L’Ordre Infirmier reçu par Marisol Touraine

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la santé et des droits des femmes, a reçu hier Didier Borniche, président de l'Ordre national des Infirmiers. 

L'Ordre Infirmier reçu par Marisol TouraineAlors que les députés ont adopté en avril un article de loi en faveur de la suppression de l'Ordre infirmier, Didier Borniche compte sur le Sénat qui pourrait voter un amendement de restauration de l'Ordre.

Lors de l'entretien, Marsisol Touraine a de nouveau exprimé le "soutien du gouvernement au rétablissement juridique de l'Ordre".

Selon Didier Borniche, interviewé par Hospimedia, la ministre se serait "engagée à faciliter le dialogue avec les députés pour que, lors d'une audition, l'Ordre puisse présenter ces actions". Elle aurait aussi mis l'accent sur le fait que la gouvernance de l'institution avait "changé en profondeur et qu'il fallait en tenir compte".

Le maintien de l'Ordre Infirmier fait toujours débat au sein de la communauté infirmière. Alors que de nombreux syndicats et associations soutiennent l'Ordre, d'autres veulent simplement sa suppression.


Pour Hugues Dechilly, du syndicat Résilience, farouchement opposé à l'Ordre infirmier, cet entretien entre la ministre et le président de l'Ordre relève de "petits arrangements au mépris du débat démocratique et du vote des députés".

Un vote des députés qui avait  soulevé une polémique : Sur 577 députés, seuls 31 étaient présents lors de la décision prise en pleine nuit. 19 voix s'étaient élevées contre 10 pour la suppression de l'Ordre. L'institution vielle de 10 ans avait alors été retoquée en quelques minutes. L'avenir de l'Ordre repose maintenant sur le Sénat.

Rédaction ActuSoins

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

21 réponses pour “L’Ordre Infirmier reçu par Marisol Touraine”

  1. dachs dit :

    Il n’est pas complètement abrogé mais il est aux portes de l’enfer…

  2. Euhhh mais il a pas été abrogé l’ordre???

  3. eusebe dit :

    Cette histoire d’ordre infirmier tourne à la grosse farce :

    créé à la quasi veille de Noël 2006 à la demande d’une minorité de prétentieux, il n’a cessé d’être refusé et combattu par les professionnels tout en défrayant la chronique par des luttes internes d’ego, des procès contre les opposants, des prises de position sans intérêt, des dénonciations de non-inscrits, des dépenses faramineuses, des dettes colossales, et au final, rien de constructif ou d’intéressant pour qui que ce soit.

    Et maintenant, on le supprime, mais non, on va le remettre, peut-être, va savoir ? Et le président, qui dispose maintenant de son temps, s’en va battre le pavé parisien, à la rencontre des grands (et grandes) de France, pour qu’on lui redonne son jouet et le plaisir de traverser l’Atlantique en avion présidentiel ; mauvaise langue que je suis, c’est pour la sécurité des patients, qui doivent être soignés par des infirmiers, contrôlés et évalués (surtout sur la moralité) par les élites ordinales, pompeusement auto-définies “forces vives de la profession”.

    Mais à quoi sert cet ordre, et à qui profite-t-il ? Aux patients ? Lesquels sont donc au courant qu’il existe ? Aux professionnels ? Demandons donc à celles et ceux qui ont comparus dans les chambres “disciplinaires” !

    Alors, une fois de plus, disons non à cette énorme farce qui ne fait plus rire personne !

  4. Ah ! Très bonne action de la part de Mme Tourraine ! L’ordre doit vivre ! 😉

  5. Mathieu Guyon dit :

    Supprimez moi cet ordre inutile et coûteux par pitié!

  6. après les bénévoles dans les ehpad pour s’attirer les voix des familles et des résidents encore capables de voter, qu’Est-ce qu’elle ne ferait pas pour des voix! pouah!! sont plein de ressources quand il s’agit de leur énorme nombril!!

  7. Gérard Filoche viens nous Aider merci

  8. mclove dit :

    on n’a jamais vu autant l’order gesticuler pour sa survie ,eux qui sont incapables de faire adhèrer la profession à leurs idées , on ne les entends jamais , sur la réforme des études , les conditions de travail et j’en passe , quand on parle de l’ordre c’est lorsqu’il dénonce les IDE (libérales) qui travaillent sans avoir cotisé et contre lesquells l’order porte plainte .Par contre il se permet de donner des leçons de démocatie !!quand bien même 10 députés auraient été présents et que 6 auraient votés contre , c’est cela la démocratie , à moins que les relans de Vichy qui a vu naitre l’ordre des médecins ( le grand frère) leur laisse des regrets de ne pas avoir été conçu à la même époque

  9. solange granier dit :

    http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=P2014N46611

    Nous souscrivons à la pétition pour l’ABROGATION de l’ORDRE INFIRMIER !, Pour infirmières – infirmiers – étudiants infirmiers

    19407 personnes ont déjà souscrit.

  10. eusebe dit :

    L’avenir de l’ordre repose surtout sur les infirmiers eux-mêmes : si ceux-ci n’en veulent vraiment plus, ce n’est pas le Sénat qui va les forcer, il suffira de fermer le robinet à cotisations (ce qui est d’ailleurs un peu le cas) et l’ordre s’évaporera.
    L’ordre, aujourd’hui, n’a d’infirmier que le nom…

Réagir à cet article

retour haut de page
713 rq / 1,395 sec