USA: le nombre de séropositifs augmente malgré la baisse des cas de SIDA

Le nombre d'Américains infectés avec le virus de l'immuno-déficience humaine (VIH), responsable du , a augmenté d'environ 71.000 de 2006 à 2008 pour atteindre 1,17 million, selon les dernières statistiques officielles publiées jeudi.

USA: le nombre de séropositifs augmente malgré la baisse des cas de SIDACet accroissement du nombre des séropositifs malgré la baisse des cas de sida et de décès s'explique par l'efficacité des antirétroviraux qui depuis 1995 permet de vivre beaucoup plus longtemps et en meilleure santé, soulignent les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Sur les 1,17 million d'individus qui vivaient avec le VIH en 2008 aux Etats-Unis, selon les estimations, 20% (236.400) ignoraient qu'ils étaient infectés, d'après les CDC.

En 2008, plus de la moitié des nouvelles infections ont été détectées chez des hommes homosexuels et bisexuels.

Les Noirs aux Etats-Unis présentaient en 2008 un taux d'infection huit fois plus grand que celui des Blancs. Pour les Hispaniques ce taux était 2,5 fois plus élevé que chez la population blanche.

Une deuxième étude publiée jeudi, menée par les CDC dans 21 grandes villes américaines, révèle que 61% des hommes homosexuels et bisexuels ont indiqué avoir été testés pour le VIH dans les douze mois précédents dont 7% ont ainsi découvert qu'ils étaient infectés.

D'autres études ont indiqué qu'au total de 10 à 20% de tous les Américains adultes sont testés annuellement pour le VIH.

Les CDC rappellent également que de juin 1981 --début de l'épidémie de sida-- à 1992, le nombre annuel de nouvelles infections chez des individus de plus de 13 ans est passé de 318 à 75.457.

De 1981 à 1995, le nombre de décès de personnes avec le sida est passé de 451 à 50.628 par an aux Etats-Unis.

Avec l'arrivée des antirétroviraux, le nombre de décès résultant du sida a plongé de 63% de 1995 (50.000) à 1998 (18.000) avant de se stabiliser à 17.500 morts par an jusqu'en 2008.

AFP

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
227 rq / 1,466 sec