Un taux de césariennes un peu plus élevé dans le privé

Selon les données issues de la base PMSI MCO (médecine, chirurgie, obstétrique), acquise auprès de l'Agence technique de l'information sur l'hospitalisation (ATIH), le nombre total de séjours pour accouchement s'est élevé, en 2013, à 805 935 dont 600 070 (74%) dans le secteur public et privé non lucratif et 205 865 (26%) dans le secteur privé à but lucratif.

Un taux de césariennes un peu plus élevé dans le privéSur l'ensemble de ces séjours, 80% sont liés à des accouchements par voie basse et 20% à des accouchements par césarienne.

Même si facialement le secteur public réalise le plus grand nombre de séjours avec césarienne, en réalité, par rapport au nombre total d'accouchements, le taux de césariennes est de 20% dans le secteur public et de 22% dans le secteur privé.

Dans le public, le taux de séjours avec une césarienne programmée est de 31% tandis que le taux de césariennes non programmées est de 69%. Dans le privé, le taux de césariennes programmées est de 42% et celui de césariennes non programmées de 58%.

L'étude des caractéristiques des femmes prises en charge ne permet pas d'avancer des facteurs explicatifs de la différence observée en matière de césariennes.

Ainsi, l'âge médian des femmes prises en charge au sein des deux secteurs est identique avec une médiane de 30 ans pour les accouchements, dont 29 ans pour les accouchements par voie basse et 31 ans pour les césariennes (32 ans pour les césariennes programmées et 30 ans pour les césariennes non programmées).

De même, l'étude détaillée de la répartition des séjours par tranche d'âge montre qu'au sein des deux secteurs, le taux de femmes de 40 ans et plus pris en charge par césarienne programmée s'élève à 8%. L'étude du taux de répartition des primipares et des multipares chez les accouchements par voie basse au sein des deux secteurs juridiques est similaire avec respectivement près de 43% de primipares et 57% de multipares.

L'étude de la répartition des séjours pour accouchement suivant le niveau d'autorisation des maternités (connu à partir de la statistique annuelle des établissements -SAE- de 2012), permet de souligner qu'au sein du secteur privé, 100% des séjours sont réalisés dans des maternités de niveau 1 et 2 (avec lits de néonatologie), répartis à parts quasi égales. Dans le public, 18% sont pris en niveau 1, 47% en niveau 2 et 34% en niveau 3 (avec lits de réanimation néonatale).

Le taux de césariennes programmées suivant le niveau des maternités varie peu, note-t-on.

Toutefois des différences apparaissent aussi dans la répartition entre le public et le privé. Ainsi, sur l'ensemble des séjours avec césarienne programmée dans le secteur privé, 51% sont réalisés en maternité de niveau 1 et 49% en niveau 2. Dans le secteur public, 20% de ces séjours sont réalisés en maternité de niveau 1, 47% en niveau 2 et 34% en niveau 3.

Rédaction ActuSoins, source APM

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Un taux de césariennes un peu plus élevé dans le privé”

Réagir à cet article

retour haut de page
259 rq / 2,582 sec