Don de sang : l’EFS mise sur la qualité d’accueil

| | mots clefs : , , 3 réactions

L'établissement français du sang vient d'ouvrir à Lille une nouvelle structure. Objectif : en faire le plus grand centre de don du sang d'Europe.

Don de sang : l’EFS mise sur la qualité d’accueil

Salle de prélévement de la maison du don de Lille © EFS

Pour satisfaire les besoins en sang, 10 000 dons sont nécessaires chaque jour. Un nombre qui a bondi de 21 % depuis 2001 à cause de l'allongement de l'espérance de vie et des progrès de la médecine. Pour l'Établissement français du sang (EFS) la mobilisation est un combat quotidien. Et pour motiver les donneurs, tout est bon : Festival globule, spots radios, envois de SMS, page Facebook et aussi nouvelles maisons du don.

200 donneurs par jour

Le 6 décembre, le troisième de ces établissements a ouvert ses portes à Lille. «Le Nord est une Région qui fournit traditionnellement beaucoup de sang. Nous avons donc souhaité mettre en place un site qui peut accueillir jusqu'à 200 personnes par jour. Ouverts sur l'extérieur, les locaux sont modernes et agréables», explique Jacques Farenc, directeur de la communication pour l'EFS Nord.

Un enthousiasme partagé par Elisabeth de Caluwe, responsable des infirmières du site : «C'est lumineux et confortable. La structure fait l'unanimité auprès des professionnels et du public.» D'une superficie de 1 800 m2, le site pourrait devenir, s'il atteint ses objectifs, le plus grand centre de dons du sang d'Europe.
Sur place, 28 personnes, dont 13 infirmières, accueillent le public, sans rendez-vous pour le don de sang total, avec pour les dons de plasma ou de plaquettes.

Actuellement, entre 120 et 130 personnes franchissent chaque jour le seuil de la Maison. Implantation en centre-ville, proximité de la gare, parking... tout a été mis en œuvre pour inciter à s'y rendre les 46 % de Français qui n'ont jamais donné leur sang, selon un sondage Harris interactive réalisé l'année dernière.

Fidéliser le public

Mais, en plus d'attirer des donneurs, encore faut-il les fidéliser. Pas évident si on en croit l'enquête d'Harris interactive selon laquelle 69 % des Français qui ont déjà donné leur sang affirme le faire moins d'une fois par an, voire plus rarement. Pire : seuls 52 % des primo-donneurs se disent prêts à renouveler leur geste.

Pourtant, pour le sang total, les femmes peuvent donner jusqu'à quatre fois dans l'année et les hommes six fois. Laisser une bonne impression est donc primordiale pour donner l'envie de revenir. «L'accueil est chaleureux, le temps d'attente a été réduit et nous avons une salle de collation très agréable équipée du Wi-Fi. De plus, le personnel est régulier. Le public rencontre à chaque fois les mêmes professionnels. C'est important pour les fidéliser», confesse Jacques Farenc. «Une équipe fixe s'investit davantage, rajoute Elisabeth de Caluwe. Les infirmières reconnaissent les donneurs qui viennent en confiance. Chez certains, cela peut diminuer l'appréhension de la piqûre.»

Ce genre de Maison permet également, à la différence des collectes mobiles, de maintenir le niveau des dons en cas d'intempérie. «Aujourd'hui, 80 % du sang vient de collectes mobiles et 20 % de sites fixes. Il faut accroître la part de ces structures.  La Maison de Lille doit servir de modèle à tous les autres sites», conclut Jacques Farenc. Prochaine étape pour l'EFS : la construction de maisons similaires à Nantes et à Aix l'année prochaine, et à Paris à l'horizon 2012.

Judith Korber

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

3 réponses pour “Don de sang : l’EFS mise sur la qualité d’accueil”

  1. mamichou dit :

    Enfin… un lieu fixe de prélèvement. J’ai effectué mon 70ème don à Boulogne sur Mer où je réside. Cela fait des années que nous n’avons plus que le camion EFS épisodiquement ( lorsqu’on travaille il faut être libre le jour où le véhicule se trouve dans notre ville ) quand aux journées de prélèvement , la plupart du temps je ne suis pas disponible, et, de plus il faut attendre assez longtemps car les donneurs viennent évidemment le même jour. Si le personnel soignant est compétent et très gentil, de même que les bénévoles, que dire de la restauration servie… Les responsables de l’association des donneurs de sang font ce qu’ils peuvent !… Désormais je donnerai mon sang dans votre établissement car je me rend de temps à autre sur Lille . Dommage que le centre de prélèvement fixe de Boulogne sur Mer ai été supprimé, Salutations Françoise Penel

  2. Jack Russel dit :

    Et oui “3 000 000” de donneurs potentiels…

  3. Bruno Sarrodet dit :

    Mais toujours pas d’accueil des homosexuels…

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
237 rq / 1,662 sec