Infirmiers anesthésistes: trois pas en arrière

Après avoir occupé le ministère de l'enseignement supérieur, des ont de nouveau été reçus au , alors que leurs collègues de province investissaient les Agences Régionales de la Santé. Déception et appel à la mobilisation après la trêve estivale.

131 euros bruts pour les 4 derniers échelons de la classe supérieure en échange d'un abandon de la , pas de master pour les actuellement diplômés... Si la délégation reçue au ministère ne s'attendait pas à des propositions concrète à la veille des vacances, elle n'imaginait pas non plus un tel recul.

La situation est en effet originale: Les propositions faites par les propres services de Roselyne Bachelot le 3 juin se retrouvent démenties par les mêmes interlocuteurs deux semaines plus tard.

Le collectif et les syndicats  se réuniront en Assemblée Générale le 11 septembre avant une septième mobilisation nationale le 23 septembre prochain.

La Société Française d'Anesthésie Réanimation, discrète depuis le début du mouvement, a publié ce jour un communiqué, affirmant que "le contenu théorique de leurs deux années supplémentaires d'études justifie pleinement qu'un niveau Master leur soit reconnu."

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
211 rq / 1,744 sec