Un arrêté modifie la population cible des tests antigéniques

Un arrêté publié aujourd'hui au Journal officiel modifie certaines dispositions antérieures relatives aux conditions de réalisation de

Un arrêté modifie la population cible des tests antigéniquesLe texte supprime entre autres les conditions de réalisation des tests antigéniques sur les personnes symptomatiques. Dans le cadre d'un diagnostic individuel, le test est néanmoins "réservé prioritairement aux personnes symptomatiques et doit être utilisé dans un délai inférieur ou égal à quatre jours après l'apparition des symptômes", précise l'arrêté. 

En cas de résultat négatif du test antagonique, les professionnels de santé doivent informer "les personnes symptomatiques âgées de 65 ans ou plus et les personnes qui présentent au moins un facteur de risque, tel que défini par le Haut conseil de santé publique (HCSP), qu'il leur est recommandé de consulter un médecin et de confirmer ce résultat par un examen de détection du génome du par RT-PCR". 

Lorsque les professionnels de santé habilités l'estiment nécessaire  dans le cadre d'un diagnostic, "ces tests peuvent être utilisés pour des personnes asymptomatiques, à l'exclusion des personnes contacts et des personnes identifiées au sein d'un cluster".

Ces tests peuvent être réalisés dans le cadre d'opérations de collectif, "organisés notamment par l'employeur ou une collectivité publique au sein de populations ciblées, en cas de suspicion de cluster ou de circulation particulièrement active du virus, après déclaration au représentant de l'Etat dans le département".


Les tests antigéniques peuvent être pratiqués par les infirmiers, rappelle-t-on. 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réagir à cet article

retour haut de page
657 rq / 1,520 sec