Espace Expert – tirveillot

Profil de tirveillot

Fonction : Étudiant(e) en soins infirmiers

Expérience – Compétences : En première année

Sa contribution à ActuSoins Experts

Nombre de questions posées : 1

Nombre de réponses données : 3

bonjour,

je suis actuellement en stage en soins a domicile et j' ai quelques patients qui ont fait un ou plusieurs AVC qui a entrainé une hémiplégie.
Parmis eux, certains ressentent la douleur du coté "hémi", d'autres pas ... Pourquoi ?

Signaler un abus

Réponse postée par : tirveillot

Plus 1 Moins 0

le gros probleme en psychiatrie , c' est le mélange des pathologies... pas facile de faire cohabiter tout le monde...

Réponse postée par : tirveillot

Plus 0 Moins 3

bonjour,

je suis EIDE en première année, donc je vous dit tout de suite que je ne prétend pas tout savoir, loin de là !! mais j' ai déjà pu remarqué que les patients acceptent bien leur traitement, et les actes de soins en general, lorsqu' on les y ammène "gentilment", voire en détournant leur attention .
Effectivement rester à coté du patient en le lorgnant dénote déjà le manque de confiance que vous avez en lui (je sais que c' est justifié, mais il ne devrait pas se rendre compte de votre méfiance), et donc on part sur une situation conflictuelle d' emblée, le patient sort ses défenses, et on n'obtient rien... le patient focalise sur la situation de prise de medicament, tout comme vous d' ailleurs :-) C' est un patient en détresse psychologique, qui a besoin qu'on lui porte de l' intéret peut-etre, mais pas de la méfiance et encore moins du "flicage". il evacue sa douleur et son mal-etre sur les autres, et s' il refuse le traitement , c' est peut-etre parcequ'il n' en ressent pas l' efficacité ? apparemment il n' est pas psychotique ?bref je suis tout a fait d' accord avec yann dont je viens de lire la reponse :-)

Réponse postée par : tirveillot

Plus 0 Moins 3

bonjour,

je suis EIDE en première année, donc je vous dit tout de suite que je ne prétend pas tout savoir, loin de là !! mais j\' ai déjà pu remarqué que les patients acceptent bien leur traitement, et les actes de soins en general, lorsqu\' on les y ammène \"gentilment\", voire en détournant leur attention .
Effectivement rester à coté du patient en le lorgnant dénote déjà le manque de confiance que vous avez en lui (je sais que c\' est justifié, mais il ne devrait pas se rendre compte de votre méfiance), et donc on part sur une situation conflictuelle d\' emblée, le patient sort ses défenses, et on n\'obtient rien... le patient focalise sur la situation de prise de medicament, tout comme vous d\' ailleurs :-) C\' est un patient en détresse psychologique, qui a besoin qu\'on lui porte de l\' intéret peut-etre, mais pas de la méfiance et encore moins du \"flicage\". il evacue sa douleur et son mal-etre sur les autres, et s\' il refuse le traitement , c\' est peut-etre parcequ\'il n\' en ressent pas l\' efficacité ? apparemment il n\' est pas psychotique ?bref je suis tout a fait d\' accord avec yann dont je viens de lire la reponse :-)

171 rq / 2,050 sec