Plus de jeunes infirmiers que de nouveaux postes ?

| | mots clefs : , 88 réactions

Une récente étude de la FNESI remet en cause le mythe du plein emploi et la gestion des quotas à l’entrée des IFSI par les régions. Parmi les amorces de solutions : une meilleure régulation et une valorisation des métiers.

Plus de jeunes infirmiers que de nouveaux postes ?« Nous ne comptons plus les témoignages de nouveaux diplômés qui vivotent en trouvant des missions d’une semaine au mieux », soulignent les auteurs de cette étude sur « l’Etat des lieux de la formation en soins infirmiers : entrée en IFSI et jeunes diplômés ».

Certaines raisons sont d’ordre conjoncturel : les hôpitaux où travaillent 54 % des IDE font face à des restrictions budgétaires et ils privilégient l’embauche d’aides-soignants en période de vaches maigres.

Par ailleurs, en 2011- 2012, deux promotions diplômées sont arrivées sur le marché : l’une en novembre 2011, la deuxième en juillet 2012, suite au changement de référentiel. Les intérimaires servent alors de « variable d’ajustement ». Une situation critique pour les jeunes infirmiers « souvent livrés à eux-mêmes sans accompagnement » juge la FNESI (Fédération nationale des étudiants en soins infirmiers).

Par ailleurs, les jeunes diplômés boudent les places en Ehpad où se situent majoritairement les offres et ils ne se sentent souvent pas assez expérimentés pour entrer en pédiatrie où la demande reste constante. « Les conditions de travail en Ehpad sont très difficiles. Pour recruter des jeunes, il faut aussi favoriser leur accueil, valoriser le travail en gériatrie », indique Eve Guillaume, présidente de la Fédération.

Autre critique : « avec l’augmentation des maladies chroniques, les besoins sont de plus en plus spécialisés. Pour favoriser les transferts de compétence – et non d’actes - nécessaires en raison de la pénurie de médecins, il faut créer des masters et des formations diplômantes spécialisées », ajoute-t-elle

Une mauvaise gestion des quotas en IFSI

Certes le métier a de l’avenir en raison notamment du vieillissement de la population : en vingt ans, le nombre d’infirmiers a augmenté de 170 % pour atteindre 520 000 en 2010. Parallèlement, le nombre d’entrées en IFSI a enregistré une hausse de 28 % entre 2000 et 2008.  Mais besoin ne veut pas dire embauche ! « La pénurie est effectivement là, mais si rien n’encourage les offres d’emploi, les quotas auront beau augmenter... », souligne la FNESI.

En région parisienne, l’offre est bien réelle mais l’Ile de France et l’AP-HP ne sont pas très attractifs. De nombreux infirmiers préfèrent la province où les conditions de logement et de travail sont meilleures. A contrario, « certaines régions comme la Bretagne, l’Aquitaine, le Nord-Pas de Calais, l’Alsace et la Normandie n’embauchent plus », expliquent les auteurs de ce rapport. «  Il serait temps de stopper l’augmentation des quotas. Certaines régions comme Midi-Pyrénées ou le Centre continuent à prévoir un accroissement des quotas. Mais elles ne prennent pas en compte la mobilité de ceux qui vont venir des régions où l’offre est inexistante. Déjà un quart des infirmiers n’exerce pas dans la région où ils ont obtenu leur diplôme. Il est urgent de gérer les quotas au niveau national », affirme Eve Guillaume.

En outre, « élargir les quotas risque d’augmenter les déperditions. Déjà 20 % des étudiants admis aux concours d’entrée n’ont pas leur diplôme », précise la présidente de la Fédération. Cette dernière compte bien expliquer ces différents points au cabinet de Marisol Touraine, à la Fédération hospitalière de France (FHF) et à l’Association des Régions de France. Ces trois rendez-vous sont attente.

Claire Dubois

Pour aller plus loin : 

Lire l'intégralité de l'étude sur le site de la FNESI

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

88 réponses pour “Plus de jeunes infirmiers que de nouveaux postes ?”

  1. cath dit :

    Lors de mon dernier emploi salarié, une collègue de l’hôpital était convaincue que la direction cherchait 3 IDE pour des postes restés vacants. Je lui ai appris qu’il n’y avait aucune annonce, ni sur le site du CH, ni à Pôle emploi, et que les 2 agences intérim concernées ne proposaient rien dans ce CH.
    Es-tu sûre que ton hôpital n’est pas dans le même cas, Peggy ?
    La pédiatrie est très recherchée par les jeunes IDE, contrairement aux ehpad, je trouve donc surprenant que ce genre de poste reste vacant..

  2. Peggy dit :

    alors evidement je vais parler de ma structure et rien qu en pediatrie en ile de france nous sommes en penurie d infirmieres de nuit avec au moins 4 postes a pourvoir pour etre secure …alors oui certaines regions sinistrees mais pas une generalite

  3. Frédéric dit :

    Il y a du travail en pagaille il suffit d’aller le chercher. C’est certain que se retrouver en Ehpad avec 50 à 100 résidents c’est pas la fête, sans parler des polypathologies. Mais quand tu souhaites bosser tu fais pas le difficile et tu vas en Ehpad. Les jeunes DE ont peur de sortir de leur CHU de formation et de leurs habitudes (matos,organisation…). Je suis désolé de vous contredire mais ici (le gard) un ide gagne en moyenne 300e net de plus en Ehpad. Je parle même pas des nouveaux DE qui sont à mon sens mal formés et qui vont droit dans le mur.

    • cath dit :

      Ici c’est saturé y compris dans les ehpad, qui n’emploient que 3 à 4 IDE en moyenne. On peut faire du très bon boulot en ehpad, mais il est bien difficile d’y acquérir une expérience pro valable du fait que l’IDE y exerce seule. Je comprends les jeunes DE qui préfèrent bosser dans des milieux mieux encadrés, d’autant que la responsabilité est lourde en ehpad (pas de médecin, relations famille, etc) ainsi que la charge de travail.
      Les collègues allergiques aux vieux feraient mieux d’abandonner la profession, car sans respect il n’y a pas de bons soins..

  4. Severine dit :

    vive le sud !!!!!! infirmière et pas d’emploi merci 🙁

  5. Lily dit :

    Pour Justine. J’ai travaillé trois ans en ehpad et elle était extraordinaire car les chbres étaient personnalisées. Les odeurs étaient inexistantes sar il y avait des lingères désodorisantes dans les sacs de changes sales. Il fait tout de même souligner que même si les aides soignantes sont obligées de faire une vingtaine de toilettes en une matinée , aidées des infirmières lorsqu elles peuvent de dégager (et oui les toilettes sont notre rôle propre !!!), et même si le personnel est consciencieux IL NE PEUT PAS FAIRE DES TOILETTES CONSCIENCIEUSES MÊME S’IL LE SOUHAITE!!! Ce n’est pas là un problème de qualité de travail mais de moyen. Ces propos me font bondir!!! Arrêtons de tout généraliser et la je dis merci au médias de montrer les pires ehpad de france qui les dévalorisent toutes. Courage a toutes car le réel problème en france est un problème de budget avec un personnel qui se démène mais qui s’épuise. Je suis en libéral et a 12 h par jour et quelques jours de repos par ci par la . C’est un choix mais il est vrai que notre métier est usant. Help madame le ministre de la santé!!!!

  6. Sophie dit :

    bah ce sont les économies de l’Etat et des Directions, c’est magnifique…!

  7. Lysiane dit :

    c est honteux tout ce qui se passe en france!

  8. Dalila dit :

    Je suis infirmière en chirurgie, j’ai 40 patient à prendre en charge je n ai même plus le temps de parler à mes patient pffff

  9. Aimé dit :

    de toute façon pour le salaire de misère et des horaires pas possible , c’est encore bien de trouver des gens qui veulent le faire et si en plus il n’y a plus la sécurité de l’emploi …on fera venir des roumains , des bulgares, ou d’autres qui sont encore plus dans la dèche pour soigner le bas peuple pendant que les nantis auront leurs cliniques privées!!!

  10. Colette dit :

    difficiles certains commentaires mais hélàs c’est la triste réalité

  11. Francoise dit :

    pour yoann n’oublie pas qu’un jour tu seras ce petit vieux qui a besoin de soin et je pense effectivement que tu n’es pas fais pour être DE c’est mon avis j’ai 40 ans de carrière et des petits merdeux comme toi c’est inadmissible suis révoltée de voir ce genre d’attitude de la part d’un soignant nous avons la plus belle profession du monde et toi…..grrrr change vite de boulot ça sera un bien pour tout le monde et comme je le disais au début un jour tu seras ce vieux qui te donne la nausée

  12. Martine dit :

    je souhaite qu une chose,qu on voue entendent,la plupart de vos malades savent que vous etes débordés…on le voit…accorder de l attention a une personne est devenue impossible et ca c est dur pour vous,comme pour la personne qui est en demande…pourtant,on est et vous etes des humains avant tout…je regarde souvent un reportage sur les urgences d une journée,c est incroyable le travail qui est fait pour notre bien-etre!!!c est le systeme qui est pourri!!!pas vous….en tout cas je parle des gens qui aimes ce métier,malheureusement comme partout,il y a des choses a revoir,c est grace a vos témoignages que ca bougeras en tout cas je l espere!merci a vous!!!!!!et ne baissez pas les bras!!!.

  13. Mika dit :

    je me le demande, , je suis as en ehapadet la dificulte est pesante !!

  14. Rose Flamand dit :

    je travaille en milieu hospitalier, dans un service très lourd, oncologie, je suis aide-soignante, j’essaie de faire mon travail du mieux que je peux, mais quand il faut gérer les toilettes des patients, faire le ménage dans le service, du brancardage, du soins intensif et parfois de la réa!! ou peut bien être la bonne prise en charge du patient??

  15. Rose Flamand dit :

    tout ce que vous dites la, c le système français qui veut ça!! rendement rendement!! c malheureusement comme cela dans le monde du travail ou la “personne” n’a plus de valeur!!ainsi est notre monde! c le profit qui règne en maitre!! le soucis est qu’il y a des gens qui souffrent derrière tout ça, patients comme soignants…

  16. Lucile dit :

    Il y a des gens qui aiment bosser en ehpad et c’est bien,d’autres aux urgences et c’est bien aussi,il fait de tout!tatiana il t’a parle d’une ehpad sans doute du rythme et du travail qu’on y fait,il n’a pas tenu un discours haineux sur les personnes âgées elles même!je dirais qu’avant on avait le choix maintenant on ne la plus!

  17. Catherine dit :

    il n’ y a pas que çà qui s’ effrite

  18. Corinne dit :

    Dans l’hopital qui m’emploie nous avons 8 postes à pourvoir…et si le gouvernement créait les structures manquantes en gériatrie ou pour les handicapés il y aurait largement de quoi faire travailler tout le monde !!!

  19. Celine dit :

    Tout à fait d accord avec Alex !

  20. Galou dit :

    Oula oui Alex! on en rencontre encore malheureusement! même si j’avoue que le manque de personnel peut en effet jouer et avoir une grande influence concernant la qualité des soins…..

  21. Agnes dit :

    Ah oui alex tout à fait vrai

  22. Alex dit :

    Et SVP par pitié, ne commençons pas a faire l’apologie des cas concrets rencontrés dans diverses institutions, de la maltraitance il y en a eu, il y en a , et il y en aura, peu importe le service . Je veux bien entendre que le manque de personnel ai une influence directe sur la qualités des soins, mais la maltraitance ne vient certainement pas du manque de personnel, mais de la valeur de certains soignants . Il y a des mauvais médecins, de mauvais boulangers, de mauvais banquiers, donc pourquoi pas de mauvais infirmiers . a+

  23. Siss dit :

    Je bosse en CANTOU, je suis aide soignante, J’adore ce que je fais ! Et je peux vous assurer que malgré notre manque de personnel, et je peux vous assurer qu’on prends plus que soin de nos résidents .. Que ce soit niveau hygiène, animation, alimentation, soins infirmiers.. Nous prenons aussi soin de nos stagiaires quel qu’il soit ! Même si nous manquons cruellement de personnel, nous prenons le temps de les encadrer, les accompagner, les évaluer, on ne leur demande pas combler les trous même si pour la plupart ils sont très dégourdis.. C’est sûre que j’aimerais bosser dans un service qui bouge plus ! Mais la personne âgée on la retrouve dans tout type de service, j’ai fais de la chir ortho la plupart de mes patients étaient d’un public âgée .. Je pense pas qu’il faille généraliser les comportements du personnel dans ce secteur ..

  24. Alex dit :

    C’est pourtant évident, il ne faut pas se jeter de la poudre aux yeux, faites donc un sondage, sur l’ensemble des nouveaux diplômés, combien voudront travailler en Ehpad, avec un salaire moyen inférieur qu’en centre hospitalier ou en clinique… et avec une diversité d’actes moindre .. sans parler salaire, un jeune diplômé (je généralise mais c’est comme ca) préférera toujours bosser dans un service “qui bouge”, d’une part pour poursuivre sa formation professionnelle, mais aussi pour l’épanouissement personnel, plutôt que de bosser en ehpad .. Alors OUI certains services en centre hospitalier sont saturés,mais allez donc faire un tour dans les services de gériatrie, de soins palliatifs, et en ehpad, il y aura peut être du boulot .

  25. Claudette dit :

    il faut embaucher du personnel pensez y messieurs du gouvernement ok

  26. Claudette dit :

    il faut embaucher du personnel pensez y messieurs du gouvernement ok

  27. Chantal dit :

    je connais du personnel en maison de retraite ce sont des personnes ac 1 conscience professionnelle et qui aiment les personnes agées.mais elles n’ont pas le temps et les moyens de les prendre en charge correctement par manque de personnel.alors arretez de critiquer le personnel qui y travaille

  28. Chantal dit :

    je connais du personnel en maison de retraite ce sont des personnes ac 1 conscience professionnelle et qui aiment les personnes agées.mais elles n’ont pas le temps et les moyens de les prendre en charge correctement par manque de personnel.alors arretez de critiquer le personnel qui y travaille

  29. Chantal dit :

    faire des toilettes a la chaine et vite fait par exemple

  30. Chantal dit :

    faire des toilettes a la chaine et vite fait par exemple

  31. Chantal dit :

    ,ne pourrait pas t on se poser la question du manque de personnel en maison de retraite et autre structure

  32. Chantal dit :

    ,ne pourrait pas t on se poser la question du manque de personnel en maison de retraite et autre structure

  33. Chantal dit :

    si des patients agés arrivent aux urgences ds 1 état pitoyable!

  34. Chantal dit :

    si des patients agés arrivent aux urgences ds 1 état pitoyable!

  35. Coralie dit :

    Vu en stage en EHPAD : une bassine pour deux voir trois résidents. 23 toilettes au lit à réaliser par une seule AS qui chute. Qui la remplace ? Ben la petite étudiante infi première année qui passe par là. Pas encadrée bien sur. Je ne parle pas des mouches qui sortaient de la cuisine et du manque d’activité pour les résidents. Dernier jour de stage : étudiante première année seule avec 85 résidents et un intérimaire aucune ide titulaire. Allô l’IFSI ? Débrouillez vous mademoiselle…J’aime beaucoup prendre soin des personnes âgées… Mais sans aucun moyen c’est de la maltraitance. Je ne veux plus jamais participer à ça. Rares sont les établissement qui nous permettent de prendre soin des personnes âgées correctement. Cette histoire est une parmi tant d’autres malheureusement. C’est plus que déplorable. Je bosse aujourd’ hui en bloc op et me passionne pour ce que je fais. Mais jusqu’à quand aura-t-on les moyens de prendre soin ?

  36. Coralie dit :

    Vu en stage en EHPAD : une bassine pour deux voir trois résidents. 23 toilettes au lit à réaliser par une seule AS qui chute. Qui la remplace ? Ben la petite étudiante infi première année qui passe par là. Pas encadrée bien sur. Je ne parle pas des mouches qui sortaient de la cuisine et du manque d’activité pour les résidents. Dernier jour de stage : étudiante première année seule avec 85 résidents et un intérimaire aucune ide titulaire. Allô l’IFSI ? Débrouillez vous mademoiselle…J’aime beaucoup prendre soin des personnes âgées… Mais sans aucun moyen c’est de la maltraitance. Je ne veux plus jamais participer à ça. Rares sont les établissement qui nous permettent de prendre soin des personnes âgées correctement. Cette histoire est une parmi tant d’autres malheureusement. C’est plus que déplorable. Je bosse aujourd’ hui en bloc op et me passionne pour ce que je fais. Mais jusqu’à quand aura-t-on les moyens de prendre soin ?

  37. Veronique dit :

    Je ne connais plus d’ehpad comme cela, heureusement ! Mais je n’en connais que 6 dont celle où je bosse actuellement …

  38. Veronique dit :

    Je ne connais plus d’ehpad comme cela, heureusement ! Mais je n’en connais que 6 dont celle où je bosse actuellement …

  39. Tatiana dit :

    Désolée mais tu viens dans l ehpad ou je bosse ou même dans d autre rare est ce que tu racontes! La ou tu étais c était de la négligences! On fait un métier ou il faut y mettre du cœur!!!! Les gens ont confiance en nous!!!!!!

  40. Prisca dit :

    Ça me fait peur, pour mon retour dans 3 ans..!

  41. LILISE972 dit :

    Je suis en région parisienne et malheureusement les postes intéressants se font rares, on nous propose des postes limites, vous êtes nombreux a dires qu’il y a les Ehpad, mais être seule pour 80 à +100 résidents dans certaines structures; c’est n’importe quoi et limite dangereux!!! De plus les salaires ne suivent pas!! Certaines boites d’intérim ne prennent aucune inscriptions, les missions sont de plus en plus rares!!

  42. Justine dit :

    Tatiana : yohan à raison ! Pareil pousser de TA en entrant dans maison de retraite ! J y suis rentrée souvent pour un membre de ma famille les odeurs d urines dominent des l ouverture des portes d entrée , dans les salles de séjours on peut les observer un troupeau de personnes âgées délaisses, déshydraté, et pour les plus agités : mal contentioné ! Les vêtements son étiquètes des l entrée des patients en établissement et il se passe pas une semaine avant que le manque d attention du personnel résulte à un échange constant de vêtements entre tout le monde ! Je bosse au urgs les patients âgées provenant de maison de retraite il y en a tous les jours ! Avec à boire et à manger dans les prothèses dentaires depuis 6 mois ? Avec de la crasses dans les oreilles et creux de la clavicule , pieds et genou! Et je parle pas de la toilette intime. !!! Alors oui quand on entre dans un ehpad ou autre on a une poussée de tension sûrement pas a cause des personnes âgées qui pourraient être nos parents mais à causes du manque de conscience professionnelle de certaines personnes car rare les gens qui y bossent juste par vocation ou amour de la personne âgée !!!

    • leilou dit :

      dis moi sincèrement qu’à l’hôpital ceux qu i viennent du domicile sont mieux ? faut arrêter de généraliser

    • BALLAY Jeannine dit :

      J’ai 40 ans de métier et j’ai beaucoup bougé . De Novembre 2004 à septembre 2011 j’ai été intérimaire . J’ai pu me rendre compte que les chefs d’établissement embauchaient de moins en moins , même diminuaient le personnel pour faire des économies . Ne jugeons pas nos collègues qui font ce qu’elles peuvent . J’ai vu des A.S. seules pour faire 30 toilettes chacune , des postes infirmiers supprimés remplacés par des A.S. J’ai vu venir le manque de places à pourvoir pour les jeunes diplômés. Cette médiatisation qui disait qu’il manquait des I.D.E.S alors que les infirmier(e)s sont surchargé(e)s de tâches au détriment des soins . Ses tâches administratives qui devraient être effectuées par des secrétaires médicales . Le métier est dénaturé , dévalorisé , nous sommes plus , secrétaires qu’infirmièr(e)s , ce temps précieux qui devrait être consacré aux malades

  43. Pierre dit :

    même en région parisienne, les postes “attractifs” se font rares ….

  44. cath dit :

    Au chômage depuis le 1/10/2012, je rempile en remplacement libéral sur un marché du travail saturé, sans certitude de pouvoir assurer les charges sociales. Le travail en Ehpad est très intéressant, mais convient mal aux jeunes diplômés car on y exerce habituellement seul, ce qui n’est pas favorable à l’acquisition d’une expérience valable, notamment dans la gestion des situations d’urgence.
    J’avoue que je suis inquiète pour l’évolution de la profession..

  45. Gerard dit :

    euh…..remplacer “bossont” par “bossons” svp 🙂

  46. Gerard dit :

    Y a des besoins mais il y a de moins en moins d’argent pour payer les professionnels…Et nous qui bossont, on demande que ça: de nouveaux collegues pour nous aider, nous remplacer et eviter d’etre rappelé constamment….etc…. On s’est créé une societe de dingue….Faudrait tout bruler et recommencer à zero !g

  47. Mi dit :

    Il ne faut pas faire la fine bouche qd on commence mais hélas la réalité fait que de sept 2012 à déc 2012 il y a eu une vague de chômage j’y ai fait parti par chance pas trop lontps!!! Les.bbudgets sont serrés !!!!

  48. Mi dit :

    Il ne faut pas faire la fine bouche qd on commence mais hélas la réalité fait que de sept 2012 à déc 2012 il y a eu une vague de chômage j’y ai fait parti par chance pas trop lontps!!! Les.bbudgets sont serrés !!!!

  49. Tatiana dit :

    Change de métiers alors! Il y a de plus en plus de personne âgée dans notre population!!!!! Sérieux tes propos me dégoute!!!! Franchement remet toi en question! Dis toi se ces personnes pourraient être tes grands parents ou même tes parents tu souhaiterai qu ils soient correctement pris en charge!!!! RÉFLÉCHIT!!!!!!!!!!

  50. Tatiana dit :

    Change de métiers alors! Il y a de plus en plus de personne âgée dans notre population!!!!! Sérieux tes propos me dégoute!!!! Franchement remet toi en question! Dis toi se ces personnes pourraient être tes grands parents ou même tes parents tu souhaiterai qu ils soient correctement pris en charge!!!! RÉFLÉCHIT!!!!!!!!!!

  51. Yoann dit :

    Gériatrie? Très peu pour moi, je monte à 18 de tension par le simple fait de rentrer dans un Ephad. Faut croire que c’est pas fait pour tout le monde

  52. Yoann dit :

    Gériatrie? Très peu pour moi, je monte à 18 de tension par le simple fait de rentrer dans un Ephad. Faut croire que c’est pas fait pour tout le monde

  53. Mathieu dit :

    C’est sûr que trouver un emploi à la carte et bien payé c’est plus difficile qu’avant lol

  54. Mathieu dit :

    C’est sûr que trouver un emploi à la carte et bien payé c’est plus difficile qu’avant lol

  55. Sébastien dit :

    En même temps, en Gériatrie, c super varié, du moins, ds l’ EHPAD où je bosse : on y trouve de l’urgence, palliatif, médecin cardio, pneumo et ortho, puis de la psy !

  56. Sébastien dit :

    En même temps, en Gériatrie, c super varié, du moins, ds l’ EHPAD où je bosse : on y trouve de l’urgence, palliatif, médecin cardio, pneumo et ortho, puis de la psy !

  57. Marie dit :

    eh oui la gériatrie y’a rien de dégradant au contraire ! moi j’ai débuté dans un service de long séjour 😉 ensuite, j’ai fait de l’ortho, des urgences smur puis du libéral actuellement. Il y a du boulot mais souvent les jeunes D.E veulent de suite les postes d’urgences, réa , samu ……

  58. Sébastien dit :

    En Bretagne, des IDE bossent en tant qu’AS, étant donné qu’elles ne trouvent rien! Après mon DE fin 2011, G trouvé un CDD en EHPAD ( ce que je voulais) qui a abouti à un CDI 6 mois après, G eu du bol, une IDE partait s’installer en libéral. Et suis actuellement IDE Co! Bref, tout ça pour dire que C galère de trouver un taff en tant qu’IDE ds le 35

  59. Marjorie dit :

    Ce sont les postes en service hospitalier qui se font rares, car en EPHAD, on galère à trouver des collègues !!!!! peu de personne veulent venir bosser aupres des personnes agées. Idem dans le poly handicap… Depuis 1 an j’occupe un poste resté libre 2ans !!!!!!! car il n’y avait pas de candidat…

    • cath dit :

      Dans ma région, Sud Vendée, les postes se font rares en Ehpad ; j’ai pu constater à plusieurs reprises que la direction prétendait ne pas trouver d’IDE pour combler un poste vacant alors qu’aucune annonce n’était passée.. C’est tout bénéfice pour l’employeur de ne pas remplacer les congés, et il me semble que ça se pratique très couramment, souvent discrètement.

  60. Tatiana dit :

    Accepter les postes en ehpad! Ce sont des personnes poly pathologiques on y apprend énormément !!! Moi diplômée bientôt depuis 2 ans ( avril) en juillet cela fera 2 ans qui j y bosse! C est super j y ai appris énormément ! Et les personnes âgées apportent énormément de choses!!!! 😉

    • leilou dit :

      l’ehpad c’est bien pour ‘autonomie de l’ide ! diplômée 2010 j’ai fait environ deux ans d’EHPAD mais visant le libéral il m’a fallu aller en hôpital afin de me diversifier dans la technicité des soins : maitrise soins et matériel et élargissement des connaissances…car l’EHPAD ne suffit pas… même si je te rejoins sur le fait que c sont effectivement des personnes polypathologiques et que l’EHPAD point de vue débrouillardise, c’est pas mal et aussi prise d’initiatives !Je sors d’une ehpad de 90 résidents pour 1 ide par roulement = gestion équipes, familles, patients, matériel, médecins, pharmacie, téléphone, administratif….on ne chome pas en ehpad ! Quand on vous demande pas de faire le taf de la direction ou du cadre parce qu’incapable ou pas là !

  61. Aline dit :

    Je sors de l’IFSI, diplomée en mars le CHU n’embauche pas pour cause budgétaire, les cliniques privées payent un salaire à la limite de l’absurde, même l’intérim ne propose que de moins en moins de missions car les établissements ne peuvent pas payer. Oui, j’ai peur aussi.

  62. mclove dit :

    j’écris à la fois en tant qu’ancien cadre formateur en IFSI (j’ai arrété il ya 1an et demi) pour prendre le poste de secrétaire syndicale (d’un petit syndicat je n’aapariens à aucune des grandes CONFEDERATIONS) à temps plein dans un hôpital d’Ile de France à 45 km de paris , chez nous malgré les budgets limités (plan de redressement drastique (-300 postes confondus en 2 ans) surtout soignants , à ce jour nous cherchons 20 IDE nous ne les trouvons pas , je rejoins en partie l’analyse de la FNESI concernant les conditions d’exercice dans ma région(inédéquation salaire logements ,etc…) Par contre il faut préciser 2 choses les conditions de travail désatreuses (rappels incessants , personnel épuisé et démotivé, j’en passe …les IFSI ne font pas le plein , de plus l’universitarisation de la formation que j’avais moi aussi apellé de tous mes voeux , creuse un fossé entre des universiatires “chercheurs” qui ne savent même pas ce qu’est le métier d’infirmière demandant aux étudiants un niveau en science fondamentale tout à fait inadapté à moins que seul le remplacement des effectifs médicaux en berne aussi soit le but inavaoé de cette formation LMD , qui comme un célèbre SODA des années 80 ressemeble à une licence , demande les mêmes citères qu’une licence , mais n’en est pas vraiement une (cf la reconnissance des salaires FPH)le cumul de tout cela et voilà les IDE au chômage en région débordées , crevées ,démotivées , en bun out ailleurs , alors comme bientôt plus personne ne voudra faire ce métier l’embauche viendra peut être pour celle qui galèrent aujourd’hui ,en un mot si elles le veulent il y a des pays limitrophes des DOM et TOM qui en cherchent si vous êtes jeunes et moblies allez y

  63. Frank dit :

    il y a de grande disparité par région en France venez chez nous on est sinistré

  64. Laura dit :

    Je ne connais pas une infirmière au chômage ! On a toute du boulot Dan mon entourage !

  65. Coralie dit :

    et oui il y en des offres d infirmier,d aide soignante et compagnie résultat rien car il peuvent pas les payer pourquoi mettre des annonces dans ce cas

  66. Etienne dit :

    Des idées d’IDE garde la pêche soit plus fort que tous c’est crapules 🙂

  67. Etienne dit :

    Celine il en cherche partout et il préfère dire que il recrute pas parce que il peuvent pas les payer.

  68. Anonyme dit :

    Partir d’un boulot pépère dans la banque pour devenir infirmière. Mais j’ai mis un smiley, ce qui signifie que je garde espoir d’avoir un travail qui me plait après mon DE en juillet 2014 ( si tout se passe bien..)

  69. Celine dit :

    Bordeaux, ça n’embauche plus et pourtant le besoin est plus important que jamais….

  70. Anonyme dit :

    Et c’est là que je me dis que j’ai peut être fait une connerie..:-)
    Je crois que les banques font encore partie des plus grands recruteurs..oups.

  71. la fee calome dit :

    Je crois malheureusement que la situation de l’embauche infirmière est “au plus mal” même si cette situation est faussée pour de multiples raisons :

    les departs nombreux dits “15 ans – 3 enfants” ont créé un manque immédiat de personnels non remplacés car ils étaient toujours sur les plannings mais bien absents des services en attendant d’écluser les RTT, les CA, etc … avant de quitter définitivement,

    la tranche d’âge post baby boum touche toutes les professions et nous sommes encore en plein dedans, la plus médiatisée a été encore une fois celle de l’Education nationale qui recherchait plus de 100000 postes en 5 ans, mais dans une moindre proportion, certes, la Santé en a aussi bavé et ce n’est pas encore terminé,

    pour des motifs uniquement financiers et au prétexte que “y avait pas d’IDE disponible sur le marché du travail”, les directeurs d’établissements ont commencé et continuent allègrement à faire fonctionner la machine avec des sous effectifs flagrants, et puisque çà tourne bon an mal an (les agents se taisent et subissent), et bien pourquoi pas persévérer, là nous sommes en plein dans la mouise, avec comme (par exemple) indicateur, des performances aussi médiatisées comme le CHU de Strasbourg a réussi les meilleures statistisques économiques et financières, on ne dit pas non plus qu’il est le premier de France en terme d’arrêts et d’accidents de travail, toutes professions confondues, ceci expliquant peut être cela,

    on remplace des IDE par des AS ou par des apprentis médecins quand c’est possible de préférence en binôme, et même si cela entraîne une très nette dégradation des soins et une nette augmentation des problèmes (accidents, erreurs, etc) , çà fait baisser d’autant la masse salariale et c’est bon pour la prime de performance que les directeurs “managers publics de santé” encaissent depuis le premier janvier 2012,

    La réalité infirmière au niveau national est telle que si rien n’est fait immédiatement, la profession se meurt (on remplace et on déqualifie) à tous les niveaux au plus grand bonheur des financiers surtout dans les secteurs des troisième et quatrième âges, là ou les petits vieux sont parqués et surveillés comme des animaux, autrement appelé “or gris”.

    Si on ajoute à cela, la désaffection de la jeunesse pour les métiers de la Santé, notamment paramédicaux (pourquoi aller se faire chier à torcher des culs comme AS pour 1200 euros/mois ?) (pourquoi de faire chier à faire 3 années d’études post bac pour bosser 2 week end sur trois, le jour et/ou la nuit pour gagner 1500 euros/mois ?) avec des places vides sur les bancs des IFSI en début de promo.

    Si on ajoute encore à cela toujours autant de pertes en cours de formation c’est à dire entre 20 et 40% par promo soit 12000 à 15000 ESI par an sur 36000 entré en IFSI et donc autant de non diplômés, malgré la nouvelle version des études infirmières dont on sait ce que çà donne (mais ce n’est pas le sujet).

  72. Etienne dit :

    c’est clair , franchement sa devient n’importe quoi

  73. Ju dit :

    Comme si c’était nouveau…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
245 rq / 1,695 sec