A 75 ans, une ancienne infirmière en bonne santé choisit le suicide assisté plutôt que la vieillesse

Alors qu'elle était encore en bonne santé, une ancienne infirmière britannique de 75 ans a eu recours au suicide assisté en Suisse. Elle refusait de souffrir d'une maladie incurable et devenir un poids pour ses proches.

Vieillir, c’est épouvantable

gill-pharaoh-75-ans-infirmiere-euthanasie-suisse-en-bonne-sante-royaume-uni

La Britannique de 75 ans, anciennement infirmière en soins palliatifs, qui ne souffrait d'aucune maladie grave a défendu publiquement son choix de mettre fin à ses jours, jugeant dans un entretien au Sunday Times qu'"être vieux est horrible". Elle a affirmé ne pas vouloir que les gens se souviennent d'elle "comme d'une vieille dame clopinant avec un déambulateur", selon la presse britannique. Gill Pharaoh a par ailleurs indiqué dans les colonnes du Sunday Times que"la réalité de la vieillesse n'est pas souvent comprise". Or "généralement, c'est affreux".

Infirmière à la retraite, elle a écrit deux livres sur les soins palliatifs. Peu avant sa mort, elle a motivé son geste dans un blog.

Elle a également raconté dans son blog qu'elle s'était occupée de sa mère gravement malade. « J’ai vu ma propre mère devenir démente. S’il y avait eu des pilules disponibles à l’époque, je l’aurai sorti de sa misère. Je n’ai pas l’intention de suivre ce chemin ». Dans son dernier message avant de mourir, Gill Pharaoe a expliqué qu’elle avait le sentiment que sa vie avait été bien remplie et qu’elle était désormais prête à mourir.

L'ancienne infirmière, a assuré avoir reçu le soutien de son compagnon et de ses enfants, en dépit du fait que cela n'aurait pas été leur décision. Sa fille Caron aurait même"lutté" pour accepter le choix de sa mère. Elle a passé ses dernières heures auprès de son mari à se promener dans Bâle avant de dîner sur les rives du Rhin.

Le témoignage de cette femme qui militait pour le droit à l'euthanasie et le suicide assisté au Royaume-Uni fait beaucoup réagir outre-Manche. Certains opposant ont même qualifié son geste « d’effrayant ». Depuis 2003, quelque 250 Britanniques ont choisi de se rendre en territoire helvète pour mettre fin à leurs jours.

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

103 réponses pour “A 75 ans, une ancienne infirmière en bonne santé choisit le suicide assisté plutôt que la vieillesse”

  1. Marc Kossa dit :

    Chacun est libre de mettre fin à sa propre vie quand il le souhaite, comment peut-on juger cela de l’extérieur ? Quelqu’un pourrait-il m’expliquer comment un geste aussi personnel et n’impliquant que soi-même peut-il être ainsi jugé par certains aussi durement ? De même, chacun est libre de claquer l’argent qu’il a gagné au lieu de le laisser à ses héritiers. Je trouve même cela plutôt logique. En tout cas, c’est le choix de chacun. Pourquoi le suicide serait-il différent ? C’est religieux ? Je n’arrive pas à comprendre.

    • lherm dit :

      Ce qu’il faut comprendre, c’est que ça n’est pas un geste “aussi personnel et n’impliquant que soi-même” justement. La famille, mari, enfants, sont un petit peu impliqués, n’est-ce pas? Comme dans le cas dont nous débattons.

  2. Daniel Villy dit :

    “Mourir, cela n’est rien / mourir, la belle affaire / mais vieillir … / ô vieillir.” (Vieillir, dans l’album “Les Marquises” de Jacques Brel.)

  3. Motarde de DIJON dit :

    Personnellement j’ai essayé la pendaison, mais la corde a cédé… Je vais me plaindre chez Castorama!

  4. C’est un choix personnel,nous n’avons pas le droit de juger .

  5. Aude Ka dit :

    Moi perso j’approuve c son choix

  6. Voilà un marché prometteur… Ok je sors!

  7. Asma Ricci dit :

    Suicide assisté ou pas… Cela reste un suicide, c’est à dire : induire la mort… Je suis triste de voir ce que la société induit chez des personnes en bonne santé de nos jours… Triste constat!

  8. Je travaille comme aide soignante à domicile et je peux dire que pour certaines personnes âgées la solitude et le pire de tout.certaines personnes vivent seules sans enfants et attendent que l aide soignante ou l aide à domicile passent pour les soins.leur vie ne leur apporte plus rien et certaine parle de la mort comme une délivrance.

  9. Je travaille comme aide soignante à domicile et je peux dire que pour certaines personnes âgées la solitude et le pire de tout.certaines personnes vivent seules sans enfants et attendent que l aide soignante ou l aide à domicile passent pour les soins.leur vie ne leur apporte plus rien et certaine parle de la mort comme une délivrance.

  10. Djet Na dit :

    Les personnes âgées vivent correctement en France, bcp de moyens sont mis à leurs dispositions, la reconnaissance des plus jeunes, l’amélioration des structures extra hospitalière, du matériel, du personnel… certes il reste encore bcp à faire mais si on s’amuse à comparer le système Français à d’autres pays alors on remarquera qu’on est pas mal en France….Je ne suis pas entrain de dire que tout va bien mais que ce n’est pas aussi dramatique qu’on le pense…Cette dame préfère le suicide que la vieillesse c’est son choix…Perso, je suis pas d’accord imaginons que tous les vieux se suicides…..car ils sont vieux….Et apres où est la limite? La vieillesse est un processus normal de la vie…Que le suicide non! Quand certains se battent contre la maladie certains se donnent la mort…Bref, l’être humain est compliqué !

  11. Je vois la misère humaine tous les jours et les gens se battent pour eux même pour leur dignité et pour leur entourage. Et cette dame en bonne santé ne veut pas vieillir?! Ç est juste un suicide assisté, on n a pas le courage de le faire soit même alors on demande a quelqu un…
    Quel égoïsme auprès de la famille qui doit rester, comment expliquer à son mari, à ses enfants et petits enfants que leur amour ne suffit pas pour continuer à vivre…
    Je n arrive pas a comprendre ce geste quand on n est pas gravement malade…

    • Marine Arti dit :

      Parce que tu vas attendre d’être a l’hôpital pour mourir dans la dignité ?
      Non non, on va te garder le plus longtemps en vie, tu vas avoir mal, on va te perfuser pour éviter que tu as mal en te passant des produits qui te rendront parfois complément inconsciente et parfois non, tu vas te réveiller dans un brouillard monstre, désorientée, balloter de droite à gauche pour changer ta protection et ça 3 à 4 fois par jour et même la nuit. Tu seras lavé avec un savon qui sera mal rincé (pas le temps de changer l’eau), ça va te gratter mais tu pourras pas, parce que tu auras mal à chaque mouvement ou alors tu seras engourdie…Et puis, un jour, on va te sonder parce que le médecin (celui que tu verras en coup de vent) va éviter que tu fasses un OAP en te foutant du lasilix dans ta SAP, et pour éviter de te mettre en globe et pour soulager l’équipe soignante (mettre au bassin, l’enlever et faire une petite toilette convenable prend trop de temps).
      Cerise sur le gâteau, on te fera des aspirations endotracheales régulièrement…faudrait surtout pas que tu t’étouffes…
      Et puis tu vas mourir seule (l’équipe soignante ne sera pas à ton chevet H24) dans ta grande chambre impersonnelle…

      • lherm dit :

        Quand on en est à ne plus voir que les horreurs de la vie comme ça, il faut vite changer de métier , la dépression n’est plus loin…
        Et la solution ne sera pas le suicide assisté ou non, mais l’aide d’un bon psychiâtre!

    • Marine Arti dit :

      Et tu parles d’égoïsme…

    • Je suis navrée de te dire ca mais tous les services ne ressemble pas à ce que tu décris et bien heureusement pour la médecine et la prise en charge paramédicale française

  12. Marine Arti dit :

    Pouvoir mourir dans la dignité…c’est possible aujourd’hui ?
    Au 21ème siècle, les personnes meurent, la plupart du temps, dans une chambre d’hôpital (ou EPHAD) impersonnelle, où d’autres gens sont morts, avec une équipe peu disponible pour les derniers instants (tout le monde ne meurent pas en soins palliatifs)…et je ne parle pas des soins “douloureux et invasifs” récurants comme les aspi par exemple…
    Bref, où est la dignité la dedans ? Mourir comme ça? Non merci !
    JE préfère mourir dans la dignité, peu importe l’âge, peu importe l’état de conscience…juste mourir convenablement…

  13. Aude Ka dit :

    Maintenant on peut faire des demarches pour choisir le droit de partir quand on arrive dans un etat de legume

  14. Chantal Nisas dit :

    A moins d’étre gravement malade je trouve cela ridicule

  15. la fee magique dit :

    je ne juge pas, mais quand même cela m’interpelle .Pour nous les soignants la ,vieillesse est synonyme de,” handicap” , “maladie d’Alzheimer,” ” solitude,” “souffrance physique; or les personnes âgées dans l’ensemble vont plutôt bien ,sont en bonne et vivent une vieillesse paisible dans leur maison (plus de 80%)On peut être vieux et en bonne santé , vieux et heureux;Hélas on peut aussi avoir moins de chance, devenir grabataire,souffrir, perdre la tête mais comment savoir ?peut être faut il prendre le risque? oublier nos peurs ,nos angoisses et vivre.

  16. _Hub_ dit :

    Bonjour,
    J’y avais pensé, elle l’a fait !
    J’aimerais bien partir avant de trop me dégrader & 75 ans est un bel âge. Je pense, si j’y arrive sans problème, que ce sera la même chose pour moi…

  17. eusebe dit :

    On est encore libre de choisir ce qu’on fait de sa vie : heureusement !

  18. Stop…. Son seul problème c’est la peur de vieillir, un bon psychiatre aurait pu faire l’affaire plutôt qu’un suicide…la vie c’est accepter de vieillir et accepter qu’un jour on doit mourir. Et c’est tout. Donc non pas BRAVO quelle honte pour tous ceux qui eu. Sont malades et se battent pour rester en vie.NUL NUL NUL…

    • Marine Arti dit :

      Non mais rester en vie, ok mais dans quelles conditions?
      La vie c’est d’accepter de mourir dans une putain de chambre d’hôpital, perfusé (faudrait surtout pas mourir déshydrater), avec une sonde urinaire (bah oui, sous lasilix, tu pisses toutes les 20 min et les AS n’ont pas que ça à faire !), et puis je te parle des aspirations endotracheales récurantes pour éviter que tu t’étouffes avec tes sécrétions ? Et la douleur ?…
      C’est ça vieillir et accepter de mourir ???
      Bravo ouais à ceux qui se battent pour rester en vie un jour, un mois tout au plus dans ses conditions ! Bravo bravo bravo !

    • Là vous parlez de patients très malades, mais pour cette femme ce n’était pas le cas. ELLE ÉTAIT EN BONNE SANTÉ….UNE BONNE FOIS POUR TOUTES NE MELANGEZ PAS LES 2 CAS…..

  19. Adeline Nox dit :

    Je la comprends tout à fait il faut énormément de courage et une force de caractère… De mon point de vue et ce depuis des années à travailler avec les personnes âgées je ne voudrais pas être un poids pour mes proches plus tard … Et ce que cette dame dit et à fait je le ferai aussi en temps voulu …

  20. Bravo à elle… MOURIR DANS LA DIGNITÉ reprend tout son sens avec un tel acte de bravoure…

  21. Mouni Cooper dit :

    Ce qui est choquant c’est qu’elle était entourée! “Compagnon et enfants”! Pour moi c’est plus lâche que courageux… On dédramatise le suicide assisté, on le banalise. C’est comme la chirurgie bariatrique (sleeve, bypass…). Les gens ont la solution de facilités ils ne maigrissent plus d’eux même. Certains se font grossir pour rentrer dans la norme “assez gros pour être opéré” et bien la cest pareil avec la vie “ne vous battez plus ne rêvez plus venez vous prendre l’injection tranquille en famille” !!

    • Comment peut on comparer le fait de passer par la chirurgie bariatrique et le fait de se TUE ??!!?
      Étant IDE et ayant travailler dans ce type de service , les dérives arrivent certes , mais perdre minimum 45 kilos et 15 ce n est pas là même chose , le même combat. Et ceux qui trichent et “se laisse grossir” prennent 10 kilos , donc ils étaient déjà obèse et pas juste rond ou en surpoids.

    • Pour avoir ce genre de raisonnement tu ne doit pas avoir une grande ouverture d’esprit. …

    • Mouni Cooper dit :

      Et vous vous ne devez pas connaître la valeur de la vie tout simplement. Et pour info je suis ide également. Pas la peine de rentrer dans le sujet de la chir bariatrique c’était juste une image, une comparaison pour faire comprendre… En vain apparement ?

    • Melle Mona dit :

      Moi je comprends ta comparaison Mouni Cooper…je ne suis pas infirmiere …mais je sais que les petits esprits sont partout…tels des Mignions !!! Quoi de plus beau que la vie ??? Moi je suis encore choquer !! C’est effectivement la facilité !!!! Tout comme beaucoup d autres choses …

  22. “Aucun courage” ,” aucun respect de la vie”, déprime …. Que de jugements hâtifs!
    Seul un travail quotidien auprès de gens âgés, plus ou moins malades, handicapés, dépendants, seuls, isolés; seule l’expérience de l’accompagnement de personnes en fin de vie et ce, avec tout le respect de l’Autre que cela implique, tout le respect de la Vie jusqu’à sa dernière seconde, tout le respect de la Dignité de la personne âgée et/ou malade, peuvent expliquer et surtout permettre de comprendre un tel geste.
    Qui sommes nous pour juger?
    Qui sommes nous pour condamner?
    Ce geste est il vraiment plus condamnable que le fait de laisser nos anciens seuls, que de refuser de prendre en compte la dépression du sujet âgé, que de “ne pas savoir” soulager la souffrance, qu’elle soit psychique ou physique, des personnes âgées?
    On a tellement vite fait de juger, de condamner! Le respect de la vie passe aussi par le respect des Conditions de vie et donc des conditions du “vieillir” et des conditions du “mourir”. Le vieillissement et la mort font partie de la vie jusqu’au bout et chacun devrait avoir droit à la dignité jusque dans son dernier souffle!
    Et c’est malheureusement le constat de cette carence qui a motivé son geste. Alors plutôt que de le condamner, souhaitons qu’il pousse notre société à se poser les bonnes questions!

  23. Le bonheur et quelle dignité ! Pouvoir mourir quand on l’a choisi sans devenir un poids pour son entourage et sans souffrance……

  24. Fanny Authier dit :

    il faudrait surtout se pencher sur le cas de ceux prisonnier de leur corps et qui arrivent à faire comprendre qu’ils en ont marre et ne demande qu’à partir plutôt que de vivre comme cela!!!!!!

  25. Si elle en avait marre de vivre pourquoi ne s’est elle pas suicidée seule…..

  26. So Anne dit :

    Ca fait peur…..!!!!! Depuis quand vieillir est insupportable? Triste geste, peu courageux et difficilement compréhensible pour quelqu’un qui est anciennement infirmière en soins palliatifs…Un total désaccord avec cette philosophie de vie et de la dignité jusqu’au bout de la vie! 🙁

  27. Sachant qu’on travail avec des personnes âgées on voit très bien comment nous pouvons être à notre tour et ça peut faire peur je la comprend

  28. Tu as l’air d’être d’accord avec cette femme mais que dirais tu si nous décidions la même chose n’étant pas malade

    • Elo Elo dit :

      c’est un choix avec lesquels je n’ai pas à être d’accord ou non. je trouve bien, du point de vue éthique, qu’elle est pu, justement, avoir le droit de faire son choix . C’est d’ailleurs la grande question de la discussion. Le droit au choix de sa propre mort, lorsque se moment est venu.

  29. Evelyne Ferry dit :

    Gen bonne santé ????? Faut m’expliquer

  30. Je peux comprendre mais qu’ en est-il de l’entourage?
    C’est déjà tellement difficile d’accepter le décès d’un proche malade ! Alors une personne qui a toute sa tête et qui est en parfaite santé…
    Personnellement, je ne supporterais pas que ma mère nous quitte de cette façon !!!

    • C est totalement égoïste de ta part. Tu parles pour toi et tu n as aucune légitimité même en tant que.fille de parler en son nom. Le seul droit fondamental est de disposer de sa propre vie. Quand on est malade et dépendant on a même plus ce choix élémentaire de disposer de sa vie. Je comprends ce choix. Pour moi ce n est pas de la lâcheté bien au contraire. Le maintien en vie fait marcher la silver economie et enrichit les actionnaires. Combien sont les personnes qui aimeraient que tout s arrêté et qui sont mai tenues malgré elles.

  31. Nicole Durany dit :

    Elle c’est tout simplement suicidée comme beaucoup de personnes âgées

  32. Fabie Cool dit :

    La vie vaut le coup d’être vécue. Je suis infirmière et j’ai la chance d’avoir atteint le demi siècle alors que tant de jeunes n’auront jamais cette chance. Se retirer la vie par peur d’affronter la vieillesse ne fait pas partie de ma philosophie de vie.

  33. vivre du mieux que l’on peut et avoir le droit de mourir quand on l’a décidé … bravo Madame (y)

  34. Si la vieillesse et les personnes âgées étaient mieux considérées dans nos sociétés occidentales on n’en arriverait peut être pas à ces gestes extrêmes. On préfère fermer les yeux et cacher la vieillesse, la maladie et la mort. Je ne suis pas un militant anti euthanasie mais juste un ide en ehpad, effaré par l’attitude de certains médecins, famille et grenouilles de bénitier.

  35. Aïda Aïda dit :

    Depuis quand le suicide c’est une bonne chose

  36. je ferais bien la meme chose parfois ! mais trop respectueuse de la vie!

  37. A vous lire j’ai peur de vieillir, quant à prendre cette décision ,????

  38. elle aurais souffert de maladie encore la sa aurais été compréhensible.Mais la en bonne santé faire sa non désolé.Aprés pour en arriver la y’avais surement de la déprime.

    • Faust Stinson dit :

      Pour travailler en UHR je vois ce que c’est que de mal vieillir. Perte d’autonomie; douleur articulaire; perte progressive du savoir faire, savoir être, la parole, la reconnaissance de ses proches; ne plus reconnaître les lieux; se repérer dans le temps; l’angoisse permanente qui en découle. Qui a envie de vivre ça?!
      A 75ans cette dame a du vécu. Je pense que c’est très courageux de sa part d’avoir fait cette démarche. Elle a fait une sorte de prévention. Certe cette dame aurait pu mourir dans son sommeil sans pathologies particulières. Mais la probabilité est-elle qu’il est en ai peu probable.
      Meme bien entourer (famille, proche, soignants), rien ne pourra remplacer l’amour de l’être aimer perdu ou qui partira prochainement ou la tristesse d’amis qui disparaissent au fur et à mesure du temps.
      “Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait”.

  39. La légitimité de toute vie est de pouvoir partir quand on aura jugé l’avoir bien remplie et estimé qu’il est l’heure de partir. Anciennement dans les pays asiatiques, les vieillards se retiraient seuls et de leur propre initiative en montagne pour se laisser mourir avant de devenir un poids pour les proches. Ce n’est donc pas un fait nouveau. C’est un geste très noble et pas une lâcheté!

    • Je suis complètement d’accord avec vous. Toutefois, la dérive existe. Il y malheureusement des familles capables de tout. Je suis infirmière à domicile et je vois de tout.

    • Les dérives existent pour tout. évidement… vous êtes infirmière et moi étudiante infirmière… l’on en voit tous les jours à l’hôpital de la part de tout le personnel soignant, mais c’est un autre débat. Je voulais souligner ici, l’historique du contraste qui existe entre l’image qu’à la majorité de la société à propos de l’euthanasie et la vision des personnes qui veulent en bénéficier pour avoir une fin de vie digne. Socialement parlant c’est un acte qui existe depuis l’antiquité, des Romains aux continent asiatique, je ne parle pas du “Hara-ri” qui permettait d’échapper à la honte en s’éviscérant, mais au “suicide consenti” par la personne et sa famille. Je trouve que l’on aborde généralement le sujet comme une conséquence de la dérive de la société moderne, hors que cela a toujours existé et a bien mieux été compris par le passé. CQFD 😛

    • les indiens faisaient la même chose…aujourd’hui, ce choix existe en Suisse et je compte bien en profiter aussi…Mon père a vécu en bonne santé et la fin de sa vie fut une torture pour lui et pour nous…je garde des images terribles de sa déchéance et de ses regards implorants et j’ai du mal à me rappeler l’homme qu’il était “avant”…alors , oui, pas question d’imposer ça à mes enfants… partir digne, debout et fière de sa vie

  40. moi je suis pour et je pense que je le ferais aussi en temps voulu, mlème sans ètre malade!!!! bravo et respect madame RIP en paix

  41. joli pied de nez a la maladie et au naufrage de la vieillesse !!! chapeau bas tout de même il faut une certaine force de caractère !!

  42. Madfab Genoud dit :

    Il y a deux aspects à prendre en compte dans ce type de choix: le droit de chacun à vouloir partir dignement quand il le décide, avant que la maladie incurable n’empêche d’en prendre la décision. Et aussi, en effet, les conditions dans lesquelles trop de malades et de vieillards meurent, sans véritable accompagnement. Il ne suffit pas d’être dans un contexte de soins palliatifs pour mourir sans acharnement thérapeutique et réellement accompagné…. On voit encore beaucoup trop de gens par ces portes entrouvertes de services hospitaliers, qui sont là, dans cet espace où ils n’ont pas d’autres choix que d’attendre les soins et que le temps fasse son oeuvre… Non, ce n’est pas cela la dignité.

  43. Ben moi, je la plains…aucun courage, aucun respect de la vie, ni m^eme de ses enfants …..

    • de quoi je me mêle ?? vous ne devez pas savoir ce que c’est justement le respect pour parler ainsi !!! beurk tiens je vais vomir ….

    • Et bien cher Monsieur, je suis IDE, vieillissante, travaillant en EHPAD, et n’ai aucun conseil à recevoir en ce qui concerne le respect…bien à vous!

    • “Aucun conseil à recevoir” fermeture d’esprit +++ a perte

    • Nan mais la question du suicide assisté c’est quelque chose de très délicat , d’une part on peut comprendre que dans certain cas ça peut être nécessaire ,d’autre part légaliser le concept de suicide assisté va conduire inévitablement à des dérives , des erreurs etc. (Comme dans beaucoup d’autres domaines ) mais qui dans ce cas là seront fatales et irréparables.
      On touche à la vie des gens , on doit respecter les avis de chacun et de ceux qui s’inquiète .

    • Oue mais le concept de vie est beaucoup trop personnel.
      Des personnes invalides et malades peuvent ne pas vouloir du suicide assité. Alors qu’un sportif de haut niveau qui a 75 ans il se voit de moins en moins valide peut vouloir en finir alors qu’il n’a rien de grave. On ne peut jamais juger. Et pour avoir cette permission c’est un travail sur plusieurs mois voir années avec plusieurs médecins et des psychologues.

      Donc des personnes qui se permettent de juger sans rien connaître de cette personne et qui disent “je n’ai rien à savoir sur ce sujet” ca a le don de m’énerver gros !

    • Au lieu de vous énerver, relisez ce que j’ai écrit: je n’ai pas de conseils à recevoir en ce qui concerne le RESPECT, et non le SUJET….j’ai peut être l’esprit fermé, mais vous n’avez pas les yeux ouverts !

    • Bizarre…le vomisseur et l’objecteur de consciences ont choisi de s’euthanasier ?Il est temps, vous manquez d’ouverture! On risque de garder de vous, l’image de mecs, no life, incapables de lire ou de discuter….

    • Ah mais merde! Notre Mr qui ne sait pas lire va être infirmier ! Alors B+A= BA , ça va ? C’est où ton école au fait ? Vais les prévenir peut-être, non ?

    • Less Lie dit :

      Étant AS en ehpad je peut comprend le geste de cette femme c’est sur tres triste pour son entourage

    • J’ai actuellement autre chose à faire que m’embrouiller futillement derrière un écran vous voyez. Les “no life illettrés” ont une vie en dehors de Facebook et des commentaires d’un sujet sur l’euthanasie.

    • Et pour info, effectivement dans mon long message rédigé sur mon smartphone (relecture difficile), la citation “je n’ai a rien à savoir sur ce sujet” est erronée et est en réalité “je n’ai rien à savoir sur le concept de respect”. En attendant, avec un peu plus de relecture (vu qu’on en parle justement) vous auriez vu que mon premier message, concerner bien la notion de respect.

      Le fait est que, avec de la bouteille ou non, un IDE ne peut pas se permettre de dire “Je n’ai rien à savoir su ce sujet”. On est supposé est “ouvert d’esprit”, en perpétuel apprentissage et enrichissement.

      En dehors de ca, vous qui semblez exceller dans les notions d’éthique. Vous avez peut être oublié que le principe du respect c’est “accepter l’autre, ses choix, ses actes et ses convictions même si ils sont en désaccord avec notre vision des choses”. Hors à ce que je sache, votre réaction, de jugement plus que sévère et déplacé (jamais je ne me serai permis de juger son amour pour ses enfants) montre explicitement que vous ne respecter pas ses choix.

      En dehors de ca, effectivement je veux être infirmier.
      L’adresse ? Brumath 106 Avenue de Strasbourg Mr. Brunet.

      Cordialement et avec tout l’amour du monde un illettré de furtur infirmier , fermé d’esprit qui n’a pas encore choisi de s’euthanasier.

  44. Elo Elo dit :

    Je crois que la compréhension de son geste ne peut être complète, que lorsque l’on arrive dans la vieillesse. Je travaille en ephad et un nombre certains de très vielles personnes ayant encore “toutes leurs têtes” aimerais avoir cette option.

    • Madfab Genoud dit :

      Bien des personnes âgées aimeraient avoir ce choix parce que justement elles n’ont pas le choix…. Sentiment d’abandon, deuils, perte d’estime de soi, incapacité à réaliser les actes de la vie courante, douleurs chroniques non prises en compte correctement, altération de la mobilité, déficits sensitifs, etc…. Donc les pertes remplacent peu à peu les acquis et les moyens…. Et cependant, il existe bien des possibilités de créer et de maintenir une vie de relation qui permettent aux uns d’exister malgré le poids des ans et aux autres d’assurer la mission pour laquelle ils travaillent auprès des personnes âgées et/ou malades et/ou porteuses d’un handicap. Je vois venir la question politique de la gestion de ces moyens mais là, c’est un autre débat . Et il n’en reste pas moins vrai que la question du savoir-être dans les soins est largement aussi importante que cette du savoir et du savoir-faire….

    • Elo Elo dit :

      C’est tout à fait vrai ce que vous dites.
      J’ai eu une longue discussion, un peu par hasard, il y 2 jours a peine, Se que me disaient, mes petites dames centenaires ou presques, n’était pas de l’ordre du soins. Il était plutôt questions de solitude que les vivants ne peuvent combler, par rapport aux faits, que tout ceux qui les ont connus “jeunes” sont mort et que dans ses conditions il est dur d’évoquer le temps d’avant. Malgré la familles qui prend grands soins d’elles, leurs maris et leurs amis leurs manques. Elles me disaient avoir eu une vie remplie et que maintenant c’était leur tour. Elles ont ajouter que nous “les jeunes” on ne pouvait pas encore le comprendre .

    • J’ai travaillé 6 ans avec les personnes âgées : c très dur pour elles ….et ce que vous dites toutes les 2 sont vrais mais ce qui domine c ce sentiment de solitude , d’épuisement physique et psychique ,de renoncement et de désir de partir…..perte de désir de vivre ? surtout pour ceux où celles qui avaient encore en partie leur tête. ….je les aimais bien ( infirmière en milieu hospitalier chez les personnes âgées )

  45. et y en a qu1 sont en mauva1se santé u1 a1mera1t etre a sa place en bonne santé..je respecte son geste ma1s ne comprend pas vu qu elle n eta1t pas malade

  46. Elodie Cousin dit :

    Je suis d’accord avec elle si elle est satisfaite de sa vie autant partir sur une bonne note !

  47. Helas on est a des années lumières de pouvoir faire réellement ce choix individuellement!

Réagir à cet article

retour haut de page
935 rq / 3,189 sec