Espace Expert – jinroh31

Profil de jinroh31

Fonction : Infirmier Infirmière de secteur psychiatrique

Expérience – Compétences : Donnez en quelques mots votre domaine de compétences

Sa contribution à ActuSoins Experts

Nombre de questions posées : 0

Nombre de réponses données : 2

Aucune question pour le moment

Réponse postée par : jinroh31

Plus 2 Moins 1

La sécurité n'est que la conséquence de plusieurs choses:
tout d'abord un lieu de soin adapté à la psychiatrie, des locaux adaptés, du matériel (pti, dati, bips, contentions pratiques, isolements aux normes...)
Ensuite, un savoir être avec les patient, savoir les apaiser et les rassurer à tout moment, être disponible mentalement pour eux, donc parasité le moins possible par l'organisation des soins. Mais le plus important pour moi c'est la qualité de la communication dans l'équipe pluridisciplinaire au quotidien (infirmiers/infirmiers, médecins/infirmiers, cadre infirmier/équipe infirmière/médecin), trouver des lignes de conduites communes afin d'éviter les situations à risque.
Enfin la formation continue et l'analyse des pratiques permet d'éviter les contre attitudes pouvant amener à des situations à risques.

Réponse postée par : jinroh31

Plus 11 Moins 0

Le médecin a le droit de prescrire un placebo d'un point de vue légal, cela se fait couramment (mais c'est une gélule spécifique et non du skénan vidé de sa poudre), même si cela est discutable d'un point de vue éthique. La question est dans ton cas de savoir si cette décision a été prise isolément par le médecin ou discutée en équipe, et a un sens pour la prise en charge du patient. La douleur a-t-elle été prise en compte? Quelle est la peur du médecin vis à vis du skénan (dépression respiratoire, globe, désorientation...)? Tout cela se discute en équipe de mon point de vue et cette décision (donner ou ne pas donner le placebo d'ailleurs) ne peut être prise par une personne isolée.

182 rq / 0,732 sec