Vaccination : des infirmiers se prennent en photo pour l’exemplarité 

La campagne vaccinale contre la Covid-19 a débuté fin décembre. Les soignants âgés de plus de 50 ans et ceux présentant une comorbidité étaient les premiers concernés. Certains infirmiers se sont pris en photo en train de se faire vacciner et ont partagé ce moment sur les réseaux sociaux. Pourquoi ce choix ?

Le "#infirmiervacciné" lancé par l'Ordre national des infirmiers en janvier consiste à promouvoir la vaccination par un "vaccie" (une sorte de selfie vaccinal). Des initiatives infirmières individuelles, non ordinales, sont aussi visibles sur les réseaux sociaux. © DR/ Page Facebook ONI.

« Je tenais à montrer qu’il n’y a pas de risque »

Jean-Philippe Salat, infirmier libéral à Vichy, président du Centre interdépartemental de l’ordre infirmier Auvergne

« En me prenant en photo, mon objectif était d’abord de montrer l’exemple. C’est important pour notre profession, plus réfractaire que les médecins à se faire vacciner.

Je tenais à montrer qu’il n’y a pas de risque et aussi, qu’en tant que soignant, je suis investi. D’ailleurs, au niveau de l’Ordre infirmiers, le mot d’ordre était de faire en sorte que tous les soignants soient vaccinés, pas uniquement les plus de 50 ans.

Je partage cet avis. Pour moi, la démarche est indispensable si on veut sortir de cette crise et revenir à une vie normale pour nous, nos aînés et nos jeunes qui eux, sont prêts à se faire vacciner. Dans mon entourage, les patients ont bien pris ma décision.

Sur les réseaux sociaux, ça dépend… La plupart des personnes font des commentaires pour critiquer. Au début je répondais, mais plus maintenant.

En aucun cas, je ne regrette d’avoir pris et diffusé cette photo, et s’il fallait recommencer, je le ferai. De toute façon, je suis pro-vaccin, je l’ai toujours été. Je me vaccine contre la grippe tous les ans et je milite pour que mes collègues en fassent autant. »

« Le vaccin va participer à retrouver notre vie d’avant »

Thierry Pechey, infirmier libéral à Essey-lès-Nancy

« Avec mon équipe de soins primaires (ESP), nous sommes souvent en contact avec notre caisse primaire d’assurance maladie (Cpam) et c’est au cours d’un échange avec la directrice, que nous avons pensé qu’il pourrait être intéressant de nous prendre en photo en train de nous faire vacciner.

Notre objectif était de montrer aux patients que si nous nous faisons vacciner, c’est que nous pensons que le rapport bénéfice/risque est favorable.

Car au début de la campagne de vaccination, ils étaient très réticents. Beaucoup nous demandaient si nous allions nous faire vacciner.

Si le médecin, l’infirmier, le pharmacien, répondent oui et montrent qu’ils le font, les patients acceptent le vaccin plus facilement !

Les photos, qui ont été prises par l’équipe communication de la Cpam, ont donc été pensées comme un moyen d’inciter les patients à accepter de se faire vacciner. Et aujourd’hui, ils y sont plus favorables, même si nous avons toujours des commentaires négatifs de la part des anti-vaccins.

Mais je ne réponds pas, cela ne sert à rien…Avec ce vaccin, nous sauvons des vies et je ne vois pas comment nous pourrions faire autrement face à cette pandémie. D’autant plus que nous constatons une certaine lassitude de la part de la population vis-à-vis des gestes barrières et nos patients âgés aimeraient ne plus être isolés. Le vaccin va participer à retrouver notre vie d’avant. »

« Se vacciner est un acte citoyen »

Véronique Pechey, infirmière hospitalière, présidente du CDOI de Meurthe-et-Moselle et secrétaire générale adjointe du CNOI.

« Plusieurs éléments ont guidé mon choix de publier ma photo en train de me faire vacciner.

Tout d’abord, j’ai entendu sur une chaîne de télévision d’informations en continue, que les infirmières notamment libérales, n’étaient pas très favorables à la vaccination.

A l’hôpital, nous avons un service de médecine du travail, nous avons donc un contrôle de nos vaccinations. Mais ce n’est pas le cas en libéral. J’ai donc pensé qu’il fallait que je donne l’exemple à la profession.

Car il découle de l’adhésion des professionnels de santé, celle de la population, qui présente déjà une forte réticence à la vaccination en France. Il faut donc convaincre les infirmières de l’importance de se faire vacciner, car c’est un moyen de se protéger soi, mais aussi les autres.

C’est selon moi un acte citoyen et notre porte de sortie par rapport à ce fléau. En général, je ne vais pas sur les réseaux sociaux, mais cette fois-ci, j’ai trouvé que c’était nécessaire même si, bien entendu, la vaccination reste un choix individuel.

 J’ai eu quelques commentaires négatifs, notamment sur le fait que l’infirmière qui me vaccine ne porte pas de gants. Mais la Société française d’hygiène hospitalière estime qu’il vaut mieux se laver les mains entre chaque patient plutôt que de mettre des gants et d’oublier d’en changer ! (article et débat à suivre prochainement à ce sujet sur ActuSoins, ndlr)

Je ne regrette pas du tout la publication de ma photo, je connais les risques d’une exposition mais pour moi l’impact positif est plus important que les commentaires négatifs. »

Propos recueillis par Laure Martin

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Vaccination : des infirmiers se prennent en photo pour l’exemplarité ”

  1. IDE_polo06 dit :

    Bonjour,
    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt cet article qui traite de la vaccination anti covid et du zèle de l’infrmier qui pense que son positionnement est le bon tout en faisant la promotion d’une vaccination dont il a aucune connaissance. Qui plus est, il a la prétention d’affirmer qu’il n’y a

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
845 rq / 2,155 sec