Psychiatrie : les quatre engagements d’Agnès Buzyn

La ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn a affirmé jeudi, lors du 17e congrès de l'Encéphale, prendre quatre engagements et dédier 100 millions d'euros supplémentaires à la psychiatrie.

Psychiatrie : les quatre engagements d'Agnès Buzyn

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé. © M.Surbled / ActuSoins (mai 2018)

"J'ai dit, dès ma prise de fonction, que la psychiatrie était le parent pauvre de notre système de santé. La lucidité n'étant pas une fin en soi, nous avons agi, avec méthode et détermination. Pour crédibiliser ma feuille de route, je souhaite aujourd'hui prendre formellement quatre engagement, en réponse aux craintes qui ont été formulées", a expliqué Agnès Buzyn. 

"D'abord, les moyens dédiés à la psychiatrie seront pérennisés. Ensuite, l'offre de pédopsychiatrie sera confortée dans tous les départements manifestement sous dotés et le renforcement de l'encadrement hospitalo-universitaire sera poursuivi. Troisième engagement, une politique ambitieuse de prévention, de lutte contre la stigmatisation et de développement de parcours de soins coordonnés embarquant les professionnels de la ville et de l'hôpital sera déployée et soutenue" et le "pilotage de cette politique au sein de mon ministère sera incarné", a-t-elle poursuivi. 

Aujourd'hui, la quasi-totalité des trente-sept actions de la feuille de route d'Agnès Buzyn sont engagées ou programmées, a-t-elle fait savoir. 

Une enveloppe de 100 millions d'euros

Agnès Buzyn a réaffirmé sa volonté de "préserver le budget de la psychiatrie", à la "prioriser dans les plans d'investissement régionaux", à "adapter ses ressources" et à "faire évoluer son modèle de financement". 

"Cet engagement s'est traduit dès cette année de manière très concrète avec le dégel intégral des crédits mis en réserve au début de l'exercice 2018, soit 64 millions d'euros", a-t-elle expliqué. Elle a par ailleurs annoncé qu'elle avait alloué une enveloppe supplémentaire de 50 millions d'euros à la fin de l'année 2018 pour "consolider les moyens de établissements et services de psychiatrie". Ce financement sera reconductible, a-t-elle précisé. 

Un fonds de 10 millions, consacré à l'innovation organisationnelle en psychiatrie  sera également mis en place. 

"Au total, si l'on tient compte de ces investissements additionnels, ajoutés aux moyens de la feuille de route, ce sont 100 millions supplémentaires par an pour la psychiatrie et la santé mentale, dès cette année", a -t-elle ainsi résumé. 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
228 rq / 1,751 sec