Espace Expert – Virginie Painset

Profil de Virginie Painset

Fonction : Infirmier libéral Infirmière libérale

Expérience – Compétences : Donnez en quelques mots votre domaine de compétences

Sa contribution à ActuSoins Experts

Nombre de questions posées : 0

Nombre de réponses données : 3

Aucune question pour le moment

Réponse postée par : Virginie Painset

Plus 1 Moins 0

bonsoir
Attention terrain glissant
La façon dont moi je perçois la question est la suivante l'infirmière doit choisir entre "impératifs économiques" et "engagements professionnels"....
Il est évident que étant a mon propre compte il me faut couvrir mes charges mon salaire mais est ce incompatible avec mes engagements professionnels??? je te rassure pour ma part mes engagements professionnels sont saint et saufs....
le problème de ta question peux vite t'entrainer sue le "jugement de valeur"
Crois en mon expérience "l'abatage" qui consiste a enchainer les patients et renier ses valeurs professionnel n'est pas l’a panache des libéraux.... j'ai quitter le système hospitalier en grande partie parce que dans la maison de retraite médicalisé ou je travaillais on en était a 1 IDE le soir pour 170 résidents....là j'avoue que mes valeurs en prenait un coup...
Bien sur il existe des IDEL qui abusent et les exemples tapissent les journaux et dégradent notre image.
Maintenant ton sujet me parait philosophiquement très intéressant et ta question est pertinente mais la réponse et forcément l’équilibre entre ces deux notions.
Je ne comprend pas ou ton cheminement va te conduire...
Lorsque j'étais a ta place notre tfe devait ouvrir sur une solution a envisager a ton niveau (IDE) pour répondre au problème, or, comment apporter un tel solution...la moralisation de notre métier passe par le législateur et les organismes de régulations sur lesquels l'IDE n'a pas la main.
Pour ce qui est de l'autre "coté" de ta question qui engloberai les impératifs économiques des patients comme d'autres te l'on déjà évoqué, pauvres ou riches, ruraux ou citadins, logement insalubre ou palace chacun a droit aux soins dans le respect de ses valeurs.
Concrètement j'ai une patiente qui refuse la douche dois-je lui imposer une douche par semaine ou par mois ou je ne sais qu'elle fréquence pour le respect de MES "engagements professionnels"??? au risque de la déstabiliser et de corrompre la relation soignant soigné??? personnellement je fais plus simple je lui lave les cheveux au dessus du lavabo...
encore une fois gare aux jugement de valeur....
Et comme précédemment en temps qu'IDE je ne peux que m'adapter aux impératifs économiques de mas pa

Réponse postée par : Virginie Painset

Plus 0 Moins 0

bonsoir
Attention terrain glissant
La façon dont moi je perçois la question est la suivante l'infirmière doit choisir entre "impératifs économiques" et "engagements professionnels"....
Il est évident que étant a mon propre compte il me faut couvrir mes charges mon salaire mais est ce incompatible avec mes engagements professionnels??? je te rassure pour ma part mes engagements professionnels sont saint et saufs....
le problème de ta question peux vite t'entrainer sur le "jugement de valeur"
Crois en mon expérience "l'abatage" qui consiste a enchainer les patients et renier ses valeurs professionnelles n'est pas l’a panache des libéraux.... j'ai quitter le système hospitalier en grande partie parce que dans la maison de retraite médicalisé ou je travaillais on en était a 1 IDE le soir pour 170 résidents....là j'avoue que mes valeurs en prenait un coup...
Bien sur il existe des IDEL qui abusent et les exemples tapissent les journaux et dégradent notre image.
Maintenant ton sujet me parait philosophiquement très intéressant et ta question est pertinente mais la réponse et forcément l’équilibre entre ces deux notions.
Je ne comprend pas ou ton cheminement va te conduire...
Lorsque j'étais a ta place notre tfe devait ouvrir sur une solution a envisager a ton niveau (IDE) pour répondre au problème, or, comment apporter une telle solution...la moralisation de notre métier passe par le législateur et les organismes de régulations sur lesquels l'IDE n'a pas la main.
Pour ce qui est de l'autre "coté" de ta question qui engloberai les impératifs économiques des patients comme d'autres te l'on déjà évoqué, pauvres ou riches, ruraux ou citadins, logement insalubre ou palace chacun a droit aux soins dans le respect de ses valeurs.
Concrètement j'ai une patiente qui refuse la douche dois-je lui imposer une douche par semaine ou par mois ou je ne sais qu'elle fréquence pour le respect de MES "engagements professionnels"??? au risque de la déstabiliser et de corrompre la relation soignant soigné??? personnellement je fais plus simple je lui lave les cheveux au dessus du lavabo...
encore une fois gare aux jugement de valeur....
Et comme précédemment en temps qu'IDE je ne peux que m'adapter aux impératifs économiques de mes patients
Je trouve dommage que le questionnement autour de notre métier se réduise a l'aspect économique alors tant d'autres questions me viennent l'esprit comme que peut-on faire pour améliorer notre rôle en collaboration avec les médecins de ville (et parfois le glissement de nos taches qui vont au delà de nos responsabilités) ? ou encore une collaboration entre IDE libéral et IDE hospi permettrait-elle d'améliorer la qualité des soins aux patients en retour a domicile..............
Ton sujet a au moins le mérite de susciter le débat mais attention a la soutenance et l’interprétation que le jury fera de ta question.
bon courage

Réponse postée par : Virginie Painset

Plus 2 Moins 0

Je suis IDEL et je suis atterrée par ton message.
Tout mes patients diabétiques ont leur propre matériel!!! Ce couple à forcément une ordonnance pour les soins et le matériel, ils n ont peut être personne pour aller à la pharmacie pour ma part dans ces cas la j'y vais moi même!!!!
Si ce couple à la même insuline temps que tu change l aiguille entre chaque injection (évidement ) qu ils utilise le même stylo d insuline ne pose pas de problème de même le stylo auto piqueur si la lancette et la bandelette sont changé après chaque utilisation dans le respect de l'asepsie tout va bien...
En ce qui concerne ta collègue il me semble que sa conscience professionnelle soit au placard !!!! Il faut lui rappeler qu elle met la vie de ses patients en danger, que fait elle des risques de contamination!!! À ta place il faut refuser d utiliser ce matériel contaminé sachant que tu engage ta responsabilité en réalisant des soins aussi pourri ( je ne vois pas d autres qualificatifs!!!)
Au pire contact le médecin de ces personnes pour obtenir le matériel qu ils garderont chez eux ils seront pris en charge par la sécu le diabète est une ald ( PEC à 100%)
Aucune excuse pour un tel manque de professionnalisme.

262 rq / 3,373 sec