Turnover et absentéisme à l’hôpital : une hausse sensible et constante

Le taux de rotation et l'absentéisme du personnel non-médical dans les centres hospitaliers ont augmenté - sensiblement seulement toutefois -, en 2018, selon un bilan social publié lundi sur le site de l'ATIH (Agence technique de l'information sur l'hospitalisation). 

Mutations, détachements, congés parentaux, démissions, ruptures conventionnelles, fins de contrat, retraites, départs ou retours de disponibilités ou de congés sabbatiques, réintégration, recrutements...

Entre départs et arrivées, le taux de rotation (ou "turnover") du personnel non médical se situait en 2018 à 10,3% en moyenne (dont 10,1% pour le personnel des services de soins), avec des données oscillant entre 5,2% et 17,9% pour 80% des 324 des établissements participant à l'enquête, indique le bilan qui constate une augmentation de 0,8 point entre 2017 et 2018. 

Ce taux varie davantage pour les petits Centres hospitaliers que pour les autres catégories d'établissements, fait savoir l'ATIH. 

Absentéisme

Cause ou conséquence de ce turnover? L'analyse des données indique aussi une sensible augmentation de l'absentéisme pour le personnel médical (+0,2 point) et pour le personnel non médical (+0,1 point). 

Pour le personnel non médical, ce taux s'élève à 9,1% en moyenne (0,4 point pour l'absentéisme inférieur à 6 jours et 8,7 point pour l'absentéisme supérieur ou égal à 6 jours), avec une variation de "6,7% à 10,3% pour 80% des établissements". 

L'absentéisme dans les petits Centres hospitaliers et les CHU est globalement supérieur à celui des autres catégories, note l'ATIH. 

Ces absences correspondent à des arrêts pour "maladies ordinaires", "longues maladies/longues durées", "accidents du travail", "accidents de trajet", "maladies professionnelles", "maladies à caractère professionnel ou contractée dans l'exercice de ces fonctions", "absences pour motif non médical (maternité, paternité, adoption)", indique le bilan. 

Hausse des accidents du travail

S'agissant des accidents du travail avec arrêt, l'ATIH pointe de plus forts taux pour les petits CH (63/1000, soit +2,9% en un an), devant les CHU (43/1000, +19,2% en un an), les grands CH (38/1000, +2%) et ceux de taille moyenne (34/1000, -5,1%)

Les accidents les plus souvent mentionnés par les établissements sont ceux dus à la manutention de malades, devant les chutes de plain-pied et les contacts avec un malade agité. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

1 réponse pour “Turnover et absentéisme à l’hôpital : une hausse sensible et constante”

  1. Muriel Cuvelier dit :

    Ca vous etonne 200€ par mois ne remplaceront jamais des bras….j ai travaille en periode covid a 2 pour 80.inimaginable

    Répondre moderated

Réagir à cet article

retour haut de page
750 rq / 1,972 sec