Plainte après le décès d’une patiente allergique à la pénicilline

| | mots clefs : 6 réactions

La famille d'une patiente de l'hôpital Mignot au Chesnay (Yvelines), morte en novembre à la suite d'une injection de pénicilline à laquelle elle était allergique, a déposé plainte contre l'hôpital pour "homicide involontaire", a annoncé mercredi leur avocat.

Plainte après le décès d'une patiente allergique à la pénicillineLe parquet de Versailles n'a pas pu confirmer le dépôt de cette plainte. Contactée également, la direction du centre hospitalier n'était pas joignable dans l'immédiat.

Lydia Cohen, 72 ans, est décédée après avoir été placée sous amoxicilline IV, a expliqué à l'AFP Me Philippe Courtois, conseil de l'époux et des enfants de la patiente, confirmant une information du Parisien.

Selon l'avocat, qui dénonce "une erreur grossière", le médecin prescripteur a fait le choix de donner cet antibiotique "alors que son allergie à la pénicilline était mentionnée plusieurs fois et en gras dans son dossier médical".

"Le personnel médical connaissait pourtant Madame Cohen qui avait séjourné à plusieurs reprises dans cet hôpital", a ajouté l'avocat.

Admise à l'origine pour une insuffisance cardiaque, la patiente avait bénéficié de la pose d'un pacemaker, "opération qui s'était bien passée", d'après Me Courtois.

Mais, alors qu'elle devait sortir de l'hôpital pour rejoindre un centre de rééducation, la patiente a eu une infection urinaire, "ce qui a conduit le médecin à lui prescrire l'antibiotique, pourtant contre-indiqué en raison de son allergie", a expliqué l'avocat.

AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

6 réponses pour “Plainte après le décès d’une patiente allergique à la pénicilline”

  1. danlili dit :

    il nest pas question ici d’erreur infirmiere mais bien medicale , sachant son allergie, alors faut arreter de penser que les IDE ou cadres se trompent prennent cela a la legere on connait notre metier il y a tjrs des exceptions,de plus en dehors de motion sur dossier maintenant avec le DPI une alarme se met en route bien sur si le medecin remplit correctement le dossier!

    • glae dit :

      je ne suis pas d’accord
      la mention de l’allergie était faite sur le dossier donc vérifiable par l’ide avant la pose de l’atb.. sa responsabilité est donc engagée autant que celle du prescripteur
      merci de ne pas réduire notre fonction à celle de simple exécutante !

  2. jc81 dit :

    Pas de commentaire après tant d’heures en ligne ?… Il faut dire que le problème semble importer de moins en moins dans les services de soin…. Preuve en est les différents supports, rarement documentés… L’ oedème de Quincke ne parle-t-il donc plus aux nouvelles générations d’IDE ??? Je me souviens d’une époque où ma Cadre nous reprenait systématiquement quand la mention Allergique ou Non-Allergique ne figurait pas dans le dossier de soin…… Ce n’est plus au goût du jour et les Cadres semblent souvent BIEN loin de ces “détails”……. Que les familles portent plaintes, elles ont bien raison….

  3. Anonyme dit :

    On a déjà corrigé Amoxicilline, mais celle là nous a échappé…

  4. Bruno dit :

    Andre Mignot peut etre non ?

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
194 rq / 1,632 sec