Elections URPS: forte abstention infirmière

| 355 vues | | mots clefs : , Pas de commentaire

Les premières élections des unions régionales des professionnels de santé (URPS) ont eu lieu le 16 décembre dernier par vote par correspondance. Elles ont été marquées par une très forte abstention.

24,05%. Le taux de participation des libéraux, appelés à voter pour leurs représentants au sein de ces nouvelles structures est particulièrement faible.

Le National des Infirmières et Libéraux (SNIIL) et la Fédération Nationale Infirmière (FNI) sont au coude à coude avec respectivement 35,9% et 35,2% des suffrages, à l'issue d'une campagne particulièrement agressive entre les deux organisations. Convergence recueille 17,9%, l'ONSIL 11%.

La campagne n'aura pourtant guère convaincu des libéraux qui se sont abstenus à plus de 75%.

Créées par la loi HPST, les URPS rassemblent tous les professionnels de santé libéraux de chaque région, sous un statut associatif. La structure a pour fonction d'être l'interlocuteur privilégié des Agences Régionales de Santé (ARS) et des collectivités territoriales sur des sujets aussi vastes que les conditions locales d'exercice, la démographie ou les protocoles de coopération interprofessionnels prévus par l'HAS. Les URPS sont financées par les professionnels eux-mêmes.

Rédaction ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
816 rq / 3,404 sec