Grippe : les infirmiers et les pharmaciens autorisés à pratiquer les primovaccinations

Le journal officiel a publié hier un décret et deux arrêtés autorisant les infirmiers et les pharmaciens à vacciner contre la grippe saisonnière les personnes n'ayant jamais été vaccinées ainsi que les femmes enceintes. 

Les deux textes visent à élargir la couverture vaccinale dans le cadre du volet "prévention" de la stratégie nationale de santé, présentée en mars dernier. Ils reprennent les recommandations de la Haute autorité de santé, publiées en août, relatives à l'harmonisation des compétences entre professionnels de santé en matière de vaccination anti-grippale. 

Pour les infirmiers

Depuis 2008, les infirmiers pouvaient vacciner contre la grippe sans prescription médicale, mais uniquement des personnes âgées et malades chroniques. Ils n'étaient pas autorisés à pratiquer la primovaccination. L'élargissement des possibilités à toutes les personnes majeures pour laquelle la vaccination antigrippale est recommandée dans le calendrier des vaccinations en vigueur (à l'exception des personnes présentant des antécédents de réaction allergique sévère à l'olvabumine ou à une vaccination antérieure) satisfait l'Ordre national des infirmiers, qui a réagi par voie de communiqué. 

"Les infirmiers vont pouvoir désormais jouer pleinement leur rôle de santé publique auprès des patients", indique ainsi Patrick Chamboredon, président de l'ONI, qui précise que l'instance ordinale "continue d'agir par ailleurs pour que l'extension du rôle infirmier soit une réalité aussi pour d'autres vaccinations", estimant que "l'intérêt des personnes et de la protection contre les maladies le nécessite pleinement". 

Pour les pharmaciens

Côté pharmacien, le dispositif d'expérimentation de vaccination antigrippale à l'officine, lancé pour trois ans en 2017 dans deux régions (Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle-Aquitaine) sera élargi aux régions Hauts-de-France et Occitanie en 2018-2019 puis sur l'ensemble du territoire en 2019-2020. 

L'expérimentation permettait jusqu'à présent aux pharmaciens d'officine de vacciner des adultes, à l'exception des femmes enceintes et des primo-vaccinations. L'arrêté modifie la cible et vise désormais, tout comme pour les infirmiers "les personnes majeures" ciblées par les recommandations sauf celles présentant une allergie. 

Décret n° 2018-805 du 25 septembre 2018 relatif aux conditions de réalisation de la vaccination antigrippale par un infirmier ou une infirmière

Arrêté du 25 septembre 2018 modifiant l'arrêté du 14 novembre 2017 fixant la liste des personnes pouvant bénéficier de l'injection du vaccin antigrippal saisonnier pratiquée par un infirmier ou une infirmière 

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
242 rq / 2,251 sec