Ordre infirmier : Xavier Bertrand souffle le chaud et le froid

| | mots clefs : 106 réactions

Xavier Bertrand l'avait promis au président de l'Ordre Infirmier : Une lettre a donc été envoyée au président de la BRED, lui demandant "d'examiner avec la plus grande attention toutes les solutions envisageables" pour sauver l'Ordre infirmier. Un soutien minimal, sans aucun engagement.

Pour le ministre, qui a reçu le président par intérim de l'Ordre infirmier le 19 juillet dernier, le plan de restructuration annoncé paraît "crédible et de nature à assurer à terme un budget équilibré".

Et de conclure: "La mise en œuvre d'un tel plan de restructuration, essentiel à la survie de cette institution, appellerait un besoin de financement de près de 6 millions d'euros, qui s'ajoute donc au déficit de près de 9 millions d'euros que l'ONI enregistre aujourd'hui"

L'équilibre financier se situerait ainsi courant mars 2012, avec l'hypothèse de 110 000 cotisants, contre 58 421 aujourd'hui)

C'est d'ailleurs la première fois que le nombre réel d'infirmiers à jour de leur cotisation est diffusé, la communication ordinale entretenant jusqu'ici une confusion volontaire entre inscrits et cotisants, lui permettant d'augmenter significativement ses statistiques.

Un soutien de principe

Difficile toutefois de ne voir dans ce texte autre chose qu'un soutien de principe. Cette lettre est en effet la dernière d'une série dont les conséquences ont été désastreuses pour l'Ordre infirmier.

La première, datée du 29 juin dernier, accrédite l'idée d'un Ordre facultatif pour les salariés et provoque la démission de Dominique Le Boeuf.

La deuxième missive, elle, confirme l'absence totale de soutien financier de la part de l’État et rappelle sans aménité les erreurs de gestion ordinales. Elle est d'ailleurs jointe au courrier à l'attention du président de la BRED...

Le grand écart de Xavier Bertrand

La stratégie de Xavier Bertrand est de plus en plus claire au fil des mois. Impossible de faire fi de la défiance de près de 400 000 infirmiers / électeurs à moins d'un an des élections présidentielles. Difficile également de sortir sans encombre d'une loi qu'il a soutenu en 2006.

Ne reste qu'une solution, le grand écart. D'un côté, rappeler sans cesse le caractère privé de l'Ordre, les erreurs de gestion du conseil national, son manque d'écoute face aux "conseils" du gouvernement et des parlementaires.

De l'autre, afficher un soutien de façade, en demandant à la BRED, autre organisme de droit privé, de refinancer l'ONI, alors que les précédents courriers du ministère ont précisément contribué à provoquer la défiance de la banque et la cessation de paiement de l'institution ordinale.

L'Ordre attend désormais une réponse de la banque. Si celle-ci accepte de maintenir ses concours, le plan de restructuration pourra être mis en place, axé notamment sur une réduction drastique des dépenses, une mutualisation des moyens et un effort en matière de communication.

Thomas Duvernoy

Réactions

106 réponses pour “Ordre infirmier : Xavier Bertrand souffle le chaud et le froid”

  1. anti ordre dit :

    et c’est reparti pour un tour !!

    ça commence à faire long…

  2. [...] Ordre infirmier : Xavier Bertrand souffle le chaud et le froid Xavier Bertrand l'avait promis au président de l'Ordre Infirmier : Une lettre a donc été envoyée au président de la BRED, lui demandant "d'examiner avec la plus grande attention toutes les solutions envisageables" pour sauver l'Ordre infirmier. Un soutien minimal, sans aucun engagement.Pour le ministre, qui a reçu le président par intérim de l'Ordre infirmier le 19 juillet dernier, le plan de restructuration annoncé paraît "crédible et de nature à assurer à terme un budget équilibré"… Source: http://www.actusoins.com [...]

  3. par contre augmenter les salaires des infirmiers il ne se presse pas trop là!!!!

  4. Pas demain la veille en effet !

  5. kiwi dit :

    pourvu qu’elle refuse……………

    • onialapoubelle dit :

      La BRED n’a franchement aucun intérêt à continuer dans cette aventure nauséabonde où comme le pouvoir politique avec les électeurs elle a plus à perdre commercialement qu’à gagner avec l’Ordre Infirmier. Jamais nous ne cotiserons et s’ils insitent lourdement nous appelerons comme nous l’avons déjà fait à boycotter la BRED. Je connais une infirmière libérale qui a transféré ses comptes bancaires pour refuser de cautionner la démarche de la BRED. Son ex chargé de comptes n’y croyait pas quand elle lui en a donné la raison.

  6. Marie Dominique Clerc dit :

    ben franchement j’espère que ça se fera pas !

  7. Andre Cossart dit :

    c’est pas demain demain la veille vu la réception- le déficit de la sécurité sociale

  8. eusèbe dit :

    Le beurk devrait aussi demander au FMI un peu d’argent tant qu’il y est : que reste-t-il de la grande organisation affranchie du pouvoir et représentant les infirmiers au plus haut sommet de l’état et ce, en toute indépendance ? Une seule chose importe : l’extinction totale et définitive de cette bouffonnerie !!

  9. Marie Francoise Desprat dit :

    mais que font ils avec tout ce fric???????????????,,,!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  10. Marie Francoise Desprat dit :

    pas d ordre ! pas de depenses!! non !!,?

  11. ridfa69 dit :

    faudrait que l’ordre double au minima ses cotisants ,alors que les idels sont deja plus que majoritaire en cotisations.
    j’attend la suite de mission impossible depuis un moment à priori c’est pour cette étè.

  12. anti ordre dit :

    espérons-le, parce que là, ça tourne à la farce…même si, parait-il, le ridicule ne tue pas….

  13. Cet ordre ne sert strictement à rien et serai curieuse de savoir ce qu’ils font avec notre argent!!!!!!!!

  14. Xavier , deconne pas , donne l argent aux infirmiers plutot qu aux clowns de l ordre. Personne n en veut de cet ordre , ca ne sert a rien …

  15. moutarde dit :

    Reste à écrire à la bred pour lui rappeler que nous ne sommes pas en train de jouer au “monopoly” ou à “la bonne paye” et que si elle allonge encore une fois, cela restera en pure perte.

  16. eusèbe dit :

    Les banquiers ne sont pas connus pour être des philanthropiques, surtout quand la cause est plutôt obscure ; on peut leur faire confiance pour privilégier la rentabilité à une gentille demande ministérielle, et je ne sais pas si le beurk est un bon cheval… En tout cas, je ne miserais pas une roupie sur un tel bourrin…

  17. Centurion dit :

    Comment comptons nous fédérer l’ensemble d’une profession:… autour d’une confrérie, d’un ordre professionnel??
    Qui peut défendre , promouvoir notre profession et la valoriser dans ce train des réformes de santé? Un syndicat??Même pas 3% de notre profession est syndiquée!
    Syndicats avec leurs principaux représentants qui ne sont même pas du métier!!
    Résilience, 250 adhérents dont la majorité ne sont même pas infirmiers mais provenant de divers horizons, sur plus de 500000 infirmiers et qui ne savent s’exprimer que par des onomatopés: Beurk, burp bientôt prout!!!
    Ne soyons pas passif dans notre profession, mais mobilisons nous et défendons nous autour de nos valeurs et compétences professionnels!

    • eusèbe dit :

      Les ordinaux retombent dans leurs habitudes : dénigrement, mensonges et suffisance : rien de nouveau dans la maisonnée rue Sainte-Anne…

    • anti ordre dit :

      tiens…..une confrérie…..ça me rappelle quelque chose…..:d

      on recule encore dans le temps, ça promet !

    • mAtlepirAt dit :

      PROUT!!

    • infirmierencolère dit :

      dis donc le -MODERATION – les adhérents et sympathisants à Résilience sont autant infirmiers sinon plus que les bureaucrates de l’oni et de ses filiales qui prétendent gérer la profession derrière un ordinateur – autant et sinon plus infirmiers que les non IDE qui ont envoyé la totalité de la profession en catégorie sédentaire (on vous a pas entendu à ce moment là) comme les – MODERATION- de l’oni qui sont assis derrière un bureau en essayant de compter avec un boulier pendant que les collègues, les vraies infirmières de terrain, en bavent à longueur de journées auprès des patients (ce que les pro ordre ne savent pas faire) – autant infirmiers que les -MODERATION- comme toi qui applaudissent des deux mains au rapport hénart et à la mise à sac de la profession que tu oses dire représenter avec une confrérie – avant de dénigrer les autres commencez par revenir travailler là où vous devriez être,, a supposer que vous sachiez encore faire une toilette au lit et poser une perf pour ceux qui sont planqués derrière une pancarte et des délégations syndicales – en tous cas il y a une chose qui change dans vos écrits les – MODERATION- de l’ordre infirmier : vous commencez a ajouter des zéros quand vous causez du nombre d’adhérents à Résilience et c’est bien ce qui doit vous emmerder !

      NDRL: Message modéré. Merci d’éviter les insultes qui ne font absolument pas avancer votre débat.

      • syndicat RESILIENCE dit :

        + 1

        • Alain Payet dit :

          Alors Resilience, ça avance ces recours et autres référés annoncés à grand coup de vuvuzela !

          • cedr1c dit :

            Pour avoir eu accès aux infos, ça avance, je dirais, avec des infos bien intéressantes sur les irrégularités ordinales…
            Pour l’instant, les finances du syndicat resilience me semble bien aller, alors qu’on a de l’autre côté un ordre incapable de payer ses loyers et ses salariés.

            c’est fini, ne vous fatiguez pas, alain.

          • onialapoubelle dit :

            En qualité de membre adhérente à Résilience je peux dire que oui çà avance et plus vite que tu ne le crois. Le référé a été retiré suite à la lettre de l’Ordre Infirmier qui a été contraint de répondre à notre avocat. Faut dire que 2000 euros par jour de pénalités quand on a plus un rond en caisse et 9 millions de découvert çà a fait réfléchir le président Vasseur quand la présidente Leboeuf s’enfermait dans sa tour d’ivoire. Pour le reste tu permettras que nous n’en disions pas plus en cours de procédure. Autrement la justice est saisie de plusieurs dossiers et là il faudra attendre qu’elle prenne le temps.

  18. Tout a fait d’accord!!!

  19. moutarde dit :

    [...Comment comptons nous fédérer l’ensemble d’une profession...]

    ==> Pas par la force, les menaces et les sanctions,
    ==> pas en voulant mettre à genoux la majorité pour servir une minorité,
    ==> pas avec des conseillers qui ne sont plus sur le terrain et qui ne connaissent rien des difficultés que l’on rencontre au quotidien tout exercice confondu,
    ==> Pas en nous infligeant depuis des mois ce spectacle de guerres intestines, ces coups les plus bas, ces mensonges, cette gestion mégalomaniaque qui vous a amené là où vous êtes,
    ==> Pas avec ces conseillers multi casquettes ordinales, syndicales, associatives…etc
    ==> …/…

    Les professionnels qui ont cotisé par la force ou non devraient demander le remboursement de leurs cotisations ainsi que des dommages et intérêts au titre du préjudice moral pour avoir eu une telle représentation de la profession que l’ordre a durablement tourné en ridicule.

  20. peste ou choléra .... ? dit :

    en dehors de l’oni pas de salut …. ah bon ?????????
    et bien mon choix est fait .. je préfère continuer à travailler sans ordre , plutôt que de devoir tous les ans payer une dime exponentielle à cette bande de “jeanfoutre” qui ne servent à rien d’autre qu’à dépenser mes sous …
    pas d’ordre sur notre dos , pas de parasite en plus .. non , pas d’ordre pas un sous !!!!

  21. cedr1c dit :

    58000 cotisants pour cet ordre…endetté à hauteur de 9 millions, et qui demande 6 millions de plus. Un ministre qui fait une lettre gentille mais dit qu’il ne mettra pas un centime.
    Pas sûr que les banquiers préfèrent les sentiments aux chiffres.

  22. mag dit :

    je viens de faire une petite piqure de rappel à la bred!!! mais est ce qu’ils lisent au moins???

  23. Virginie Gurusinghe Kost dit :

    Ils le dilapide comme des irresponsables……des gouffres a fric,suppression de cet ordre qui ne sert a rien et dessert les IDE!!!!

  24. eusèbe dit :

    Elle a pas l’air bien goûteuse la potion du ministre, l’ordre a la digestion, une fois encore, difficile : encore un peu de patience la fin de vos tourments approche et nous serons enfin débarrassés de cette gabegie.

  25. Frédéric Lansac dit :

    Mais Actusoins ne relève pas qu’il y a eu un événement entre les deux lettres : une démission de présidente très impopulaire et l’arrivée d’un nouveau président. Ceci explique donc peut-être cela…

    • cedr1c dit :

      Vous êtes bien sûr informé que le ministère a dit clairement qu’il se foutait du nom du président de l’ordre. Vous avez aussi eu connaissance de la lettre d’une frondeuse à l’ex présidente qui lui reprochait de ne pas avoir assez fait carpette devant le ministère.

      Vous préférez un ordre qui dira toujours oui au ministre? C’est ça l’indépendance de l’ordre?

      Soi vous n’avez pas eu accès à tout les documents, soit vous êtes un joli manipulateur.

      • Frédéric Lansac dit :

        La précédente présidente n’a jamais été reçue par le Ministre alors que le nouveau est invité dix jours à peine après sa désignation…
        On n’est pas obligé de toujours dire oui. On peut le dire quand ça sert et dire non quand ça sert aussi. C’est cela la politique !

        • cedr1c dit :

          Vous êtes donc un joli menteur.
          Le mercredi 5/7, à 20h30, madame la présidente Le Boeuf est reçue au ministère, elle demande d’ailleurs au ministre ces 6 millions d’euros, avec réponse par la négative du ministre. Trois jours après, elle démissionne.

          Vous maintenez qu’elle n’a jamais été reçue? ça vous plait de mentir aux infirmiers qui lisent ces réactions?

        • cedr1c dit :

          Et les gens du ministère parlent au nom de qui? Il n’y a eu aucun changement dans le discours du ministre depuis le changement de président, avec toujours un refus de la part du ministère de payer pour l’ordre, et toujours le même discours de Bertrand de tenter de sauver sa loi, tout en tentant de se sortir de ce bourbier.
          Enfin, finir une lettre à la banque en rappelant le déficit de l’ordre, je ne vois pas ça comme un soutien très vif.

          Une fois de plus, vous sortez un joli mensonge en affirmant que les rapports avec le ministère changent depuis le changement de présidence à l’ordre.
          C’est bête que Vasseur ne donne pas toutes les copies de ses courriers aux présidents de cdoi…mais il faut entretenir l’espoir parmi ses troupes.

        • onialapoubelle dit :

          Les politiciens vous ont bien enfoncé et vous persistez néanmoins à rester sur vos positions suicidaires à tous points de vue. C’est votre droit mais il faudra en accepter les conséquences et ne pas venir chialer pour que les contribuables vous fassent l’aumône. Nouveau président ou pas cela ne changera rien à notre volonté de ne pas cotiser et de ne pas adhérer. Pour mémoire : avec ou sans cotisation l’Ordre Infirmier c’est non. Faut dire que pour l’instant ce slogan de Résilience fonctionne plutôt bien. Non ?

    • infirmierencolère dit :

      avec Leboeuf ou Vasseur ou tartampion ton ordre on en veut pas

  26. Centurion ça rime avec ..... dit :

    Encore un de ces cul-bénits de la profession qui est en mal de reconnaissance. Entre donc dans les ordres spirituels et laisses l’Ordre des Infirmiers à sa vraie place : la Poubelle de l’Histoire….

  27. Ordre en chaleur.... dit :

    Non pas de l’érotisme torride, non plus d’un été caniculaire, c’est plutôt le reflet de leur capital bancaire qui fond à vue d’oeil….
    Venez nous faire de la morale sur l’Ethique de la profession, mais allez prendre des cours de gestion et de Droit. D’accord ?

    Ah ! mince, trop tard, vous êtes déjà en train de couler. Hi Hi !!

  28. Marnia Mahboub dit :

    Il n’avait pas déclarait qu’il ne demanderait pas d’aide financière ???

  29. Chaises musicales - Ambitions contrariées... dit :

    Daniel-MI et Xavier-MOI sont dans un bâteau. Daniel-MI est en train de couler; que fait Xavier-MOI ?

    Il écrit à la BRED car son filleul est en mauvaise position : la coole-position….

    Demain fera jour, et nous nous souviendrons de Dominique, Myriam, Eric, Daniel qui nous ont tant fait pleurer : hier de honte, et demain de rire….

    Ne croyez pas que la populace infirmière va vous laisser tranquille ….

    La Justice ! pas la vengeance.

  30. papillon dit :

    UN pas en avant, un pas en arrière… C’est vraiment une histoire sans fin. Quelle calamiteuse bouffonnerie….
    Que la Bred l’entende bien:
    “Je ne donnerais pas un rond à l’Oni, et donc je ne participerais pas au remboursement de la dette abyssale.”
    Ras le bol… et pour 2012, mon choix est tout vu…

  31. eusèbe dit :

    L’ordre infirmier : voulu par une minorité, des élections avec une ridicule participation financées par le contribuable (1,5 millions d’euros), aucun pouvoir décisionnel, une représentation des seuls élus, une gestion calamiteuse, des égos démesurés et sans compétence, une communication minable, une efficacité proche du néant et la plus grande honte d’une profession. Et ils veulent encore de l’argent pour continuer leurs méfaits ? De qui se moque-t-on ?

  32. gogo dit :

    Si la seule solution pour renflouer les caisses est de demander une rallonge de 6 millions soit pres de 60r% de la dette deja contractée, il y a fort à croire que la BRED va refuser ! courrier du ministre ou pas ! Les banques ne sont pas des philantropes, ils vont stopper les frais. Leurs gestionnaires de risque financier ont deja du compiler les articles de presse et s’etre fait une opinion sur l’impossible et illusoire adhesion des IDE.

  33. Pseudo dit :

    comment faire pour ne pas supprimer l’ordre tout en faisant croire que la cotisation sera facultative etc….. exercice difficile avant les élections je crois que le mieux c’est que Mr Bertrand ne soit plus ministre après 2012

    • eusèbe dit :

      C’est clair ! Et puis tant qu’à faire, il serait bien de mettre tous les autres dehors !

    • infirmier masqué dit :

      Pour ceux qui ont la mémoire courte, extrait du discours de X.Bertrand à l’Assemblée le 25 octobre 2006 (à se pisser dessus) :

      M. Xavier Bertrand, ministre de la santé et des solidarités. Madame la présidente, monsieur le président de la commission, madame le rapporteur, mesdames, messieurs les sénateurs, la proposition de loi que vous allez examiner est un texte attendu, très attendu, par les 460 000 infirmiers et infirmières de notre pays. Il créera l’ordre national des infirmiers, dont les représentants, élus par la profession, seront chargés d’élaborer les règles de déontologie, de les faire respecter et de concourir à la diffusion des règles de bonne pratique professionnelle.

      Cette proposition de loi a été adoptée par les députés des groupes UMP et UDF à l’Assemblée nationale. Je veux ici rendre hommage au travail d’écoute et de concertation du rapporteur à l’Assemblée nationale, Mme Maryvonne Briot, et de l’auteur de la proposition de loi, M. Richard Mallié. Ce travail a permis d’élaborer un texte qui correspond aux attentes de la profession.

      L’ordre des infirmiers doit répondre aux aspirations de l’ensemble des infirmiers, quels que soient leur statut ou leur mode d’exercice.

  34. tata75 dit :

    Comment brosser dasn le sens du poil une partie de son electorat (les ide), soutenir une institution que l’on a soutenu (vote UMP pour l’ordre) tout en maintenant une certaine reserve ? reponse, dire tout et son contraire tel M. BERTRAND.

  35. eusèbe dit :

    Il n’y a rien à justifier, l’ordre infirmier est un échec retentissant : ils avaient une loi, ils avaient un grand soutien (l’ump au pouvoir) et ils n’ont fait que faire les marioles en claquant un pognon monstre qu’ils n’avaient pas : fermez le ban, désignez les véritables responsables afin qu’ils rendent des comptes et foutez la paix aux infirmiers qui sont actuellement assez punis comme ça !

  36. Sam Ann dit :

    Supprimer l’ordre qui ne sert à rien !! et arrêtons se gouffre financier, à l’heure où ns parlons d’économie !!!

    • mAtlepirAt dit :

      en fait le gouvernement voulait faire des économies en déléguant des missions de service public a l’ordre le tout financé par les IDE ,c’est raté!AVEC OU SANS COTISATION L ORDRE C EST NON!!AVEC LEBOEUF,VASSEUR OU MACHIN TRUC C EST TOUJOURS NON!

  37. mais comment font ils pour trouver autant d argent et pendant ce temps on gele nos salaires!!!!!

    • Jean François dit :

      Eh, réfléchis, avec 10 millions on ne donne pas plus de 25 euros une seule année aux 400000 infirmiers salariés !

      • eusèbe dit :

        C’est toujours plus pertinent que de le donner à une bande d’incapables…!

      • infirmier masqué dit :

        Toi t’en as peut être pas besoin
        Mais une infirmière qui gagne 1300 ou 1400 euros par mois, je suis certain qu’elle crache pas sur 25 euros.

  38. cedr1c dit :

    Le budget annuel est bien au dessus des 10 millions, il y a déjà plus d’un million par mois pour les loyers de cdoi et leur chauffage. Sauf pour un cdoi, celui du 75, vous en pensez quoi de ce privilégié de président de cdoi du 75, cher Jean françois? Toutes les fois ou je vous ai parlé d’Amouroux, vous avez gentillement fuit la discussion, pourquoi donc?

    En attendant, avec même pas 59000 cotisants, vous voyez bien que la plupart des infirmiers pense comme Marie Christine, c’est à dire que l’ordre est inutile et que la priorité doit être nos conditions de travail.

    Enfin, votre tutoiement donne un air méprisant. Mais c’est surement pour se rabaisser face à ces infirmiers qui ne comprennent rien.

    • Alain Payet dit :

      Il me semble que le tutoiement n’est pas une insulte. Lorsqu’entre collègues infirmières nous nous tutoyons c’est plutôt une marque, un signe qui souligne un esprit d’équipe. Alors d’infirmières à infirmières nous n’allons quand même pas nous vouvoyer.

      • cedr1c dit :

        Il me semble que votre unique moyen de défendre l’ordre est désormais de jouer sur la rhétorique.
        L’ordre et ses sbires ne méprisent pas les infirmiers juste par le tutoiement, mais en les menaçant à longueur de journée d’exercice illégal, de déconventionnement, etc.
        Et sur ça, comme sur les chiffres, on vous entend moins.
        c’est juste fini pour l’ordre, et ce depuis un moment.
        les salaires vont tomber ce mois-ci?

        • cedr1c dit :

          Et votre choix de pseudo, réalisateur de films de charme sur les infirmières, c’est pour aider à la reconnaissance de la profession?

          Le mépris jusque dans votre choix de pseudo, vous êtes un vainqueur.

  39. Aleks Andre dit :

    Oui dès qu’il s’agit de se pencher sur les vraies questions des infirmiers il n’y a plus personne c’est bizarre non ? Quelle hypocrisie et quel mépris envers nous et nos patients ! Par contre pour l’ordre on me dit que le gouvernement va faire pression ++ pour le remettre correctement en marche avec des cotisations abaissées à 30 euros, les établissements de santé et les agences d’intérim ayant reçu dernièrement des courriers de menace salés. Des échos ?

    • infirmierencolère dit :

      comme tu dis : la menace – ils ne savent faire que çà les pro machin : menacer – comme ils en ont marre de bosser et de trimer ils essayent de se reconvertir dans le droit pour juger les autres infirmières qui n’ont comme seul reproche a se faire que de continuer a trimer comme des esclaves en clinique ou a l’hosto – menacer car proposer ils ne savent pas faire – menacer mais quand on scrute le code de déontologie dont ils ne causent même plus tellement c’est une honte ils passent leur temps à faire le contraire de ce qui est écrit dedans : crédibilité nulle pour ceux qui voulaient encore être le fer de lance de la profession – fer a cheval ou a repasser c’est tout ce qu’ils sont bons a être – et encore !

    • infirmier masqué dit :

      De l’intox ordinale comme d’habitude.
      Savent faire que çà.
      Moi perso, j’ai jamais vu une infirmière qui a été embêtée ni même convoquée pour une histoire d’Ordre Infirmier.
      Faut dire qu’à Strasbourg la direction ne veut même pas évoquer le sujet.
      Y a des démons qu’il vaut mieux laisser là où ils sont.

  40. syndicat RESILIENCE dit :

    ordre infirmier : illégitimes à deux niveaux …
    par seringuelectrique Aujourd’hui à 7:51

    depuis le 24 avril 2011, les cdoi n’ont pas été renouvellés …

    et ce soir à minuit c’est au tour des croi de devenir illégitimes car élus le 27 juillet 2008, en attendant le cnoi en novembre …

    RESILIENCE – va donc déposer une plainte à la gendarmerie du coin pour dénoncer cette illégalité de procédure afin que le procureur – comme pour nous – soit amené à statuer sur l’illégalité des ordinaux qui se maintiennent en place …

    • Alain Payet dit :

      Ils vont certainement trouver ce sujet passionnant les gendarmes. Il faudra leur apporter une bonne bouteille de gnôle pour stimuler leur intérêt !

      • anti ordre dit :

        ah oui ? (les gendarmes vont apprécier, soit dit en passant…)

        bizarrement ils n’ont pas rechigné à convoquer une IDEL récemment
        pourquoi seraient-ils moins concernés par le contraire ?

        • cedr1c dit :

          Alain, d’autres ont eu votre discours par le passé en affirmant que personne ne porterait plainte contre l’ordre. Aujourd’hui, celui-ci a deux trois affaires derrière lui, déjà.
          Enfin, belle application à tenter de discréditer les opposants à l’ordre, alors que l’on n’a pas 15% de cotisants…le ridicule ne tue pas.

      • Gisèle Boudrieu dit :

        A votre tour, méprisant pour les forces de l’ordre. Vous voulez bien d’un ordre à condition d’en être le dirigeant et de ne pas subir. Contrairement à ce que vous affirmez, tous les gendarmes ne sont pas des alcooliques mais, à vous lire, j’en viens à penser que certains membres de l’Ordre National Infirmier sont des abrutis. Et pour vous rendre encore un peu plus hargneux je vais faire un don à Résilience que je ne connais pas mais qui me semble aussi légitime que vous à recevoir notre soutien.

      • infirmier masqué dit :

        Comme les flics qui ont interrogé la collègue convoquée 2 fois au commissariat ? T’en penses quoi de çà ? T’es fier ? Allez, passes ton chemin, la plainte elle est comme l’Ordre Infirmier : partie à la poubelle, avec le reste des déchets.

  41. syndicat RESILIENCE dit :

    tel est le message que nous venons d’envoyer à la bred, histoire de la dégoûter encore un peu plus des turpitudes de son client ordinal …

    economie-locale@bred.fr, webmaster@bred.fr,

    • Alain Payet dit :

      C’est comment une banque dégoûtée ?

      • cedr1c dit :

        C’est une banque qui se voit perdre une dizaine de millions d’euros?
        Les plus dégoutés sont bien sûr les employés de l’ONI, qui attendent encore leur salaire.

        • infirmier masqué dit :

          Oui ben d’après ce que je viens de lire, c’est pas demain la veille qu’ils vont l’avoir leur salaire. Si la BRED refuse de mettre au pot s’en est fini de l’Ordre Infirmier et de tout ce qui va avec. En tous cas 618000 euros par mois, même avec les charges et les taxes et le reste, y en a qui doivent pas s’en faire à l’Ordre Infirmier. En comptant large çà fait en gros 400000 pour les petites mains dans les CDOI et dans les CROI. Donc y en a à peine une dizaine qui se partagent le reste. J’espère pour eux qu’ils ont vidé leurs tiroirs et emmené leurs affaires perso. Au retour y va y avoir porte close.

          • infirmier masqué dit :

            C’est pour quand la réponse de la BRED qui dit non ?
            C’est quand le virement des salaires de l’Ordre Infirmier qui partira jamais ?
            Et la chef de com ? Elle est partie où pendant 5 semaines de congés payés pendant que le château de la Dame il brûle ?

      • Gisèle Boudrieu dit :

        C’est comme vous. Certainement dégoûté de perdre l’outil de vos menus travaux dont l’emblème est le Code de Déontologie Infirmière. En tous cas, j’ai écrit à la BRED pour leur signifier que jamais je n’ouvrirai de compte chez eux. Une telle volonté de mainmise sur une seule profession de cette importance fait froid dans le dos. Ils ont déjà l’Ordre des Kinés, l’Ordre des Comptables. Ils avaient l’Ordre des Infrimières. Bientôt ils ne l’auront plus. C’est la vie, çà va, çà vient.

  42. eusèbe dit :

    Desourcesure, le ou la bien-nommé, va nous expliquer que les élections auront lieu en 2041, et qu’en attendant, les élus restent élus : la bonne blague ! En plus d’en vouloir à notre pouvoir d’achat (toujours plus vers les sommets…), ils nous prendraient bien pour des abrutis…

  43. IDE au bout du roulot.... dit :

    Notez cher(e)s Collègues que Si la BRED accordait un nouveau crédit de 6 Millions d’ euros, cumulé avec le déficit actuel de 9 millions d’euros, cela ne ferait que 15 000 000 d’euros de dettes, sans compet les intérêts….qui courent …;)
    Et ” l’equilibre financier serait atteint en 2012, avec 110 000 cotisants”?????
    Soit une cotisation, pour payer la dette, hors intérêts, hors frais de fonctionnement de l’ONI…de 140 euros…..

    Là, jer crois quand même qu’il est clair, qu’ils se foutent de nos gueules……:)

    C’est la même Arlésienne que le déficit public…..ENORME…..mais sans responsables désignés….

    Allez, allez…travaillez, remplissez bien les fiches PMSI…..les dossiers patients…
    Rassurons le Ministre sur l’efficience du système de santé français qui part à la dérive….;)

    Courage…courage, mes Ami(e)s…et VOTEZ!!!

  44. seringuelectrique dit :

    coucou desourcesure ?

    t’es là ?

    • Alain Payet dit :

      Votre tutoiement donne un air méprisant. Mais c’est surement pour se rabaisser face à ces infirmiers qui ne comprennent rien.

      • anti ordre dit :

        vous devriez descendre de votre trône avant d’en chuter……. ;)

        • cedr1c dit :

          Alain, bien tenté, mais il faut connaitre un minimum les choses lorsqu’on intervient.
          Desourcesure, qui intervenait ici, n’est pas infirmière, mais une employée de l’ordre. Celle-ci a quitté le navire, et doit certainement bien profiter de ses vacances.

      • Gisèle Boudrieu dit :

        Il me semble que le tutoiement n’est pas une insulte. Lorsqu’entre collègues infirmières nous nous tutoyons c’est plutôt une marque, un signe qui souligne un esprit d’équipe. Alors d’infirmières à infirmières nous n’allons quand même pas nous vouvoyer. Cette distance du vouvoiement serait t-elle la distance que vous, membre de l’Ordre national infirmier, espériez installer entre les infirmières pour mieux les diviser et les mettre à votre botte ? Redescendez sur terre, mon ami, mon collègue, l’Ordre infirmier a vécu, mal vécu. Ayez au moins la dignité de le laisser mourir le plus rapidement possible. Nous sommes contre la souffrance. Et nous sommes encore plus touchées lorsqu’il s’agit de collègues soignantes qui souffrent. A moins que vous ne sachiez déjà plus ce qu’est le soin, aveuglé que vous êtes par votre perte du pouvoir ordinal. Pas grave c’est bientôt Noël et vous aurez l’occasion de recevoir de nouveaux jouets.

      • infirmier masqué dit :

        Et si je VOUS dit que l’Ordre infirmier est mort, çà VOUS fera moins de peine ?
        S’il n’y a que çà pour VOUS faire plaisir !

      • onialapoubelle dit :

        Le vouvoiement entre collègues infirmières : non merci. On n’est plus au temps des cornettes et des mères supérieures gardiennes du temple.

      • heretik56 dit :

        parce que toi tu n’es pas méprisant !! la bonne blague !! si toi et tes amis ordinaux avaient été à la rencontre des IDE vous vous seriez rendus compte que le tutoiement est de rigueur dans certaines régions de france .malheureusement vous n’avez jamais voulu voir plus loin que votre nombril, nous en voyons le résultat aujourd’hui !! nous allons vous convaincre mdr alors à son altesse DLB vous lui fesiez tous une petite révérence de circonstance eu égard à son rang !! sinon toujours pas d’arguments je suppose , la même soupe froide !!

        • cedr1c dit :

          Alain payet, réalisateur de films de charme sur les infirmière…c’est vrai que ce choix de pseudo est loin d’être méprisant.

          C’est le côté déontologique de l’ordre. Merci pour ce fou-rire.

  45. Mes chers zamis dit :

    Desourcesure est parti se ressourcer; de son perchoir hargneux il lance son regard foudroyant, mais sa vue baisse a la meme vitesse que le compte bancaire de l’oni. C’est pourquoi lui et ses copains se sont retires dans la plaine, pour incanter les esprits. Soeur Dominique, ne vois-tu rien venir ? Non desole; j’ai passe le flambeau a Daniel le niais…
    C’est pas gentil de dire du mal de ses collegues hein ?
    Tu ne sais pas qu’ils se genent pas en commission departementale ? On parle de grosse commission d’ailleurs.

  46. Gisèle Boudrieu dit :

    Entrée dans la lutte contre l’Ordre National Infirmier dès le commencement sous un pseudo, je suis enfin ravie de constater la fin proche de cette honte professionnelle. Comment autant d’infirmières comme nous on pu se laisser aveugler par de tels gogos ? Je lis, ici ou là, que plus de 50000 ont cotisé. J’espère au moins qu’elles iront réclamer le remboursement de leurs cotisations pour tromperie sur la marchandise. Ensuite, je vois que les aigris sont de sortie. Il est vrai que le soleil commençant à revenir, les illuminés de Sainte Anne vont de nouveau aller à la recherche de la lumière divine. C’est bientôt le 15 août et il ne faudrait pas rater l’ascenceur qui mène au paradis des illusions perdues. En attendant, j’attends de notre ministre de tutelle qu’il fasse acte de contrition et qu’il signe l’annulation de cette loi. Un salut amical à Résilience à qui j’ai pensé hier soir en regardant le film sur France 2. Je me suis même amusée à mettre des noms sur les visages des acteurs. Comme quoi, l’Ordre Infirmier peux aussi faire sourire lorsque l’on ne le prend pas au sérieux.

    • infirmier masqué dit :

      Excellent !
      Papy Vasseur fait de la résistance.
      C’était qui le nom que tu as mis sur la tête de Jugnot dans le film ?

    • onialapoubelle dit :

      Bienvenue au club des infirmières contre l’infâmie ordinale. Nous ne serons jamais assez pour réduire cette aventure à néant. Et ensuite quand l’Ordre sera mort et passé à la crémation on pourra envisager autre chose. J’écris volontairement crémation car enterré il risque de repousser comme la mauvaise graine dont on arrive pas à se débarrasser. Et entre temps on fera sa fête au père Bertrand et à ses copains en 2012. Sans oublier les odieux qui nous ont fait passer en catégorie sédentaire et auxquels nous allons aussi faire la fête aux élections professionnelles en octobre 2011. Faut surtout pas qu’ils croient qu’on va oublier. Jamais. Ne serait ce que pour notre collègue convoquée au commissariat et les autres qui ont été salies et anéanties en région par des procédures ordinales plus que douteuses. Jamais.

  47. syndicat RESILIENCE dit :

    appel à manifester contre l’ordre le 27 juillet à Châteauroux

    nous dédions notre future victoire contre le beurk infirmier à Gisèle, kiné résistante qui refuse jusqu’au bout la soumission ordinale …

    RESPECT !

  48. furiousnurse dit :

    “un effort en matière de communication ”
    ……………en supprimant l’échelon départemental ?
    C’est vrai que dans un service on se sent tout de suite plus proche de l’infirmière générale que de sa surveillante !

Les commentaires sont fermés

retour haut de page
208 rq / 1,379 sec