De 2000 à 3583 euros net pour les infirmiers : une nouvelle augmentation est actée

A la revalorisation acquise de 183 euros net du Ségur s'ajoutera une revalorisation des grilles indiciaires pour les personnels soignants, a acté lundi Olivier Véran, lors du troisième comité de suivi du Ségur. Les paramédicaux de la fonction publique hospitalière seront concernés dès le mois d'octobre 2021 et les autres le seront en 2022.

En comptabilisant la première revalorisation du Ségur, un infirmier en début de carrière voit son salaire évoluer de 290 euros net par mois

En comptabilisant la première revalorisation du Ségur, un infirmier en début de carrière voit son salaire évoluer de 290 euros net par mois. Après 5 ans, l'augmentation est plus marquée encore (+335 euros net).

Un investissement de 740 millions par an permettra la mise en oeuvre des grilles indiciaires. Ces revalorisations concerneront l'ensemble des personnels soignants (aides-soignants, infirmiers, infirmiers spécialisés, cadres de santé) ainsi que les professionnels médico-techniques et de la rééducation (kinésithérapeutes, manipulateurs radio, ergothérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, psychométriciens ou encore pédicure-podologues). 

Au total, de sont plus de 500 000 professionnels des établissements sanitaires, médico-sociaux ou encore dans les services sociaux de la fonction publique hospitalière qui sont concernés. 

Dès 2022, ce sont l'ensemble de ces professionnels, salariés d'une structure publique de l'Etat ou rattachée à une collectivité locale ainsi que ceux du secteur privé qui verront leur carrière revalorisée. 

Un début de carrière à 2000 euros net pour les infirmiers

De 2000 à 3583 euros net pour les infirmiers : une nouvelle augmentation est actée153 000 infirmiers de la fonction publique hospitalière seront ainsi concernés par ces revalorisations. 

Exemple : un infirmier en catégorie A percevra en début de carrière 107 euros net de plus par mois, en sus des 183 euros déjà acquis lors du Ségur. Son salaire mensuel s'élèvera donc à 2026 euros net/mois, soit une augmentation de 290 euros. 

Après cinq ans de carrière, le même infirmier percevra 2207 euros net/mois (+335 euros). Après 20 ans, 2924 euros net/mois (+461 euros). Enfin, en fin de carrière, il percevra 3398 euros net/mois. 

1760 euros net/mois pour les aides-soignants en début de carrière

200 000 aides-soignants de la fonction publique hospitalière seront également concernés par ces valorisations. 

Ainsi, après 1 an de carrière, un aide-soignant percevra 1760 euros net/mois (contre 1532 avant le Ségur, soit une augmentation totale de 228 euros). Ce même professionnel touchera 1838 euros net/mois après 5 ans de carrière, 2334 euros net/mois après 20 ans de carrière et 2954 euros en fin de carrière. 

Infirmiers spécialisés et cadres : tous concernés

14 700 cadres de santé de la fonction publique hospitalière sont aussi concernés ainsi que 16700 infirmiers spécialisés. 

Les cadres de santé toucheront la revalorisation de 183 euros après un an de carrière (2256 euros) et devront attendre cinq ans de carrière pour percevoir un supplément au titre de la revalorisation des grilles de la catégorie A (+ 78 € net, soit 261 € net au total). Le gain total devrait être porté à 394 € en fin de carrière (3941 € net).

Un infirmier spécialisé verra son salaire atteindre en fin 3583 euros net/mois  en fin de carrière (soit une augmentation de 551 euros net en comptant la revalorisation du Ségur). 

Il obtiendra avec revalorisation de 199 € net après un an de carrière (dont 183 euros déjà acquis du Ségur et 16 euros au titre de la revalorisation des grilles de la catégorie A). 

 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

27 réponses pour “De 2000 à 3583 euros net pour les infirmiers : une nouvelle augmentation est actée”

  1. Eric dit :

    Les grilles des IDE du groupe sont sorties.
    Ex je suis au 10ème échelon du 2ng grade IM 627 0 2938 E
    Je serai au 9 ème échelon de la nouvelle grille IM 651 à 3051 e.
    c’est à dire + 113 E.
    Im me resterait ensuite 2 échelon dont le dernier marge à 3383 e
    Cdt Eric

    Répondre moderated
  2. Tine dit :

    Donc pour le gouvernement au vu des chiffres une infirmière de classe B est identique à une aide soignante et stt moins compétente qu une IDE classe À vu qu on lui propose de passer un concours pour passer en catégorie B. Une petite augmentation supérieure aux AS vu les responsabilités et inférieur à la catégorie A aurait été nécessaire. Cette catégorie est totalement oubliée, lamentable cette décision fait selon des critères injustes et inacceptable stt qu en plus maintenant on propose des primes d embauche allant de 2400 euros jusqu à 10000 pour certains il y a réellement un malaise dans cette politique

    Répondre moderated
  3. zif-1 dit :

    Bonjour,
    Nous sommes toujours en attente de la sortie des grilles indiciaires! Entre les annonces gouvernementales et la réalité, il risque d’y avoir soit de gros écarts soit des conditions d’obtention contraignantes (allongement des durées d’échelon, augmentation du nombre d’échelon..)Est ce quelqu’un aurait plus d’info sur ces grilles ou leur sortie?
    Merci pour vos réponses!

    Répondre moderated
  4. pierro91 dit :

    2000 net après un an c’est énorme je trouve. C’est pas plutôt en brut ?

    Répondre moderated
  5. Nadnad dit :

    Et comme d’habitude les ash ont en a rien à foutre…🤬🤬

    Répondre moderated
  6. Marie55 dit :

    Je ne trouve aucune information concernant la revalorisation des infirmières restées en catégorie B. Je suppose qu’il n’y aura rien.
    Où sont les informations officielles concernant les dernières annonces de revalorisation ?

    Répondre moderated
    • SERINGUE 33 dit :

      Bonjour,
      Même question,sans réponse. à quelques mois de la retraite…faut-il attendre encore pour “ouvrir le parachute” et bénéficier de cette -possible-hausse à condition de rester 6 mois dans l”échelon jusqu’en 2022!!! Quel suspense , quel mépris!

      Merci ns tenir informés..

      Répondre moderated
      • MARIE dit :

        Y a t il du nouveau ? je ne trouve aucune info. Peut être passer par un syndicat ? bonne journée. IDE cat B à 7 mois du départ hospitalier.

      • Gaby dit :

        Oui toujours le même mépris pour les anciens qui ont pourtant une carrière bien longue d’hospitalier. Mépris, indifférence vont de paire.
        Encore 6 mois dans le nouvel échelon.. encore.. jusqu’à ce que mort s’en suive peut-être?

  7. Iris 13005 dit :

    Bonjour
    Je suis aide soignante en fin de carrière ( échelle C3)
    Qu’en est t’il des augmentations prévues ds mon cas?
    Est ce vraiment pour les aides soignantes déjà en place?
    Merci de votre réponse

    Répondre moderated
  8. lulu5921 dit :

    Merci de préciser que cela ne concerne pas les contractuelles et que dans beaucoup d’hôpitaux il n’y a plus de titularisation depuis longtemps.
    Entre les annonces des médias et la réalité du terrain il y a toujours une grosse différence…

    Répondre moderated
  9. Lecardonnel dit :

    Bonjour je voudrais savoir pour les agent service hospitalier dans le privée car moi je suis au smic et cela fait 10ans et je suis toujours en catégorie A. Merci

    Répondre moderated
  10. Aurore dit :

    Bonjour,

    Je lis que l’augmentation concerne la grille indiciaire, cependant je suis contractuelle (cdi) employé par un CH, cette grille me concernera-t-elle? Sachant que les CH n’ont aucune obligation de rémunérer les contractuels selon la grille indiciaire en cours.
    Merci.

    Bonne journée,
    Aurore

    Répondre moderated
  11. Ojusto dit :

    Je viens de voir que l’augmentation serait seulement de 25 points d’indice pour les catégorie B. Je n’imagine même pas l’ambiance dans les services hospitaliers, entre les infirmières catégorie A, B et aides soignantes. La grille future d’aide soignante ne va t-elle pas dépasser celle d’infirmière de catégorie B ? Comment une infirmière de catégorie B avec des responsabilités peut-elle encore travailler alors que ses collègues moins qualifiées gagnent plus qu’elle …

    J’espère que les syndicats vont faire prendre conscience au gouvernement que c’est une énorme erreur.

    Répondre moderated
    • Line dit :

      Je cherche à avoir des infos concernant les infirmiers de catégorie B classe sup selon les nouvelles grilles indiciaires ?

      Répondre moderated
  12. Linda BLANCHARD dit :

    Cette nouvelle grille concerne les nouveaux diplômés.. mais qu’en est-il des personnels déjà en poste ? J’exerce depuis 1992.. Suis je concernée par cette réforme..? Serais je concernée par les augmentations promisent.. En d’autres termes, partirai je avec un salaire de 3 583 euros ?

    Répondre moderated
  13. Fleurette dit :

    Concernant les infirmières de catégorie B (Bachelot), voic ce qu’en dit la cgt :
    Pour les agent·es paramédicaux de catégorie B en cadre d’extinction, la
    revalorisation proposée (25 points d’indice pour le dernier échelon) est
    moins favorable que pour leurs collègues de catégorie A. Pour la CFDT
    Santé-Sociaux, la revalorisation des grilles des paramédicaux de catégo-
    rie B devait se faire à due proportion de celles de catégorie A.
    Il sera proposé à ces agent·es des corps de catégorie B en voie d’ex-
    tinction d’intégrer la catégorie A par un accès spécifique. Cette proposition
    consiste à permettre à ces professionnel·les de bénéficier des avancées
    conséquentes des grilles de catégorie A.

    Répondre moderated
  14. Bernaoui dit :

    Bonjour
    Force est de constater que la grille de salaire n’est pas la même selon les régions donc les 1750€ net ne sont pas représentatifs des salaires du corps infirmier en général. Personnellement, jai commencé à 1560€ en catégorie A et depuis après presque 5 ans au CHU j’en suis a 1700€ ( en étant fixe de nuit) de salaire de base. Les infirmières de fin carrière, atteignent rarement les sommes marquées car souvent les anciennes sont classées en catégorie B. Enfin, encore un écran de fumée pour cacher ce qui ne va réellement pas. Il faudra une réelle refonte du cadre législatif et réglementaire de la profession infirmière avec des prérogatives qui suivent réellement la réalité du terrain et une revalorisation qui va de pair avec.
    Bien cordialement

    Répondre moderated
  15. Pseudo dit :

    rien pour les infirmiers qui sont partis en retraite le 1er juillet 2020 salaire de merde retraite de merde

    Répondre moderated
  16. Kryssie dit :

    Et les Infirmiers éducation nationale ?? Comme d habitude on nous oublie. Pourtant on est content de nous trouver pour les dépistages en masse dans les écoles….

    Répondre moderated
  17. Sfiya dit :

    En début de carrière, grâce au Segur , seulement 13 euros de difference entre 1 infirmière spécialisée et un infirmier en soins généraux,
    Vous trouvez ça normal? Alors que bcp d ide ont sacrifié 18 mois à 24 mois , pour ce spécialisé ?
    Ou est l attractivite des spécialisations?
    comment valoriser la spécialisation ?
    Où est la plus-value d une ibode iade ou puer ?

    Répondre moderated
    • baiseur dit :

      Certaines infirmières devraient déjà SE SPECIALISER au travers de cours de grammaire et d’orthographe avant de demander quelconque hausse de rémunérations

      Répondre moderated
  18. Amble dit :

    Quand est-il des ide restees en cat B?
    Merci

    Répondre moderated
    • MARIE dit :

      Afin de mieux de prendre en compte les spécificités de ces métiers, l’accord prévoit :
      – de porter en catégorie B les aides-soignants et les auxiliaires de puériculture avec application de la grille type de
      la catégorie B issue du nouvel espace statutaire1
      , sans remettre en cause la catégorie active ;
      – d’intégrer les corps infirmiers (soins généraux et filières spécialisées, cadres de santé paramédicaux et IPA) dans
      la grille type de catégorie A ;
      – de revaloriser les corps soignants de la catégorie B et de la catégorie A mis en extinction à la suite du protocole
      Bachelot2
      , à due proportion de la revalorisation des corps de la catégorie A comparables ;
      – de revaloriser en conséquence les corps des filières rééducation et médicotechnique ayant les mêmes grilles ;
      – de revaloriser la grille des directeurs de soins en cohérence avec les autres revalorisations.

      Répondre moderated
  19. SylvainC. dit :

    Bonjour à toutes et tous,
    Je tiens à signaler à la rédaction que les étudiants en soins infirmiers issus de la formation professionnelle (aide-soignant de la FPH entre autre) ont eu l’immense surprise de voir que la prime dite « Ségur » d’un montant de 183€ nets a été supprimée au titre d’un décret (je pourrais vous fournir les précisions).
    De plus, il est révoltant de constater que certaines directions hospitalières n’hésitent pas à réquisitionner des aides-soignants/ étudiants infirmiers pour travailler le week-end (même de nuit…) et assurer leurs cours en sus, tout en sachant qu’on leur a enlevé cette prime !
    Nous sommes prêt à aller en renfort Covid, cela n’est pas le sujet, en plus de nos cours. Mais que l’on nous enlève la prime alors qu’il est édifiant de constater que des agents de l’administration (direction et autres) touchent cette même prime en télétravail tranquillement à leurs domiciles. Merci de relayer cette information et de la soumettre au public.

    Répondre moderated
  20. Bourgoin dit :

    Pouvons nous arrêter d’appeler cela une revalorisation ou augmentation de salaire. Cela est juste une arnaque supplémentaire de l’état. Ce n’est en aucun cas une revalorisation de salaire. Sinon cela serait ajouter à notre base indiciaire et ce n’est pas le cas.

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
367 rq / 1,623 sec