Syndicat Résilience poursuivi par l’Ordre infirmier : «même pas peur !»

| | mots clefs : 25 réactions

L’Ordre national infirmier attaque en justice Hugues Dechilly, secrétaire général de Résilience, ainsi que le syndicat anti-ordre, pour « injure publique ». En même temps que la première audience, purement technique, était organisé mardi à deux pas du palais de justice de Paris, un sit in de soutien pour le syndicat et Hugues Dechilly. L’occasion pour l’infirmier de rappeler qu’il ne regrette rien de ce qu’il a pu écrire ou dire sur l’Ordre.

Syndicat Résilience poursuivi par l'Ordre infirmier : même pas peurHugues Dechilly ainsi que son syndicat infirmier, Résilience, paieront-ils pour les noms d’oiseaux donnés à l’Ordre national infirmier (ONI), balancés pour la toile ?

Sur des sites d’information, des forums ou les réseaux sociaux, le secrétaire général du syndicat, alias « seringue électrique »sur les forums, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère, qualifiant l’ONI de « truc qui ne sert à rien et qui est désormais dirigé par une banque », de « beurk infirmier », de « chancre, bubon, verrue », souhaitant, entre autres, « que cette mafia politico/financière/ordinale soit liquidée en bonne et due forme ».

Le 14 novembre 2011 l’ONI a fait constater par huissier les propos d’Hugues Dechilly affichés sur internet. Début janvier, Hugues Dechilly reçoit chez lui la citation à comparaître pour « injure publique » lancée par l’ordre infirmier. « Depuis quelques mois, le syndicat Résilience a franchi une étape supplémentaire en publiant sur de nombreux forum et sites internet des articles visant à déstabiliser l’Ordre national des infirmiers et à nuire à son image et à son intégrité », accuse l’Ordre dans la citation à comparaître.

Hugues Dechilly et son syndicat risquent chacun 12000 € d’amendes, 25000 € pour dommages et intérêts ainsi que 5000 € pour la prise en charge des frais de justice. « Quand j’ai reçu la citation à comparaître, j’ai rigolé », raconte - un rien bravache - le prévenu. « L’ordre est financièrement fragilisé, sa base vacille, maintenant, il se sert du juridique pour riposter », commente-t-il. Et d’ironiser : « Il nous reproche surtout d’informer sur l’état d’esprit de l’ordre infirmier … parce que bien évidemment, moins on en sait, mieux on se porte. »

« Pas un combat » pour l’ONI

Pour le secrétaire général du syndicat, pas de doute : Résilience gagnera ce procès : « Nous avons toujours donné des informations très documentées que l’ordre infirmier n’a jamais démenties depuis 2 ans, parce que la majorité de ces informations viennent de chez eux, et on ne s’en est jamais caché. »

Côté Ordre, « il ne faut pas donner d’importance à cette affaire ». « Ceci n’est pas pour nous un combat », assure-t-on à l’ONI pour expliquer l’absence de représentant de l’ordre à l’audience technique. Et dans cette procédure, l’ordre assure ne pas en faire une attaque ciblée à l’encontre du syndicat Résilience. « Il se trouve que pour des raisons juridiques, ce Monsieur [Hugues Dechilly, NDLR] se présente également comme le syndicat Résilience, nous avons donc dû également attaquer la personne morale. »

Un combat superflu alors que l’ordre accumule les dettes ? « Nous considérons que nous devons nous défendre d’autant plus que l’Ordre, par la loi, s’est vu confier la défense de la profession ». Et d’ajouter : « Quand on associe au mot infirmier des mots injurieux, il est de la compétence juridique de l’Ordre de défendre la profession. »

Ariane Puccini

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

25 réponses pour “Syndicat Résilience poursuivi par l’Ordre infirmier : «même pas peur !»”

  1. syndicat RESILIENCE dit :

    Parti Socialiste : l’insulte faite aux infirmières !

    http://syndico.exprimetoi.net/t6588-par … eres#28361

  2. syndicat RESILIENCE dit :

    ordre infirmier : PS et UMP main dans la main …?

    http://syndico.exprimetoi.net/t6583-jim … guen#28347

    http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe … _pro.phtml

  3. syndicat RESILIENCE dit :

    soutenez la lutte contre l’ordre infirmier en achetant le caducée infirmier de RESILIENCE …

    envoyez votre chèque de 10 euros à l’ordre de RESILIENCE à :

    RESILIENCE – 13 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg

  4. syndicat RESILIENCE dit :

    ordre infirmier : joyeux poison d’avril …?

    http://syndico.exprimetoi.net/t6572-ord … vril#28256

  5. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE : la lettre aux candidats à l’élection présidentielle …

    http://syndico.exprimetoi.net/t6013p15- … elle#28224

    MEME PAS PEUR

  6. syndicat RESILIENCE dit :

    ordre infirmier : le compte n’y est pas !

    http://syndico.exprimetoi.net/t6568-ord … -pas#28190

    MEME PAS PEUR

  7. syndicat RESILIENCE dit :

    ordre infirmier : une guerre permanente contre l’honni …

    http://syndico.exprimetoi.net/t6561-ord … onni#28124

  8. syndicat RESILIENCE dit :

    ordres paramédicaux : activité soutenue …

    http://syndico.exprimetoi.net/t6546-com … tice#28039

  9. syndicat RESILIENCE dit :

    communiqué RESILIENCE du 28 mars 2012 – ordre infirmier / RESILIENCE – où en est la justice ?

    http://syndico.exprimetoi.net/t6546-com … tice#27980

  10. syndicat RESILIENCE dit :

    le caducée RESILIENCE expédié …

    http://syndico.exprimetoi.net/t6455p30- … edie#27868

  11. syndicat RESILIENCE dit :

    ordre infirmier : je t’aime, moi non plus …

    http://syndico.exprimetoi.net/t6520-ord … plus#27787

  12. syndicat RESILIENCE dit :

    Multipliez zéro par zéro çà fait toujours zéro et c’est le moyen le plus sûr pour éliminer l’ordre infirmier de manière durable = la cessation de paiement !

    Nous n’en sommes pas loin alors plus personne ne cotise et on va bien finir par y arriver …

    avec ou sans cotisation l’ordre infirmier, c’est NON !

  13. syndicat RESILIENCE dit :

    le caducée infirmier/ère RESILIENCE est arrivé !
    pour soutenir la lutte contre l’ordre infirmier et recevoir le caducée RESILIENCE, envoyez votre chèque de 10 euros à RESILIENCE – 13 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg

    http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  14. re bling bling dit :

    je ne suis pas de resilience mais je tiens à apporter mon soutien meme si le soutien ça nourrit pas son homme.
    Pour les gents de l’ordre je voulais juste dire qu’avec l’argent de la cotise que je n’ai pas versé je me suis acheter un masturbateur et je ne sais pourquoi à chaque fois que j’en use je pense à l’ordre ce qu fait un peu desordre .Moi personellement je serai pour qu’on paye en vibromasseur j’en ai vu des pas mal du tout sur le catalogue de la redoutte sis si la re doutte si met (si je puis dire) moi je garde le mien contrairement à mon avis que je partage !!

  15. syndicat RESILIENCE dit :

    Point PRESSE RESILIENCE
    Paris – 20 mars 2012

    Depuis bientôt deux ans, RESILIENCE, créé pour l’occasion, lutte
    très activement contre l’ordre infirmier, afin, entre autre, d’en
    obtenir l’abrogation au Journal Officiel.
    Toujours plus rejeté, l’ordre infirmier a, par deux fois, été proche de
    la fin, mais aussitôt sauvé par l’État qui, malgré des déclarations
    contraires, a tout fait pour empêcher la cessation de paiement
    et/ou l’illégalité. C’est ainsi que le 29 juillet 2011, grâce à la BRED
    sur intervention politique, et le 23 novembre 2011 grâce à un
    décret ministériel, l’ordre infirmier a été réanimé contre la volonté
    de plus de 80% de 520 000 professionnels, reconnus en activité.
    Fort de ces soutiens institutionnels puissants, l’ordre a entrepris
    depuis la rentrée 2011, aux seules fins de rembourser sa banque,
    suite aux multiples déficits accumulés par trois années de gestion
    totalement irresponsable et extravagante, une campagne faite de
    chantages, de menaces et d’intimidation afin de recouvrer les
    cotisations des récalcitrants inscrits, souvent involontairement, sur
    le fichier ordinal. Ce même fichier qui, tronqué, fait l’objet de
    plusieurs plaintes auprès, notamment, de la CNIL.
    De son côté, RESILIENCE a entrepris, depuis juin 2011, une action
    nationale de nature juridique, visant à faire reconnaître les
    illégalités de fonctionnement, de statuts et autres suite au non
    renouvellement démocratique des conseillers par le biais d’élections
    professionnelles annoncées mais jamais organisées, l’ordre ayant
    tout fait pour essayer de décrédibiliser les actions de RESILIENCE,
    actions toujours basées sur des informations fiables et jamais
    contestées, sans toutefois y parvenir. Il n’a donc trouvé qu’une
    action aussi fantasque que la comparution devant le TGI de Paris
    pour le motif saugrenu « d’injures publiques » afin d’essayer de
    faire plier le syndicat infirmier RESILIENCE, en tentant de
    censurer la liberté d’expression et la pluralité d’opinions.
    Manoeuvres subventionnées par les cotisations dont on sait que
    beaucoup ont été arrachées aux IDE.
    Aujourd’hui convoqués, RESILIENCE et son secrétaire général se
    sont présentés solidairement devant la justice du peuple – la seule
    que nous reconnaissons – afin d’assumer leurs responsabilités
    syndicales, juridiques et professionnelles.
    [L’ordre infirmier et ses (ir)responsables nationaux étaient absents,
    préférant certainement fuir la vindicte professionnelle infirmière
    aujourd’hui dans la rue, au seul prétexte d’une réunion prévue de
    l’autre côté de la Seine.]
    Ce même ordre infirmier, sources de désordres importants. Ce
    même ordre infirmier ruiné financièrement, décrédibilisé
    politiquement, est la honte quotidienne de notre noble profession
    de par ses agissements et autres positionnements ridicules.
    Beaucoup de soutiens institutionnels, notamment parlementaires et
    politiques, ont été apportés au syndicat RESILIENCE depuis deux
    années de combat. Sans préjuger de la décision des juges à
    laquelle nous nous soumettrons, nous emploierons néanmoins tous
    les moyens légaux à notre disposition afin d’obtenir satisfaction à
    notre demande légitime, citoyenne et, avant tout, Éthique.
    Les actions commencées il y a quelques mois portent maintenant
    leurs fruits, plusieurs tribunaux administratifs ayant reconnu la
    validité morale et juridique de notre démarche. C’est ainsi que dans
    3 jours, le vendredi 23 mars 2012, RESILIENCE ira à Châlons en
    Champagne, argumenter devant la juridiction administrative contre
    l’ordre infirmier des Ardennes. C’est ainsi, toujours, que
    RESILIENCE sera bientôt à Orléans pour encore affirmer ses
    convictions de la nécessité de supprimer cet ordre professionnel,
    dont nous connaissons maintenant, avec le recul, les pires
    situations qu’il peut produire. C’est ainsi encore et toujours, que
    RESILIENCE sera dans les mois prochains au rendez vous du
    tribunal de Strasbourg, ville siège du syndicat, ville siège et
    symbolique du Tribunal International des Droits de l’Homme.
    Mesdames, messieurs, chers collègues et amis, camarades de
    combat, résistants face à la honte et à l’incurie ordinale récurrente,
    nous sommes aujourd’hui présents et fiers de montrer – sans
    aucune crainte – notre refus.
    Jamais, au grand jamais nous ne plierons ni ne courberons l’échine
    face à la fourberie, le mensonge et les menaces ordinales d’un
    autre temps.
    Mesdames, messieurs, chers collègues et amis, camarades de
    combat, nous devons aux victimes de l’ordre infirmier, dont les
    carrières ont été brisées – je veux ici avoir une pensée particulière
    pour Claude – à celles et ceux qui nous apportent tous les jours de
    nouveaux témoignages qui sont autant de dossiers que nous
    déposerons devant les tribunaux du peuple, dont les vies familiales
    ont été parfois malmenées, de continuer ce combat juste et
    légitime contre la mésaventure ordinale qui sévit dans les tribunaux
    d’exception où siègent des apprentis juristes, incompétents en
    Droit. Droit ordinal démenti souvent par les magistrats
    professionnels quand ils sont invités à rectifier les âneries
    saintanistes, souvent trop tard, lorsque le mal est fait.
    Mes chers amis, c’est tous ensemble, solidaires et soudés que nous
    obtiendrons la victoire. RESILIENCE est de ceux qui, jamais, ne
    baissent la tête, regardant droit dans leurs yeux ses adversaires
    pour mieux les démonter et les affaiblir, fustigeant les actes
    malveillants et vicieux dont l’ordre est coutumier.
    Mesdames et messieurs les politiques qui oseraient nous prendre
    pour des billes, sachez que nous saurons – le moment venu devant
    l’isoloir – à quelques semaines des élections générales, nous
    souvenir de nos amis, de nos soutiens indéfectibles.
    Mes chers collègues et amis, infirmiers, kinés et pédicures,
    pharmacien, nous résisterons tous ensemble et nous ferons plier, à
    notre tour, les saintanistes forcenés qui ont essayé de soumettre les
    insoumis.

    Vive RESILIENCE.

    http://www.syndico.exprimetoi.net

  16. syndicat RESILIENCE dit :

    http://syndico.exprimetoi.net/t6255-resilience-appel-a-manifester-le-23-mars-a-chalons-en-champagne#27459

    JOURNEE D’ACTION CONTRE L’ORDRE INFIRMIER
    LE 23 MARS 2012
    à CHALONS EN CHAMPAGNE
    et CHARLEVILLE MEZIERES

  17. Laurence dit :

    Et ds quoi ils dépensent leurs frics. .. Ds des procedures juridiques…… Ils sont pas pres de la defendre notre profession! Vivement que l ordre soit enterré!!!!

  18. moutarde dit :

    1000 € de consignation + les frais d’avocats et d’huissier pour rien.

    Quant à la défense de la profession ? Les paroles n’engagent que celles et ceux qui les croient…

    Nous ce qu’on voit, c’est d’un côté, rien ou pire des communiqués et attitudes qui ridiculisent la profession et de l’autre côté, basses manoeuvres de chantage, menaces, intimidations…etc.

    Jusqu’à cette dernière explication digne d’un bouffon au sans littéral du terme.

    Si c’était pas important, fallait pas encombrer la justice avec des conneries.

    Et si RESILIENCE n’est pas la cible privilégiée de l’ordre, que ce dernier fasse profiter les autres syndicats dont IDE libéraux de leur “compétence juridique de défense de la profession” (parias, intouchable, coquille vide…etc, vocabulaire moins imagé mais tout aussi compréhensible).

  19. cedr1c dit :

    L’ordre à encore déboursé 100 euros hier, et resilience peut continuer de parler.
    Encore un joli investissement ordinal.

  20. anti ordre dit :

    m’enfin !
    la moindre des choses quand on est l’attaquant, c’est de se présenter au tribunal
    sinon ça ressemble à du mépris vis à vis de la cour

    et pour ce qui est du prétexte de défense de la profession…..mieux vaut en rire : ils ne font que l’enfoncer cette malheureuse profession
    ils oublient de dire qu’ils l’ont vendue à une banque

  21. Mathieu dit :

    A bas cet ordre inutile, qu’on oe supprime une bonne fois pour toute!

  22. Francis dit :

    ils sont prêts à tout pour récupérer du pognon !!!!

  23. Danny dit :

    Franchement vu le contexte actuel on s’en fou un peu des histoires d’Ordre……………

  24. Samia dit :

    Soutien à M Dechilly et au syndicat Résilience. La liberté d’expression existe en France et on a le droit de dire que l’on est contre l’ONI.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
210 rq / 1,353 sec