Bientôt de l’oxygène injectable ?

| | mots clefs : , 22 réactions

Une équipe de l'hôpital pédiatrique de Boston a développé un système de microparticules injectables de gaz qui restaurent en quelques secondes l'oxygénation du sang.

Sang hématie oxygèneLe principe : Injecter directement dans les veines d'un patients des microcapsules remplies d'oxygènes, piégées dans une suspension lipidique.

L'expérimentation animale a démontré que la saturation en oxygène d'un lapin en hypoxémie remontait à un niveau normal quelques secondes après l'injection.

En simulant une obstruction totale des voies aériennes, l'équipe de Boston a également montré qu'un animal pouvait être maintenu en vie 15 minutes sans aucun mouvement respiratoire.

Des substituts à l'hémoglobine existent déjà et se perfectionnent, mais nécessitent un échange gazeux au niveau pulmonaire pour fonctionner. Ce n'est pas le cas de ce produit, qui sature directement l'hémoglobine en oxygène. Il peut donc être utilisé chez des patients ayant des poumons très fortement lésés, notamment en réanimation.

"C'est une solution de secours temporaire", tempère toutefois John Kheir, médecin du département de cardiologie de l'hôpital de Boston, à l'initiative de ces recherches depuis 2006. En effet, la solution ne peut être utilisée que pendant 15 à 30 mn. L'apport liquidien important sur une plus longue période pourrait induire une surcharge volémique.

L'équipe entrevoit cependant des applications pratiques : La stabilité du mélange permettrait par exemple la mise à disposition de seringues pré-remplies par des équipes pré hospitalières, en réanimation, aux urgences... Un traitement qui, s'il confirme sont intérêt, pourrait révolutionner la prise en charge des détresses respiratoires.

Thomas Duvernoy

Pour aller plus loin : 

Oxygen Gas–Filled Microparticles Provide Intravenous Oxygen Delivery (abstract) 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

22 réponses pour “Bientôt de l’oxygène injectable ?”

  1. marie3 dit :

    Quelle tristesse de lire de si petites avancées pour un si grand nombre d’animaux sains que l’on a rendu malade pour faire quoi ? injecter de l’O2 à ceux qui sont en réa.
    Il me semble, aux dernières nouvelles, que les patients en réa, SI, etc sont sous étroite surveillance et pour plus de la moitié déjà ventilée ! A quoi bon une injection de ré oxygénation des cellules ?
    A quoi bon d’autant plus si une hypervolémie peut être risquée ?

    Le lapin, la souris, le rat, le chien sont certes des êtres vivants mais ne nous ressemblent absolument pas au niveau biologique. Le chimpanzé, qui a plus de 98% de similitude d’adn avec le notre est immunisé de 3 maladies contre lesquelles nous ne le sommes pas.

    Arrêtons de tester volontairement sur des êtres sains, qui n’ont rien demandé, pour si peu d’avancé !

    Les méthodes alternatives existent et sont bien plus fiables que tout ce que nous avions jusque là.
    Nous ne pourrons pas dire que nous ne savions pas !

  2. doula dit :

    C’est le moment d’aréter les expérimentations animales, il y a d’autres alternatives.

    Pour suroxygénéasition du sang, il est prouvé que la musique multidimentionnelle de Jacotte Chollet a des effets sur le sang ‘Des variations très nettes ont étés constatées entre la composition du sang avant l’écoute et après celle ci : Variation sensible du nombre de globules blancs, nettoyage accru du sang, augmentation importante de l’hémoglobine et enfin, ralentissement évident du vieillissement des cellules.”

    Depuis Victor Hugo nous disons que la vivisection est un crime, de nombreuses méthodes substitutives existent.

  3. Jus dit :

    A Florian Descoutures: Si “ventiler est physiquement impossible”, alors “ventiler ne sert à rien”.

  4. evohe dit :

    “”C’est une solution de secours temporaire”, tempère toutefois John Kheir”
    Si on sort de la langue de bois, ça veut : ça va servir strictement à rien.
    En attendant on torture les lapins et on fait tomber de la subventions.

  5. LightGrenade dit :

    Lool Bruno lagron je suis fan de toi

  6. Bruno dit :

    Sinon, ca a l’air prometteur. A ne pas confondre avec de l’eau oxygenee, sinon ca va mousser ….

  7. Stephjeanne dit :

    C’est bien que la recherche avance mais sans torture de lapin, ce serait mieux, non ? Nous sommes quand même en 2012 et vu les nombreuses méthodes alternatives qui existent (sans souffrance animale), ce serait bien que les chercheurs se mettent un peu à la page ! Une science oui, mais une science avec conscience !

  8. Bruno dit :

    Du moment que c’est pas en intra rectal…. (Les freres Montgolfier)

  9. Socrates dit :

    Cette expérience est tout simplement honteuse.
    On a du mal à croire que nous sommes au XXIème siècle…
    Rien ne peut justifier cette barbarie à l’égard des lapins, animaux qui ne peuvent s’opposer, et qui sont comme nous des êtres conscients et sensibles.

  10. Anne-Marie dit :

    Corinne
    La prescription infirmière ne peut se faire que pour les patients que nous avons en soin durant la durée des soins cela ne s adresse donc pas aux ide en structure car durant la durée du soin le patient est dans la structure et donc c’est la structure qui fournit (pour le moment) le matériel nécessaire aux soins.

  11. Pierre dit :

    Bientôt le “Tour de France” 😉

  12. Anonyme dit :

    Florian Descoutures “Ventiler ne sert à rien”, c’est en effet un peu caricatural, mais dans le cas d’un SDRA gravissime en réanimation, on n’en est pas loin…Les poumons sont tellement lésés que pratiquement aucun échange gazeux n’a lieu. D’où la mise en place parfois de CEC pour oxygéner le patient en laissant le temps au parenchyme pulmonaire de se régénérer. Le SDRA est d’ailleurs ce qui a donné l’idée et l’envie à cette équipe de travailler sur ces recherches 🙂

  13. Viviane dit :

    ils vont être contents les courreurs du tour de france!!

  14. Florian dit :

    Non, c’est pour: “Quand ventiler est physiquement impossible et que le patient est en vie”
    Car dans “ventiler ne sert à rien”, il y a la mort x)

  15. Corinne dit :

    j’ai appris que les IDE ont un droit de prescription… j’ai trouvé le texte de loi qui fixe les limites de cette prescription mais en pratique comment peut-on se procurer son numéro de SIREN nécessaire à l’élaboration d’un tampon professionnel ?

  16. Anonyme dit :

    Laetitia Latil L’indication, c’est quand ventilier ne sert plus a rien 🙂

  17. Hamid dit :

    Excellent pour le s.r.a.s!!!

  18. Laetitia dit :

    c bien pour ceux qui ne savent pas ventiler , moins bien pour ceux qui ne savent pas piquer.

  19. Florian dit :

    “Maintenu 15min en vie sans aucun mouvement respiratoire”, on approche de la science fiction o_O

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
255 rq / 1,978 sec