Espace Expert – sylvie bousquet

Profil de sylvie bousquet

Fonction : Infirmier Infirmière en soins généraux

Expérience – Compétences : infirmière en réa puis en neuro chirurgie puis en service porte et service urgences pour finir en urgences psychiatrie.maintenant a la reforme

Sa contribution à ActuSoins Experts

Nombre de questions posées : 0

Nombre de réponses données : 3

Aucune question pour le moment

Réponse postée par : sylvie bousquet

Plus 14 Moins 0

pour moi vieille infirmière j'ai eu aussi la même question au début de ma carrière 1976,les réponses données sont très logiques le patient avec une hémiplégie ne ressent rien et si la perfusion passe a coté le produit peut être toxique et peut provoquer une nécrose je l'ai déjà vu mais en urgence si le patient n'a pas de capital veineux autre que sur son membre paralysé on ne se pose pas la question on pose la perfusion ou l'on peut.
Maintenant peut être qu'une autre réponse plus logique sera proposé sur le site.

Réponse postée par : sylvie bousquet

Plus 11 Moins 5

salut.
1) une bonne position donc un siège
2) repérer l’artère radiale
3)prévenir le patient que cela est douloureux
4)et piquer a 30° environ par rapport au pouce

j'ai toujours réussit les gazomètries mais surtout pour les avoir subit ne pas tourniquer l'aiguille si on ne trouve pas du 1° coup retirer mais pas torturer le patient cela est tellement douloureux

Réponse postée par : sylvie bousquet

Plus 9 Moins 0

Salut,
j'ai lu ton appel au secours moi je vais te dire ce que je pense j'ai été infirmière aux urgences avec le taux d’adrénaline mais j'ai a cause de mon métier passé a coté de la vie divorce et seule a élevé 2 enfants j'ai continué ma vie professionnelle était toujours plus importante que ...mais la maladie m'a ratrappe et voila que maintenant je suis en invalidité comme toi j'ai eu mes parents malades et le transfert comme toi cela s'est fait mais je n’était pas la pour eux ni pour mes enfants maintenant qu'elles ont grandi et vivent leur vies je pense que j'aurais préféré être infirmière en gériatrie et l'heure s'est l'heure un point c'est tout mon métier aurait du être un travail comme les autres.Tu sais quand on aime son travail on peut toujours trouver du positif n'importe ou et de plus tu a peut être possibilité de travailler en gériatrie pour nous plus tard un autre regard et surtout un partage de connaissance les infirmières ne sont pas reconnu car elles n’écrivent pas suffisamment alors lance toi un défi publie un nouveau concept de soins chez les personnes âgées travaille donc pour moi et toi qui seront vieilles un jour et que la prise en charge des personnes âgées ne convient pas pour l'instant.Ne fais pas comme moi maintenant je vis mais le vrai sens de la vie n'est-ce pas la bonheur de ceux qui nous entourent.pense-y et laisse tomber pour l'instant la réa travaille pour gagner des sous et vivre auprès des tiens. J’espère que cette lettre te permettra de faire ton choix.Rien ne t’empêchera un fois rétabli de ta dépression de postule pour de la réa.
Courage
Sissou

241 rq / 3,236 sec