Ordre Infirmier : L’opposition interne se structure

| | mots clefs : , 53 réactions

21 conseillers nationaux ont publié une lettre adressée à la présidente Dominique Le Boeuf. Ils demandent un changement radical de gouvernance. ActuSoins s'est procuré ce document.

Ordre Infirmier : L'opposition interne se structure

A quatre signataires, une contestation peut paraître isolée. Avec 21 signatures de conseillers nationaux sur 52, l'opposition est désormais bien plus sérieuse.

Les griefs à l'encontre de la gouvernance actuelle ne changent guère et ne manquent pas. Rappelant le nombre "cinglant d'inscrit", les signataires appellent à une "cotisation suffisamment réduite pour reprendre le dialogue avec le ministère"

Entre les lignes : Difficile de dépasser les 30 euros pour les salariés, face à des conseillers du ministère qui envisagent désormais sérieusement une disparition pure et simple des structures ordinales

Les élus appellent également de leurs voeux un "changement significatif de communication" Rompant avec les "prises de position radicales" de Dominique Le Boeuf, dont la communication agressive a souvent agacé, de ses proches collaborateurs jusqu'aux parlementaires.

Elle est en outre personnellement fragilisée pour avoir confié à son frère plusieurs contrats de communication dans des conditions pour le moins troubles, affaires révélées conjointement par ActuSoins et Rue89.

L'Ordre joue sa survie le 29 mars prochain. Impossible désormais de continuer sans le soutien actif du ministère de la Santé, qui est en position de force pour exiger plusieurs modifications budgétaires.

Il faudra désormais un soutien massif de l'Etat pour contraindre les infirmiers à cotiser à un ordre qui paie décidément très cher l'erreur stratégique majeure que nous évoquions il y a presque un an dans ces colonnes.

Triste retournement de situation pour une structure qui brandissait encore récemment son indépendance comme étendard.

Pour aller plus loin:

Lettre de 21 conseillers nationaux à Dominique Le Boeuf

Thomas Duvernoy

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

53 réponses pour “Ordre Infirmier : L’opposition interne se structure”

  1. depuis le début ! dit :

    c’est non !! non a cet ONI qu’on a voulu nous imposer et qui ne sert A RIEN !!!!
    Juste à nous pomper de l’argent et toujours plus tous les ans !!!!!

    NON A L’ONI !!!!!!!!

  2. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 12 mai 2011

    l’oni ayant obtenu de sa banque un délai supplémentaire jusqu’au 30 juin 2011 afin de disposer de la totalité de la ligne de crédit accordée, soit 10 500 000 euros,

    l’oni revendiquant plus de 90 000 inscrits sans en apporter le moindre commencement de preuve irréfutable, sans même dissocier le nombre réel et effectif de cotisants,

    l’oni n’ayant ni procédé en temps et en heure au renouvellement de la moitié des conseillers ordinaux élus le 24 avril 2008, ni assuré/provisionné le financement de cette opération coûteuse à hauteur d’au moins 800 000 euros dans son budget 2011/2012 débuté le 01 mai 2011,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande aux infirmiers et infirmières de continuer à refuser/rejeter l’oni sous toutes ses formes,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande aux infirmiers et infirmières de résister aux multiples pressions exercées soit par l’oni directement, soit par les employeurs à la demande de l’oni, soit par les CPAM toujours à la demande de l’oni,

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre – demande aux parlementaires qui devront se prononcer le 18 mai 2011, en séance plénière à l’Assemblée Nationale, de voter en faveur de la PPL Bur afin de rendre l’oni facultatif dans un premier temps avant d’en prononcer l’abrogation définitive ultérieurement,

    http://www.syndico.exprimetoi.net

  3. syndicat RESILIENCE dit :

    Question écrite n° 18264 de M. Marcel-Pierre Cléach (Sarthe – UMP)
    publiée dans le JO Sénat du 21/04/2011 – page 1006
    M. Marcel-Pierre Cléach appelle l’attention de Mme la secrétaire d’État chargée de la santé sur le problème posé par l’ordre des infirmiers.
    Cette structure ordinale est aujourd’hui au bord de la cessation de paiement. En effet, l’ordre national des infirmiers affiche un déficit cumulé de 10 millions d’euros et ce gouffre se creuse chaque mois de 600 000 euros !
    De surcroît, presque tous les syndicats qui défendent les infirmiers salariés, principalement les salariés des hôpitaux, qui représentent 53% du nombre total des personnes exerçant cette profession, sont farouchement opposés à cet ordre depuis sa création. En décembre dernier, à peine 15% des infirmiers étaient inscrits à l’ordre. À ce jour, il ne recueille guère que 90 000 inscriptions dont 30 000 ne sont pas à jour de leur cotisation… Pour répondre à ce mouvement de rejet, l’ordre infirmier vient de décider de réduire le montant des cotisations à 30 euros pour les salariés, celle-ci restant à 75 euros pour les libéraux. Il est à craindre que cette mesure tardive, de surcroît contestée par certains syndicats, ne soit pas en mesure d’apporter une réponse satisfaisante et pérenne à la situation financière catastrophique de cet ordre qui, après près de 5 années d’existence, n’a pas réussi à convaincre l’ensemble des infirmiers de son utilité.
    À juste titre, le Gouvernement a indiqué qu’il n’était ni partie ni garant des emprunts contractés par l’Ordre des infirmiers. Si, conformément à ce qu’elle vient d’annoncer, la banque devait retirer sa garantie à l’ordre national infirmier, il devrait très prochainement se retrouver en situation de cessation de paiement, suivie d’une mise en liquidation judiciaire. Dans un tel contexte, il le remercie de bien vouloir lui indiquer les mesures qu’il entend prendre, d’une part, pour mettre un terme à toutes les poursuites engagées par cet ordre à l’encontre d’infirmiers et, d’autre part, pour mettre fin aux troubles qui agitent cette profession depuis la création de cet ordre.

  4. syndicat RESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    C O M M U N I Q U E
    du 18 avril 2011

    depuis presqu’une année, RESILIENCE – syndicat professionnel infirmier créé à cet effet – se bat au quotidien pour lutter contre l’installation de l’ordre infirmier, demain 19 avril 2011, l’ordre infirmier se réunit avec sa banque prêteuse pour envisager toutes les solutions quant à son devenir qui apparaît maintenant compromis puisque plus de 85% des IDE continuent à rejeter définitivement cet ordre imposé, ordre qui a démontré son inutilité et fait preuve de son amateurisme depuis le début,

    depuis sa création, RESILIENCE condamne le protocole d’accord du processus du 02 février 2010 sur la LMD/catég. A, protocole i(u)niquement signé par feu le SNCH devenu SMPS, les premiers chiffres relatifs aux choix des infirmiers de la FPH en matière de catégorie A ou B semblent (avec réserve et dans l’attente des chiffres définitifs du ministère de la Santé) montrer que ce marchandage honteux à la pénibilité infirmière et autre reconnaissance LMD a été rejeté par un nombre important d’IDE, dont un pourcentage important n’a pas pris la peine de renvoyer sa réponse: forme de rejet symbolique s’il en est, de même qu’il est important de dissocier les nouvelles IDE qui n’ont pas eu d’autre choix depuis décembre 2010,

    depuis sa parution, RESILIENCE dénonce les dangers – pour l’avenir de l’ensemble de la profession infirmière – contenus dans le rapport Hénart, rapport Hénart dont les applications sont déjà actées – pour certaines officines commerciales qui distribuent des informations sur les nouvelles professions de santé – nous continuons, comme seuls quelques syndicats, à rejeter les propositions contenues dans le rapport Hénart et nous informerons – comme nous l’avons fait pour l’ordre infirmier – les infirmiers de ces dangers,

    sur le sujet inique de l’ordre infirmier, sur celui non moins inique et scandaleux du marchandage à la pénibilité infirmière, les IDE ont montré qu’elles savaient massivement dire NON y compris et surtout dans le calme et qu’elles attendaient d’autres propositions,

    sur celui des nouvelles professions de santé, sujet que le rapport Hénart aborde sans vergogne, elles sauront aussi se positionner et attendre d’autres propositions que celles qui consistent ni plus ni moins à dépecer la filière infirmière pour mieux la cuisiner à la sauce financière,

    rejoignez nous sur RESILIENCE : http://www.syndico.exprimetoi.net

  5. syndicat RESILIENCE dit :

    toutes les dernières péripéties ordinales sont sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE avec, entre autre, le budget 2011/2012 de l’oni …

  6. […] la diminution drastique du montant demandé aux salariés ne faisait guère de doute tant la pression du ministère et l’opposition interne étaient importantes, le débat a largement porté sur la cotisation des […]

  7. syndicat RESILIENCE dit :

    à maintenant 2 jours du CNOI très attendu du 29 mars 2011, séminaire crucial pour l’oni et son avenir immédiat, RESILIENCE a mis en ligne comme prévu hier soir une spéciale Newsletter de 12 pages dans laquelle tous les éléments nous permettent de savoir ce qui se trame, quels sont les enjeux et comment l’oni va essayer de se sortir du bourbier, notamment financier, dans lequel il est enfoncé depuis maintenant plusieurs mois …

    quelques chiffres sont alarmants : il est ainsi prévu de dépenser dans le budget 2011/2012, quelques 600 000 euros pour l’impression du code de déontologie dont même certains onistes convaincus estiment qu’il fait honte à la profession, il est ainsi prévu de continuer à embaucher alors que les actuels salariés de l’ordre n’ont jamais été aussi proches du plan social …

    toutes ces infos sont disponibles sur le site : http://www.syndico.exprimetoi.net

  8. FINO dit :

    JE LIS DANS LA LETTRE DES 21 “HEROS”: “Sa mise en place a été difficile, un lourd défi que nous avons relevé avec enthousiasme et réussite, mais que les tutelles et certains groupuscules opposant ont activement freiné.”………qui sont les certains groupuscules….des staliniens…des fascistes…NON la majorite des infirmiers…..quel changement de communication ! sachez bande d’inculte que je ne suis pas un groupuscule, seulement un infirmier qui ne veut pas d’ordre ……salut à vous les groupuscules reactionaire!

  9. mathieu85 dit :

    Cedr1c dit :
    24 mars 2011 à 14 h 44 min

    “L’opposition était structurée avant de lâcher le truc à la presse, les communiqués du SNPi de la semaine passée allaient déjà dans ce sens, précédés par le cdoi75. C’est bête que la MNH ne s’en soit pas mêlée aussi, vu qu’il y a à chaque fois la même personne au centre.

    Bref, ce qui se joue maintenant n’est qu’une magouille de plus, celle pour la place de président. Même gratuit, je n’en veux pas!”

    En plein dans le mille, emile! Cette personne a structuré son opposition dès la création de cet ordre pétainiste. La soif aveugle de pouvoir… Ressortir cette affaire d’attribution de marché et une pseudo lettre contestataire à ce moment est vraiment une stratégie minable et personne n’est dupe!

    Il faut que la cotisation soit maintenue à 75 ou plus, comme ça on sera sur que la bête meure!

    A MORT L’ORDRE!!

  10. PP dit :

    L’ordre fédère… contre lui ! :-))
    Allez, quant les loups commencent à se manger entre eux, ce n’est jamais bon signe. Chaque cotisation non versée est un clou supplémentaire dans le cercueil de l’ONI.
    Mon choix : la mort !

  11. Norma Colle dit :

    “””jean-jacques VERDIER dit :
    24 mars 2011 à 19 h 34 min

    Je pense qu’il ne faut pas mettre tout le monde au même plan. Des IDE ont démissionnés des Conseils départementaux ou régionaux car indignés de voir ce qui se passait (c’est mon cas), d’autres maintenant retournent leur veste (voir ma réaction au dessus). Pour autant, l’ONI pourrait avoir un intérêt pour tous si on avait pris le temps de lui trouver du sens et surtout si on avait dialoguer avec les IDE de terrain. Il a été fait pour faire plaisir à ceux qui trainaient dans les couloirs des ministères, qui manifestaient.
    Aujourd’hui l’ONI est la plus grande gabegie de la profession au moment même ou une importante mutation de notre métier survient.””

    Et l’on voudrait faire croire aux IDE que cette guerre de pouvoir s’arrêterait si DLB était démissionnaire? Les retourneurs de veste, les planqués des couloirs du ministère, ceux qui décident de force ce qui est bon pour tous les IDE ,les magouilleurs de derrière le rideau auront tout le temps les pleins pouvoirs de nous enm–der et de nous faire payer leurs conneries. Nous n’avons pas besoin de cet ordre inutile ! Si vous pensez vraiment qu’il pourrait être positif laissez le libre choix d’adhérer aux IDE et faites vos preuves d’une réelle efficacité de terrain.les IDE de France en ont rien à faire par exemple de leur représentation internationale;ce qu’ils veulent actuellement c’est une amélioration de leurs conditions de travail,de salaire…etc….Mais quel silence assourdissant de la part de l’ordre sur le LMD, l’arnaque de la catégorie A ou B, les manifestations IADE, les IPA….C’est vrai çà ce ne sont pas les missions de l’ordre..c’est l’affaire des syndicats! Mais pour nous les IDE de terrain , c’est ce qui nous importe…et pas vos pseudos recopiages de code de déontologie,vos rapports en papier glacé divers et variés sur les IDE d’entreprise, de psychiatrie…..Vous êtes à côté de la plaque des préoccupations de la base et votre ordre est né d’une réelle manipulation sur vos missions!!!!!!!!!! Honte sur vous de plus de vouloir nous faire payer les missions d’état du style fichier RPPS!!!!!!!!!!!!!

    Alors même si vous avez l’honnêteté d’avoir démissionné après avoir seulement dit tout bas (et pourquoi pas tout haut??) ce que vous en pensiez, vous faites partie de ceux qui nous pourrissent la vie depuis des mois et des mois…Tous ceux qui ont validé les budgets et les folies de l’ordre sont à mon avis tous responsables du désastre et devraient assumer leurs responsabilités devant la justice.Ce n’est pas aux IDE qui ont toujours refusé cette secte de payer les délires de l’ordre et de ses conseillers!

  12. chris71 dit :

    BORNICHE didier signataire!!! laissez moi rire !!! C est le vice president de l ONI… c’est pitoyable

    Ca me degoutte! ils peuvent toujours attendre ma cotisation meme symbolique.

  13. jean-jacques VERDIER dit :

    Je pense qu’il ne faut pas mettre tout le monde au même plan. Des IDE ont démissionnés des Conseils départementaux ou régionaux car indignés de voir ce qui se passait (c’est mon cas), d’autres maintenant retournent leur veste (voir ma réaction au dessus). Pour autant, l’ONI pourrait avoir un intérêt pour tous si on avait pris le temps de lui trouver du sens et surtout si on avait dialoguer avec les IDE de terrain. Il a été fait pour faire plaisir à ceux qui trainaient dans les couloirs des ministères, qui manifestaient.
    Aujourd’hui l’ONI est la plus grande gabegie de la profession au moment même ou une importante mutation de notre métier survient.

    • hugues dechilly dit :

      une mutation importante de notre métier survient …

      oui mais avec la bénédiction ordinale qui accepte sans broncher le rapport Hénart, sans parler du reste …

      alors un ordre pour faire çà, non merci …

      avec ou sans cotisation, l’ordre infirmier c’est NON !

  14. ridfa69 dit :

    apres reflexion c’est toujours non

  15. Norma Colle dit :

    “l’ opposition interne se structure”!!!

    çà me fait bien rire…jaune! Tous ces conseillers ordinaux niveau départemental,régional, national faisaient quoi avant ce grand jour de réveil de rébellion ? Ils dormaient ?Ils s’engraissaient sur notre dos? Et maintenant que çà sent le roussi,ils voudraient charger la mule sur le dos de Le Boeuf uniquement? Ils sont tous responsables de ce fiasco!! Messieurs et Mesdames les conseillers ordinaux assumez vos responsabilités et cessez le jeu de maternelle”c’est pas moi, c’est elle”!Démissionnez TOUS et foutez-nous la paix! Nous ne avons pas demandé de nous nous embrigader de force dans votre ordre !
    Jamais je ne vous donnerai un centime d’euro!

  16. eusèbe dit :

    Jusqu’où iraient-ils pour vendre leur bouse ? Même en me payant, je ne me convertirais pas.
    C’est irrémédiablement NON !!!!!!!
    Quant aux dettes, ce sont les vôtres………

  17. papillon dit :

    Non, mille fois NON!!!!

  18. Cedr1c dit :

    L’opposition était structurée avant de lâcher le truc à la presse, les communiqués du SNPi de la semaine passée allaient déjà dans ce sens, précédés par le cdoi75. C’est bête que la MNH ne s’en soit pas mêlée aussi, vu qu’il y a à chaque fois la même personne au centre.

    Bref, ce qui se joue maintenant n’est qu’une magouille de plus, celle pour la place de président. Même gratuit, je n’en veux pas!

  19. anti ordre dit :

    bientôt on aura des actes de contrition !
    c’est n’importe quoi, du “c’est pas moi, c’est l’autre” digne de la maternelle

    et une fois installés sur le trône, il y a fort à parier que le discours changera radicalement, pour revenir à l’état actuel, soit un entubage grandeur nature des IDE

    les IDE qui ont réglé leur cotisation devraient demander des comptes à tous les élus
    eux ne se gênent pas…

  20. Matt2lille dit :

    Cette opposition interne n’est qu’une farce. Il s’agit d’une lutte de pouvoir de la part de personnes qui ont participé à la mise en place d’une instance ordinale dont ils ne veulent toujours pas voir qu’elle est hyper majoritairement rejetée par la profession. Je veux bien croire que certains aient vu en l’ordre un moyen de faire progresser la profession. Mais ceux qui ont compris ce qu’était réellement cette chose et qui ont été élus au départ on depuis longtemps quitté le navire. Ces gens qui se “rebellent” contre la présidence de l’ordre, eux, continuent à penser que l’ordre doit exister et continueront de vouloir l’imposer à la profession. La seule différence, c’est qu’ils auront un discours moins vindicatif que Mme Leboeuf. Ils voudront amadouer le ministère en proposant une cotisation à 30 euros cette année puis les années suivante augmenteront cette dernière… Mais ce qui ne changera pas, c’est qu’au vu des discours des IDE de terrain (les vrais IDE), personne ne paiera, quelque soit la somme, car au fond, les professionnels ne veulent clairement pas d’un ordre, même s’il était gratuit. Et ceci est d’autant plus vrai qu’ils ont connaissance des dettes énormes de l’ordre et des malversations à sa tête. Les infirmier(e)s ne veulent pas de cette instance et souhaitent dans leur immense majorité la voir disparaître au plus vite. C’est un NON de la profession que quelques illuminés refusent d’entendre bien qu’ils osent prétendre la représenter. Une véritable honte.

  21. Scalpel dit :

    Mouais.
    Mieux vaut tard que jamais ceci dit.

    Mais pour redonner confiance aux IDE va falloir cravacher sévère les amis. Car vous l’avez bien entamée.
    Si tant est que la Présidente s’en aille et que la cotise baisse, ce qui est loin d’être fait !

  22. Bruno Lagron dit :

    Nein. Danke…. ONI soit qui manigance….

  23. PSEUDO dit :

    NON NON NON DEGAGEZ JAMAIS PAS UN CENTIME POUR LA BANDE D’ENFOIRES QUE VOUS ETES UN CADRE INFIRMIER

  24. En faite ils servent a quoi quand vous êtes en libéral que vous bossez au soin au sein Dun groupe de voleur :la compagnie du soin, ils sont au courant du problème mais ne font rien il ne préviennent même pas les nouveaux Ide qui s’inscrivent!!!

  25. Fafa Cha dit :

    non, et ceux qui ont payé 75, ils seront remboursé de 45 ? n’importe quoi !!!!

  26. je n’ ai pas payer à 75 € et pourquoi je payerais à 30 € pour un truc inutile !!

  27. Stéphanie Biberian dit :

    certainement pas!!! comment ça faut payer pour bosser maintenant!!! rien a fouttre!!

  28. Marion Macia dit :

    NON avec un peu de chance si on tient bon il disparaitra!

  29. Valérie Rons dit :

    Absolument hors de question !!!

  30. Cyndie Lauffenburger dit :

    non, je ne paierais tjrs pas…

  31. jean-jacques VERDIER dit :

    Bonjour,

    Ancien vice président de l’ONI de la Manche et ancien Secrétaire de l’ONI de Basse Normandie, j’ai démissionné au bout de 1 an pour divergences de vues entre mes aspirations quand à la création de cet ordre et ce qu’il devenait (montant de la cotisation, utilisation de la dite cotisation, et surtout goûts de luxe de certains élus), le discours, l’utilité réelle de cet ordre n’étaient plus les préoccupations, seules “la guerre” était brandie pour avoir un “bout” de pouvoir.
    Aujourd’hui, hélas, mes craintes étaient fondées et d’autres disent tout haut ce que je disais tout bas à l’époque. Je précise que pour pouvoir parler, je continue à payer un ordre qui ne me sert à rien (je suis cadre dans le privé).

  32. ridfa69 dit :

    j’ai lu la lettre ils demandent memepas la demission de me le boeuf, les loups ne se mangent pas entre eux?

  33. Julien Leclercq dit :

    Même si l’aspect financier tombe avec une cotisation à 30 euros, c’est état d’esprit qu’il faudrait changer totalement à l’Ordre… Hors, ces “oppositions internes” qui se déclarent maintenant sont à mon avis un peu “faciles” une fois que la présidente est en état de faiblesse… Pourquoi ne pas s’être opposé avant… Je regrette, qui ne dit mot consent! Ils pouvaient par exemple donner leur démission unanimement si véritablement ils voulaient s’opposer! Cette action aurait eu beaucoup plus de valeur et aurait été un signe fort! Je pense que l’ordre a définitivement perdu toute crédibilité aux yeux des IDE de toutes tendance…

    • nass1059 dit :

      Je comprends ta réaction mais démissionner c’était aussi laisser la place à des personnes qui ne se seraient pas opposées .l’ordre est jeune .Et je sais de quoi je parle puisque j’en fais partie…….Mais il a fallu organiser l’opposition et puis au début surtout quand on a pas l’habitude du monde politique il a fallu apprendre sur le terrain.Le réveil a certes était long mais il a eu lieu…….et crois moi il a pour but justement de donner des valeurs si toute fois c’est encore possible…..

  34. Sylvia Blant dit :

    Euh attendez… Non!

  35. NNNNNNNOOOOOOONNNNNNNNN……………………

  36. ridfa69 dit :

    Hormis contraindre les ide à 10 20 30 EUROS personne ne veut payer, disparaitre me semble la sortie la plus digne

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
308 rq / 2,664 sec