Un jour, un candidat : Yannick Jadot – Liberté, égalité, fraternité… santé

ActuSoins a interviewé les conseillers santé des différents candidats à la présidentielle. Aujourd'hui, nous vous présentons les propositions de Yannick Jadot en matière de santé. Entretien avec Bechir Saket, délégué santé de sa campagneCet article a été publié dans le dossier "Présidentielles" du n°44 d'ActuSoins Magazine. 

© DR

© DR

Comment décririez-vous la philosophie générale du programme de Yannick Jadot en matière de santé ?

La santé est pour nous un bien commun, c’est un élément essentiel de notre système social et démocratique au même titre que des principes comme la liberté, l’égalité ou la fraternité.

De là, nous tirons une règle d’or qui est de partir du besoin pour déterminer le budget et non l’inverse.

Concrètement, comment cela se décline-t-il, par exemple à l’hôpital ?

Tout d’abord, nous proposons de reprendre les deux tiers de la dette des hôpitaux qui n’ont pas été repris par le Ségur.

Mais, au-delà, nous savons bien que quand la crise sera terminée, les problèmes de budgets limités, d’impossibilité de recruter, de fermeture de lits que l’hôpital connaît depuis des années, qui viennent du fait que nous avons pris l’habitude de traiter l’hôpital comme une entreprise, reviendront.

Il faut donc sortir de la T2A [Tarification à l’activité, N.D.L.R.], et revenir à une logique de dotation fondée sur les besoins populationnels.

Que pouvez-vous proposer plus spécifiquement à la profession infirmière ?

Pour ce qui est des infirmières à l’hôpital, nous voulons déjà que les niveaux de salaire rattrapent ceux de l’OCDE, pour arriver à environ 2000 euros.

C’est donc une augmentation du même ordre que celle du Ségur. Nous voulons aussi nous attaquer à la question des rythmes, du burnout et de la qualité de vie au travail.

Cela passe par des recrutements massifs. Et nous voulons que le rôle des infirmiers soit mieux valorisé dans la société, ce qui passe notamment par une réforme des retraites qui tienne compte de leur pénibilité réelle.

Vos propositions nécessitent de mobiliser d’importantes ressources supplémentaires, comment les trouver ?

Dans notre esprit, la politique de prévention dans laquelle nous allons investir à tous les niveaux pour lutter contre les causes des maladies aura certes un coût dans un premier temps, mais celui-ci sera largement compensé par la suite par la diminution des maladies.

D’autre part, une société en meilleure santé, c’est une société qui crée plus, qui construit plus, et cela générera des ressources. Enfin et surtout, si on s’endette pour la santé, nous considérons que cela n’est pas grave, car il s’agit d’un bien essentiel.

Propos recueillis par Adrien Renaud

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter Actusoins

Les propositions phares de Yannick Jadot sur la santé :

  • Faire de la santé environnementale une priorité (lutte contre les perturbateurs endocriniens, amélioration de la qualité de l’air…).
  • Embaucher 100 000 infirmières en trois ans.
  • Mettre en place le conventionnement sélectif pour empêcher l’installation de médecins dans les zones déjà bien desservies.
  • Porter la rémunération de chaque profession de santé au minimum au niveau de la moyenne des pays de l’OCDE.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
367 rq / 3,915 sec