Les infirmiers libéraux : les plus fraudeurs ?

Le bilan 2013 de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude vient d'être rendu public. Les infirmiers arrivent en tête de liste de la fraude aux prestations d'assurance-maladie pour les soins de ville, relève Les Echos.

Les infirmiers libéraux : les plus fraudeurs ?Les services de contrôle des prestations d'assurance-maladie ont détecté 174,64 millions d'euros de fraudes ou « actes fautifs ». Soit une augmentation de 12 % par rapport à 2012, souligne le quotidien économique.

Un montant à comparer aux dépenses d'assurance-maladie constatées (173,8 milliards).

Les irrégularités liées aux prestations en nature et aux soins de ville atteignent 81,6 millions, sur 79,2 milliards de frais. Il s'agit généralement d'honoraires qui ne correspondent pas à la réalité des actes, voire complètement fictifs.

Les infirmiers sont en tête de liste, avec 18,3 millions - à comparer aux 6,1 millions facturés à tort par les médecins, aux 4,7 millions d'euros pour les chirurgiens-dentistes, 4,2 millions pour les pharmaciens, et 3 millions pour les kinésithérapeutes.

La deuxième catégorie la plus fraudeuse est celle des transporteurs sanitaires (ambulances, taxis) avec 17,6 millions.

Une infirmière libérale jugée pour 172 000 euros de fraude

Par ailleurs, une infirmière libérale, soupçonnée d'avoir escroqué l'Assurance maladie à hauteur de 172.000 euros est jugée ce lundi 5 janvier au tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines), révèle Metronews.

L'affaire débute en 2011.  Pendant deux ans et demi, elle aurait facturé des actes de soins fictifs à l'adresse de la Caisse primaire d'Assurance Maladie (CPAM). La fraudeuse suspectée aurait ainsi empoché plus de 172.000 euros.

En avril 2013, la CPAM des Yvelines a porté plainte contre une infirmière, exerçant à son compte à Mantes-la-Jolie (Yvelines) et qui aurait escroqué 172 000 euros en deux ans à l'Assurance maladie.

Placée alors en garde à vue, l'infirmière était passée aux aveux. Placée sous contrôle judiciaire assorti d'une interdiction d'exercer sa profession en libéral, elle a dû s'acquitter d'une caution de 5000 euros et la totalité du préjudice (172 000 euros) a d'ores et déjà été saisie sur son compte bancaire, relate Metronews.

Cyrienne Clerc, avec Les Echos et Metronews

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

24 réponses pour “Les infirmiers libéraux : les plus fraudeurs ?”

  1. lisettegourcuff dit :

    Regrettable effectivement qu’Actusoins écrive un article sans mettre les chiffres en perspectives. Pourquoi parler de cette infirmière avec des indus de 172000 Euros ? Cela tend à faire croire qu’elles sont toutes comme cela. Alors que 18,3 millions d’indus c’est seulement 0,3% des frais remboursés par la sécu aux IDEL en un an. Donc cela veut dire que 99,7% des soins sont correctement facturés par les IDEL. Pourquoi Actusoins ne présente-t-il pas les choses ainsi ?

  2. entre les IDEL et les ambulances qui fraudent, la sécu a du travail de recouvrement!! Une honte pour la profession d’infirmier ces IDEL qui fraudent. J’espère que les sanctions sont exemplaires, et que ces personnes sont interdites d’exercice, car par leur attitude c’est l’ensemble de la profession qu’elles décrédibilisent.

  3. lisettegourcuff dit :

    18,3 millions d’Euros ça fait 0,3% des dépenses de soins de ville pour les infirmiers (6,290 milliards d’Euros) !
    Si on rapporte ces 18,3 millions de “fraudes” (qui peuvent être des erreurs aussi !) au nombre d’infirmiers libéraux en exercice qui est de 93000 selon le ministère cela représente moins de 200 € par infirmier.
    Rapprocher dans le même article des chiffres globaux qui ne représentent rien et un cas d’une infirmière fraudeuse c’est laisser croire qu’elles sont toutes comme cela et qu’elles ont toutes empoché 172000 Euros alors que c’est évidemment archi faux.

  4. Aly Ismael dit :

    Faut revoir les chiffres après réclamations car pour ma part on m’a accusé pour un indu sur un patient hospitalisé. Je lui ai fait la toilette le matin et a été pris en charge l’après-midi. Mon acte du matin n’est pas fictif! Ça fait 3 mois que j’attends réponses

  5. Idel Chris dit :

    Ah il est beau le métier de journaleux!!! Y’en a un qui pond 1 connerie sans enquête de fond, et les autres reprennent derrière. J’ai eu mal toute la journée d’entendre ces infos!! Se faire traiter comme des voleurs alors qu’on accepte de se faire payer 18,40€ de l’heure brut avec le déplacement ce qui nous ramène 9,20€ net avec IFD….Mais relayer ce dénigrement par un blog spécialisé en soins….je suis dégoûtée………..

  6. Del Ph dit :

    Décrédibiliser les Ide c’est bien! Déjà que les gens pensent qu’on roule sur l’or! Gerbant

  7. Effectivement je trouve qu’il est facile de nous montrer du doigt
    Les actes gratuits
    Les impayés
    Etc….
    Mais il faut bien taper sur qlq ‘un sur le petit. …
    Biensur

  8. Mais oui c’est bien connu voyons nous sommes des truands on fait ce métier pour ca d’ailleurs!!!! Et le nombre d’actes gratuits que l’on fait dans une année ils n’en parle pas de ça les journalistes, les patients qui appel en pleine nuit parce qu’une pompe à Chimio sonne et qu’il n’y a pas d’ordonnance pour facturer un déplacement à 2h du matin ça non plus on dit rien et les décès à domicile ou l’on reste avec les familles parce que notre métier c’est pas juste encaisser du pognon!!!! Marre de cette mentalité de merde que chacun fasse son métier et qu’on nous foute la paix!!!!!

  9. Pour info la niche fiscale réservée aux journalistes coute 70 millions d’euros aux contribuables tous les ans ; il faut raporter les sommes annoncées au nombre de professionnels concernés : pour les infirmiers liberaux ca fait à peu près la somme astronomique de10 euro mensuels en moyenne de soi disant fraude…tous les mois je fais pour + de 10 euro de soins gratuits. Faire c ulpabiliser et porter la suspivion sur les dizaines de milliers d’honnetes soignants est honteux.
    Ecomouv va couter 1 milliard d’euros aux contribuables voila un vrai scandale

  10. Jp Fleutret dit :

    Toujours pareil on tape sur les gens qui travail 12 h voir plus juste pour camoufle se qui en profite taper donc sur ame!!!!

  11. “je n’aime” plus actusoins et j’engage mes collègue à me suivre

  12. Cela me rappelle le nuage de Tchernobyl…..c’est toujours plus facile de ne reprendre que les éléments déjà mâcher dans un communiqué de presse.Nous verrons les conséquences de la désinformation dans quelques temps et nous nous souviendrons.

  13. juge et partie . Une seule source.bravo belle déontologie Cyrienne Clerc

    • ActuSoins dit :

      Il s’agit du bilan officiel de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude. Râler contre le thermomètre n’empêche pas la fièvre. Refuser l’information ne la fait pas disparaître. A ActuSoins, nous serions par ailleurs le premiers à soutenir une revalorisation des actes des IDEL.

    • Officiel=réel?L’information et l’ amalgame.mettre une profession au pilori en amalgamant fraude et indu?Les idel fraudent parcequ’ils sont mals payés et mal traités?Non ils ne fraudent pas!L’information doit être mise en perspective à travers l’interprétation de la NGAP de la CPAM d’une part, mais surtout combien en réalité a été récupé par la caisse car il ne s’agissait que l’erreurs ponctuelles (indus)?Combien cela fait- il au pro rata des idel conventionnés et de leurs remplaçants(dont la caisse ignore le nombre exact)?Alors non ,je ne râle pas!JE SOUFFRE,nous souffrons de subir ces attaques depuis si longtemps.Derrière ces chiffres mensongés il y a des détresses individuelles,humaines,patients comme soignants.OUI le théme:”soignant=fraudeur est devenu un marronier.Et le lancer à la une n’est pas sans conséquences.

  14. Et que la cpam ne remboursera plus ces soins , les gens payeront leur soins et point barre voila comment notre chère ministre envisage l’avenir des IDELS

  15. Mais bientôt les ais n’existeront plus car ils seront fait par des sociétés privées avec du personnel plus ou moins formés

  16. Desolant..
    Mais en mm tps, si on revalorisait globalement les soins a domicile de facon significative, y aurait peut etre moins d abus..
    1 ais 3 pour 1/2h de soins quand on voit ce que ca rapporte, ca motive pas non plus..

  17. Merci à ceux qui font n’importe quoi et qui dévalorise notre profession…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
251 rq / 1,948 sec