Un quart des soignants a passé le cap de la cinquantaine

Les soignants ne sont plus des jeunettes. C’est d’ailleurs le futur casse-tête des services des ressources humaines dans les établissements de santé : un quart du personnel (soignant non médical) est âgé de plus de cinquante ans, selon la dernière étude de la DREES*.

pyramide des ages infirmièresSelon les chiffres de 2009, le soignant « type » est une femme (80 % du personnel) âgée de 41 ans. « Les femmes sont légèrement plus jeunes que les hommes d’un an et demi de moins en moyenne. Au sein du personnel masculin, 30 % ont dépassé les 50 ans. Chez les femmes, cette part ne s’élève qu’à 25 % », précisent les auteurs de cette étude.

La question des départs en retraite se pose de façon encore plus cruciale pour le personnel non soignant (personnel administratif, éducatif et social, médico-technique et technique et ouvrier), parmi lequel les 50 ans et plus sont davantage représentés (âge moyen de 43 ans).

Les infirmières sont en moyenne plus jeunes que les aides-soignantes : les moins de 35 ans «  sont plus nombreux que les plus de 50, même si l’on peut observer un creux entre 31 et 37 ans ». L’étude apporte deux explications : « les quotas d’entrée en formation d’infirmier ont quasiment doublé entre 1998 et 2003, passant de 16 000 à 30 000 étudiants » et les infirmières doivent exercer pendant deux ans en tant que salariés dans un établissement avant de passer en exercice libéral.

Les aides-soignants et les agents de services hospitaliers (ASH) sont, quant à eux, plus âgés. Ainsi 57 % des aides-soignants ont entre 40 et 60 ans et un quart ont 50 ans ou plus. « Les départs en retraite sont d’ores et déjà la cause de 17 % des fins de contrat d’aides-soignants et de 19 % pour les ASH », soulignent les auteurs.

Plus âgés dans le public, plus jeunes dans le privé

D’autres différences sont notables : « le personnel a en moyenne 40 ans dans les cliniques privées et respectivement 41 et 42 ans dans les établissements publics et privés à but non lucratif », souligne la Drees. Les moins de 30 ans sont plus nombreux dans les cliniques privées (25 % de l’effectif) et dans les centres hospitaliers universitaires (CHU) et régionaux (23 %). Dans les autres établissements publics et les établissements privés à but non lucratif, ils ne représentent en revanche que 20 % de l’effectif.

Dans les établissements publics, les titulaires, d’une moyenne d’âge de 42 ans, sont plus âgés que les contractuels (environ 35 ans) et 29 % d’entre eux ont dépassé le cap des 50 ans. Ce qui s’explique par le « taux de turnover plus élevé » chez les contractuels et la titularisation de certains d’entre eux au bout de quelques années.

De même, l’encadrement est en moyenne plus âgé (48 ans et demi en moyenne).

Au niveau régional, de petites disparités apparaissent entre le sud de la France (un quart des sages-femmes et du personnel soignant est âgé de 50 ans et plus) et le Nord .

« Le problème du vieillissement du personnel ne se pose pas avec la même acuité dans toutes les régions. En effet, la Basse-Normandie, l’Auvergne et le Limousin, qui ont une part importante de 50-60 ans parmi leur personnel, sont également les régions où la densité de personnel soignant est la plus forte », conclut l’étude de la Drees.

(*) Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques

Pour aller plus loin :

Établissements de santé : le personnel soignant de plus en plus âgé - Études et résultats n° 846, juillet 2013

 Claire Dubois

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
241 rq / 1,586 sec