Les CRS tiennent à leur discrétion, quitte à s’en prendre aux caméras

| 5 101 vues | | mots clefs : 33 réactions

Au milieu de la manifestation des infirmiers anesthésistes, le cadreur de notre équipe a été violemment arrêté, jeté à terre et menotté, son matériel délibérément détruit. Le motif ? Il filmait la tentative de blocage à coup de matraques de deux infirmières anesthésistes.

Notre cadreur lors de son interpellation - © Thomas EON

L'idée peut paraître tentante: frapper sans trop de mesure et faire disparaitre toute trace de son action en brisant tranquillement et sciemment l'outil de travail de notre caméraman. Seulement voilà : Tout comme un professionnel de santé face à une urgence, un CRS est censé être capable de gérer son stress et d'assumer ses actions.

Ce genre de fait est déjà particulièrement désagréable, mais la suite est à l'avenant: Peut être conscients finalement d'avoir agi avant de se demander si un homme en civil tenant une caméra professionnelle ne ferait pas tout simplement son travail, il est aimablement stipulé à Stéphane notre cadreur qu'en cas de dépôt de plainte de sa part, les policiers déclareront qu'il les a agressés. Gros mensonge, comme le prouve aisément notre vidéo ainsi que celle de LCI (1:15), mais supplémentaire et agacement certain devant un comportement qui s'apparente plus à celui de petits délinquants qu'à des professionnels garants de l'ordre public.

Depuis le début mouvement, il est absolument évident que la présence des caméras limite de façon drastique les éventuels débordements. Les IADE l'ont également compris, dans la mesure où le seul élément motivant une intervention publique de leur ministre semble être l'étendue de la médiatisation. Que les forces de l'ordre empêchent tout accès à l'Elysée et aux autre bâtiments publics en employant des moyens proportionnés, c'est parfaitement compréhensible. Qu'elles fassent payer aux journalistes leurs dérapages et leur manque de professionnalisme est totalement inacceptable.

Thomas Duvernoy - Rédacteur en Chef ActuSoins

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

33 réponses pour “Les CRS tiennent à leur discrétion, quitte à s’en prendre aux caméras”

  1. […] UMP. Avant l’élection et le vote, les promesses. Une fois le clan maintenu au pouvoir, la politique répressive et de spoliation des richesses peut reprendre. Le peuple français est encore trop abasourdi par ce […]

  2. […] voir par exemple celle du cadreur qui travaillait pour le site spécialisé actusoins et dont la caméra a été cassée, le privant d’outil de travail*. Dommage que peu de grands médias se soient fait l’écho de cette atteinte à la liberté […]

  3. ecureuils21 dit :

    Que fait l’ordre. Rien ….trop souvent vous avez a actusoins fait la promo de ses arrivistes inertes et sans cerveau. Ou est madame Leboeuf…

  4. Episodique dit :

    Il faut opérer, ce cerveau de palourde morte née qui encombre la tête du flic français !
    Hélas les infirmiers anesthésistes sont en gréve, pas d’opération possible, la pinectomie transcendantale du flic français est remise à plus tard entre deux rafles.
    Cessons de payer des impôts pour engraisser ces malotrus qui devraient plus protéger les français que leur taper dessus, Pétain est mort Vive Sarkornnerie.
    Mais avec son Bac +2 le Rom de Hongrie ne peut pas comprendre, le pov’ poulet…

  5. hanna dit :

    quelle honte

  6. Alex Lex dit :

    en tout cas je préfère soigner les autres que de leur taper dessus, comme les crs font… au moins je rentre chez moi la conscience tranquille…

  7. IADE 78 dit :

    rien d’étonnant au comportement de la police, qui s’apparente plus à une vraie milice aux ordres de Nicolas I…
    Les CRS et leurs petits copains en civil, toujours prets à jouer la provoque sont la honte de la république.
    Ils sont un peu plus mesurés et moins arrogants quand il s’agit de rétablir l’ordre dans les cités du 93, ou d’ailleurs. ce n’est pas compliqué de jouer les durs avec des IADE.
    ils sont à l’image de ce gouvernement, mais qu’ils se rassurent et transmettent le menace au petit leader minimo, 2012 approche, et je pense que même si c’est peu, c’est toujours 8000 votes qu’ils n’auront pas.
    Enfin bon, même si ils ne nous ont pas fait de cadeaux, ils ont perdu la bataille médiatique, c’est cela le plus important.

  8. anti dit :

    j’espère que le caméraman va bien

    @ Scalpel : on peut supposer que vous avez adhéré à l’ordre…
    dans le cas contraire, réfléchissez bien avant d’écrire que vous vous en tapez, de l’ordre

    et tous les soutiens aux IADE et aux IDE devraient être les bienvenus et non critiqués

    • Scalpel dit :

      Vous supposez mal, et vous supposez inutilement.

      La récup’ de résilience est juste démago et vulgaire.
      Les IADE ne doivent leur salut qu’à eux-mêmes et aux collègues. Sûrement pas grâce aux syndicats et encore moins résilience.

      • huguesdechilly dit :

        je viens d’entendre la réponse de Roselyne Bachelot à une question orale qui lui a été posée à l’Assemblée Nationale sur le sort des IADE ce mardi 05 octobre 2010:

        vae: il ne sera pas octroyé d’équivalence au diplôme d’IADE via la procédure de la VAE

        master: le master est entre les mains du ministère de l’enseignement supérieur est sera bien attribué aux IADE à la fin de cette année, c’est Valérie Pécresse qui gère le dossier maintenant

        revalorisation: demain une réunion aura lieu au ministère de la santé le 6 octobre avec les organisations syndicales pour discuter du montant de la prime annoncée samedi sur RTL par la ministre qui sera attribuée aux IADE pour compenser la revalorisation soit disant accordée aux IDE dans le cadre du passage en cadre A

        retraite: le départ à la retraite des IADE est comme pour les IDE reporté de 55 à 57 ans (cadre B) et pour une retraite dans le cadre de la catégorie active à 60 ans … pour une retraite à taux plein c’est 62 ans à compter de 2018

        aucune parole sur le tabassage sauvage et répété subi par nos collègues infirmiers anesthésistes, encore moins d’excuses pour cette attitude policière particulièrement agressive et violente …

      • anti dit :

        si vous refusez l’aide des autres , arrêtez de médiatiser vos actions
        RESILIENCE ne fait apparemment que relayer vos infos : c’est bien ce que veulent les IADE non ? : démontrer les brutalités policières …??

        pour le reste, il est vrai que peu m’importe que vous soyez pro ou anti-ordre

      • iadekb dit :

        Merci a hugues de se battre contre le beurk
        c est une secte infecté puante une vrai infection nosocomiale

      • anti dit :

        oui, bravo à Monsieur Dechilly, qui , vu les statuts de RESILIENCE, n’est en rien obligé de soutenir les IADE

  9. yann dit :

    C’est simple, quand ces abrutis en uniforme arriveront la queue entre les pattes à l’hopitel après s’être fait défonçer la tronche par les dockers/routiers qui entrent dans la danse… et non des infirmièrEs… envoyez les se faire opérer ailleurs!

    Des types pas humains… envoyez les avec les gorilles: A Maison-Alfort, les vétérinaires ont de quoi les museler!

  10. bertrand dit :

    Je dispose de photos des faits et du nom de certains témoins oculaires. En cas de nécessité, je vous les ferais parvenir avec plaisir.
    Le photographe en question a lui même reçu des coups de matraque.

    C’est une honte.
    Les faits, et plus encore les menaces proférées qui décridibilisent totalement les agents assermentés que sont les CRS.
    Merci de couvrir notre mouvement.
    Bertrand EON, un infirmier anesthésiste.

  11. mimi49 dit :

    lors des prochaine anesthésie demander la profession de celui que vous aurez en face comme patient et faite vous plaisir si celui ci est crs

    • cagou56 dit :

      Et bien si un jour je dois être soigné par la personne qui a écrit ce post, prévenez moi, que je change de clinique ou d’hôpital parce que si elle soigne comme elle écrit, bonjour les dégats.

  12. Scalpel dit :

    Bravo à Actusoins et Thomas pour leur couverture.
    Les images parlent d’elles-mêmes, nulle propagande là-dedans ou parti pris de ce média.

    En revanche Résilience, bravo la récup’.
    On vous a pas vu, plutôt que de nous emmerder avec l’Ordre, mettez autant d’énergie à revaloriser les salaires et les conditions de boulot. L’Ordre, il fait pas de bruit, on s’en tape.

    • huguesdechilly dit :

      je viens d’entendre la réponse de Roselyne Bachelot à une question orale qui lui a été posée à l’Assemblée Nationale sur le sort des IADE ce mardi 05 octobre 2010:

      vae: il ne sera pas octroyé d’équivalence au diplôme d’IADE via la procédure de la VAE

      master: le master est entre les mains du ministère de l’enseignement supérieur est sera bien attribué aux IADE à la fin de cette année, c’est Valérie Pécresse qui gère le dossier maintenant

      revalorisation: demain une réunion aura lieu au ministère de la santé le 6 octobre avec les organisations syndicales pour discuter du montant de la prime annoncée samedi sur RTL par la ministre qui sera attribuée aux IADE pour compenser la revalorisation soit disant accordée aux IDE dans le cadre du passage en cadre A

      retraite: le départ à la retraite des IADE est comme pour les IDE reporté de 55 à 57 ans (cadre B) et pour une retraite dans le cadre de la catégorie active à 60 ans … pour une retraite à taux plein c’est 62 ans à compter de 2018

      aucune parole sur le tabassage sauvage et répété subi par nos collègues infirmiers anesthésistes, encore moins d’excuses pour cette attitude policière particulièrement agressive et violente …

      plus d’infos sur http://www.syndico.exprimetoi.net le site @ de RESILIENCE

  13. resistance !!!!!! en fonction du public en face !!!! et bien moi je dis on a cas ne pas les soigner si ils nous tapent !!!!!nanana !!!

  14. Jiemel91 dit :

    Très franchement, quand ils nous ont tous parqués dans le métro, on s’est les uns et les autres demandés s’ils nous emmenait pas sur Drancy…. Mais aussi étonnant que ça le paraît, on est descendu à la bonne station…

  15. Clément Alméras dit :

    Bravo Actu Soins !!!

  16. la grande classe les gars, les coups de matraque sur les filles !!!!

  17. syndicatRESILIENCE dit :

    RESILIENCE – syndicat infirmier contre l’ordre

    communiqué du 02 octobre 2010

    comme suite aux violences policières perpétrées sur les infirmières et infirmiers anesthésistes lors de la manifestation nationale du 01 octobre 2010 à Paris,

    comme suite à la destruction de matériels vidéo à usage professionnel par les forces de police lors de cette manifestation,

    comme suite au refus de la DGOS d’engager des négociations avec les représentants syndicaux des IADE,

    RESILIENCE condamne fermement l’attitude agressive et violente des forces de l’ordre en nombre particulièrement disproportionné par rapport au nombre d’IADE qui manifestaient calmement sur la voie publique,

    RESILIENCE appuie la revendication des IADE dans leur volonté de se voir reconnaître le master en soins infirmiers,

    RESILIENCE appelle l’ensemble des infirmières et infirmiers – toutes spécialités ou modes d’exercices confondus – à soutenir la revendication légitime des IADE visant à obtenir leur reconnaissance statutaire et la spéficicité de leur exercice professionnel,

    Fait à Strasbourg, le 02 octobre 2010.

    RESILIENCE – 13 rue de Molsheim – 67000 Strasbourg.

  18. brigitte dit :

    je suis dégoûtée de la violence de ce gouvernement, ne pas nous rencontrer hier alors qu’elle(rbn)
    était dans les locaux du ministère c’est une véritable provocation….
    Merci a actusoins et au journaliste qui, on le voit à chaque fois,va aux charbons

  19. C’est comme pour mon livre. Je gêne doc on me harcèle et on me menace.
    Le droit à l’expression,c’est seulement quand on veut dire du bien. Si on n’est pas d’accord,c’est un autre son de cloche.

  20. voila a quoi est reduit notre droit a l ‘expression vous filmez quelque chose qui gene on vous fait taire. Mr sarko a quand les camps d’internement pour les gens qui auront osé vous contredire

  21. jiemel dit :

    Rien que de voir la photo, j’en ai encore les yeux qui piquent…..

Réagir à cet article

retour haut de page
352 rq / 3,378 sec