Espace Expert

Rechercher une question

Poser une question Répondez à une question

Sondage urinaire chez un homme

13 réponses

Après avoir constaté un important et douloureux globe urinaire chez un homme,n'ayant pas de médecin "sous la main", le transfert et la prise en charge aux urgences ayant pris au minimum une heure, ma collègue et moi-même avons pris la décision de sonder. Résultat : plus de 1800 cc d'urines collectées. Peut-on considérer que ce geste était une urgence et que par conséquent il était justifié ? L'absence de médecin et de prescription médicale peuvent-elles nous être reprochées ?

Signaler un abus Répondre à cette question

Réponse n°1

Réponse postée par : mandragore

Plus 10 Moins 6

C'est faux. Le premier sondage urinaire chez l'homme peut être fait par l'infirmière SAUF en cas de rétention. cf le décret de 2004.

Il n'est nul part fait mention dans les textes d'antécédents de quoi que ce soit.

Depuis combien de temps le patient était il en retention ? Comment supportait il cliniquement son globe ?

En tous les cas, l'absence de prescription est une faute, en cas de pépin c'est difficilement justifiable.

Réponse n°2

Réponse postée par : mandragore

Plus 6 Moins 2

Ce qui est d'autant plus intéressant que la réponse la mieux notée est donc une réponse erronée ...

Réponse n°3

Réponse postée par : emmaguil

Plus 3 Moins 0

Le problème est toujours le même me semble-t-il.... Faire un soin non prescrit, pour le confort du patient si et seulement s'il tolère mal le globe, peut toujours nous retomber sur le coin du nez si problème hémorragique il y avait...

Réponse n°4

Réponse postée par : Bilirubine

Plus 2 Moins 1

A l'attention de Mandragore : tu veux certainement dire que le premier sondage chez un homme NE peut être fait par l'infirmière sauf en cas de rétention. Il s'agissait effectivement d'une rétention qui datait probablement de la veille, soit plus de douze heures. La protection n'était pas sèche ce qui signifie qu'il y avait miction par regorgement. Le patient était très douloureux à la palpation et la collecte à donné 1800 cc d'urines.

Réponse n°5

Réponse postée par : poulette465

Plus 1 Moins 0

Excusez moi mais Je pense que Mandragore lit mal le decret qui me semble compréhensible pour tant...

Bref, moi qd je lis tout ça, je me dis aussi qu'il Il faut juste bien penser à clamper pdt 15 min à chaque fois que l'élimination est supérieur à 500cc et ainsi jusqu'à la fin ...

Réponse n°6

Réponse postée par : lilieb31

Plus 1 Moins 0

je pense surtout qu’on devraient coller cet extrait de notre décret devant les yeux des docteurs qui soit ils ne sont pas urologues et dc "on sait moins bien sonder que vous" soit on appelle les urologues et ça râle...

Réponse n°7

Réponse postée par : lilieb31

Plus 1 Moins 0

je pense surtout qu’on devraient coller cet extrait de notre décret devant les yeux des docteurs qui soit ils ne sont pas urologues et dc "on sait moins bien sonder que vous" soit on appelle les urologues et ça râle...

Réponse n°8

Réponse postée par : leilou

Plus 1 Moins 0

2l quasi,c'est énorme et surement que la vessie n'est pas indemne... bref, je pense que dans l'urgence, quoi qu'en disent les textes il faut agir... c'est d'ailleurs une urgence parce que je n'ose imaginer l'état de la vessie et plus loin, des reins, sans parler de l'angoisse, agitation... bref,

Pour ce qui est du premier sondage, il peut être effectué par une IDE avec la présence d'un médecin (car dans la réalité peu savent sonder ou s'en souviennent faute de pratique).

Réponse n°9

Réponse postée par : alberic

Plus 0 Moins 0

Et pourquoi donc l'aurait - on sondé s' il n'était pas en rétention ? Donc, c'est un médecin qui doit sonder cet homme.

Réponse n°10

Réponse postée par : mandragore

Plus 3 Moins 4

Non, il suffit de lire le décret de 2004 qui très clair :

art R 4311-7 17 (l'infirmier est habilité à pratiquer les actes suivants): "Pose de sondes vésicales en vue de prélèvement d'urines, de lavage, d'instillation, d'irrigation ou de drainage de la vessie, sous réserve des dispositions du troisième alinéa de l'article R. 4311-10 ;"

et art R 4311-10 (l'infirmier PARTICIPE à la mise en oeuvre par le MEDECIN ! ): "Premier sondage vésical chez l'homme en cas de rétention ;"

On peut donc faire un premier sondage vésical chez l'homme SAUF en cas de rétention. Quelque soient ses antécédents.

Réponse n°11

Réponse postée par : GAZELLE

Plus 0 Moins 1

quoi qu'il en soit le véritable pb était de savoir si le sondage effectué sans pm était légal, moi je dis non. En effet c'est un soin invasif et risqué, même s'il n'y avait pas de médecin sous la main et même si les urgences ne se sont pas déplacées, il aurait fallu appelé le cadre d'astreinte qui aurait fait bougé les choses voir même appelé l'urologue de garde, mais il faut tjrs travailler sur des pm surtout dans ce type de cas précis.

Réponse n°12

Réponse postée par : mandragore

Plus 1 Moins 4

C'est assez chiant cette hiérarchie des réponses qui rend incompréhensible le dialogue ...

Pour le coup on ne comprend plus rien et on dirait que ma première réponse vient infirmer la deuxième ...

Réponse n°13

Réponse postée par : laureen@gmx.fr

Plus 9 Moins 15

Ayant rencontré le même soucis que toi, je me suis renseignée sur la question et à chaque fois la réponse fut la même : une infirmière est apte à effectuer un premier sondage urinaire chez un homme SAUF si celui-ci présente des antécédents de problèmes prostatiques. Il faut bien donc bien se renseigner sur les antécédents de ton patient surtout si celui-ci est déjà âgé, mais la loi régissant la profession infirmière est formelle : tu peux sonder un homme pour la première fois dans ces conditions.

Pas encore membre ?

Vous devez être connecté pour répondre à cette question.

S'inscrire S'identifier

retour haut de page
165 rq / 1,680 sec