La ministre déposera un projet de loi pour que les enfants de moins de 2 ans soient vaccinés contre 11 maladies

On parlait déjà du projet depuis quelques temps sur ActuSoins. Agnès Buzyn, la ministre des solidarités et de la Santé l'a officialisé : 8 vaccins supplémentaires jusqu'alors recommandés, figureront dès 2018 sur la liste des vaccins obligatoires. Ce qui porte à 11 - trois étaient obligatoires jusqu'à présent - le nombre de maladies pour lesquelles les enfants seront immunisés. 

Les modalités de cette extension de l'obligation vaccinale restent à définir.
La ministre a néanmoins indiqué qu'elle comptait déposer un projet de loi d'ici la fin de l'année.

La ministre déposera un projet de loi pour que les enfants de moins de 2 ans soient vaccinés contre 11 maladies

Les vaccins contre l'haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), la coqueluche, l'hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites), le pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites) seront désormais obligatoires. Les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite le resteront. 

"La vaccination a permis de sauver des millions de vies, en enrayant la transmission de certaines maladies infectieuses et en participant à leur éradication. Les chiffres en attestent", explique le ministère de la Santé dans un communiqué. 

Alors que la couverture vaccinale n'est pas suffisante pour protéger la population de façon "satisfaisante", la ministre s'est appuyée sur un rapport d'Orientation Citoyenne sur la vaccination, pour prendre cette décision.

Infections invasives et complications évitées grâce à la vaccination

Le ministère, face aux détracteurs, n'hésite pas à communiquer sur les enjeux sanitaires de la vaccination. 

"Avant la généralisation de la vaccination, les infections invasives à haemophilius influenzae de type B ont baissé de plus de 95% alors que l'on observait près de 600 cas par an auparavant", explique le communiqué. 

"Grâce à la vaccination contre les infections invasives à pneumocoque chez l'enfant depuis 2003, le nombre de ces infections, source d'hospitalisation et de complications, a été réduit de moitié. Grâce à l'immunité de groupe, on observe également une diminution de 40% de ces infections sévères chez l'adulte et les personnes âgées", poursuit le ministère. 

"Les infections invasives à méningocoque C peuvent provoquer de graves séquelles (notamment un retard mental) et sont parfois mortelles". Entre 2011 et 2015, 255 cas ont été déclarés chez les sujets âgés de 1 à 24 ans. Parmi eux, 25 sont décédés. "Ces cas et ces décès auraient pu être évités par la vaccination", ajoute le ministère. 

Il s'avère que les couverture vaccinales contre l'hépatite B sont insuffisantes en France : 40% chez l'adolescent, 60% chez l'adulte. On estime que plus de 2000 cas d'hépatite B sont survenus en France entre 2006 et 2013 chez des sujets non vaccinés. Outre les atteintes parfois mortelles (14 hépatites fulminantes en 2016-2013) parmi les 408 survenues chez des sujets non vaccinés, ces infections peuvent exposer à des formes chroniques sévères (cirrhose, cancer du foie). 

"L'extension de l'obligation vaccinale permettra de répondre à ces enjeux majeurs de santé publique", estime le ministère. 

10 injections sur 2 ans

En pratique, l'extension à 11 vaccins obligatoires représente 10 injections pour les enfants, étalées sur 2 ans. Au moins 70% des enfants connaissent déjà ces 10 injections sur 2 ans et 80% plus de 8 injections. 

Tous les vaccins obligatoires seront pris en charge à 100% : 65% de leur prix est remboursé par l'Assurance maladie, 35% par les assurances complémentaires qui offrent un "contrat responsable". "Les patients n'auront pas de coût à leur charge", rassure le ministère de la Santé. 

Par ailleurs, il existe différents circuits adaptés, notamment les centres de vaccination, qui proposent des prises en charge totalement gratuites. 

Le ministère annonce par ailleurs, qu'un rendez-vous annuel sera instauré "pour faire l'état des lieux de la vaccination en France : progression de la couverture vaccinale, épidémiologie des maladies concernées, pharmacovigilance, nécessité de faire évoluer les vaccins obligatoires..."

M.S

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

69 réponses pour “La ministre déposera un projet de loi pour que les enfants de moins de 2 ans soient vaccinés contre 11 maladies”

  1. Elo Dhi dit :

    Ne soyez pas medisants enfin. Si Mme la ministre oblige ses 11 vaccins c’est pour la santé de nos enfants (d’ailleurs honte aux précédents !!!)
    Ce n’est absolument pas car elle a été rémunéré comme lobbyiste de Sanofi !!!
    Vive la médecine libre et indépendante !!!
    Ha ha
    Faudrait arrêter de prendre les français pour des cons serieux !!!

  2. Ceux qui critiquent la vaccination ne savent peut être pas ce que c’était de vivre sans il y a quelques dizaines d’années !?
    C’est une question de santé publique !!!! Pas d’argent !
    Ceux là aussi ne savent peut être pas les conséquences d’une rubéole pendant la grossesse ? Que l’on meurt de toutes ces méningites souvent fulgurantes ? Ce que c’est de vivre avec une hépatite ?
    Et je ne parle pas de la grippe.
    Alors oui, il y a potentiellement des effets secondaires, mais le bénéfice risque est sans équivoque.

  3. Be Fab dit :

    1- Laisser fuiter l’information
    2- Apporter un démenti
    3- Dire que vous y réfléchissez
    4- Faire voter une loi

    Du grand art.

  4. Et contre la connerie des pouvoirs publics on fait quoi ?

  5. Et les effets secondaires, on en parle ? Ben non…. vive la France le pays de la liberté !

  6. Marie Aude dit :

    Dites tout ceux qui disent que c’est irresponsable et compagnie vous avez des enfants? Ils ont fait quels vaccins au juste que je me marre??? Parce que franchement je vois toutes les semaines des parents me disant qu’ils veulent faire que les obligatoires mais qui réclament le ROR…
    et permettez moi de rappeler que la,ministre a une politique de santé PUBLIQUE , et que le nombres d’injections à diminuer ces dernières années alors êtes vous sûrs que les labo font leur job?

    • J’ai eu 4 enfants, tous 4 vaccinés après 18 mois, contre la diphtérie le tétanos et la polio, n’ont jamais eu que les maladies d’enfants, dont la rougeole, n’ont jamais eu besoin d’antibiotiques, n’ont pas eu ni otites ni végétations, ni allergies diverses… Parce que nous avons laissé tranquillement leur système immunitaire se construire… J’ai pris le temps d’être avec eux pour tous leurs petits bobos d’enfants… Et voilà ! On est dans une société qui flippe pour tout et qui veut être protégée de tout…ça mène à des absurdités sans nom, où l’argent est roi!!!

    • Marie Aude dit :

      Je ne suis certainement pas pour protéger de tout, ma fille de 9 ans n’a eu qu’une seule fois des antibiotiques, je suis aussi la pour leur petits bobos comme vous dites, et non la rougeole n’est pas une maladie d’enfants! Ne jugez pas sans connaissance de cause, je dis juste que nombre de personnes ralent de principe sur l’obligation sans se rendre compte comité qu’ils ont fait la majorité voir tous les vaccins nommés, vacciner c’est une balance bénéfice risque, comprendre les positions de chacun ne veut pas dire approuver, traiter les gens de moutons des labos et jugeant autant que de dire que ceux qui ne vaccinent pas sont ignorant et dangereux, je m’interroge aussi sur les positions de soignants anti vaccin quelques soit les situations. Ce sujet me passionne pour les débats qu’il provoque, la pauvreté de l’argumentaire me fait peur par contre…

  7. Lorsque l’on sait l’immaturité du système immunitaire du bébé… Folie d’imposer ces vaccins avant deux ans…irresponsabilité de nos pouvoirs publics..et des
    gros sous pour les labos et du travail pour les ORL et autres allergologues…Mais quelle idée !!! Comme si c’était une priorité dans notre pays…

  8. C’est sûr qu’avant 2 ans un enfant peut attraper lhep b par echange de seringue ou fluide corporel ! Ils sont précoces nos loulous !!! Elle est vraiment trop naze cette ministre !!!

  9. connaissez vous la différence entre vaccin OBLILGATOIRE et vaccin RECOMMANDE ? Obligatoire = si vous avez des effets secondaires et/ou des séquelles, l’Etat prend tout vos frais en charge. Recommandé = là ce sera votre assurance perso qui va rembourser…autrement dit, on va se marrer

  10. Pourquoi l Hepatite b ? C est n importe quoi

  11. Il faudrait les étaler dans le temps. C’est un calvaire pour les bébés ce vaccin groupé à 2 mois et 4 mois.

  12. Des petits sous des petits sous…..et une bonne dose de aluminium supplémentaire pour les bouts de choux.un rapport suisse sur le lien de surexposition aux vaccins et de risque accru de leucemies n à jamais pu paraître en France. Mais on s en fou hein. …on nous expliquera que notre enfant de 8 mois doit être vacciné contre l hépatite B c est vrai ça si à la crèche lui venait l idée de avoir des rapports non protégés. ….les vaccins obligatoire sont déjà bien suffisant ! !et tout patients doit être concentant aux soins!!!donc vaccins obligatoires!!?

  13. Sangohan Drz dit :

    Elle ferait mieix de revaloriser la prime de nuit et la grille de tous les paramedicau …..

  14. Cora Line dit :

    juste pour que les labo s’en mettent plein les poches super

  15. À force de vouloir en faire trop les gens vont être de plus en plus réticents à faire les vaccins!! C est bien dommage

  16. ben vu que ça fait 14 ans qu’elle est rémunéré par les laboratoires, il faut bien qu’ils rentrent dans leur sousous!!

  17. Kmille Cnm dit :

    C’est un véritable SCANDAL !!!!! L’argent, l’argent, l’argent et quoi d’autre? ah oui j’allais oublier l’ARGENT !!!!!!!!!!!

  18. Si Ham dit :

    11 avant 2ans c’est vraiment n’importe quoi !!!!! C’est juste pour le FRIK c’est abherrant

  19. Julie Thomas dit :

    Il est hors de question que je fasse vacciner mon fils contre tous ça , je paierais l’amende s’il le faut mais on ne m’obligera à rien

  20. Marre d’avoir des gansters comme ministres, ça me file la gerbe!!!

  21. C,est bien , des maladies qui avaient disparues chez nous nous reviennent d,ailleurs….

  22. Les labos doivent déjà se frotter les mains !!!

  23. Vaccinations obligatoires, plus de fabrication pour les laboratoires, plus de fric pour eux, pendant ce temps, les pharmaciens se forment pour vacciner…..Merci Monsieur Macron de remercier ceux qui ont financé votre campagne électorale !!!!!

  24. pour la tuberculose est en recrudescence en France ! les effets secondaires des vaccins ont s’en fout , c’est n’importe quoi tous ces vaccins .

  25. elle y tient à ses vaccins qu’elle s’occupe plûtot des soignants dans les hôpitaux ou maisons de retraite ( on est épuisé dans les services par le manque de personnels)

  26. il faut arrêter de délirer, certains vaccins ayant parfois des effets secondaires indésirables. Ah oui bien sûr remplissons les caisses des laboratoires !!!!!

  27. Moua Klo Gds dit :

    Le bcg,n était plus obligatoire pour Ma fille étant de fin juin 2004 (dixit le chu)

  28. Emma Nuelle dit :

    L’obligation du bcg a été levée en 2006 à cause des effets secondaires

  29. Diane Diane dit :

    Le BCG se fait plus tard il me semble 😉

  30. Emma Nuelle dit :

    Il faut que ça passe au parlement, rien n’est fait pour le moment.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
234 rq / 6,794 sec