Les pancréas artificiels arrivent en France

| | mots clefs : 11 réactions

Pour la première fois un diabétique montpelliérain, dont la vie dépend de l'apport permanent d'insuline, a pu aller au restaurant, dormir à l'hôtel et passer une matinée sans avoir à se soucier de son traitement, grâce à un pancréas artificiel autonome portable.

Les pancréas artificiels arrivent en FrancePatrick, 58 ans, chef d'entreprise qui a couru le marathon, est ravi.

Il est le premier à avoir expérimenté ce système de pompe à insuline portable, avec appareil de mesure continue de glucose sous la peau et contrôle informatique installé dans son smartphone, explique à l'AFP le Pr Eric Renard, médecin coordonnateur du Centre d'Investigation Clinique INSERM-CHU de Montpellier.

Cette pompe à insuline autorégulée a fait l'objet d'une présentation à un congrès dédié aux technologies du diabète, organisé du 27 au 29 octobre à San Francisco.

En permanence, la mesure du glucose automatisée est transmise au smartphone qui ordonne la quantité d'insuline que doit administrer la pompe pour maintenir la glycémie à des niveaux convenables.

Cette première expérimentation a été menée en parallèle chez un malade italien à Padoue, avec le même succès.

Huit autres malades vont participer aux mêmes essais au cours des prochaines semaines à Montpellier et à Padoue, avant détendre la durée d'étude dans la vie courante sur plusieurs jours, puis plusieurs semaines si les premiers succès sont confirmés.

Autonomie et liberté

Ce patient était le premier à participer à une étude promue par le CHU de Montpellier, financée par la Juvenile Diabetes Research Foundation américaine et menée par lInternational Artificial Pancreas Study Group, un consortium de recherche international.

L'an dernier, des médecins de l'université de Cambridge rapportaient, dans la revue médicale The Lancet, avoir testé avec succès un dispositif automatisé de distribution d'insuline chez une vingtaine d'enfants et d'adolescents diabétiques, qui avaient passé une cinquantaine de nuits à l'hôpital pour les besoins de l'expérimentation.

"L'élément innovant principal de notre système par rapport à celui testé à Cambridge est la miniaturisation du module de commande de la pompe selon le niveau glycémique", explique le Pr Renard. Jusque-là les expérimentations ne se faisaient pas à l'extérieur de l'hôpital.

"Ce module tient dans un smartphone au lieu d'un ordinateur portable. Dès lors, le système devient possiblement ambulatoire; nous avons pu ainsi le tester hors de l'hôpital avec succès, chez ce patient", ajoute-t-il.

Autre progrès, le système qui vient d'être testé en France fonctionne en automatique, sans avoir besoin d'une intervention humaine. "Notre dispositif autorise donc une grande liberté physique et pourrait-on dire "cérébrale"", dit le Pr Renard. Nous nous somme servis de matériel déjà disponible sur le marché : pompe, téléphone portable..., poursuit-il.

La pompe OmniPod, fabriquée par le laboratoire Insulet (Etats-Unis), pèse 125g et mesure 6,4cm x11,4cm x2,5 cm; le dispositif de mesure du glucose en continu provient de la société Dexcom.

AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

11 réponses pour “Les pancréas artificiels arrivent en France”

  1. maminou dit :

    j’ai cru comprendre que nous etions sur un site d’information et non d’intoxication(cf le propros sur les collègues), concernant cette nouvelle technologie c’est vraiment super! enfin l’espoir d’une autonomie pour tous les diabetiques, apres faut voir quelles sont les modalités de l’appareil : notament l’autonomie et les materiel necessaire pour l’installer mais j’imagine que je parle de détail de mise au point! bon courage à tous!

  2. Elisabeth dit :

    Solution qui ne peut être que ponctuelle mais celà ns fait savoir que ns avançons et que l’espoir se concrétise

  3. gwen dit :

    une grande decouverte a la lecture de cette article plutot interressant du fait ke je suis diabetique insulino dependant de type 1 sous pompe a insuline !! par ailleurs ou ce trouve la recharge d’insuline qui la recharge et ou ????? et vous parlez de smartphone mais moi je n’en n’est pas et ne doit pas etre la seule combien cela va t’il couter ??? enfin je dirais une belle avancee qd mm et hate d’essayer !!

  4. Karine dit :

    Moi ça me touche 2 fois plus. Pour nos malades et pour mon fils qui j espère pourra en bénéficier un jour…

  5. Olivier dit :

    belle avancee technologik les diabetiques ont tte les raisons 2 se rejouir

  6. Saida dit :

    Vive le progrés!!

    Nous ne sommes pas ici pour de la méchancheté..
    Et en plus dans notre profession on nous apprend a accepter le autres avec leurs difderences, je pense que le sujet est le pancréas et non le jugement des collêgues.
    A bon entendeur.

  7. Aleks dit :

    Et le cerveau artificiel pour certains collègues c’est pour quand ?

  8. Arnaud dit :

    Une jolie avancé pour les malades, une question me turlupine, que se passe t il quand le smartphone n’a plus de batterie ?

  9. Marnia dit :

    super contente ! Un beau progrès ! j’espr que ça fonctionnera bien et que toutes les persones le nécessitant pourront en bénéficier !

  10. a quand la même chose pour le rein et nos patients dialysés mais peut être que les lobbys médicaux scientifiques ne sont pas intéressés

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
204 rq / 2,495 sec