Infirmières coordinatrices : des fonctions diverses mais pas (encore) spécifiques

Les contours des missions des IDE coordinatrices (Idec) varient d'un poste à l'autre : il n'existe pas de référentiel métier. La Fédération française des Idec travaille à la reconnaissance de ce métier. La Croix rouge propose de son côté la première formation certifiante qui leur est destinée.

© ShutterStock

Difficile de dire combien d'« infirmières coordinatrices » exercent en France ni de définir leurs missions car même si elles portent le tire d'Idec, « elles n'occupent pas toutes les mêmes fonctions, observe Anne-Hélène Decosne, présidente de la Fédération française des infirmières coordinatrices (Ffidec). Certaines sont plus dans la gestion des parcours des patients, d'autres dans l'organisation ou la coordination des soins », avec une part plus ou moins importante de management d'équipe, de relations avec les patients et leurs familles et de soins.

Certaines sont appelées « infirmières référentes » ou « coordinatrices des soins », d'autres font fonction de cadre de santé. Les Idec travaillent en Ehpad, en Ssiad mais aussi dans le secteur sanitaire, par exemple dans les services ou établissements de SSR ou de psychiatrie, notamment dans le secteur privé, ajoute la présidente de la Ffidec.

Pas de référentiel métier

Catherine est Idec au sein d'un réseau de soins palliatifs et de cancérologie depuis plusieurs années. « Je travaille sur le parcours des patients avec l'évaluation médico-psycho-sociale, je fais le relais avec les partenaires, et j'ai une mission de projet » dans l'organisation de formations, explique-t-elle.

Elle n'a pas de fonction managériale et cela lui convient parfaitement. C'est aussi le cas de Laurence Tisserand, Idec en addictologie puis dans un réseau de santé gériatrique. Sur son premier poste, elle avait « une grande autonomie décisionnelle et de travail », remarque-t-elle.

Elle recrutait les patients à inclure dans le protocole, les accueillait, informait leur médecin traitant, formait les infirmiers libéraux au protocole et suivait la prise en charge des patients. Aujourd'hui, elle réalise « les évaluations de la santé somatique, psychique et cognitive des personnes âgées ainsi que celle de leur qualité de vie, à leur domicile, et de la faisabilité du maintien à domicile », explique-t-elle.

Le « flou » dans les appellations et le contour des missions des Idec provient tout d'abord de l'absence de référentiel métier, indique Anne-Hélène Dancoinse.

Aucun texte réglementaire officiel n'encadre en effet les fonctions de ces infirmières. La Ffidec, s'est créée en 2016 pour créer tout d'abord un réseau et une communauté d'infirmières coordinatrices et leur permettre d'échanger entre elles, de partager des bonnes pratiques, leur proposer des formations.

« Nous sommes aussi le porte-parole auprès du gouvernement de cette fonction que nous souhaitons voir légitimée en tant métier, précise la présidente de la fédération. Encore plus depuis le début de la crise sanitaire. » La fédération a déjà travaillé avec la Direction générale de la cohésion sociale sur l'élaboration d'un décret, jusqu'en décembre 2020.

Mais un tel décret « ne peut pas sortir en dehors de la loi Grand âge car elle impactera les Idec », estime Anne-Hélène Decosne. Or la préparation de cette loi a beau avoir été bien entamée, elle est sans cesse repoussée... Et les travaux sur le référentiel métier est aussi suspendu. La Ffidec n'abandonne pas : « nous rédigeons actuellement un livre blanc, souligne sa présidente. Il s'agit de faire un état des lieux sur les dénominations des Idec, leurs fonctions, leurs statuts, sur la manière dont elles peuvent répondre aux besoins en France et celle dont elles sont reconnues dans d'autres pays. Cela nous permettra d'émettre des recommandations pour le gouvernement. »

La fédération compte environ 250 membres mais elle n'est pas encore très connue : la construction d'une « identité professionnelle » d'Idec n'en est qu'à ses débuts... Elle amplifie cependant sa communication pour fédérer davantage. Elle organise aussi des journées interrégionales et des formations courtes.

Pour aller plus loin : formation DPC continue pour infirmiers et infirmières

Formation certifiante

En l'absence de référentiel métier, les formations qui existent portent souvent sur un aspect précis comme la gérontologie ou le management... Plus généraliste, le diplôme universitaire que propose l'Université Paris Descartes vise à former spécifiquement les infirmières référentes et coordinatrices d'Ehpad et de Ssiad.

De son côté, Laurence Tisserand a suivi par exemple un DU d'addictologie puis un autre de psychogériatrie mais pas de formation spécifique sur la coordination, l'approche institutionnelle, les relations avec l'ARS, la rédaction d'un protocole 51... « Ce qui nous manque, dans ce métier, on l'apprend sur le terrain », souligne-t-elle. Mais cela prend plus de temps...

Catherine s'est aussi formée sur des thématiques paramédicales et médicales (soins palliatifs et douleur), ainsi que la pédagogie.

Les formations comprenant une part de management ne les ont pas attirées.

La diversité des missions des Idec complique l'élaboration de formations spécifiques généralistes et certifiantes. Le centre de formation professionnelle de la Croix rouge en Occitanie en a conçu une en 2006, remaniée en 2016.

La Formation IDEC Infirmier(ère) Coordonnateur(trice) de parcours d’accompagnement et de soins a obtenu en septembre 2020 l'agrément du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) au niveau 6, ce qui la rend certifiante.

Les centres de formation de la Croix rouge des autres régions la proposent aussi. Eligible au CPF et au FIFPL, elle d'adresse aux infirmiers diplômés depuis plus de deux ans et dure 21 jours sur trois à quatre mois. Cette formation permet aux participants de « s'approprier les différentes dimensions de la fonction d'infirmière coordinatrice dans un parcours d'accompagnement et de soins en structure sanitaire et médicosociale et de developper et d'adopter une posture managériale et une culture professionnelle », résume Catherine Assoun, directrice du centre de formation occitan.

La formation s'adresse donc aux Idec travaillant sous des statuts et dans des environnements et structures très divers. Cela n'a rien de systématique mais pour certains, il peut s'agir d'un premier pas vers les fonctions de cadre.

Géraldine Langlois

Je m'abonne à la newsletter

Plus de la moitié de l’année est déjà écoulée, et il vous reste peut-être des crédits pour vos formations DPC ou FIF-PL à utiliser avant qu’ils ne soient définitivement perdus.
Quelles formations IDEL sont pertinentes à suivre en cette rentrée 2021 ? Nous vous proposons d’en découvrir 6.
Prado IC & BPCO
Soins infirmiers et surveillance des patients porteurs de stomies
Prise en charge du patient diabétique
Installer et gérer son cabinet libéral
La maladie rénale chronique et la dialyse péritonéale
Oncologie, Prise en charge infirmière des patients sous traitements anti-cancéreux

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
948 rq / 4,903 sec