Espace Expert

Rechercher une question

Poser une question Répondez à une question

Piquer sur PAC aux Urgences

8 réponses

En médecine, je récupère régulièrement des patients avec des hématomes partout et un KT bleu au pli coude, alors qu'ils ont une implantable...

Sans vouloir rentrer dans la provoc', est-ce qu'il y a une raison objective qui pousse mes collègues des à ne pas utiliser les PAC?

Merci !

Signaler un abus Répondre à cette question

Réponse n°1

Réponse postée par : Elodie_2013

Plus 14 Moins 1

Bonjour, je suis IDE aux urgences. Il arrive parfois que je pique en PAC mais c'est vrai que c'est rare! non pas que je ne sache pas ou que nous n'ayons pas le matériel; mais souvent a cause du motif d'entrée, il est difficile de piquer en PAC quand le patient présente un syndrome infectieux et que nous ne savons pas d'ou cela provient! De plus, le débit étant moins rapide en PAC, on préfère la voie périphérique! Mais aussi, c'est souvent par manque de temps, il nous est plus rapide de piquer en périphérique qu'en PAC en situation d'urgence réelle! Mais quand la voie périphérique est vraiment impraticable, je pique en PAC sans probleme!

Réponse n°2

Réponse postée par : Tttom

Plus 8 Moins 0

Petit avis d Iade de smur, ancien de Rea et urg.:
Il n y a aucun problème pour utiliser un Pac si le patient est en grande détresse!!! Tu n as pas le temps de chercher une voie: utilise le Pac ! Si cela peut attendre et que tu n arrives pas a piquer, passe la main... C est pas honteux. L inconvénient du Pac c est son débit Max mais il vaut bien un cathlon de 20.... Le Pac est un site comme un autre, avec des règles d utilisation, ensuite il s agit simplement de mettre en balance le rapport bénéfice/risque... Parfois en cas de détresse majeure l usage du Pac te permet d administrer de façon transitoire les médicaments qui vont te donner le temps de chercher une voie periph adaptée....

Réponse n°3

Réponse postée par : sossoide

Plus 8 Moins 2

Excusez moi mais je suis pas d'accord
Je sui IDE en soins généraux j'ai souvent récupérer des patients comme toi Julie avec des bleus partout et une VVP non fonctionnelle résultat on les pique sur chambre implantable à leur arrivée ce qui est rend parfois les choses compliquées et le patient de mauvaise humeur
Par rapport à la question du débit je suis maitenant en cancéro à l'IGR et le débit des SIP est très bon voir aussi bon que les VVP au plis du coude
Enfin sur la question de la non formation on est toutes et tous DE donc on sait ce qu'il faut faire pour éviter le risque infectieux
Malheureusement je sais que cela ne va pas changer de si tot alors Julie courage ;)

Réponse n°4

Réponse postée par : Delf.n

Plus 8 Moins 3

Bonjour, Je bosse aux urgences, et perso je laisse le choix au patient, en periph ou sur PAC.
Il est vrai que c plus rapide de poser une VVP, le temps de pose d'une PAC est assez rapide, mais c la preparation qui est longue.
A souligner qu'en cas de sepsis, on doit de toute facon faire des hemoc sur le PAC, donc il se retrouve avec les 2 !

Juste une rectification, aux urgences on pose generalement des kt verts sur le poignet...

Réponse n°5

Réponse postée par : julien_2013

Plus 9 Moins 5

Bonjour, je ne suis pas d'accord avec ces réponses. Une urgence extrême peut nécessiter une ou deux vvp pour effectuer remplissage et transfusion. Mais est ce vraiment le cas tous les jours, 24h/24. Non ! Il arrive une ou deux urgences majeures.
Pour les autres, c'est juste une poil dans la main. Pensez aussi à l'économie et au confort du patient. A chaque patient qui a une cci, je l'utilise d'office et je pose l'aiguille en moins de 5 min. Question d'organisation.

Réponse n°6

Réponse postée par : Destribats

Plus 4 Moins 0

Bonjour,

Des patients porteurs de voies centrales arrivent assez régulièrement dans le service perfusés en périphérique lorsqu'ils sont passés par les Urgences. Ce n'est pas que les IDE des Urgences ne soient pas capables d'utiliser ces voies centrales ni quelles manquent du matériel nécessaire, mais c'est que les conditions générales ne leur permettent pas toujours de travailler de la meilleure manière pour utiliser ces voies avec le maximum d’asepsie : perfuser par voie centrale un patient allongé sur un brancard "garé" dans un couloir où passent des tas de gens n'est pas ce qui a de mieux pour lui ! La solution la plus raisonnable compte-tenue du contexte est donc la voie périphérique.

Réponse n°7

Réponse postée par : cece_2013

Plus 4 Moins 10

Bonjour, une réponse d'ide de bloc qui a posé la même question à ses collègues iade : le débit de perfusion est trop insuffisant et il est plus rapide de poser un KT périphérique que de piquer dans un pac

Réponse n°8

Réponse postée par : jiemel91

Plus 3 Moins 19

Une réponse d'IADE à ta question : perso je trouve que les chambres implantables ne permettent pas d'obtenir un débit suffisant en cas de besoin de remplissage ou de grosse réa. De plus, les IDE des urg n'ont ni le matériel, ni la formation pour poser des voies sur les pacs, d'où un risque infectieux non négligeable.

Pas encore membre ?

Vous devez être connecté pour répondre à cette question.

S'inscrire S'identifier

retour haut de page
1055 rq / 3,487 sec