IDEL Infirmière libérale : une nouvelle présidente pour le Sniil

A l’issue du conseil d’administration, le nouveau bureau national du Sniil (Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux) a été élu ce 10 janvier 2017.

Le conseil d'administration national du Sniil Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux

Le conseil d'administration national du Sniil. © DR

Remportant la majorité des suffrages, Catherine Kirnidis, infirmière libérale a été élue présidente nationale du Sniil. Elle succède à Annick Touba qui a exercé cette fonction pendant 19 ans.  

Infirmière libérale depuis 1985, Catherine Kirnidis exerce à Avignon. Agée de 55 ans, elle est actuellement vice-présidente de l’URPS Infirmière PACA et du conseil régional de l’Ordre PACA. Connaissant bien les rouages du Sniil puisqu’elle en fut administratrice nationale de 1996 à 2012, notamment en tant que secrétaire générale, elle participa aux négociations conventionnelles de 2012. Outre son diplôme d’état infirmier, elle est titulaire d’un master en management des organisations de santé.

Elle sera secondée dans ses nouvelles attributions par John Pinte, 1er vice-président, et Maryse Alcindor, 2é vice-présidente, qui exercent ces fonctions depuis 2013, Régine Langlade, secrétaire générale, aidée d’Anne Jauer, secrétaire générale adjointe, Cees Dek, trésorier, assisté de Frederic Masson, trésorier adjoint.

Annick Touba a été nommée conseillère politique du nouveau bureau national.

La ligne politique du Sniil, issue de la motion de fin d’Assemblée Générale, sera prochainement dévoilée.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “IDEL Infirmière libérale : une nouvelle présidente pour le Sniil”

  1. Master Thief dit :

    “Annick Touba a été nommée conseillère politique du nouveau bureau national.
    La ligne politique du Sniil,”

    Déjà que les politiques lui ont remis la légion d’honneur, sûrement pour service rendu….je croyais que les syndicats étaient là pour défendre la profession, pas faire de la politique..

    Pas étonnant que l’évolution de la profession IDEL n’avance pas….

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
270 rq / 1,707 sec