Travail en douze heures : le débat est relancé

La CFDT Santé Sociaux s’est opposée clairement à la journée de douze heures lors de son dernier congrès fédéral. Mais le sujet divise la profession.

infirmière 12 heures hôpital« L’article de la résolution qui a été voté et adopté à 80% réaffirme que le mode d’organisation du travail en douze heures est à moyen terme néfaste pour la santé », explique Clotilde Cornière, secrétaire nationale de la CFDT Santé sociaux en charge du développement de l’organisation et du renouvellement générationnel.

Pourquoi à moyen terme ? « De fait, lors qu’un soignant travaille selon ce mode d’organisation, les effets néfastes n’apparaissent pas tout de suite », explique-t-elle.

Ce qui explique que nombreuses infirmières, notamment les plus jeunes, plébiscitent dans un premier temps la journée de douze heures. « Ce sont les professionnelles les plus anciennes et les plus expérimentées qui sont d’emblée contre. Ce sujet crée des fractures dans les établissements », souligne Clotilde Cornière.

Cependant, les expertises réalisées par de nombreux CHSCT, notamment celui de Beaujon (AP-HP) le montrent : « la fatigue s’accumule, d’autant qu’il faut ajouter les temps de transport. Les amplitudes dépassent alors largement treize heures. Le stress s’accumule aussi. Ces horaires posent aussi des problèmes au niveau de la vigilance, surtout la nuit », ajoute-t-elle.

Au départ, les partisans des journées de douze heures mettaient en avant la diminution du nombre de jours travaillés et l'augmentation du nombre de repos, une plus grande disponibilité pour la famille, une diminution des déplacements et une gestion plus facile des frais de garde des enfants. « C’est une illusion. En pratique, après deux journées à douze heures, l’ n’est pas vraiment disponible. Elle récupère. Elle est en phase de décompression », explique Clotilde Cornière.

Pour que ce système qui est loin d’être la panacée, soit supportable, des conditions strictes sont nécessaires : pas plus de deux journées consécutives de travail, une vraie sieste pour celles qui travaillent la nuit et un vrai repas. « Ce n’est pas ce qui se passe », remarque cette responsable de la CFDT.

A moyen terme, les dangers pour la santé sont flagrants : « les risques de maladies cardio-vasculaires augmentent de 64 %. Ceux liés à un accident en voiture progressent aussi fortement », explique Didier Lestang, responsable de la CFDT santé-sociaux dans le Morbihan.

Les pour…et les contre

Les commentaires sur les blogs des syndicats ou les réseaux sociaux montrent des avis radicalement partagés. « Travaillant moi même en 12h avec un planning normal avec tous mes temps de repos nécessaire je trouve ça super et génial pour ma vie personnelle », affirme une infirmière sur le forum de « Ni bonne, ni nonne, ni pigeonne ». « En ayant un cadre (ou roulement) bien fixé et une réglementation appliquée, je trouve que le travail en 12 h est le parfait compromis pour allier vie privée et vie professionnelle », avance une collègue.

Mais d’autres commentaires sont nettement plus négatifs : « je travaille théoriquement 12 heures par jour. En réalité, ma journée dure régulièrement 13 à 15 heures, heures supplémentaires non comptabilisées bien entendu. Je peux par exemple rester sept heures d'affilée dans la chambre d'un patient instable : ce sont alors mes collègues qui me ramènent à grignoter un bout de pain, un gâteau… ». « Je suis tellement fatiguée qu’il m’est impossible de prévoir, je pense juste à me reposer, je deviens irritable et ma vie familiale s’en ressent », raconte Annie sur le blog de FO. « On accumule la fatigue, elle est de plus en plus grande, je n’arrive pas à récupérer, je dors mal, et j’essaie au maximum de rester professionnelle mais jusqu’à quand ? », ajoute Fanny.

Une exception qui devient la règle

Depuis quelques années, le nombre d’établissements qui passent à l’organisation du travail par journée de douze heures s’accroît. L'Association pour le développement des ressources humaines des établissements sanitaires et sociaux (ADRHESS), a publié une enquête révélatrice, lors de son colloque qui s’est tenu le 4 avril. Parmi les 49 structures franciliennes ayant répondu à leur enquête, 35 pratiquent une organisation en douze pour tout ou partie de leur personnel. Les deux secteurs d'activités les plus concernés sont la médecine-chirurgie-obstétrique d'une part, les soins de longue durée et les Ehpad, d’autre part.

Ce mode d’organisation qui devrait être exceptionnel, selon un décret du 4 janvier 2002, a en fait tendance à devenir la règle. Selon ce décret, la durée maximale quotidienne de travail est de 9 heures pour les équipes de jour et de 10 heures pour les équipes de nuit. Elle peut être portée à douze heures, à titre dérogatoire et après avis du comité technique d'établissement. Mais l’exception, limitée auparavant à la réanimation et aux urgences, tend à se généraliser à la chirurgie, la gériatrie, la médecine, la psychiatrie,…. Un mouvement "irréversible", selon Jean-Marie Barbot, président de l'ADRHESS.

«Les établissements sont enclins à adopter la journée de douze heures pour des raisons de contrainte de maitrise budgétaire, pour pallier à la pénurie de personnel et à l’absentéisme », précise Clotilde Cornière. « Il ne faut pas se voiler la face, c'est avant tout une source d'économies pour les hôpitaux », estime Michel Dogué, directeur du CHS Théophile Roussel de Montesson (Yvelines) et guère partisan des douze heures, cité par Hospimedia.
Un débat similaire aux Etats-Unis

Selon une étude menée par des chercheurs de la Pennsylvania school of nursing auprès de 22 275 infirmières en 2012, 65 % des infirmières travaillent 12 ou 13 heures par jour (79,6 % dans les unités de soins intensifs), tandis que 26 % travaillent 8 à 9 heures ; 4 % font des journées de 10 à 11 heures et 5 % dépassent les 13 heures d'affilée. La part d'infirmières se déclarant proche du burn-out et affirmant vouloir démissionner augmente proportionnellement avec la longueur des plages horaires : celles qui travaillent plus 10 heures consécutives ont, ainsi, un risque 2,5 fois plus élevé de connaître le burn-out et l'insatisfaction au travail que celles qui travaillent 8 à 9 heures.

Un constat qui va à l'encontre de l'idée selon laquelle la journée de 12 heures serait un moyen de fidéliser le personnel soignant, note Amy Witkoski Stimpfel, chercheur au sein de cette école. « Les infirmières sous-estiment l'impact des longues journées de travail, car l'idée de travailler trois jours au lieu de cinq est tentante », conclut-t-elle.

Etes-vous favorable à la journée de 12 heures pour les soignants ?

Résultats

Loading ... Loading ...

Claire Dubois

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

101 réponses pour “Travail en douze heures : le débat est relancé”

  1. Cendrine dit :

    Il est vrai qu’on se dépêche pour boucler tout notre travail avant la relève . La en 12h tu t’organises sur ta journée complète …et moins de transmission donc moins de perte d’information…

  2. Veronique dit :

    carrément!! car ya quelques années, on pronait la qualité des soins en ”france”. mais là, on régresse!!!! cà fait 26 ans que je fais ce métier; j’ai eu la chance de découvrir l’avancée ds ce mértier!! mais là , on va à reculon!!! cà me fais vraiment peur!!!

  3. Veronique dit :

    je vous rejoins dans votre discours!!!.je pense comme vous!! suis révolté de voir comme notre système de santé vire!!! mais vire crrément

  4. Veronique dit :

    alors faire 12 heures, c’est impossible meme avec l’amour du métier et la volonté!!!. de toute facon, faut pas se leurrer les jeunes diplomées, après 40 ans, la fatigue se ressent!!! on y croit pas quand on a 20 ans!!! c’est normal; on est en pleine forme alors on tient, on tient!!! mais après cà se paie!! croyez-moi, j’en ai fais l’expérience!!!!. on m’appellait ”robocop”’. ben now; on m’appelle plus comme cà!!!. bon courage a tous pour la suite

  5. Veronique dit :

    oui, oui oui, cà me fais peur pour la suite!!!!. contre les 12 heures. bonjour la qualité des soins dépassé 8 heures!!!!!!. et je suis persuadé que en faisant déjà 2 jours en EPPADH,je serais sur les rotules!!!.vous imaginez 24 heures en 2 jours;notre corps en prend 1 coup!!!.et là, le bénéfice, il est ou????. ben yen a pas !!! on est à plat!!! batterie déchargée!!!! alors, ne me dites pas que vous aurez plus de temps libre pour vous occuper de votre famille!!!. et pensez aux clients, car c’est des clients!! ils paient les soins!!!!. allez expliquer à 1 patient que vous pouvez plus répondre à ses attentes parce*que vous etes fatigué!!! lui, il s’en fiche!!! et il a bien raison car il paie les prestations!!!!. on est pas des robots!!! on a beau avoir choisi ce métier comme moi je l’ai choisi, il n’en reste pas moins qu’au bout de 27 ans de métier , on es usé!!!!. lombalgie à répétition, pour finir par des lombo-sciatiques et des hernies discales; suivi de tendinite du poigné et de l’épaule pour arriver à avoir les 2 épaules nickées et finir sur la table d’intervention!!!! pis quand vous etes à peine remis, là , c’est le canal carpien qui fait ah ke coucou!!!!. sans oublier tous les problemes de jambes lourdes, de varices à force de courir et de patasser!!!

  6. malile08 dit :

    Bien dit pappabox !!! C’est pas les 12h qui sont fatigantes, c’est le boulot !!! Moi j’ai travaillé en 12 h en soins continus et aux urgences et je trouvais ça génial. Bon je n’ai pas d’enfants mais mes collègues de l’époque et les IDE que j’encadre maintenant qui travaillent en 12h en ont (des bébés et des un peu plus grands) et elles apprécient. Bon nous ont est dans un établissement en campagne, et l’activité n’est pas celle d’un hôpital “parisien” mais on a des kilomètres à faire en sortant du boulot (10-30km). Donc en plus l’argument de venir moins souvent c’est appréciable (j’ai 1 IDE qui m’a dit qu’elle fait 1 plein de moins / mois depuis qu’elle est en 12h !). Et pour les petits, nous on n’a pas de crèches, donc c’est nounou, et oui on en trouve ! D’ailleurs, avant parfois elles devaient laisser les petits chez la nounou ou mamy la nuit quand elles quittaient à 21h pour reprendre à 6h !!! C’est pas mieux ! Après elles ont du faire 4 matins 1 repos 4 soirs, pour respecter le repos de 12h entre chaque jour de travail… C’était pas mieux… Je suis cadre et représentant du personnel, et nous le CTE a donné des avis favorables aux 12h quand on était sûrs que c’était une demande des agents, car le syndicat est censé représenter les personnels, pas aller contre leur volonté ! Les permanents syndicaux qui n’ont pas travaillé dans un service depuis 20 ou 30 ans et qui veulent “sauver” les agents malgré eux (pour leur éviter de tomber malade j’ai lu plus haut !) c’est pas ma conception du syndicalisme : retourner bosser un peu, après vous pourrez donner un avis mesdames, messieurs !!! Et donc, les 12h c’est pas pour tout le monde et pour tous les secteurs d’activité, il faut que ça soit bien “balisé” mais ça évite quand même de faire des heures et des heures avec des transmissions à rallonge. Celles qui disent qu’elles n’arrivent pas à faire de pauses, de manger, en fait j’en ai aussi et qui bossent en 7h30… C’est une question d’organisation, pas de 12h !!! Rappel : la loi dit droit à 20 min de pause pour 6h de travail effectif…
    C’est sûr, alterner jour et nuit sans être volontaire, là il y a un combat à mener.
    Autre rappel : le travail en 12h n’est pas illégal, il est soumis à autorisation du Directeur après avis des instances.
    Nb : et ce n’est pas qu’une question d’économies
    Conclusion : laisser le choix (âge, période de la vie, secteur), respecter les règles mais comme pour tout horaire, et syndicalistes n’essayez pas de sauver des agents qui sont contents de travailler en 12h !!!!

  7. pappabox dit :

    Et suite au post précédent, je précise que j’ai 56 ans, 35 ans de métier et que je ne suis ni démotivée ni épuisée..bien au contraire.

  8. pappabox dit :

    Résolument pour! J’ai connu les 2 !,,, et je n’étais pas moins fatiguée en 8h! Simplement l’impression de passer ma vie au boulot. Je bosse de nuit en soins continus, et j’ai parfois l’impression d’être à temps partiel! Il est vrai que nous avions réfléchi en équipe à notre planning. De jour comme de nuit. C’est sûr, les jours de travail, on est là à fond! Mais c’est juste ce métier qui est fatigant, pas les horaires! J’ai une meilleure qualité de vie, et aucune envie de repasser en 8h!

  9. tessia dit :

    Je suis contre à 100%, infirmière agée de 39 ans, je travaille depuis 14 ans et suis épuisée ainsi que démotivée comme jamais. Sur de telles amplitudes de journées il est impossible de demeurer dynamique et concentrée, les sollicitations des malades, des familles, des aides soignants, des médecins, les appels téléphoniques, et tout ce qu’il faut gérer dans une journée c’est trop de tension et de fatigue. Nous avons les cadres qui aujourd’hui procèdent dans une optique de sanction au moindre écart, j’en peux plus. D’autre part, s’absenter de chez soi du matin au soir, cela signifie laisser beaucoup derrière soi, ménage, enfants, entretien du jardin, et les rendez vous, les courses, tout se retrouve au bout de deux trois jours de travail, c’est trop difficile à gérer et extrèmement contrariant. Dans ce système, seuls les patrons sont gagnants; on n’a quasiment plus de fériés à récupérer, les repos sont déduis en congés payés, c’est l’arnaque complète!

  10. bulledecume dit :

    Bonjour à toutes et tous,

    Moi je dis bravo que la CFDT se positionne contre les 12H, n’allez pas me faire croire que vous êtes aussi vigilent(e) à 7H qu’à 19H, souvenez-vous de vos cours,ça ne correspond pas au fonctionnement propre de chacun et chacune….ce sont des planning qui leurrent,sont attractifs mais finalement les jours de repos que vous avez en plus que faites-vous??Vous rattrapez le temps de vos absences en 12H en remettant la maison en ordre,en gérant vos papiers,en s’occupant des enfants bref on se met la pression pour être à jour pour rattaquer une nouvelle série de 12H..alors on tient mais comment??Sur les nerfs, jusqu’au jour où les nerfs ne vous tiennent plus et là c’est le burn-out!!!C’est vrai que pour des organisations privées ça peut arranger mais pensons à nos patients, ils méritent d’avoir du personnel “frais et dispo” et pas quelqu’un qui n’a qu’une hâte à 3H de la fin,que ça se termine!!!Nos diplômes ont une valeur, nous avons mis du temps à les obtenir, mais on peut les perdre vite suite à une erreur…..
    @ bientôt

  11. buce dit :

    42 ans, 21 ans de metier, et en 12h depuis 7 ans. J’ai trouvé un deuxième souffle lors de la mise en place des 12h. Beaucoup moins fatiguée! Avant, c’était des repos secs, beaucoup de trajet, la sieste en rentrant tous les jours, des soirs/matin épuisants, des remplacements sur le peu de repos, …. Je pense que c’est “personne” dépendant, et aussi en fonction du service et de l’organisation. Quand je lis les messages de Béatrice, la pauvre, l’organisation n’a pas l’air au top !!
    De toute façon, si il y a des débordements d’horaires, c’est qu’il y a sous-effectifs! Et que ce soit du 7h, 8h, 12h, .. du pareil au même !!

  12. Béatrice dit :

    en EPADH : inadmissible et en soins continus/rèa aussi bien que ces derniers pratiquent ce rythme en masse ;

  13. Béatrice dit :

    y’a plein d’effets pervers surprise dans la gestion en 12h jamais à notre avantage mais on s’en aperçoit petit à petit quand on s’en aperçoit : les plus jeunes ne savent pas regarder leur fiche de paye de près et ne lisent pas leur fiche de dècompte de temps personnelles donc pas de problème chez nous on doit ètre 2 à rèclamer des explications voir des rectifications !

  14. Béatrice dit :

    je suis dans un service ou on a que la lumière artificielle mais cette annèe ou le mauvais temps s’est eternisè le manque de lumière naturelle ètait èvident : toute l’èquipe lasse et dèprimèe et tout le monde a avalè de la vit D

  15. Béatrice dit :

    c’est vrai alors nous on prend un temps pour se parler mais on termine plus tard : temps offert bien sur car pour notre DSI la relève oral c’est du bla bla !

  16. Claudie dit :

    certes la journée de 12 h peut etre interessante pour la vie de famille, jai travaillé 13 ans de nuit et effectué 10h soit 4 nuits 4 repos depuis que je suis passée de nuit j ai bien constaté que le travail n est plus donné a la nuit pour eviter les erreurs par conséquent de jours dans un servive de gériatrie ou le personnel est réduit le travail a plus qu augmenté et on est bien heureuse de quitter son poste apres 7h30 car on est plus que creuvé je suis pour la journée de 12 h si le travail est équilibré

  17. Lucie dit :

    Dur,dur les 12h quand on n’a plus 20ans!!!!

  18. Mag dit :

    Le problème n est pas les 12h ou les 8h.engager du personnel améliorer les conditions de travail stop les pénuries de matériel les vestiaires pourris la paperasse interminable et j en passe quelle tristesse et j en suis qu au début!

  19. Béatrice dit :

    Les ” pour” , attendez encore quelques années , je pense que vous déchanterez , quand vous aurez 40 ans de métier à temps plein, vous ne verrez plus les choses sous le même angle, je travaille de nuit en 10h10 transformées très souvent en 10h30 , alors croyez moi , le dynamisme des repos n’est pas au rendez-vous, c’est l’épuisement alors ne parlons pas de 12h et plus et pas d’arrêt de travail malgré les douleurs qui s’installent!
    Profitez de votre jeunesse mais celle-ci ne dure pas toute la vie .
    Bon courage , Mesdames, arriverez-vous à 40 ans de vie professionnelle?
    La retraite se profile et je suis bien heureuse de voir le bout d’un métier que j’exerce encore avec “passion” mais qui aujourd’hui n’a plus rien à voir avec ce que j’ai connu.
    Je suis révoltée de cette maltraitance institutionnelle envers le personnel soignant et envers les patients par manque de temps !

  20. Fanny dit :

    12H = plus de vie de famille car départ de la maison 8h retour 20H ET JE NE COMPTE PAS LE trajet .patient en dangers quand sa ne passe pas avec une famille .ACCIDENT DE trajet sur les retours de nuit .charge de travail pendant 3jours en 12H pétage de plomb. bien sur moins de RTT . MOINS d indemnité de nuit a payer pr la direction .ne pas voir mes enfants et mon mari pendant 3jours je dit non ou et l équilibre.Pour moi les 12 h ne donne pas envie du tout et j aime mon métier d AS en gériatrie en plus avec des patients Alzheimer moi je dit non c impossible

  21. Fanny dit :

    je pense que les pers qui aiment le 12h non peut être pas des enfants très jeune

  22. Veronique dit :

    et oui Me tremblay, je vous rejoins dans votre pensée. moi travaillant en eppahd depuis 27 ans, je suis complètement épuisée alors passer au 12 heures cà me parait complètement surréaliste!!!. je vous explique meme pas l’oeil aguérie que doit avoir 1 aide-soignante au bout de 9 heures de travail plus la fatigue accumulée tant pshysique que physique!!! notre système est voué à l’échec aussi bien que du coté soignant que soigné!!!.je suis complètement ”contre”.

  23. Evelyne dit :

    idem pour mes collègues et moins de dimanches de travail mais je n’arrive pas à leur faire admettre que la qualité des soins s’en ressent, de plus pas de “relève” quand l’équipe de nuit ne fait pas 12 h (en EHPAD) et puis on ne “voit” pas les collègues, et moins d’investissement dans les projets de service. “On” vient comme si “on” était intérimaire.

  24. Tiphaine dit :

    Pour ma part, je travaille en 12h30 un jour sur deux, en dialyse, donc accueil ambulatoire…
    C’est un certain rythme à tenir, pas facile tous les jours, besoin de ne pas me coucher trop tard le soir précédant, sinon la journée se fait longue.
    Surtout que notre rythme de travail est saccadé : gros coup de bourre entre 6h30 et 8h environ, puis idem entre 11h et 14h et on repart le soir à partir de 16h environ… Sachant que ces coups de bourre sont non-stop et qu’entre-temps, on est toujours à l’affût, à courir arrêter les alarmes etc…
    Question garde d’enfant, pas facile à gérer: les crèches qui ouvrent selon mes horaires sont rares, les nounous n’acceptent pas toutes un tel rythme…

    Passons au côté positif:
    Les repos sont de vrais repos, une journée entière, durant laquelle on peut en profiter pour faire tout ce qu’on veut, démarches administratives, tâches ménagères, activités avec les enfants…
    Ca nous permet de partager de vraies journées avec les proches, et principalement les enfants en bas âge, et pas uniquement les voir quelques heures par-ci par-là, entre notre départ/retour du travail, les siestes… !
    Un planning réglé comme du papier à musique, ce qui permet de faire des projets, prendre des rendez-vous même pour dans 6 mois.
    Tout le monde logé à la même enseigne, tous les mêmes horaires.
    Pour les nounous ou les crèches qui prennent nos enfants, pas besoin de se casser la tête non plus avec des horaires changeants, des plannings à la semaine, des changements de dernières minutes (ou si rares…)

    Bilan de mon côté: rythme de travail pas toujours reposant, mais il me procure un tel confort que pour le moment du moins, je n’en changerais pour rien au monde…

  25. Ingrid dit :

    l equipe de nuit pas tres chaude pour les 12h

  26. Béatrice dit :

    tout est dit dans la rèponsed’Evelyne

  27. Béatrice dit :

    le personnel ne dècide pas toujours surtout qd il rèclame quelque chose d’illègal comme le travail en 12h

  28. Béatrice dit :

    comme ils ont eu raison tes syndicats et surtout ils ont ètè entendus

  29. Lili dit :

    Les 12h (de jour ou de nuit) sont aussi epuisantes en période hivernale, quand on ne voit pas la lumiere du jour pendant 15 jours ou un mois !

  30. Béatrice dit :

    moi aussi et c’est tu as raison une immense règression mais c’est tellement bien vendu que les jeunes ne s’en rendent pas encore compte

  31. Béatrice dit :

    comment tu fais quand c’est dèlicat la relation avec 1 malade ou ses proches et que pdt des heures il faudra gèrer sans s’ènerver ? qd tu auras 50 ans tu tiendras pas à 100 pour cent mais qui rève d’1 carrière hospitalière ou mème de faire ce mètier plus de 5 ans ?

  32. Béatrice dit :

    on a plein d’ètudes sèrieuses là dessus. Dans mon service en sous effectif on fait 1 w_end complet de nuit, 1 complet de jour et le 3e ou on finit la nuit à 7h30 le samedi matin ce qui bousille presque la totalitè du w_end donc on ne voit pas du tout nos familles et on se repose quand yout le monde bosse. Quant aux arrèts maladie ils sont plus longs car selon la cause 1 reprise en 12h peut ètre plus difficile et les rechutes sont très frèquentes mais yout ça c’est un peu tabou on dirait tout comme l’usage quasi gènèralisè du stilnox pour dormir et du redbull pour ètre à fond le jour

  33. Béatrice dit :

    comment peut on dire que 12h de travail continu postè n’engendre pas de fatigue suplèmentaire ? je plains de tout mon coeur les mamans solos isolèes et leurs petits j’en suis 1 mais mon fils est grand je ne sais pas comment j’aurai fait si j’avais du faire 12h qd il ètait petit sans compter le budget garde que cela implique j’ai 1 collègue dont le mari est militaire et qui a des jumeaux d’1 an qd il part 4 mois elle paye quelqu’un pour les garder 13h la nuit chez elle et après sa nuit elle les dèposent à la crèche pour pouvoir dormir elle n’a aucune famille à proximitè. C4EST 1 ide super compètente et motivèe et malgrè tout elle arrive à 1 ètat de fatigue qui fait peur.

  34. laurence29 dit :

    bon voyons..20 ans de métier, je ne suis donc plus toute jeune…. et j’aime travailler en 12H. Quand le planning est bien huilé…que toutes les récup’ sont régulièrement posées…qu’il n’y a pas trop de “3jours d’affilés” dans le mois…ni trop d’arrêt….ça marche impeccable!

  35. Marie dit :

    J’adore les 12h enfin 14h si compte la pause non comprise et les trajets! Pour un service de réanimation, c’est l’idéal! Le patient a un interlocuteur infirmier et un interlocuteur soignant pendant 12h et des repères, la relation est très vite établie. Mais je n’ai que 25ans qu’en j’en aurais 50 je ne sais pas si je tiendrais encore le rythme !

  36. Norma Colle dit :

    mon sentiment est que pour inverser la vapeur impulsée par les jeunes qui veulent faire des 12h on est très mal barré! Ils rigoleront moins dans quelques années quand l’usure de l’âge venant les frapper à leur tout, ils traîneront la patte et,seront frappés de burn out , et constateront qu’ils cumulent les pépins de santé (HTA, pb cardiaques troubles musculaires,lombalgies……..) et que leur espérance de vie sera bien amputée……….A ne voir qu’à court terme voilà ce qui arrivera………A ce jour tous ces problèmes ne sont pas les priorités des hôpitaux et cliques ………..leurs priorités :le fric sur notre dos!
    Continuez sur cette voie du court terme et conservez bien cet article pour le relire dans 20 ans!

  37. houbifriends dit :

    Contre les 12h de travail, j’ai 32 et j’ai eu l’occasion de travailler en 7h45 pendant quelques années, et où j’ai fortement appréciés d’avoir des demies journées de libre, et j’ai également tester les horaires de 12 h ou j’ai tenu la cadence seulement 3 mois car dans la journée de 12 h on avait pratiquement pas de pause pour manger, les heures sup, qu’on ne comptait plus car on terminait jamais á l’heure et la fatigue qui s’accumulait. Les journées de repos c’était pas du repos: tu devais rattraper tout le ménage et les courses. Je vois vraiment aucun avantage sur la journée des 12 h.

  38. Violaine dit :

    Dites oui, c’est vraiment le bonheur les 12h, on a le temps de planifier notre travail sur la journée, le temps passe super vite et pas de fatigue car pleins de jours de repos!!!

    • annie.fenieys@orange.fr dit :

      Je vais avoir 60ans. Je vous crie : “ALERTE”++++J’ai travaillé en 12h voir 14h en EHPAD pendant plus de 15 ans et je suis au bout du rouleau …avec un pied dans ma tombe ..
      Vous êtes inconscientes et ça me révolte !!!Quand on est jeune ,tout semble permis mais avec l’âge ? Vous ne récupérez plus , vous êtes épuisée…Le patient n’est pas mieux suivi, au contraire .Quand vous revenez de longs repos ,vous n’êtes plus “au jus”, il vous faut une 1/2 journée pour être dans le bain. Vous êtes exploitée , tout simplement !! Alors dites STOP !!!Vos patients vous verront plus souvent ,votre famille aussi et votre corps ,un jour ,vous dira merci.

  39. Hinda dit :

    Je suis en 10h de nuit et je suis assez satisfaite passer en 12h c est le calvaire pour les horaires du début et fin de vacation car les petits faut s occuper de leurs devoirs et le matin pour les mener a l ´école je vois comment faire si un jour en passe en 12h

  40. Gerard dit :

    Plus fatiguant, c’est largement prouvé…

  41. Gerard dit :

    Tout le monde sait que les 12h sont délétères pour la prise en charge du patient et les conditions de travail ….c’est une pure regression…Moi les collègues qui me disent qu’elles preferent les 12h car elles viennent moins à l hôpital, ça m’inquiete…..!

  42. Sandrine dit :

    nous c’est du 10h…et c’est top ! sur un service ambulatoire accueillant 80 à 100 patients/jour

  43. Béatrice dit :

    je travaille 12h en rèanimation et j’alterne jour/nuit ma journèe atteint règulierement 13h et souvent pas de vrais repas, aucune pause rèelle organisèe et des mèdecins aveugles devant la charge de travail, la fatigue, l’organisation, etc… ce rhytme de travail est passè en force contre l’avis du CHSCT et du CTE plèbiscitè par une èquipe jeune sous contrat n’osant pas dire non. on a 3 ans de recul et depuis nos jeunes infirmières ont eu des bèbès et les arrèts maladie s’accumulent de façon inquiètante pour elles avec des motifs de plus en plus sèrieux pour la santè : 1 burn out total, 2 accidents de voiture sur le trajet retour après 1 nuit de travail, des lombalgies, sciatiques, canal carpien qui se multiplient sans compter sur les problèmes pour faire garder un bèbè 12h qui ont sèparèes dèja 2 couples. Les anciennes opposèes à ce rhytme doivent palier ces arrèts et perso à 80 % je fais plus de nuits que de jours en moyenne 6 par mois et au mois d’aout je fais 14 fois 12h : 7 nuits et 7 jours. Je suis hypertendue et mon mèdecin s’arrache les cheveux pour èquilibrer ma tension, je souffre d”1 canal carpien depuis octobre et je dois attendre septembre pour me faire opèrer sous la pression de mon encadrement qui ne peut pas faire face à 1 arrèt long en plein ètè donc je suis gavèe d’AINS je porte des atteles la nuit pour moins souffrir et vje passe mon temps libre à rècupèrer, à essayer de dormir et mieux manger et je suis pas du tout cool avec mes proches, je paye une personne pour faire mon repassage, qd on a fait 2 jours de 12h et que tout s’empile dans la maison le fameux plus de repos n’a aucun sens on se transforme en femme de mènage pour tout remettre à jour. L’impact sur la santè est parfaitement connu j’estime que mon employeur me mets sciemment en danger et quand je le verbalise on me rèpond de changer de service tout en ètant parfaitement satisfait de mon travail dans une spècialitè qui est une passion. J’ai 50 ans combien de temps encore pourais je supporter une organisation du travail que je considère inhumaine mème pour les patients à qui on fait subir le mème rythme. Je suis adhèrente CFDT j’ai ètè reprèsentante du personnel et mon syndicat a raison de se battre contre cet effet de mode impulsè par les jeunes mais qui va les dètruire très vite. Chez nous les plus jeunes elles finissent la journèe en pleurs, est ce normal ?

  44. Céline dit :

    je l’ai fait en debut de carriere c le top quand on est jeune mais maintenant je suis pas sure de vouloir y revenir…. peut etre que je vieillie :p

  45. Adeline dit :

    J’aimerais bien tester sur un de mes prochains stages.

  46. Coralie dit :

    oui ça provoque des inconvénients pour la garde d enfants c est très compliqué au moins d avoir une crèche ou que l on travaille mes ça ce fait rare.et niveau fatigue j en parle même pas fin c est bien pour ceux qui sont seul mes quand t on a une famille c est trop la galère.

  47. Annaig dit :

    je viens de faire 4 ans en 12h de nuit et j’ai aimé car beaucoup de liberté pour une vie familiale et beaucoup de voyages!!!

  48. will dit :

    Ide depuis 1996, j’ai débuté en 12h (réa et urgences) pendant 6 ans.
    Je suis parti à l’AP et j’ai découvert les “joies” du 7h36…
    Désorganisation totale, heures sup journalières non récupérables (en moyenne 1h30 a 2h/jour) et cela pendant 2 ans…
    Je suis repassé en 12h et tout le monde s’en porte mieux; patients, collègues, entourage privé…
    Ça n’est pas la panacée, mais c’est ce qui nous convient le mieux pour un service d’aigu.

  49. Isa dit :

    C’est très bon pour le suivi des patients et de leurs familles mais 3 jours en 12h, c’est crevant!

  50. Sandrine dit :

    100% d’accord avec Julie…je suis maman celib et j’ai bien galéré qd mon fils était petit et que je bossais en 12h…le 10h était un bon compromis et maintenant que mon fils a grandi, j’ai opté pour le libéral ds la ville où je vis…

  51. carotoutous dit :

    Je travaille en 12h depuis 8 mois suite à un changement de service…Et je suis mitigée…Effectivement, + de repos et + de temps pour la famille …Mais franchement, arrivée au bout des 12 heures, j’ai les nerfs à fleur de peau, surtout quand sur ce même poste je n’ai pu ni boire, ni manger ni aller aux toilettes!!!…En plus,je ne quitte jamais à l’heure …Nous avons tous des heures sup…

  52. Evelyne dit :

    moi aussi je travaille en 12 h depuis 4 ans, seulement j’ai 57 ans et j’espère bien repasser en 8 h jusqu’à ma retraite !

  53. Anne dit :

    31 ans, en 12h depuis 4 ans. Mais début de carrière en 8h et j’étais bien + fatiguée car je faisais plutôt de grosses journées fréquentes avec heures sup’ à gogo et sans vraiment jamais pouvoir récupérer…..!

  54. Evelyne dit :

    question : les pour, quel âge avez-vous ?

  55. Mélanie dit :

    Je travaille en 12 heures, je reviendrais difficilement aux postes en 8h. J’y trouve des avantages personnels quant à l’organisation de ma vie de famille mais aussi professionnels par rapport à l’organisation du travail, davantage de temps passé auprès des patients…Mais les 12 heures peuvent difficilement s’appliquer dans tout les services.

  56. Julie dit :

    si pour beaucoup d’entre vous la fatigue en12h n’est pas plus importante pouvez vous me dire ce que votre etablissement met en place pour la garde de vos enfants. comment font les meres celib pour trouver deja et faire garder leur enfants PLUS de 12h??? merci.

  57. Ingrid dit :

    ns on voulait ms les syndicats ont tranché : negatif !!!!!!!!!

  58. Amandine dit :

    Depuis peu je connais les 12h, planning fixe deux week end dans le mois et toute les 6 semaines 8 jour de repos ! Top mais il est vrai que c’est un rythme aussi a prendre car la série des 3 jours est fatigante !

  59. Circé dit :

    En tant qu’intérimaire, il m’est arrivé de travailler 12 heures….et je trouve vraiment ça très long!!!!

  60. Bénédicte dit :

    Et donc quand vous travailler le we vous ne voyez pas votre famille. Il est où l’avantage? Et quand vous êtes en repos en semaine votre conjoint bosse, c est pareil, personne je n’y vois pas beaucoup d’intérêts pour la famille.

  61. Audrey dit :

    personnellement je signe de suite pour les 12h, ras le pompon des repos sec surtout quand on fini de soir 22h et qu’on reprend de matin 6h30 ! alors oui qu’on nous passe en 12h au lieu de nous sucrer des rtt pour faire des économies!

  62. Melissa Lou dit :

    les 12h c l’idéal pr la vie de famille !!!

  63. Ma dit :

    Moi je ne fais ni l’un ni l’autre, je suis en 10h, planning fixe sur 2 semaines, soit 30 soit 40h, tjs 2 jours d’affilée par semaine, et un horaire royal: 8h30-19h!! Qui dit mieux? 🙂

  64. Maëlle dit :

    Je rêve d’être en 12h…

  65. Irène dit :

    Que penser des 12h dans les services où le travail est physiquement lourd ? (Genre gériatrie …)
    Je n’ai pas réellement d’opinion, n’ayant pour l’instant effectué que des horaires et plannings classiques, certes fatigants quand on fait par exemple 4 soirs, 1 repos, 3 matins, etc ….

  66. Emmanuelle dit :

    Et bien depuis 5 ans de diplome je fais les 12h quand il y a l effectif c est vrai que c est royal. Depuis que j ai change de service en sous effectif on cumule trop d heures et donc fatigue. J ai eu un accident du travail y a bientot un an et je suis tjrs en arret et ca ne se consolide pas. Donc oui au 12h si bien respecter !

  67. Géraldine dit :

    Quelle hypocrisie, les 12h existent dans le système hospitalier depuis belles lurettes! Et on veut nous faire croire qu’il y a plus d’accident? Le travail en 12h sur le long terme est moins fatiguant qu’un planning classique.

  68. Géraldine dit :

    Quelle hypocrisie, les 12h existent dans le système hospitalier depuis belles lurettes! Et on veut nous faire croire qu’il y a plus d’accident? Le travail en 12h sur le long terme est moins fatiguant qu’un planning classique.

  69. Doug dit :

    C’est pas plus dangereux pour les patients que de faire 4 soirs un repos 4 matin! Perso j’ai l’impression d’être a 50% vu les jour de recup que l’on a derrière et les patients on les même soignants toute la journée cet bien plus agréable selon leur dire!

  70. Doug dit :

    C’est pas plus dangereux pour les patients que de faire 4 soirs un repos 4 matin! Perso j’ai l’impression d’être a 50% vu les jour de recup que l’on a derrière et les patients on les même soignants toute la journée cet bien plus agréable selon leur dire!

  71. Cocotte dit :

    Je travaille en 12h et de nuit dans une clinique. J’avoue que c’est bien pratique de ne pas travailler plus de 2 ou 3 jours de suite (comparé aux 5 jours consécutifs à l’hôpital)

  72. Cocotte dit :

    Je travaille en 12h et de nuit dans une clinique. J’avoue que c’est bien pratique de ne pas travailler plus de 2 ou 3 jours de suite (comparé aux 5 jours consécutifs à l’hôpital)

  73. Anne dit :

    Pour le rythme en 12h ou il y a peu d’heures supplementaires contrairement aux 8h qui sont souvent synonyme de journée de 10h qui sont aussi des rythmes décalés tot le matin ou on rentre tard le soir….et avec une journée voir 2 ptits jours de repos entre chaque série qui ne permettent que très rarement de récupérer!!!! Sans parler des vacances trop courtes et bcp moins fréquentes qu’en 12h!!! pour moi les 12h c’est avoir enfin une vie privée en déconnectant vraiment et sinon quand je suis au boulot je suis a 200% c’est que boulot! Voila mon opinion ^^

  74. Anne dit :

    Pour le rythme en 12h ou il y a peu d’heures supplementaires contrairement aux 8h qui sont souvent synonyme de journée de 10h qui sont aussi des rythmes décalés tot le matin ou on rentre tard le soir….et avec une journée voir 2 ptits jours de repos entre chaque série qui ne permettent que très rarement de récupérer!!!! Sans parler des vacances trop courtes et bcp moins fréquentes qu’en 12h!!! pour moi les 12h c’est avoir enfin une vie privée en déconnectant vraiment et sinon quand je suis au boulot je suis a 200% c’est que boulot! Voila mon opinion ^^

  75. garnier dit :

    J’ai longuement écrit sur ce sujet dans les colonnes du blog FO-santé. La position des chercheurs est intéressante. L’entretien avec Béatrice Barthe par exemple, chercheur à l’université de Toulouse donne quelques pistes intéressantes.
    http://fo-sante.org/2013/02/les-2x12h-une-solution-au-conflit-de-temporalites-du-travail-poste/
    Le problème est celui du nécessaire refinancement des hôpitaux. Quelles que soient les organisations du travail, on note une augmentation très nette des maladies professionnelles, des accidents du travail et de l’absentéisme en général, à l’hôpital plus que partout ailleurs. La question des moyens est posé et ce n’est pas aux personnels hospitaliers de payer l’addition.

  76. Charline dit :

    En 12h et tant mieux meilleur qualité de vie avec la famille moins de week end travaillés. Les syndicats nous font suer si le personnel veut passer en 12h de manière général qu’on les laisse faire.

  77. Charline dit :

    En 12h et tant mieux meilleur qualité de vie avec la famille moins de week end travaillés. Les syndicats nous font suer si le personnel veut passer en 12h de manière général qu’on les laisse faire.

  78. Stephanie dit :

    J ai une question je travaille en 12.00 et quand un férié tombe sur un de mes jour de travail, ma clinique ne me décompte que 7.00 et du coup je leur en dois 5!
    Exemple le 8 mai je devais travailler car je bosse tt les mercredi mais ce jour la étant férié je n y suis pas allé et la clinique me réclame 5.00 car pour elle un jour de travail c 7.00!
    Je me retrouve donc en négatif de 5.00 alors que j ai rien pose !!!
    Quelqu un peut il m éclairer, car j ai vraiment l impression de me faire avoir?????

  79. Pt'it dit :

    en tout cas moi qui travaille en 12H je préfère largement niveau qualité de vie et repos beaucoup plus appréciables et fatigue moins marquée du coup pour enchainer apres mes journées de travail

  80. Pt'it dit :

    Les 2 arguments se tiennent c’est sur!

  81. Laurence dit :

    et bien moi je suis pour !!!! je travaille déjà en 12h et ça marxhe !!!

    • laurence29 dit :

      idem, je suis pour! Même avec les temps de transports intégrés cela reste moins fatiguants et moins onéreux!!

    • pascalehen dit :

      J’ai 54 ans et je travaille depuis peu en 12 heures.
      C’est super.
      Je suis le patients du matin au soir, d’oû une bonne connaissance et un suivi intéressant.
      Je réduis sur le mois mon temps de trajet !!!
      Je ne dépasse pas les heures de travail.
      Et je me couche tôt quand je travaille le lendemain !!!

      ceci laisse une grande disponibilité pour les jours de repos avec pour ma part..une reprise de mes activités sportives !!

      je recommande ce rythme jour complet au travail/jour complet sans activité professionnelle à toutes. J’ai l’esprit et la vie soit au travail soit au privé, c’est bien cloisonné et ça marche !!!

Il faut être connecté pour écrire un commentaire Se connecter

retour haut de page
279 rq / 2,516 sec