Covid-19 : une semaine marquée par une forte intensification de la circulation du virus

| 92 vues | Pas de commentaire

La semaine dernière a été marquée par l'accélération de la circulation du SARS-CoV-2, sur l'ensemble du territoire métropolitain. Le taux d'incidence a ainsi subi une augmentation de plus de 50% dans la quasi-totalité des classes d'âge et dans toutes les régions, selon les données publiées jeudi par Santé publique France (SPF) dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire. 

© BaLL LunLa / ShutterStock

Les nouvelles hospitalisations (+16%) ainsi que les admissions en services de soins critiques (+17%) et les décès (+12%) ont aussi été en hausse par rapport à la semaine précédente.

En France métropolitaine, une forte hausse du taux d'incidence a de nouveau été observée. Il a particulièrement augmenté dans le Pays de la Loire (+77%), en Nouvelle-Aquitaine (73%) et en Auvergne-Rhône-Alpes (71%). 

L'incidence la plus élevée a été observée en Île-de-France, suivie des Pays-de-la-Loire. 

En Outre-mer, même si une diminution s'est poursuivie, le taux d'incidence s'est maintenu à un niveau très élevé en Martinique. Il a augmenté en Guadeloupe et s'est stabilisé en Guyane. 

 

Réinfections

Entre le 2 mars 2021 et le 12 juin 2022, les réinfections possibles représentaient 4,1% de l'ensemble des cas confirmés de Covid-19, une proportion en forte hausse depuis décembre 2021, indique SPF.

Par ailleurs, un nombre élevé de réinsertions par Omicron après une première infection par ce même variant a été observée. 

Néanmoins, la probabilité qu'une réinsertion survienne après une première infection par un autre variant (Alpha, Delta ou autre) restait nettement plus élevée. 

 

Prévention

Au 4 juillet, les couvertures vaccinales avaient peu progressé ( 74,8% chez les 18 ans et plus et 84,7% chez les 65 ans et plus pour la dose de rappel), note Santé publique France. Seuls 26,5% des 60-79 ans et 31,7% des 80 ans et plus ainsi que 42,2% des en Ehpad qui y étaient éligibles avaient reçu leur seconde dose de rappel. 

Dans les DROM également, les couvertures vaccinales sont jugées insuffisantes par Santé publique France, notamment en Guyane, en Guadeloupe et en où "seulement" 15,2%, 22,7% et 25,3% de la population a bénéficié de la première dose de rappel. 

Seuls 10% des enfants âgés de 10 à 11 ans ont reçu une première dose de vaccin. Un chiffre qui tombe à 3,3% pour les 5-9 ans, note-t-on. 

En ce qui concerne les professionnels de santé, la couverture vaccinale de la dose de rappel était de 79,6% pour ceux exerçant en Ehpad ou USLD, 87,7% pour les libéraux et 78,7% pour les salariés en établissements de santé. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

 

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
1182 rq / 4,175 sec