Obligation vaccinale : environ 3000 suspensions dans les établissements de santé et médico-sociaux

Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé, a indiqué ce matin que 3 000 suspensions environ, avaient été signifiées hier à des membres d'établissements de santé ou médico-sociaux; à la suite de l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale. 

capture d'écran RTL

Interviewé ce matin sur RTL, le ministre a indiqué que ces suspensions concernaient "essentiellement du personnel des services support", citant en exemple les services de blanchisserie ou d'alimentation. 

Quelques dizaines de démissions ont également été dénombrées "à ce stade", a-t-il ajouté. 

Au premier jour de l'entrée en vigueur de l'obligation vaccinale, "la continuité des soins, la sécurité des soins et la qualité des soins ont été assurées dans l'ensemble des hôpitaux et des établissements médico-sociaux", même si "quelques services, notamment des services techniques", comme "un service d'IRM ou un bloc de coronarographie" ont "pu être gênés pendant quelques heures sur l'ensemble du territoire", a-t-il rapporté. 

Concernant l'application stricte de la loi, Olivier Véran a appelé à la "fermeté", mais "avec discernement". 


"Lorsqu'un soignant, par exemple dans un Ehpad, n'a pas été vacciné à la date, et qu'il se présente au travail, il ne s'agit pas de lui envoyer un courrier, mais il s'agit de le faire venir pour discuter avec lui des causes et des conséquences, lui expliquer, rassurer, accompagner", a-t-il souligné. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
269 rq / 1,562 sec