Espace Expert – manued31

Profil de manued31

Fonction : Infirmier Infirmière en soins généraux

Expérience – Compétences : Réanimation polyvalente et réanimation neurochirurgicale Intervention en IFSI Jury TFE et pratique DE

Sa contribution à ActuSoins Experts

Nombre de questions posées : 1

Nombre de réponses données : 4

Bonjour, je suis ide dans un chu, et j'ai du mal à trouver une information claire: le chu nous couvre-t-il en cas d'erreur?
Est-il préférable de souscrire une assurance responsabilité professionnelle supplémentaire?
Merci pour vos réponses.

Signaler un abus

Réponse postée par : manued31

Plus 2 Moins 0

De mon expérience en réa polyvalente, on faisait un relais classique, assez rapide, en modifiant les débits toutes les 3 min à peu près au début (le temps d'un "pause alarme" sur le scope).
Néanmoins, désormais en réa neurochir, j'ai essayé d'appliquer la même méthode: échec! une variabilité et une sensibilité beaucoup plus importante. Du coup, j'ai pris la méthode d'anciens du service, à savoir le changement direct de seringue, ce qui demande un dextérité et une rapidité d'exécution, avec une précaution pour tout ce qui est déconnection, robinet, pse... Je ne suis pas sûre que cette méthode soit la meilleure, mais pour le type de patient que j'ai c'est celle qui induit le moins de variation.
Au final, comme pour beaucoup de chose dans notre métier, essaye les différentes méthodes qu'on te montre, et approprie toi celle qui te correspond le mieux.

Réponse postée par : manued31

Plus 1 Moins 0

Bonjour, selon le référentiel du CLIN (comité de lutte contre les infections nosocomiales), il est demandé de manipuler robinets et rampes avec des compresses stériles sèches OU imbibées d'antiseptiques majeurs. C'est ce à quoi doivent se référer les étudiants (j'ai fait passer les DE pratiques cette année)
Après les pratiques quotidiennes diffèrent entre services, entre ide, une fois diplômés.
PS: l'alcool à 90 n'est plus considéré comme un antiseptique majeur depuis plusieurs années et est déréférencé du chu (à toulouse en tout cas)

Réponse postée par : manued31

Plus 0 Moins 0

Bonjour, selon le référentiel du CLIN (comité de lutte contre les infections nosocomiales), il est demandé de manipuler robinets et rampes avec des compresses stériles sèches OU imbibées d\'antiseptiques majeurs. C\'est ce à quoi doivent se référer les étudiants (j\'ai fait passer les DE pratiques cette année)
Après les pratiques quotidiennes diffèrent entre services, entre ide, une fois diplômés.
PS: l\'alcool à 90 n\'est plus considéré comme un antiseptique majeur depuis plusieurs années et est déréférencé du chu (à toulouse en tout cas)

Réponse postée par : manued31

Plus 4 Moins 0

Bonjour, dans ma pratique de réa, effectivement la nad est utilisée de manière transitoire sur vvp.
Par contre, de plus en plus, se développe l'utilisation de la néosynéphrine, qui peut elle être passée sur vvp avec moins d'effet veinotoxique, souvent dans l'attente d'une vvc, mais également sur plus long terme pour des patients limites au niveau hémodynamique, sans autre défaillance viscérale.

252 rq / 2,306 sec