FRIDA : un nouveau plan d’action pour améliorer l’accès à l’IVG

L’Agence Régionale de Santé (ARS) Île-de-France s’engage à améliorer l’accès à l’IVG et lance le projet régional FRIDA (Favoriser la Réduction des Inégalités D’accès à l’Avortement). L’ARS Île-de-France a choisi de positionner le recours à l’IVG dans le cadre d’une politique de santé publique, pour réaffirmer les droits des patientes et la place des femmes dans le système de santé.

 FRIDA : un nouveau plan d'action pour améliorer l'accès à l'IVG Le projet régional FRIDA s’articule autour de la notion de parcours de santé dans le recours à l’avortement, intégrant aussi bien la dimension d’éducation et de promotion de la santé que la question de l’accès aux soins ou encore l’approche qualitative de la prise en charge médicale. Pour répondre aux enjeux identifiés en Ile-de-France, l’ARS a construit un programme d’action pluriannuel qui s’appuie sur 26 actions. En résumé :

Il s'agit d'"améliorer l’accès à l’information des femmes et favoriser l’expression de leurs besoins pour leur permettre un choix éclairé, de la contraception au recours à l’IVG" avec deux mesures phares :  la mise en place d’un observatoire des dysfonctionnements du parcours de santé IVG et un soutien financier de l'ARS en faveur du site Internet IVGlesadresses (réseau REVHO) et de la plateforme téléphonique régionale du Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF).

Une activité médicale à part entière

Deuxième volet d'action : "repositionner l’IVG en tant qu’activité médicale à part entière, mieux répartir l’accès à l’IVG dans la région et sensibiliser les futurs praticiens à la pratique de l’IVG".

L'ARS mise ainsi sur le "rappel des dispositions réglementaires et obligations engageant les maternités publiques, dont la prise en charge des femmes ayant atteint un terme de grossesse proche du délai légal " et la "contractualisation avec les établissements de santé sur un objectif de volume d’activité d’IVG par rapport au volume de leur activité d’obstétrique".

L'ARS IdF compte également diffuser "un cahier des charges régional de l’organisation de l’activité d’IVG auprès des établissements de santé" et mettre en place d'"un programme d’évaluation".

Autres mesure mentionnées : la "création d’une plateforme d’aide à l’orientation des patientes pour faciliter l’accès à l’IVG, notamment pendant les congés d’été" et la promotion "du travail en réseau des acteurs".

Rédaction ActuSoins

Consultez le projet FRIDA.

Chiffres clés :

  • Plus d’une femme francilienne sur 5 déclare avoir eu recours à une IVG au moins une fois dans sa vie.
  • En 2011, 54 470 interruptions volontaires de grossesse ont été réalisées en Ile-de-France sur les 222 500 enregistrées en France, soit près d’un quart des IVG et 45% des IVG médicamenteuses (*).

Le taux de recours en Ile-de-France est estimé à 18,1 IVG pour 1 000 femmes en âge de procréer vs 14,6 en France métropolitaine en 2011. Ce taux diminue régulièrement : 18.7 en 2008, 18.5 en 2010.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “FRIDA : un nouveau plan d’action pour améliorer l’accès à l’IVG”

  1. […] que l’ARS prévoit un nouveau plan d’action pour améliorer l’accès à l’IVG et qu’un site gouvernemental, lancé en septembre 2013 www.ivg.gouv.fr est désormais […]

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
200 rq / 1,615 sec