaine et aucun problème de cumul d’activité ? ou de fatigue ?

  143. Kilmery dit :

    très beau reportage qui fait peur, et pour le présent mais aussi pour NOUS futurs infirmiers(es). Quand on voi comment on nous conditionne déjà à l’école à faire des 52 H par semaine on comprend !! Mais quoi faire???? On ne doit pas choisir entre “faire son métier comme une machine ou le faire BIEN!!!!!!!!!!

  144. Hugues dit :

    il est vachement au point de rupture lui !

  145. Manuel dit :

    oh mon dieu …

    A peine 20 minutes de reportage et déjà j’ai les nerfs!

    – infirmière aux urgences, on a plus le temps de “discuter” avec les patients
    – a bah moi je suis venu en hôpital de jour pour pouvoir “discuter” avec les patients

    2 intervenantes et déjà 2 qui sont la pour “discuter” …

    Comment voulez vous que des personnes qui n’ont aucunes connaissances de l’activité professionnelle et qui sont face à des machines outils ou dans des conditions peuvent comprendre en entendant qu’on est la pour “discuter”.

    Il serait si simple de dire qu’on a plus le temps d’écouter ou de prendre le temps d’aborder le patient autrement qu’un numéro, je suis sur que ça ferait moins “touriste”

  146. Annick dit :

    pas étonnée et pas encore en burn out

  147. Hugues dit :

    cette cadre qui justifie la réglementation et “parce que çà a toujours été comme çà” pour expliquer le rythme du travail des infirmières est particulièrement antipathique, le chef de service des urgences est lui très réaliste … mais ne propose pas de solution ou d’action pour essayer de remédier …

  148. Stéphanie dit :

    d accord avec ana isabel !

  149. minus dit :

    Arrêtons de nous tirer dans les pattes! Nous faisons le même métier bon sang: SOIGNANT(E)!!!
    Et nous souffrons tous et toutes de nos conditions de travail, de la non reconnaissance voire de la dévalorisation de notre travail! Alors, combattons ensemble! CQFD!!!

  150. Isabelle dit :

    Oui et elles sont irremplaçable

  151. Géraldine dit :

    Les infirmières sont des fées, qu’on se le dise!

  152. Ludi dit :

    Infirmière depuis 3 ans, je bosse en psy et n’ai qu’une chose a dire … IDE et ASD même combat !! On bosse ensemble, on galère ensemble !! Sans nous les médecins ne sont pas grand chose et bien nous sans les ASD on est pas grand chose non plus (et vis versa) alors si au lieu de se tirer dans les pattes on restait soudé les choses avancerait peut être (??) un peu plus vite.

  153. Ana dit :

    Le reportage est sur les infirmières mesdames et messieurs les aides soignants et le travail a l hôpital ou ailleurs est un travail d equipe je ne dénigre aucun poste mais je pense que la encore il y a une énorme incompréhension de la part de nos collaborateurs les plus proches ne voyez vous pas tout ce que nous devins gérer ne voyez vous pas les pressions qui pèsent sur nos épaules et quand vous en avez marre sur qui cous défoulez vous sur nous et quand les médecins et les familles en ont marre sur qui se défoulent ils ??? Les infirmières parceque quand on a une question vous dites souvent : il faut voir avec l Infirmiere…. Alors pour une fois qu un reportage est fait sur notre charge de travail laissez le nous merci !

  154. AS dit :

    “Votre victimisation incessante”. Pourtant dans la presse, il s’agit bien des infirmiers qui sont victimes.

  155. Bob dit :

    Je trouve assez étrange d’accuser cet article… Il évoque un REPORTAGE axé sur les infirmières.

    Alors maintenant, question : Où sont les aides soignants ? Vous vous bougez ? Vous manifestez ? vous créez des syndicats, des assocs ? RIEN . Et ne me dites pas que c’est parce que vous êtes “auprès des patients”, parce que nous aussi.

    Votre victimisation incessante, c’est gonflant.

    • aide dit :

      il y à quelques années en arrières des aides soignantes ont essayées de participée à des manifestations à vos côtés, refus total , de mêmes pour les syndicats qui représente la corporation salarial, reçoivent nos participations comme personnel para medical et nous représente, que quand il y à litige financier avec un employeur,
      j’ai personnellement essayée de déplacer la drasss pour un organisme prestataire de service employant que des ides interimaires, la demache c’st retournée contre nous, car nous n’avions pas d’après eux les possibilités intellectuelles pour comprendres les priorités de l’employeur et qu’une ide en imtérim , c’est mieux qu’une as en cdi puisque notre formation et nos années expériences ne valent rien. BIEN AVOUS , j’espère ne pas vus avoir trop gonflés

  156. moutarde dit :

    Faites en sorte avec les associations qui vous représentent qu’il y ait une émission en prime sur votre profession et les difficultés rencontrées.

  157. AS dit :

    Je suis sur un CHU. En discutant avec des collègues de différents services, il en ressort que c’est assez général comme ressenti et qu’il ne s’agit pas de “mon” cas.
    Non seulement notre travail est minimisé, le binôme n’existe quasiment pas, mais en plus par délégation nous exécutons des dépassements de taches risqués (lu sur actussoins aussi)

    Les AS ont le blues aussi.

  158. Marie-agnes dit :

    Sans les infirmières, les médecins ne sont rien

  159. Franck dit :

    ..les gens nous apprévient quand ils sont dans les lits.!! heureusement ils existes des patients formidables et reconnaissant de notre travail..contrairement à certains élus qui envoient les crs plutot que recevoires des représentants..!

  160. aurélie dit :

    detrompe toi, je suis infirmière et je ne pense pas manquer de considération envers les as…. si tel est ton resenti change d équipe et de lieu de travail. ne fais pas de ton cas une généralité… il y a des endroits ou le travail d équipe existe….

    • aide dit :

      bonjours;

      confondre travail équipe et considération , relève bien d’un certain ” ressentie” pour vos collègnes aide soignante, donc quand vous avez besoin d’aide pour un soin vous leurs faite une faveur, j’ai déjà entendue maintes fois cette remarque depuis 20 ans que je travaille, donc pas de progrés dans les rapports entre professionnel “dit de santé “, bon courage à vous quand même, moi j’espèrais que mes 5 dernières années d’activité se passe rais autrement

  161. Laetitia dit :

    Gene Blirando-macaronus j’ allais le dire, ou plutôt l’ écrire .Nous sommes toujours oubliées, personne ne parle jamais de nous, y’en a marre !

  162. AS dit :

    Quid des aide-soignant(e)s ?

    Pas un mot dans cet article … cela démontre le peu de considération dont ils sont victimes de la part des infirmiers.

  163. Elye dit :

    j’espère surtout par le biais de ce reportage, qu’il y a des institutions attentives qui ont pu apporter des solutions!! Mon expérience personnelle indique le contraire hélas!! nous avions un rdv avec une psychologue d’entreprise chaque mois, et dès que l’activité a été plus intense et qu’il y a eu des difficultés de gestion du personnel, il y a eu purement et simplement annulation de cette aide du jrs au lendemain sans explication !! accablant

  164. Brice dit :

    Un reportage sur la profession à voir ce soir sur la 5 présenté par Dr Cymes…

  165. Gene dit :

    les infirmières ne sont pas les seuls à faire des soins,n’oublions âs que les aide soignantes en font autant et personne n’en parle.Comment s’épanouir dans son métier quand on vous ignore continuellement.En plus pourquoi ne les retrouve t-on jamais dans les rues?

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
291 rq / 2,320 sec