Excuses officielles du Docteur Marc Giroud pour ses propos à l’encontre des infirmiers de sapeurs-pompiers.

Fin 2013, l'Association Nationale des Infirmiers Sapeurs-Pompiers (ANISP) avait saisi l'Ordre National des Infirmiers (ONI) suite à diverses interviews données par le Docteur Marc Giroud, alors qu'il était encore président de SAMU Urgences de France, dans lesquelles il tenait des propos portant atteinte à l'honneur des Infirmiers Sapeurs-Pompiers.

 

Excuses officielles du Docteur Marc Giroud pour ses propos à l'encontre des infirmiers de sapeurs-pompiers. Ce fut le cas dans la Gazette des Communes du 7 octobre 2013 puis, dans un article intitulé « Une journée de débat avec Samu Urgences de France » publié dans le Petit Journal du Tarn-et-Garonne le 24 novembre 2013.

Le Dr Giroud mettait en cause  le recrutement par les SDIS (Services d'Incendie et de Secours) de professionnels de sante ? à vocation d'urgences, des infirmiers par exemple.

"Ces derniers n'ont pas les outils, les compétences ni la mission de faire des analyses de besoin en matière de santé ? Tout ceci se fait dans le désordre et aujourd'hui, le désordre n'est plus acceptable ! l'infirmière créée un retard à l'intervention médicale car les pompiers appliquent des protocoles de soins définis en interne et qui ne sont pas ceux de la sociéte française de médecine d'urgence qui, à nos yeux, est la référence", dénonce-t-il dans Le Petit Journal du Tarn et Garonne.

Et il poursuit : " Laisser faire des choses aux infirmières qu'elles n'ont en réaalité pas le droit de faire, cela peut faire perdre du temps mais aussi des chances au patient."

Plainte ordinale

Suite à la plainte ordinale déposée par l'Ordre national des infirmiers à l'encontre du Docteur Marc Giroud pour des propos mettant en cause directement les compétences et la légalité d'exercice des infirmiers de sapeurs-pompiers, une réunion de conciliation s'est tenue le 25 avril dernier sous l'égide de l'Ordre des médecins.


Le Dr Marc GIROUD a présenté officiellement ses regrets à l'ensemble des infirmiers sapeurs-pompiers, affirmant « ne pas avoir eu l'intention de jeter le discrédit sur l'action des infirmiers ».

Didier Borniche Président de l'Ordre national des infirmiers, précise : « Nous sommes heureux que notre plainte ait permis d'aboutir à ses excuses dans une logique de concertation. Nous pensons aujourd'hui à tous les professionnels infirmiers sapeurs-pompiers qui assurent au quotidien la prise en charge des patients et leur accès aux soins urgents et qui avaient légitimement été blessés par ces propos »

6 111 infirmiers de sapeurs-pompiers

« Les pratiques professionnelles des Infirmiers de Sapeurs-Pompiers sont parfaitement encadrées et évaluées par les cadres de santé et les médecins-chefs des SDIS. Elles ne constituent en rien une perte de chance pour le patient.» explique Cédric Havard, Président de l'ANISP.

« Les infirmiers de sapeurs-pompiers mettent leurs compétences professionnelles au service des populations sur tous les territoires pour assurer le service public de secours et d'urgence ». Une mission essentielle pour répondre à l'évolution des besoins d'un système de santé en mutation.

« Les pratiques infirmières n'ont eu de cesse de se moderniser dans une double logique de sécurisation et d'optimisation des soins. Il est plus que jamais nécessaire que notre système reconnaisse le rôle fondamental des infirmiers, notamment dans le cadre des soins d'urgence et s'adapte aux réalités du terrain » conclut Didier Borniche. Un premier pas vient certainement d'être fait avec les regrets exprimés par le Dr. Giroud.

Rédaction ActuSoins, source : communiqué ONI

 A relire : Les Infirmiers Sapeurs-Pompiers accusés de tous les maux , Les infirmiers sapeurs pompiers affutent leurs arguments face aux médecins urgentistes

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

21 réponses pour “Excuses officielles du Docteur Marc Giroud pour ses propos à l’encontre des infirmiers de sapeurs-pompiers.”

  1. l’ordre infirmier fait tout pour survivre sur le dos des IDE

  2. Rika Mat dit :

    Faut arreter (pour certains) de dire que l’ONI sert à rien.
    Critiques par ci par là…. ok chacun a le droit à la parole. Mais que proposez vous alors?

  3. cedr1c dit :

    Le problème soulevé est le manque d’harmonisation dans les protocoles rouges et blancs. L’ordre a dénoncé la forme, regardant le doigt plutôt que la lune.
    Et les protocoles restent en l’état…

  4. Kumi Kata dit :

    Je suis infirmier liberal et ISP.
    Certes cela ne regle pas la gueguerre entre les SDIS et le SAMU (je suis aussi ancien infirmier du SMUR) mais quand meme… Quand on lit ce qu’il avancait et qu’on recoit des excuses, sinceres ou pas, ca fait plutot du bien.
    L’ONI a bien d’autres chats a fouetter mais reagir a ce genre de provocations degradantes fait aussi partie de son boulot, alors merci a l’ONI et a l’ANISP d’avoir reagi vivement a ces attaques infondees.

  5. sancho dit :

    Bonjour,
    Notre métier c’est le votre.
    Une augmentation serait bienvenue pour tous. (Au travail les syndicats)
    Les insultes et la diffamation de tout un corps professionnel ce sont des causes mineures !!!!

    Les critiques de M Giroux portaient atteintes à toute la profession à travers les ISP.
    Rien ne l’obligeait à s’excuser officiellement. De ma petite mémoire d’ISP, on a des attaques récurrentes contre nos compétences (entre autres), mais c’est bien la première fois que nous obtenons des excuses officielles. C’est aussi la première fois que l’ANISP a saisit l’ONI et que cela débouche sur une plainte officielle.
    La plainte de l’ONI et le travail en synergie avec l’ANISP ont conduit à un conciliation (avant la justice) avec l’ordre des médecins et ces excuses sont les bienvenues pour les ISP mais aussi pour les Infirmiers en général.
    Merci à l’ANISP et à l’ONI pour avoir provoqué ces excuses officielles. Beau travail.
    Cordialement

  6. on nous défend on devrait se réjouir… et certain(e)s devraient de sevrer de la masturbation cérébrale sur l’ONI… ça leur monte au cerveau…

  7. Encore une preuve que l’ONI ne sert à rien.

  8. Je pense que les isp préfèrerai u e revalorisation de salaire au titre de la dureté de leur métier 🙂 , très très loin devant ces excuses.

  9. Rika Mat dit :

    “Des causes mineures pour exister”? ah bon? Je pense pas que les isp soient de ton avis. Il me semble qu’on défend notre profession?

  10. Rika Mat dit :

    Alors tu proposes quoi au lieu de critiquer?

  11. C’est du flan tout ça !!! De la pub pour l’oni, y a plus urgent que de demander des excuses.. Cet ordre c’est de la bouffonnerie qui se cherche des causes mineures pour exister!! Nous n’en avons absolument pas besoin

  12. Il pourrait aussi s’excuser auprès des patients, manque de bol il en a pas vu la queue d’un depuis quelques années. C’est un peu le risque quand on saute devant une caméra dès qu’on en voit une 🙁
    Bel article en tout cas: Giroud+ Borniche, le duo gagnant…

  13. Titi Dauen dit :

    Réjouissances limitées car il presente des excuses à titre individuel pour éviter des poursuites, mais pas au titre de président, de l époque, de son syndicat qui continue les attaques contre les infirmiers pompiers

  14. Rika Mat dit :

    Il etait un peu obligé de s’excuser…

  15. Anne So dit :

    Alors que sans nous ils ne feraient pas grand chose…

  16. Le mépris de certains médecins envers le corps infirmier.

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
389 rq / 2,166 sec