Espace Expert

Rechercher une question

Poser une question Répondez à une question

Comment faire un relai de catécholamines ?

8 réponses

Bonjour!

Je suis en en réa chirurgicale, et j'ai une patiente sous noradré. Tous les jours, j'ai une différente, et à chaque fois la technique de relai de seringues change!

Est-ce qu'il y a une technique "officielle???"

Signaler un abus Répondre à cette question

Réponse n°1

Réponse postée par : slappy

Plus 25 Moins 2

Il y a pluisieurs techniques. Tu peux en effet faire un relai scolaire comme décrit par Slappy (0.1 mg/h par 0.1mg/h) mais par expérience, ce n'est pas forcément le mieux.

Sinon, vu que 99% des patients qui ont de la noradré ont un KT artériel, une des solutions consiste à débuter la nouvelle seringue à mi-vitesse, puis descendre l'ancienne seringue également à mi-vitesse dès que la TA commence à monter, et ensuite continuer sur le relai classique.

Autre méthode, plus à l'arrache: commencer direct la nouvelle seringue à l'objectif en mg/h, couper l'ancienne dès que la PA commence à monter.

Il y a aussi le relai "à la bulle", mais je ne le maitrise pas bien, alors je m'abtiens...

Réponse n°2

Réponse postée par : will

Plus 16 Moins 1

J'ai retrouvé ce protocole dans mes anciens cartons

Changement standard d'une seule catécholamine:

Monitorage PA en mode auto à 2 mn, brancher la seringue à la vitesse prescrite et contrôler la FC et la PA toutes les 2 mn.
Si les paramètres restent stables, diminuer la vitesse de la seringue précédente de 0.1ml toutes les 2 mn jusqu'à l'arrêt complet de la seringue, faire une pose si chute des paramètres patient.

Changement de deux catècholamines ou plus :

Diminuer la vitesse des catécholamines sur l'ancienne voie en suivant cet ordre à raison de 0.1 ml toutes les 2 mn:
Noradré, Adré, Dopamine, Dobutamine.

Voilà.

Réponse n°3

Réponse postée par : manued31

Plus 2 Moins 0

De mon expérience en réa polyvalente, on faisait un relais classique, assez rapide, en modifiant les débits toutes les 3 min à peu près au début (le temps d'un "pause alarme" sur le scope).
Néanmoins, désormais en réa neurochir, j'ai essayé d'appliquer la même méthode: échec! une variabilité et une sensibilité beaucoup plus importante. Du coup, j'ai pris la méthode d'anciens du service, à savoir le changement direct de seringue, ce qui demande un dextérité et une rapidité d'exécution, avec une précaution pour tout ce qui est déconnection, robinet, pse... Je ne suis pas sûre que cette méthode soit la meilleure, mais pour le type de patient que j'ai c'est celle qui induit le moins de variation.
Au final, comme pour beaucoup de chose dans notre métier, essaye les différentes méthodes qu'on te montre, et approprie toi celle qui te correspond le mieux.

Réponse n°4

Réponse postée par : panpan88

Plus 3 Moins 2

Normalement le plus sécuritaire ce sont des pousse-seringue qui font les relais. Maintenant si le service n'est pas équipé il faut faire les relais à la main, faire ça scolairement de 0.1mg/h en 0.1 parfois ce n'est pas adapté au patient. Je dirais faire au mieux si le patient va bien et ne chute pas sa trension tu peux aller plus vite pour le relai mais si il est assez instable alors fait vraiment de 0.1 en 0.1 en surveillant bien ton scope !

Réponse n°5

Réponse postée par : aurele_2013

Plus 2 Moins 1

Pour ma part, il n'y a pas de règle, et je ne savais même pas qu'il existait des protocoles!!! Lol
Le maitre mot et de connaitre son patient!!! Certains réagiront fortement au moindre changement de vitesse de 0,1mg et ton relai te prendra 1h voire plus (d'où l'importance de connaitre le patient et donc de s'y prendre assez tôt en fonction de ce qu'il reste dans la seringue); d'autres bougeront légèrement si tu fais ton relai en 30mn en modifiant les vitesses de 0,3 ou 0,4mg à chaque fois...
La dilution de la seringue est aussi très importante! S'il est très dépendant aux catécho, que tu dois modifier tes vitesses de 0,1mg à la fois et que ça correspond à 1ml, c'est trop brusque comme changement! Une chute de vitesse de 1ml dans la circulation pour un patient dépendant c'est trop!
L'important est de garder les yeux sur le scope pour tes 1eres fois et de voir et comprendre comment ton patient se comporte niveau PA. Comme tu es en réa, et que les recommandations sont d'avoir une PAS en cas de patient sous catécho, ça sera en temps réel et visible sur la courbe.
Le cas échéant (...), brassard toutes les minutes si tu ne connais pas ton patient, et ton relai va durer du coup plus longtemps...

Evidemment, le confort étant les rotissoires avec bases effectuant les relais seules, c'est pratique... Mais moins efficace pour apprendre à faire les relais manuels, en cas de panne un jour par exemple! ;)

J'espère t'avoir aidée. ;)

Réponse n°6

Réponse postée par : maride

Plus 2 Moins 2

chacun a sa méthode, pour ma part relai à la bulle

Réponse n°7

Réponse postée par : mamette

Plus 2 Moins 7

dans notre service on commence a utiliser les sap relais... encore faut il que ton service soit equipé...
sinon pour le relais dose pour dose, en 1mg/1ml, on baisse de 0,1 en 0,1mg/h et en parallèle on augmente de meme dose.
ce qui revient a slappy
et pour le sevrage, on dilue la noradré...

Réponse n°8

Réponse postée par : Slappy_2013

Plus 14 Moins 20

Dans mes souvenirs on montait la nouvelle seringue de 0.1 ou 0.2 mg/h pendant qu'on diminuait l'ancienne de 0.1 ou 0.2 mh/h...

Pas encore membre ?

Vous devez être connecté pour répondre à cette question.

S'inscrire S'identifier

retour haut de page
798 rq / 1,078 sec