Un patient tue une infirmière libérale à Strasbourg

Un patient tue une infirmière libérale à StrasbourgUne infirmière libérale d'une soixantaine d'années a été abattue dimanche matin de deux coups de fusil par un patient dans une résidence sociale de Strasbourg.

Le drame s’est produit dimanche matin vers 7 h, dans un foyer de l’Adoma situé 300, avenue de Colmar à Strasbourg.

L’infirmière libérale venait effectuer les soins qu’elle prodiguait régulièrement à plusieurs résidents du foyer. Dont celui de son assassin présumé, qui l’a abattu de deux balles tirées avec un fusil de chasse. Touchée au thorax, la victime a été tuée sur le coup.

Le tireur a ensuite été interpellé par la police. Il a expliqué être fou amoureux de l’infirmière, qui ne répondait pas à ses avances. Selon Gilles Delorme, procureur de la République adjoint de Strasbourg, "il a vu l’infirmière parler à un autre résident samedi soir. Il a ruminé toute la nuit et a décidé de la tuer avec son arme."

L’homme, qui était toujours en garde à vue hier, devait être présenté dans la soirée de lundi ou ce mardi  à un juge d’instruction pour être mis en examen pour homicide volontaire avec préméditation. Le parquet a demandé son incarcération. Le septuagénaire sera aussi soumis à une expertise psychiatrique dans le cadre de l’instruction.

Selon le directeur territorial pour l’Alsace d’Adoma, M’Balek Aouadi, "la victime est une infirmière libérale qui intervient depuis plusieurs années dans ce foyer."

"Nous n’avions pas eu de signalement particulier sur le comportement de ce septuagénaire , poursuit encore le directeur. Il était régulièrement suivi par l’infirmière pour une maladie chronique." 

L’Adoma est une structure d’insertion par le logement. D’abord créée pour héberger des travailleurs migrants venus seuls en France, elle a ensuite étendu son action aux personnes seules ou aux familles en situation précaire ou isolée, n’arrivant pas à se loger dans l’habitat social traditionnel.

Rédaction ActuSoins, avec L'Alsace

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

15 réponses pour “Un patient tue une infirmière libérale à Strasbourg”

  1. […] les mains ? Jusqu’à quand allons nous continuer de survivre ? de mourir en se suicidant ou en se faisant tirer deux balles dans une résidence en allant faire des soins, en étant maltraité dans une maison de retraite ou aux urgences, en se faisant tabasser dans la […]

  2. Motarde de DIJON dit :

    Personnellement je trouve que l’Ordre National des Chasseurs et l’Ordre National des Amoureux devraient réagir plus vigoureusement !

  3. seules les IDE font partie du personnel médical et paramédical à assurer la continuité des soins selon un syndicat… et voyez les conditions de sécurité misérable….

  4. Mais comment on peut parler de l’ONI dans de telles circonstances ??????? C’est pas vraiment le sujet non ?!

  5. ah!! et la il fait quoi l’oni? même pas un mot!! j’étais déjà pas pour mais la cela me conforte dans mon idée!!!

  6. Orac Hohmann dit :

    Jamais a l’abri dans le médicale il y a des fous partout pfff

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
257 rq / 2,141 sec