Espace Expert

Rechercher une question

Poser une question Répondez à une question

responsabilité IDE

3 réponses

bonjour

je voudrais un renseignement, dans mon ancien etablissement une infirmiere a applique une medicale erronée mais sans le savoir qu'elle était erronée. multiples conséquences pour le patient . que risque t'elle?
le medecin a eu une reunion avec sa hierarchie pour s'expliquer mais pour l'instant rien pour l'ide.

Signaler un abus Répondre à cette question

Réponse n°1

Réponse postée par : Christian

Plus 8 Moins 1

Salut ! Ben dis donc, heureusement qu'elle ne le savait pas, que c'était une prescription erronée, sinon cela s'assimilerait à une tentative d'assassinat pure et simple ! Imagine : "tiens, voilà une erreur manifeste de prescription qui met en danger la vie de mon malade, mais moi, bête et méchante, je l'applique car c'est pas moi qui ai prescrit" !!!
Pour le reste, nous sommes censés connaître nos malades, leurs pathologies, un minimum de pharmacologie, les allergies éventuelles, les contre-indications...
Voilà...

Réponse n°2

Réponse postée par : puce7800

Plus 3 Moins 0

bonjour,
j'espère que ton ami(e) est syndiqué(e) ... pour être mieux défendu.
Que risque t'elle ? Celà dépendra de sa part de responsabilité, des séquelles du patient, s'il y a eu dépot de plainte de la part du patient (et de sa famille) de la manière dont ton hôpital "protège " ses salariés et qui il protège le médecin ou l'infirmière...
différentes sanctions existes ... avertissements, blame, changement d'echellon .... exclusion temporaire ou définitive
c'est du cas par cas.
bon courage ...

Réponse n°3

Réponse postée par : alertofeu

Plus 2 Moins 0

Les sanctions peuvent etre de 3 ordres:
- administrative (avertissemnt, blame, mise a pied, degradation)
- civile (demande de dedommagemment financier)
- penale (peine d'emprisonnement ferme ou avec sursis)
Pour cela, il faut qu'il y ait ou depot de plainte de la part de la victime ou son tuteur ou que le Procureur de la Republique s'auto saisisse de l'affaire. Ils vont deja essayer de savoi si c'est une faute lie au service ou detachable du service.
A priori, d'apres tes explications il y a faute de la part du prescripteur et on peut retenir eventuellement une mise en danger de la vie d'autrui voire homicide involontaire.
L'infirmiere a le devoir de s'assurer que ce qu'elle administre ne lui parait pas curieux ou deletere d'apres ses connaissances. Si elle se rend compte qu'il y a peut etre une erreur mais qu'elle administre sans prevenir le medecin, il est certain qu'elle va etre sanctionnee.
Si elle ne savait pas, ca se discute. Ce sera alors un combat d'avocat.
Courage!

Pas encore membre ?

Vous devez être connecté pour répondre à cette question.

S'inscrire S'identifier

retour haut de page
1021 rq / 3,951 sec