Projet d’accord sur les salaires : les organisations infirmières sous le choc

29 organisations infirmières se disent "stupéfaites" par le projet d'accord du Ségur relatif à la revalorisation des salaires infirmiers. Elles évoquent des "demi-mesures" inacceptables. 

Projet d'accord sur les salaires : les organisations infirmières sous le choc

© shutterstock

A l'issue du Ségur de la santé, un projet d'accord a vu le jour. Si les syndicats présents au Ségur le signent, l'ensemble des personnels hospitaliers, hors médecins, toucheront 180 euros net mensuels en plus (90€ dès septembre, puis 180€ à l'horizon mars 2021). 

Le hic? Les organisations infirmières (non présentes et non décisionnaires au Ségur, puisque seules les grandes centrales syndicales représentantes de l'ensemble du personnel hospitalier, faisaient partie des partenaires sociaux dans le cadre des négociations) se sentent lésées. Elles rejettent "avec force et fermeté la proposition de 180 euros d'augmentation mensuelle (net) qui ne correspond pas aux promesses qui nous ont été faites et qui, en outre, ne corrigera pas la discrimination salariale des corps soignants à prédominance féminine", expriment 29* d'entre elles dans un communiqué. 

"Le gouvernement s'est engagé devant la Nation à revaloriser les salaires infirmiers à hauteur des salaires moyens de l'OCDE. Une revalorisation salariale de 300 euros net/mois est le minimum nécessaire pour les infirmiers Français (6e puissance économique mondiale) pour se hisser au niveau du salaire infirmier moyen européen", indiquent les organisations. 


Nul ne si des syndicats catégoriels (présent parmi les 29 organisations signataires du communiqué)  auraient été en mesure d'obtenir des revalorisations plus importantes que celles-ci, mais une chose est sûre : le Ségur a mis en évidence le malaise des syndicats "purement" infirmiers. 

Les organisations demandent à être reçues "en urgence" par "les instances gouvernantes". 

Rédaction ActuSoins

Je m'abonne à la newsletter

* AEEIBO, AFIPAG, AILBA, ANPDE, ALEIBO, CIB, CEEPAME, CNP IBODE, CNP IPA, CNP ISP, CI, CNI, IPAssociation, FFIDEC, FNIR/FFCCN, ONSIL, RIIEST, SOFERIBO, SOFIA, SOFRIPA, SNIA, SNIBO, SNICS, SNIES, SNSPP-PATS, SNPI, UNAIBODE, UNIDEL, UNIPA. 

Lire aussi, sur ActuSoins.com : 

Pourquoi tant de fractures au sein du syndicalisme infirmier? 

Ségur de la santé : les négociations sur les rémunérations s'achètent avec un projet d'accord

Abonnez-vous à la newsletter des soignants :

Faire un don

Vous avez aimé cet article ? Faites un don pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité !

faire un don

Réactions

22 réponses pour “Projet d’accord sur les salaires : les organisations infirmières sous le choc”

  1. Galoo dit :

    Et les libéraux on en parle? Ceux qui on suivi les patients covid sans matériels.
    Ceux qui sont allé faire les dépistages chez les gens avec un appel du médecin voir aucun appel disant lui il a le ou la covid protèges toi.
    Nan pas de revalorisation rien.
    On est les bouches trous de la sécu.
    Franchement à refaire ba comment dire ….
    Heu ha non. J’ai aussi une famille à protéger.
    Perte de chiffres d’affaires mais on est là car on soigne l’Homme.
    Si on bloqué tout on va se retrouver avec des emmerdes en plus .
    Franchement on parle de l’hospitalité parlons aussi du nombre de libéraux qui on tout planté pour aider les anciens collègues parfois à plusieurs milliers de km. Ba la ces personnes ont annoncées qu’elles ne le referont pas .
    Du coup merci au degré d’avoir enfin fait voir au yeux de tous la trahison

    Répondre modéré
  2. Maxime dit :

    “ils”? “ceux qui travaillent”?
    Donc les infirmier(e)s ne travaillent pas, c’est bien ce que vous dites ?

    Répondre modéré
  3. DeVal dit :

    Bonjour

    Je souhaite m’exprimer en tant que membre d’une association de patients.

    La fonction AS/IDE (et les sages-femmes, aussi, profession médicale !) est totalement déconsidérée si vous comparez avec les pays limitrophes, je pense à l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas. Avec le Canada, un abîme sépare nos deux nations.

    Une aide-soignante commence sa carrière avec un SMIC+180 euros pour engager sa responsabilité civile et pénale. Conséquence, selon une étude de la DREES rendue en décembre 2019, on a vu -40% de candidats venir au concours (entraînant de facto la suppression de l’épreuve écrite du concours tellement c’était malheureusement ridicule). Je comprends les jeunes qui ne veulent pas faire ce métier, en effet, dans certains EHPAD, c’est VMC (visage, mains, cul !), un acte odieux générant un gouffre avec ce que l’on enseigne en IFAS.

    Pour les IDE, que dire, ce n’est guère mieux. En effet, selon le SNPI & Professeur GRIMALDI, 30% des IDE se reconvertissent au bout de 5 ans post IFSI. On voit de plus en plus d’anciens IDE qui changent de métier (j’ai même croisé dans ma carrière une ex manipulatrice radio, exerçant hors milieu de soin)

    L’Etat l’a d’ailleurs anticipé et a décidé depuis 2 ans de permettre l’accès à la formation d’IDE via PARCOURSUP, sans VÉRIFIER LA SANTE MENTALE & PHYSIQUE des candidats, ce qui est gravissime, afin d’accroître l’offre d’IDE et ne pas inciter à une hausse de la rémunération (tout économiste sérieux vous dira que lorsqu’on on réduit une sélection, c’est dans l’optique de maîtriser les coûts, avec une hausse de l’offre donc maîtrise des salaires // nb : qu’on ne parle pas des 180 euros qui ont été accordées lors de la plus grave crise sanitaire du XXIe siècle !)

    On va se retrouver à se faire soigner par des IDE qui n’ont ni les qualités humaines (le patient = marchandise) ni la santé physique/mentale pour exercer ce métier (bipolaire, troubles dépressifs), ce que je condamne en tant que membre d’une association de patients atteints de maladies chroniques graves (cancer, diabète etc)

    Etre bien soigné passe par des soignants en bonne santé physique et mentale, et donc :
    – travailler dans des conditions dignes (c’est la priorité absolue avant même le salaire)
    – avoir une reconnaissance financière

    Malheureusement, la situation est dramatique pour ne pas dire tragique.

    Répondre modéré
  4. Ver972 dit :

    On s est avoir par ses syndicats tous des vendu!

    Répondre modéré
  5. Soblam dit :

    Bonjour,
    Qu en est il pour les sage-femmes? Sommes nous concernées par ses augmentations ?
    5 ans d etudes après le bac dont la 1ère année est commune à la 1er année de médecine. Actuellement exemple en service suite de couches : garde de nuit:1 sage-femme et 1 auxiliaire de puériculture pour 25 maman et 25 bébés ! est ce admissible? Les services bondés, pas assez de moyens et le salaire très bas par rapport aux responsabilités engagées où nous faisons les consultations, les accouchements, les suivis, travaillons aux urgences obstétriques, en unité COVID, en service grossesses pathologiques…..ce n est pas le monde des bisounours contrairement à ce que tout le monde pense….on n en peut plus! Les sage-femmes fuient les hôpitaux et portant nous sommes le 1er maillon vers la vie! Nous sommes une profession peu reconnue. Vous connaissez la souffrance au travail? Allez faire un tour dans ces services…quel drame alors que ce métier est passionnant !

    Répondre modéré
    • Lancien dit :

      Bonjour, avez-vous eu une réponse à votre question? Est-ce que les sage-femmes sont concernées? Je suis d’accord avec vous sur tous les autres points…

      Répondre modéré
  6. Vigil dit :

    Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Cette phrase doit être connue par les dirigeants

    Répondre modéré
  7. GEGE dit :

    Pourquoi laisser croire aux infirmiers, à la population, que le protocole du “SEGUR” ne donnerait qu’une augmentation de 1803 euros ?? A qui profite le crime ??
    Il faut savoir que ce protocole se décline en deux axes : une revalorisation socle pour tous les personnels hospitaliers avec un versement de 24 points d’indice (90 euros nets) au 1er septembre 2020, payés au 1er janvier 2021 avec effet rétroactif, puis 25 points d’indice (93 euros nets) au 1er mars 2021, le tout pris en compte pour le calcul à la retraite.
    Enfin, le deuxième axe du protocole RH se décline par une meilleure reconnaissance professionnelle pour toute la filière soignante par une intégration dans de nouvelles grilles indiciaires. Les infirmiers, entre autres, une fois reclassés dans la nouvelle grille indiciaire A “type” , auront une autre augmentation qui va varier, selon l’échelon détenu aujourd’hui, entre 200 et 300 euros. Cette augmentation de salaire d’un montant total de 380 à 480 euros mensuels permet non seulement aux infirmiers d’atteindre la moyenne de l’OCDE, mais de la dépasser !

    Répondre modéré
    • LS dit :

      Vous vous trompez, si la ré-ingénierie des grilles est bien de 180 a 225 euros, ce calcul intègre la revalorisation de 183 euros contenue dans l’augmentation socle. Donc le surplus sera compris entre 0 et 45 euros pour une revalorisation moyenne à 35 euros pour les soignants.

      Répondre modéré
  8. Bellus dit :

    Je suis écœuré, 25 ans de travail d’infirmier et nous jette cette obole en. Pâture au visage…. Les organisations infirmieres sont refoulées par l’état d’emblée. Une Grève massive et on bloquerait tout le système des soins. Suis outre devant un si peu de considération, j’aurai su je me serai tourné à année égales d’études sur une filiale ingénieur, au moins on ” à pas la vie des patients entre nos mains, on a 50% de salaire e’ plus et 1 reconnaissance qui va de pair

    Répondre modéré
  9. Gg dit :

    Vous parlez sans savoir ,
    Les infirmières et infirmiers français font en moyenne 40 h par semaine voir beaucoup plus étant donné que les remplacements sont quasi obligatoire, au vu du nombre de places et de lits en constantes augmentations ,Il n y a plus de remplacement et les jours qui sont récupérables ne le sont jamais en réalité.
    Ensuite les infirmières française on un niveau d études non reconnu par l état français , elle on une licence ,soit un bac +3 , sans parler du fait qu elles ont toutes pour la plupart passé des D.U en complément de leur diplôme d infirmier ( diplôme universitaire ) .
    Tout ça pour 1455 euros par mois , c est en effet pas suffisant .
    Demandez autour de vous si des manager avec bac +3 a bac bac+5 gagnent 1455 euros …!!!

    Répondre modéré
  10. Pascal dit :

    L’aspect purement financier relevé dans cet article ne couvre pas l’ensemble de l’accord, même si cet accord n’est pas à la hauteur des promesses il y a des avancés notamment pour les catégories C, le problème avec les IDE c’est leur vision egocentrée du sujet

    Répondre modéré
  11. Chan dit :

    ….niveler par le bas…belle façon de penser !
    Encore un qui veut être bien soigné mais n’en a rien à faire des conditions de travail des soignants!…belle mentalité !!!!!
    Quant au salaire au portugal comparez ce qui est comparable….le coup de la vie n’a rien à voir avec celui de la france et le Smic n’est pas non plus le même !….
    Encore un qui a ….peut etre…… applaudi les soignants au plus fort du COVID mais qui est prêt à les gazer si ces mêmes soignants descendent dans la rue.
    Minable

    Répondre modéré
  12. Chan dit :

    Be voyons ….niveler par le bas…belle façon de penser !
    Encore un qui veut être bien soigné mais n’en a rien à faire des conditions de travail des soignants!…belle mentalité !!!!!
    Quant au salaire au portugal comparez ce qui est comparable….le coup de la vie n’a rien à voir avec celui de la france et le Smic n’est pas non plus le même !….
    Encore un qui a ….peut etre…… applaudi les soignants au plus fort du COVID mais qui est prêt à les gazer si ces mêmes soignants descendent dans la rue.
    Minable

    Répondre modéré
  13. Infirmière dit :

    Ah ben c’est sûr que c’etait facile il y a quelques mois de nous applaudir puis maintenant que la situation sanitaire va mieux de nous “cracher” dessus avec ce genre de réflexions…. j’espère qu’aucun de vous deux ne se retrouvera un jour hospitalisés entre la vie et la mort parce qu’à mon avis là vous serez contents d’avoir des infirmier(e)s jour et nuit pour vous delivrer des soins et tout mettre en oeuvre pour vous sauver la vie. Vive la mentalité du monde d’aujourd’hui…c’est bien triste.
    Et avant de parler renseignez vous, nous sommes nombreux à cumuler 2 emplois (donc effectuer plus de 35h/semaine) pour avoir un salaire décent !

    Répondre modéré
  14. Mgt dit :

    Au Portugal le smic est à 700 euros et le niveau de vie nettement différent. C’est elles les mieux loties. C’est comme si vous compariez le salaire d’un malien a un ouvrier français. Ca n’a aucun sens alors réfléchissez avant de parler

    Répondre modéré
  15. Thiebaut dit :

    Faite ce métier et après vous pourrez parler c est a cause de gens comme vous que notre société n avance pas vous parlez sans savoir il serait tout à fait normal que leur salaire augmenté de 300euros et si vous vous êtes jaloux battez vous pour vos droits au lieu d être jaloux des autres qui se battent tout les jour pour la vie

    Répondre modéré
  16. Nathalie dit :

    Vous connaissez le nombre combien d’ heure on fait par semaine dans les hôpitaux les maisons de retraite. Derrière tous cela pour se loger dans les grandes villes en France combien coûte le loyer d’un deux pièces. Quand vous avez bac plus trois dans u. Autre dommaine on vous donne 1500euros par moi. Tout en sachant que nous on est pas assis derrière un bureau en surveillant l heure des pause.les malades sonr là 24 sur 24. Renseignez vous d’ abord et vous ferrez des commentaires après.

    Répondre modéré
  17. Menage dit :

    Ça va pas les gars ?
    Mal dormi ?
    Vous cracherez votre venin quand vous serez en réa 😝

    Répondre modéré
  18. Emma Menage dit :

    Ça va pas les gars….?
    Tôt le matin à déjà cracher votre venin.
    Vous leur direz quand vous serez en réa 😝

    Répondre modéré
  19. Da Silva dit :

    Qu’elle aillent travailler au Portugal ou en Allemagne

    40 heures part semaine et au Portugal 1200 euros mois
    Toujours les mieux lotis qui se plaignent

    Répondre modéré
  20. Mick dit :

    Mdr ils ne sont jamais content, proposez ca à ceux qui travaillent ils seraient heureux honte à vous

    Répondre modéré

Réagir à cet article

retour haut de page
425 rq / 3,083 sec