Ehpad : Des capteurs optiques dans les chambres pour prévenir les chutes ?

En 2050, selon l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économique), une personne sur trois aura 60 ans ou plus. Ce vieillissement démographique accroit la perte d’autonomie et le risque de chutes graves. Pour répondre à cet enjeu, une étude clinique  a été menée durant 3 ans. Elle évalue notamment les impacts médico-économiques des nouvelles technologies appliquées à la prévention des chutes. 350 patients atteints de la maladie d'Alzheimer ont été suivis via des systèmes de Détection Systématique par Caméra Vidéo. 

Ehpad : Des capteurs optiques dans les chambres pour prévenir les chutes ?

© i-stock

Les chutes, responsables de 12 000 décès par an chez les personnes âgées

L’étude, menée par le professeur Dantoine, responsable de la Chaire « Prévention de la perte d’autonomie des personnes sur leur lieu de vie » de l’Université de Limoges révèle qu’une personne sur trois âgée de plus de 65 ans est victime d’une à plusieurs chutes par an et évalue le nombre de chutes par résident en EHPAD à 2 par an en moyenne.

"Les conséquences de la chute concernent d’abord la chute en elle-même et les traumatismes graves qui y sont liés tels que la régression psychomotrice, mais aussi les pathologies responsables de la chute et la récidive de la chute. Plus la station au sol est prolongée, plus les pathologies associées et le risque de surmorbidité sont élevés" explique l'étude.

Les chutes seraient en effet responsables de 12 000 décès annuels de personnes âgées. 

L'aspect économique aussi en question

L'étude précise notamment que le coût lié à la prise en charge de ces chutes est de 2 milliards d’euros, avec un coût moyen variant entre 2 000 et 8 000 euros par chute. "Les chutes du sujet âgé représentent un coût important en matière de santé publique, même si les données manquent pour calculer précisément un coût réel de prise en charge des chutes et de leurs conséquences médicales et sociales" explique-t-elle.

Une estimation a montré que le coût direct dépassait le milliard d’euros en 1993 et qu’il est estimé à plus de 2 milliards d’euros aujourd’hui en France.

Les nouvelles technologies permettraient de prévenir les chutes

"En comptant les malades et leur entourage proche, 3 millions de personnes sont concernées par la maladie d’Alzheimer. Dans ce contexte, les nouvelles technologies appliquées à la prévention ont pour objectif d’aider à détecter et réduire le nombre de chutes" explique l'étude.

Cette étude expérimentale a donc été menée au sein de deux unités Alzheimer (Limoges, Brive) auprès de deux groupes parallèles : l’un équipé d'un dispositif de vidéo-vigilance, l’autre non.

"Des capteurs optiques, installés dans les chambres des patients équipés permettent de détecter des situations à risque. L’alerte, envoyée sur un logiciel est soumise à un opérateur qui après analyse, est en mesure de prévenir et d’aider le personnel soignant à prendre le patient rapidement en charge".

Alors que la moitié des chutes nocturnes ne sont pas dépistées en EHPAD, le dispositif de vidéo-vigilance permettrait, selon l'étude,  de diminuer le taux de chutes graves de 47% et de réaliser une économie potentielle de 72 millions d'euros par an pour l’ensemble des lits d’EHPAD (sur une base de 590 000 lits d’EHPAD en France).

                                                                                 Rédaction ActuSoins

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

21 réponses pour “Ehpad : Des capteurs optiques dans les chambres pour prévenir les chutes ?”

  1. Ça change quoi de prévenir le personnel s’il n’y a qu’une as et une ash????
    Ouvrir des csa, ucc etc etc
    Que faire des personnes âgées démentes et deambulantes quand l’ehpad n’est pas adapté pour les accueillir? ???

  2. Que l’état débloqué plus de fond pour embaucher plus de personnel car on sait combien il en manque et on fait toujours du mieux qu’on peut pour le bien être des résidents. Je suis ash en Ehpad et je sais combien mes collègues AS prennent soin de nos papys mamys malgré le fait que des bras en plus ne seraient pas du luxe. Mais voilà faut faire des économies sur tout.

  3. Y’a qu’à arreter la prescription de somniferes ! Une douche le soir au lieu du matin et tout ira bien!

  4. annie.fenieys@orange.fr dit :

    Si les chutes ne représentaient pas un coût réel pour la santé publique, on en aurait presque oublié les personnes âgées en EHPAD…c’est un comble !

  5. 88 résidents alzheimer en 4 unités fermées et 2 as la nuit… qu’on nous donne le personnel et les moyens de nous occuper correctement de nos aînés…

  6. Laure M'ar dit :

    Sinon embaucher beaucoup plus de personnels plutôt que des caméras…

  7. Faut arrêter tous ces clivage équipe de jour/ équipe de nuit, infirmière/ As ! On est tous des soignants qui voulont travailler dans de bonnes conditions pour faire du bon boulot, le vrai prendre soin, avec nos talents et compétences respectifs et propre à chacuns !!! On est tous dans la même galère et souffrance aujourd’hui ! Suis IDE et Mes collègues AS ont beaucoup d’importance et font un travail remarquable ! On se soutient et travaillons ensemble et chacun fait de son mieux chaque jour ! On est une équipe tout simplement qui essait de donner le Meilleur d’elle même chaque jour faisant !

  8. Nous les infirmières on est loin de comprendre le travail de nuit en ehpad!!! Quel dommage!

  9. Je vous plainds ! Bon courage à vous et prenez Soin de Vous Surtout !!!!! Je connais beaucoup de soignants qui me racontent leur quotidiens !! En Ehpad surtout !

  10. Moi aussi vais écouter de la Musique !!!!

  11. En basse Normandie, les femmes enceintes doivent faire 45 kms pour accoucher minimum ! C est valable aussi pour se faire soigner !!!! Et on voudrait nous faire croire que tout va bien !!! Même le SAMU et les urgences sont à bout de souffle !!!! Les soignants sont épuisés, écoeures, et pourtant ils aiment leur métier ! Mais pas comme ça ! Le Prendre Soin n’est pas cela !!!!

  12. Un être humain et un soin c’est pas un chiffre statistique, c juste un humain !!!

  13. On ose nous faire réfléchir sur la bien traitance tout en exigeant faire toilette, habillage, réfection de lit en 12 min dans certains site ! Après on va s’étonner des accidents, de l’absenteisme, du burn out, voire du suicide des soignants ! C’est pas du soin, c’est de l’esclavage et je suis polie ! La Santé marche sur la Tête !!!!

  14. Malheureusement, ce n’est pas qu’en Ehpad ! Des fractures de membres par les barrières de lit….

  15. Ok, pour les 20 patients atteints d’Alzheimer de notre ehpad et pour les 40 autres résidents dont la plus-part sont dépendants, on fait quoi , avec deux collègues pour surveiller et faire les soins à tout ce petit monde !!! ça me dégoûte ce que l’on peut écrire comme “c ries” surtout avec les économies que l’on doit faire et qui augmentent de jours en jours. Je ne sais pas avec quoi on va travailler bientôt. Je me demande si on ne pas être obligé d’acheter notre matériel pour travailler dans de bonnes conditions. ça y est. Cet article a déjà réussi à me mettre en colère. Bon, je vais écouter “Johnson Concorde”, cela va me détendre.

  16. En même temps avec 2 soignants la nuit pour 80 patients c’est pas étonnant

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
282 rq / 2,440 sec