Hausse de la violence dans les hôpitaux

Le rapport du médiateur de la République est alarmant: les faits de ont augmenté de 25% en 2010 en milieux hospitalier.

Digit Cat

Selon le représentant de cette autorité qui sert d’interface entre les citoyens et l’administration, les faits de violence au sein de l’hôpital ont explosé l’année écoulée.

Les membres du personnel de santé expriment un malaise grandissant : ils sont à l’origine de 18% des 14000 requêtes reçues par le médiateur en 2010.

D’où la création en septembre dernier d’une cellule de soutien psychologique pour les accompagner et les soutenir « après un événement traumatique grave ».

Violence physique, menaces, injures, les infirmières et les médecins doivent faire face à une agressivité croissante de la part des patients, tel cet anesthésiste qui a été menacé de mort par les parents d’un enfant sur le point d’être opéré ou encore cet urgentiste qui manque de peu de recevoir une imprimante en plein visage.

Mais réciproquement, preuve des conditions de travail qui se détériorent à cause des restrictions budgétaires ou du manque de personnel, les employés de santé sont de plus en plus auteurs de dérapages eux-mêmes. Ainsi cette mère à qui l’on dit que son enfant handicapé « coûté déjà bien assez cher à la sécurité sociale » ou ce chirurgien s’adressant à un jeune garçon obèse : « Pourquoi je t’ai opéré? De toute façon, tu es entouré de graisse et tu vas crever! » 

Le rapport note également la recrudescence de signes religieux ostentatoires en milieu hospitalier, notamment avec la présence d'internes voilées, de femmes refusant de se faire soigner par des hommes ou de soins retardés pour cause de « prière obligatoire », remettant en question le principe de laïcité à l'hôpital.

Rédaction Actusoins

Pour aller plus loin:

Rapport du médiateur de la république









Le rapport annuel du médiateur de la République est alarmant : les faits de violence en hôpital ont augmenté de 25% en 2010.

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
243 rq / 1,504 sec