Espace Expert

Rechercher une question

Poser une question Répondez à une question

Arrêt cardiaque sur patient intubé / ventilé

4 réponses

Bonjour,

Nous avons récemment eu au déchocage une patient qui a fait un arrêt après son intubation.

2 questions :

- Est-ce qu'on garde le patient sous respirateur, ou est-ce qu'on le reventile au ballon ? le médecin a repris le BAVU, mais ça me semble bloquer quelqu'un pour rien.

- Est-ce que vous ventilez en 30/2 ou est-ce vous continuez le massage en continu ? Dans ce cas, comment faites-vous pour caser les insufflations ?

Signaler un abus Répondre à cette question

Réponse n°1

Réponse postée par : will

Plus 31 Moins 1

Bonjour,
il n'est pas nécessaire de ventiler au Bavu à condition de diminuer la PEP pour éviter le pneumothorax.
Voilà.

Réponse n°2

Réponse postée par : will

Plus 29 Moins 0

en complément de ma première réponse, massage en continu; le ventilateur faisant son travail d'insufflation.
Comme il y a assez peu de chance pour que le massage soit synchro avec la machine, les alarmes de pression sonneront ++

Réponse n°3

Réponse postée par : stefcuicui

Plus 17 Moins 0

Les dernières recommandations officielles :
Pour un patient intubé :
Massage cardiaque en continu au rythme de 100 à 120 massage / min.
Il faut pousser fort et vite et il est important que le thorax reprenne sa position de repos entre chaque massage.
Le mot d'ordre est MASSER, il faut réduire au minimum les période de no flow (sans MCE).
Et même dans le cas d'un vieux défibrillateur long à charger > 10 sec (on ne parle pas de DSA ni DAE) il faudrait même masser pendant la charge du défibrillateur.
Pour le reste autant utiliser le respirateur, qui délivrera du 100%, de façon régulière et sans surpression ce qui évitera un possible effet Blast avec une pression importante dans les poumons et un écrasement de la cage thoracique par le MCE (limite P Max et valve expi).
Pour la PEEP je rejoins les précédents.

Réponse n°4

Réponse postée par : Pascal Schulze

Plus 10 Moins 16

L'efficacité du massage cardiaque repose sur le principe de "la pompe thoracique". C'est la pression intra thoracique qui permet un meilleure débit cardiaque.
Chez le patient intubé le rythme 30/2 NE DOIT PAS être respecté et le massage doit être réalisé en continu.
Si le pression sternale tombe sur une période d'insufflation, ça n'est pas grave ; au contraire, ça augmente encore plus les pressions intra thoraciques. En revanche, les alarmes vont hurler, c'est pour ça qu'il est préferable de les inhiber pendant la réanimation, ça rajoute du stress pour rien.
Pour la PEEP, j'ai plutôt la notion que celle ci par le maintien d'une pression positive empêche le bon remplissage du coeur lors de la diastole (ou du moins entre deux massage). Au cours de l'apprentissage du massage cardiaque, on dit bien qu'il faut pas laisser de pression sur le thorax et que le mains doivent revenir à la position initiale. Je pense que c'est là même chose.

Je doute que le PEEP influence grandement la pression de pic intra alvéolaire lors du MCE, mais c'est possible.

En tout état de cause :
On peut laisser sur machine.
On peut souhaiter le reprendre à la main pour mieux "sentir" la ventilation, les sensations de la ventilation au ballon sont toujours des informations intéressantes pour des mains expertes ; au moins on se rend mieux compte de ce qui passe ou pas et de la qualité de la ventilation. C'est comme rester en pilogate automatique ou en manuel, les sensations sont différentes.
On supprime les alarmes.
On masse en continu.
On supprime la PEEP, à priori.

Pas encore membre ?

Vous devez être connecté pour répondre à cette question.

S'inscrire S'identifier

retour haut de page
771 rq / 1,064 sec